Actualités Nos Artisans ont du Talent Actualités Nos Artisans ont du Talent

Sécurité et efficacité : choisir l’échelle articulée adaptée à vos besoins

Les échelles articulées sont des outils polyvalents essentiels pour de nombreux travaux, que ce soit à domicile ou sur un chantier. Leur capacité à s’adapter à différentes configurations en fait un choix prisé parmi les bricoleurs, les professionnels du bâtiment et les artisans. Cependant, avec une gamme très variée d’options disponibles sur le marché, vous devez comprendre non seulement les différentes caractéristiques et utilisations de ces structures, mais aussi les aspects liés à la sécurité et à l’efficacité.

Comprendre les différents types d’échelles articulées disponibles sur le marché

Ces outils permettent de mettre en œuvre de nombreuses tâches, de la peinture des murs extérieurs au nettoyage des gouttières en passant par les réparations du toit. Il existe une gamme diversifiée d’échelles sur le marché, chacune offrant des fonctionnalités et des avantages uniques.

Échelle télescopique et multiposition

Les structures télescopiques sont de plus en plus prisées en raison de leur facilité d’utilisation. Elles sont souvent constituées d’aluminium léger, donc facilement transportables. Leur conception permet d’ajuster la hauteur en fonction des besoins du projet. Elles peuvent être étendues à différentes hauteurs et verrouillées en place pour assurer la sécurité du travailleur. De plus, leur capacité à se rétracter les rend très compactes pour le stockage, ce qui est idéal pour les espaces limités tels que les garages ou les camions de service.

De leur côté, les modèles multipositions offrent une polyvalence maximale, car ils peuvent être configurés pour former différentes positions et formes selon les besoins des travaux. Ils peuvent être employés comme échelles droites, en extension ou même comme tréteaux. Ces échelles sont généralement dotées de plusieurs articulations et mécanismes de verrouillage pour permettre des ajustements rapides et faciles. Opter pour une échelle multifonction est un choix pertinent pour de très nombreux projets de construction, de rénovation et de maintenance.

Échelle à articulation en A et modèle transformable

Les équipements à articulation en A sont des outils traditionnels qui se replient pour constituer une forme de « A » lorsqu’ils sont utilisés en position droite. Ces structures offrent une grande stabilité et sont parfaites pour les travaux à hauteur moyenne tels que la peinture intérieure ou l’installation de luminaires. Elles sont aussi faciles à transporter et à stocker grâce à leur conception pliable.

Pour finir, les échelles transformables fournissent une combinaison de modèles droits et de modèles coulissants. Elles peuvent être utilisées comme échelles droites pour des tâches de base ou comme échelles coulissantes pour atteindre des hauteurs plus élevées. Certains modèles peuvent aussi être configurés en tréteaux ou en échafaudages.

échelle pour un professionnel

Critères de sécurité à vérifier avant l’achat d’une échelle articulée

Lorsque vous envisagez d’acheter cet outil, la sécurité doit être votre priorité absolue. Avant de faire votre choix, vérifiez plusieurs critères pour garantir que l’équipement que vous sélectionnez répond aux normes plus strictes.

Capacité de charge et matériaux de construction

Pour faire le bon choix, veillez à ce que l’échelle articulée que vous envisagez d’acquérir puisse supporter le poids nécessaire pour votre projet. Vérifiez attentivement les spécifications du fabricant pour connaître la capacité de charge maximale, en tenant compte du poids de l’utilisateur ainsi que du matériel ou des outils qu’il pourrait transporter pendant son usage. Dépasser la capacité recommandée peut compromettre la sécurité de l’équipement et augmenter le risque de chute ou de blessure.

En outre, optez pour un outil fabriqué à partir de matériaux de qualité comme l’aluminium. Ce dernier s’adapte à une grande diversité d’environnements. Les échelons et les rails doivent être aussi solides et robustes pour garantir la sûreté pendant l’utilisation.

Mécanismes de verrouillage et stabilité

Les mécanismes de verrouillage de l’échelle sont fondamentaux pour assurer sa stabilité et sa sécurité. Vérifiez qu’elle est équipée de dispositifs solides et fiables qui maintiennent chaque section en place une fois déployée. Ils doivent se bloquer correctement et être faciles à manipuler pour une utilisation sans problème sur le chantier.

Vous devez aussi rechercher des modèles qui possèdent des pieds antidérapants ou des stabilisateurs pour assurer une base robuste sur beaucoup de surfaces, y compris les sols irréguliers ou glissants. Les stabilisateurs peuvent fournir une solidité supplémentaire en répartissant le poids de manière uniforme, ce qui réduit le risque de basculement ou de glissement.

Certification de sécurité et garantie

Lors de l’achat d’une échelle articulée, recherchez des modèles qui respectent les normes de protection industrielles et qui ont été testés et certifiés par des organismes compétents. Les certifications telles que la norme EN 131 peuvent vous assurer que l’équipement répond aux exigences les plus élevées et qu’il a été soumis à des tests rigoureux pour garantir sa fiabilité et sa durabilité.

Vérifiez enfin si le fabricant offre une garantie pour le produit. Une couverture étendue vous offre une tranquillité d’esprit supplémentaire en cas de défaut de conception ou de problème de sécurité.

Conseils pour utiliser votre échelle articulée en toute sécurité

Avant chaque utilisation, inspectez soigneusement l’outil pour détecter tout signe de dommage ou de défaut de fonctionnement. Vérifiez les mécanismes de verrouillage, les pieds antidérapants et les échelons pour vous assurer qu’ils sont en bon état. Ne l’utilisez pas si vous constatez des problèmes.

Placez l’échelle sur une surface plane et stable, en vous assurant qu’elle est correctement ancrée. Si nécessaire, employez des stabilisateurs pour augmenter sa solidité, notamment sur des surfaces irrégulières. Notez également que l’équipement doit être placé à une distance sécuritaire des obstacles ou des bords pour éviter tout risque de basculement.

Montez et descendez de l’équipement en faisant face aux échelons et en maintenant toujours au moins trois points de contact avec l’outil (deux mains et un pied ou deux pieds et une main). Évitez de surcharger l’échelle en transportant des objets lourds lors de la montée ou de la descente.

échelle multifonction artisan

Entretien et vérification périodique : les clés d’une utilisation durable

Après chaque usage, nettoyez soigneusement votre échelle pour éliminer la saleté, la poussière et les débris qui pourraient s’accumuler sur les échelons et les rails. Utilisez une brosse douce, de l’eau savonneuse et un chiffon propre pour entretenir toutes les surfaces.

Appliquez régulièrement un lubrifiant approprié sur les mécanismes de verrouillage, les charnières et les articulations de votre outil pour assurer un fonctionnement fluide et sans accroc. Cette démarche réduira la détérioration des pièces métalliques et prolongera la durée de vie de votre dispositif.

Effectuez une inspection approfondie à intervalles réguliers pour détecter tout signe de dommage et de corrosion. Remplacez toute pièce endommagée ou usée dès que possible pour éviter tout risque d’accident.

Lorsque vous ne l’utilisez pas, rangez votre échelle dans un endroit sec et bien ventilé pour éviter la corrosion et la dégradation due à l’humidité.

Nos astuces pour réduire votre facture de gaz grâce à une meilleure estimation

Depuis 2021, le monde est confronté à une crise énergétique sans précédent, ce qui a entraîné une augmentation significative des prix du gaz. À cause de cette situation, les factures des ménages sont désormais plus élevées que d’habitude. Face à cette réalité, de nombreux Français ont pris conscience de la nécessité de réduire leur consommation de gaz afin de réaliser des économies. Découvrez quelques gestes simples et efficaces à adopter pour atteindre cet objectif.

Optimisez l’isolation de votre domicile pour conserver la chaleur

La mauvaise isolation est l’une des principales sources de déperdition de la chaleur, ce qui augmente indubitablement la facture de gaz. C’est pour cela que vous devez optimiser celle-ci en commençant par les parties importantes telles que :

  • la toiture ;
  • les murs ;
  • les combles ;
  • le sol.

La technique utilisée diffère selon le type d’isolation que vous souhaitez réaliser. Par exemple, pour l’isolation du sol, les professionnels peuvent vous orienter vers la pose d’isolant en panneaux ou en rouleaux. Pour isoler vos combles perdus, ils peuvent vous recommander la pose d’un système de dalles isolantes rigides.

Pour optimiser votre isolation, le choix des isolants est également important. Celui-ci doit s’adapter à l’élément à isoler et au type de travaux réalisés. Vous devez aussi veiller à ce que l’isolation soit étanche à l’air. En outre, la ventilation ne doit pas être négligée, car bien maîtrisée, elle permet de retenir plus efficacement la chaleur émise par les appareils de chauffage.

Réglez correctement votre thermostat pour des économies significatives

Si l’estimation de sa consommation de gaz peut aider à réduire les dépenses énergétiques, bien régler son thermostat est également un moyen efficace d’y parvenir. En effet, les experts estiment que vous pouvez réaliser une économie d’énergie d’environ 7 % sur la facture en baissant d’un degré la température ambiante.

Pour y parvenir grâce à votre thermostat, vous devez installer celui-ci dans une pièce de vie courante comme le salon ou la salle à manger. L’idéal est de poser cet équipement qui commande la chaudière sur un mur intérieur et à l’abri de toute source de chaleur ou d’aération. Placez-le de préférence à 1,50 m du sol.

Pour réaliser des économies grâce à votre thermostat, vous devez régler la température entre 18 °C et 19 °C en journée dans les pièces de vie. Dans les chambres à coucher, optez pour une température qui oscille entre 18 °C et 21 °C. Pour la salle de bain, quant à elle, vous devez la chauffer à 21 °C et 22 °C environ lorsque vous l’utilisez.

La nuit, réglez le thermostat sur 16 °C ou 17 °C 30 minutes avant d’aller vous coucher si vous possédez un appareil manuel. Pour les modèles programmables, il vous suffit de choisir un usage régulier entre 22 h et 6 h. Si vous devez vous absenter pendant quelques heures, réglez le thermostat sur 16 °C ou 18 °C. En cas d’absence prolongée de plusieurs jours, réglez l’appareil autour de 12 °C.

Thermostat économie énergie

Choisissez des équipements de gaz à haute efficacité énergétique

Les équipements de gaz à haute efficacité énergétique offrent de meilleures performances comparativement aux modèles classiques. Ils récupèrent l’énergie contenue dans la vapeur des fumées de combustion, aussi appelée « chaleur latente ». Ils produisent ensuite de la chaleur qui sera utilisée pour réchauffer l’eau du système de chauffage.

Grâce à ce processus, vous profitez d’environ 15 à 20 % d’économies d’énergie par rapport à des dispositifs classiques neufs. De même, le prix de ces appareils est très attractif. En effet, vous pouvez trouver des chaudières à gaz à haute efficacité énergétique dont le prix se situe entre 3 000 et 7 000 €. Ce coût est nettement inférieur à celui d’une PAC air-eau par exemple, qui varie entre 10 000 et 16 000 €.

Pour choisir l’équipement, vous pouvez prendre en compte certains critères comme son coût et la taille de votre logement. Vérifiez également l’efficacité énergétique avant d’arrêter votre choix. Vous devez privilégier les appareils dont la cote d’efficacité énergétique est élevée. Cela dit, plus ce score est élevé, plus le coût de l’appareil le sera aussi.

Adoptez des habitudes quotidiennes pour réduire la consommation de gaz

Le chauffage est un élément qui peut considérablement augmenter votre facture de gaz. Cependant, adopter certaines bonnes habitudes peut vous aider à limiter les dégâts. Comme première disposition à prendre, vous devez bien entretenir votre système de chauffage. Si vous disposez d’une chaudière à gaz, l’entretien doit se faire chaque année. L’idéal est de confier cette tâche à un professionnel qualifié.

Vous pouvez aussi améliorer la diffusion de la chaleur par vos radiateurs en adoptant quelques gestes simples comme éviter de poser du linge sur les appareils. Pensez également à dépoussiérer leurs grilles d’aération au moins deux fois par an. En outre, procédez à leur purge au moins une fois par an, de préférence avant la saison de chauffe.

Par ailleurs, vous pouvez réduire votre consommation d’eau chaude. Pour cela, assurez-vous que la température de votre chauffe-eau est comprise entre 55 °C et 60 °C. Cela limite la formation de tartre, ce qui a un impact positif sur votre consommation. Vous avez aussi la possibilité d’investir dans certains équipements comme le mitigeur thermostatique et la douchette.

Dans votre cuisine, choisissez des ustensiles dont la taille s’adapte à vos plaques de cuisson. D’autre part, couvrez-les pendant la cuisson des repas pour emmagasiner la chaleur. En outre, pensez à nettoyer régulièrement vos brûleurs pour éviter qu’ils ne s’encrassent.

facture énergie

Réalisez un audit énergétique pour identifier les pertes de chaleur

Pour être efficace, la réalisation d’un audit énergétique doit se faire par un professionnel qualifié. Il peut s’agir d’un auditeur indépendant ou d’un bureau d’étude spécialisé. Pour détecter les défauts d’isolation, le spécialiste se sert d’outils professionnels comme la caméra thermique. Il peut aussi utiliser un appareil photo pour documenter les différentes étapes réalisées.

Après l’audit énergétique, l’auditeur peut détecter les problèmes d’infiltrations d’air. Cela lui permet d’identifier les travaux à réaliser en priorité pour améliorer la performance énergétique de votre logement.

Vous retrouverez les recommandations des travaux du professionnel dans un rapport qui vous est transmis après l’analyse. En plus de ces préconisations, le document contient l’état des lieux de l’existant, le schéma de la répartition des déperditions thermiques et plusieurs autres éléments. Le coût de cette analyse dépend de plusieurs aspects comme les dimensions et la nature de l’habitation.

Une meilleure estimation peut vous aider à réduire votre facture de gaz. Grâce à ces quelques astuces, vous parviendrez certainement à limiter votre consommation énergétique.

BTP : quels risques si vous ne respectez pas la convention collective du bâtiment ?

Dans un monde professionnel en constante mutation, le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) se distingue par son dynamisme et ses défis spécifiques. Au cœur de cette industrie, la convention collective du bâtiment s’impose comme une pierre angulaire, établissant un cadre réglementaire pour les relations entre employeurs et salariés. Cette convention, bien plus qu’un simple document réglementaire, incarne un engagement vers des pratiques de travail équitables, la sécurité et le bien-être des employés.

Face à l’importance de respecter scrupuleusement ces directives, explorer les nuances de la convention collective devient essentiel pour naviguer avec succès dans le secteur du BTP. Ce texte se propose de décortiquer le rôle central de la convention collective, ses implications pour les droits des salariés, les risques liés à son non-respect, les obligations supplémentaires pour les entrepreneurs et, enfin, des conseils pour améliorer le bien-être au travail.

Convention collective du bâtiment et droits des salariés

La convention collective du bâtiment est un document fondamental qui joue un rôle central dans la protection des droits des salariés dans ce secteur. Elle est le résultat d’un consensus entre les représentants des employeurs et des salariés, visant à créer un cadre de travail équitable et sécurisé pour tous.

Salaire et classification professionnelle

Au cœur de la convention, la structure des salaires et la classification professionnelle sont définies avec précision. Ces dispositions assurent que chaque employé reçoit une rémunération juste et conforme à son niveau de compétence et à son expérience. Cela contribue à une hiérarchie claire au sein du secteur, favorisant ainsi la transparence et la motivation.

Sécurité et santé au travail

Un autre aspect vital de la convention collective concerne la sécurité et la santé sur le lieu de travail. Les dispositions spécifiques à ce domaine visent à minimiser les risques d’accidents et de maladies professionnelles, essentielles dans un secteur où les dangers sont omniprésents. La formation à la sécurité, régulièrement mise à jour, est une exigence pour tous les salariés, garantissant ainsi une connaissance approfondie des meilleures pratiques et des normes de sécurité.

Congés et horaires de travail

La convention offre également des directives claires sur les congés payés, les horaires de travail et les pauses, assurant un équilibre sain entre vie professionnelle et personnelle. Ces règles sont indispensables pour le bien-être des employés, leur permettant de se reposer et de se ressourcer, réduisant ainsi le stress et augmentant la productivité.

Au milieu de ces généralités sur la convention collective du bâtiment, vous devez reconnaître son rôle dans la promotion de conditions de travail optimales. Elle ne se limite pas à la protection des salariés. Elle encourage par ailleurs une culture de respect mutuel et de collaboration entre employeurs et employés. Cette approche globale assure non seulement le respect des droits fondamentaux des salariés, mais contribue aussi à construire un secteur plus fort, plus éthique et plus durable.

BTP entrepreneurs

Quels sont les risques et sanctions si vous ne respectez pas la convention collective ?

Les conventions collectives représentent bien plus qu’un simple ensemble de règles et de normes dans le monde professionnel ; elles incarnent un socle de sécurité et d’équité pour les travailleurs et les employeurs. Elles établissent un dialogue constructif entre les parties, permettant de négocier des conditions de travail justes, des salaires équitables, et des avantages sociaux adaptés aux spécificités de chaque secteur.

Dans le secteur du BTP, où les risques professionnels sont plus élevés et les conditions de travail souvent exigeantes, les conventions collectives prennent une importance accrue. Elles garantissent que les standards de sécurité sont non seulement respectés, mais renforcés, offrant ainsi une protection optimale pour les employés. De plus, elles jouent un rôle crucial dans la définition des qualifications professionnelles, assurant que les compétences et l’expertise soient reconnues et rémunérées à leur juste valeur.

Les conventions collectives servent également de garde-fou contre les pratiques déloyales, protégeant les travailleurs de l’exploitation et les entreprises d’une concurrence déloyale. En promouvant des conditions de travail équitables, elles contribuent à créer un environnement professionnel où la motivation, l’engagement et la productivité peuvent s’épanouir.

Elles encouragent l’innovation et l’adaptation aux changements économiques et technologiques, en veillant à ce que les accords soient régulièrement mis à jour. Cette adaptabilité assure que les conventions restent pertinentes et bénéfiques pour toutes les parties impliquées, favorisant ainsi un secteur du BTP dynamique et résilient.

Quelles autres obligations s’appliquent aux entrepreneurs du BTP ?

Les entrepreneurs du BTP ne sont pas uniquement tenus de respecter la convention collective. Ils doivent aussi se conformer à des normes de sécurité et des obligations réglementaires strictes. Ceci inclut la mise en œuvre de mesures de sécurité sur les chantiers, le respect des obligations fiscales et comptables, et l’assurance que les employés reçoivent des formations adéquates.

Les responsabilités environnementales sont également importantes, imposant aux entreprises de minimiser leur impact écologique. En s’engageant sur ces fronts, les entrepreneurs garantissent non seulement la sécurité et le bien-être de leurs employés, mais contribuent aussi à la pérennité et à l’intégrité de leur secteur d’activité.

BTP entrepreneurs

Entreprise du bâtiment : conseils pour améliorer le bien-être au travail de vos collaborateurs

Favoriser le bien-être au travail est essentiel pour maintenir une main-d’œuvre motivée et productive. Créer un environnement de travail positif, offrir des opportunités de communication ouverte, et reconnaître les efforts des employés sont des étapes clés. Les entreprises du BTP peuvent aussi promouvoir l’équilibre travail-vie personnelle à travers des horaires flexibles et le soutien des congés. De telles initiatives non seulement améliorent le bien-être des employés, mais renforcent par ailleurs la cohésion d’équipe et la loyauté envers l’entreprise.

La convention collective du bâtiment constitue une fondation solide pour des pratiques de travail équitables et sûres dans le secteur du BTP. Elle incarne un engagement mutuel entre employeurs et salariés vers un environnement de travail respectueux et productif.

En respectant et en allant au-delà des exigences de la convention, en veillant à la sécurité, à la formation, et au bien-être des employés, les entreprises du bâtiment peuvent éviter les risques juridiques et financiers. Elles peuvent aussi bâtir une culture d’entreprise forte, fondée sur le respect, la confiance et la collaboration. Cet engagement vers l’excellence est essentiel pour naviguer avec succès dans les défis et les opportunités du monde professionnel moderne.

Les enjeux du récolement de réseaux dans les projets de construction

Le récolement de réseaux est une étape fondamentale dans les projets de construction. Sa mise en œuvre détermine l’efficacité globale de l’ouvrage. Vous devez donc le faire réaliser pour assurer la sécurité de votre bien immobilier. Quels sont les avantages de cette intervention ? Comment produire un bon plan d’inventaire ?

Le rôle crucial du récolement de réseaux dans la prévention des risques de chantier

Obtenir un plan de récolement de réseaux est une étape déterminante dans la réalisation d’un projet de construction. Ce document joue un rôle prépondérant dans la prévention des accidents. C’est une procédure qui consiste à examiner l’exactitude des informations relatives à la position et à la nature des infrastructures souterraines. Elle permet d’éviter les conflits potentiels avec les services publics et les autres établissements existants, tout en réduisant les risques de retards ainsi que de surcoûts.

Pour les professionnels du BTP, le récolement de réseaux possède une importance capitale. Il garantit le bon déroulement de la phase de construction et prévient les éventuelles complications. La connaissance précise de l’emplacement des canaux endogés facilite la planification des réalisations et empêche les incidents.

Il s’agit par ailleurs d’une obligation légale pour les maîtres d’ouvrage. La réglementation impose que cette vérification soit effectuée à la fin des travaux afin d’assurer la conformité du chantier. Pour en savoir davantage sur l’importance d’un plan de récolement, il convient de faire appel à un expert en détection de réseaux. Certains professionnels tels que les géomètres, les topographes et les cartographes sont qualifiés pour réaliser cette procédure. Dans certains cas, vous pouvez aussi solliciter un architecte.

récolement réseaux projets construction plan immobilier maison urbanisme expert détection topographie aménagement immobilier

L’impact du récolement de réseaux sur la durabilité des projets de construction

Le récolement de réseaux contribue à la pérennité des installations. Il sécurise les sites, rend efficaces vos projets et participe à la préservation des équipements. Il vous permet d’éviter les interventions ultérieures pouvant compromettre la stabilité et la solidité de l’ouvrage.

C’est une étape qui favorise aussi la sauvegarde de l’environnement. En limitant les réparations imprévues susceptibles d’engendrer une consommation excessive des matériaux, elle réduit l’empreinte écologique des travaux d’aménagements.

Par ailleurs, le récolement de réseaux aide à minimiser les perturbations occasionnées par les activités industrielles lourdes. Il garantit la continuité des services ainsi que la durabilité sociale et économique des projets.

Comment réaliser un plan pour votre projet de construction ?

Pour élaborer un bon inventaire, procédez à une collecte minutieuse de tous les renseignements nécessaires. Il s’agit des données techniques relatives aux canalisations ainsi qu’aux informations légales et réglementaires. Prenez aussi en compte la nature des infrastructures souterraines présentes sur le site, leur emplacement exact et les contraintes spécifiques du terrain.

Analysez et validez ensuite les éléments recueillis en vérifiant leur fiabilité. Les erreurs et les omissions peuvent avoir des conséquences graves sur la sécurité du chantier et la pérennité des réalisations. C’est donc une étape primordiale qui nécessite l’intervention d’experts ou de professionnels, tels que des ingénieurs géotechniques ou des topographes.

Organisez les informations de manière claire et structurée afin d’obtenir un schéma détaillé. Le plan doit être facilement compréhensible et contenir la position de tous les objets et ouvrages. Envoyez-en un exemplaire au maître chantier, à l’entreprise chargée des travaux et aux archives. Conservez soigneusement ce document, car c’est une référence précieuse pour les prochaines opérations de maintenance et pour tout nouveau projet de construction.

Quels sont vos recours en cas d’abandon de chantier ?

 

L’abandon de chantier est un cas de figure redouté par toute personne qui engage des artisans ou des professionnels du bâtiment pour des travaux de construction ou de rénovation. Cette situation n’est toutefois pas inextricable. Il suffit de connaître les démarches à suivre et les experts à qui vous adresser. Découvrez donc tous vos recours en cas d’abandon de chantier.

Qu’est-ce qui peut être qualifié d’abandon de chantier ?

L’abandon de chantier est défini comme « l’interruption injustifiée et pour une durée anormalement longue des travaux ». C’est le cas lorsque l’artisan responsable du chantier ne donne aucun motif réel à l’arrêt du chantier et ne répond plus aux appels de la personne qui a commandé les travaux alors que la date de livraison prévue par le contrat est dépassée. Il existe cependant une différence entre abandon de chantier et le simple arrêt temporaire des travaux.

Si la limite réglementaire des 30 jours suivant la commande n’est pas encore dépassée (ou tout autre délai communiqué sur le devis), la situation ne peut pas encore être qualifiée d’abandon. Dès que l’entreprise ou l’artisan en cause ne donne pas de justifications valables à l’interruption de chantier comme un cas de force majeure fortuit (comme des intempéries ou une période de congés par exemple), le maître de l’ouvrage peut engager différents recours contre l’entrepreneur responsable des défaillances.

Commencez par faire expertiser l’abandon de votre chantier

La première chose à faire en cas d’abandon de chantier est d’engager un huissier afin qu’il puisse mettre en place un procès-verbal de constat qui détaille les travaux réalisés et ceux qui n’ont pas été terminés. Il doit donc constater l’état du chantier. L’huissier mandate ensuite les services d’experts pour le bâtiment afin de constater les travaux ayant été abandonnés. Le prestataire contacté doit avoir des compétences multitechniques permettant d’estimer les désordres dans un rapport.

Il intervient directement sur le lieu de construction dans le but de constater l’ensemble des malfaçons et d’analyser le chantier dans sa totalité, sans oublier les documents contractuels pour établir la responsabilité de l’artisan. Il doit par ailleurs évaluer les travaux qui ont été faits et vérifier qu’ils sont conformes aux règles de construction. L’expert constate également la gravité de l’abandon et vous aiguille sur les prochaines étapes.

L’intervention de ce professionnel du bâtiment vous permet entre autres de mieux comprendre la situation de blocage. Il a pour objectif de vous aider à renouer le dialogue ou de faire revenir les artisans ou les entreprises. Si celles-ci ne reprennent pas le travail, vous avez la possibilité d’opter pour une solution de remplacement après avoir fait constater les travaux déjà effectués. En cas de malfaçons, une mise en cause de la société responsable devra être menée afin de récupérer les fonds déjà versés.

abandon chantier recours experts bâtiment

Utilisez les voies de recours légales

Avant de mener toute procédure, il convient, dans un premier temps, d’effectuer une mise en demeure par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception ou par sommation d’huissier. Celle-ci doit être adressée à l’entrepreneur défaillant pour qu’il reprenne le chantier dans un délai déterminé. Le courrier doit comprendre différents éléments, notamment la date de livraison définie dans le contrat signé entre le maître de l’ouvrage et le professionnel. Si le chantier a été abandonné à cause de difficultés financières de l’entreprise ou à une mise en redressement judiciaire, la mise en demeure doit être adressée à l’administrateur judiciaire qui la représente. Vous pouvez retrouver ses coordonnées au Tribunal de Commerce.

À défaut de reprendre des travaux, le maître d’ouvrage, par l’intermédiaire d’un huissier de justice, peut convoquer l’entrepreneur défaillant afin de constater par PV que le chantier a été effectivement abandonné, ainsi que les éventuelles malfaçons dans la construction. Selon l’avancement du chantier, la situation de créancier ou de débiteur du maître d’ouvrage envers l’entrepreneur pourra ainsi être déterminée.

Si l’abandon de chantier est avéré et s’il est établi que le maître d’ouvrage est créancier, vous pouvez mobiliser plusieurs recours contre l’entrepreneur défaillant, notamment le recours en référé. Celui-ci vous permet soit de demander au juge d’ordonner à l’entreprise de finir les travaux sous-astreints, soit de faire constater l’abandon de chantier et obtenir l’autorisation de faire faire les travaux par un autre prestataire. Ils seront alors aux frais de l’entrepreneur défaillant, sur le fondement de l’article 1222 du Code civil. La seconde solution est particulièrement indiquée si la société est en redressement ou en liquidation judiciaire.

Une autre possibilité est le recours au fond, qui permet d’invoquer la responsabilité contractuelle de l’entreprise sur la base des articles 1103 et 1104 du Code civil. La procédure est beaucoup plus longue, mais elle a l’avantage de permettre au maître d’ouvrage de demander une réparation intégrale du préjudice subi. Vous pouvez donc avoir droit à des dommages et intérêts prévus par l’article 1231-1 du Code civil. Il n’existe pas de garantie spécifique dans le cadre d’un marché de travaux tant que la réception des travaux n’a pas eu lieu. Il s’agit du point de départ de toutes les garanties (garantie de parfait achèvement, garantie décennale, etc.).

Adressez-vous à des organisations professionnelles pour obtenir de l’aide

Vous pouvez vous adresser à différentes organisations professionnelles en cas d’abandon de chantier. Celles-ci vous offriront leur aide pour vous sortir de cette situation et faire redémarrer les travaux. Parmi elles, on retrouve notamment la DGCCRF et les assurances.

La DGCCRF

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes est un organisme public. Il est considéré comme « le gendarme » travaillant au service des consommateurs. Pour contacter la DGCCRF, vous devez signaler votre litige en ligne. L’entreprise sera ensuite incitée à régulariser la situation au plus vite. La DGCCRF peut même intervenir en cas de besoin.

Les assurances et l’abandon de chantier

En cas d’abandon de chantier, vous avez la possibilité de faire appel à votre propre assurance. Si vous avez une protection juridique incluse dans votre contrat, vous pouvez bénéficier du soutien d’un conseiller spécialisé. Celui-ci peut adresser un courrier au professionnel en faute et prendre en charge une partie des frais de justice.

Facturez votre pose de carrelage : les éléments clés

Vous êtes un artisan spécialisé dans la pose de carrelage et vous souhaitez facturer vos prestations de manière juste et précise ? La pose de carrelage est une tâche qui nécessite à la fois des compétences techniques et un savoir-faire artistique. Il est donc important de comprendre les éléments clés qui entrent en jeu pour établir une facture précise.

Un artisan carreleur se doit d’éditer des factures précises et claires

Une facture est un document qui atteste de la vente d’un bien ou d’un service. Elle vous permet de prouver votre chiffre d’affaires, de déclarer vos revenus et de récupérer la TVA si vous y êtes assujetti. Elle vous permet aussi de faire valoir vos droits en cas de litige avec vos clients. Il est essentiel d’éditer des factures en tant que carreleur pour montrer votre professionnalisme à votre clientèle.

Il est important que tous les éléments qui y figurent soient précis, clairs et lisibles. Vous pouvez pour cela utiliser des outils de facturations en ligne afin d’éditer vos factures avec professionnalisme. Ces solutions peuvent vous permettre de générer des factures bien structurées et esthétiquement attrayantes. Cela renforce la confiance de vos clients envers vos services. Elles peuvent aussi vous permettre :

  • de gagner du temps,
  • de suivre vos paiements,
  • d’éviter les erreurs de calcul,
  • de gérer votre documentation,
  • de personnaliser vos factures.

Les solutions de facturation automatisent en général de nombreuses tâches fastidieuses. Vous avez la possibilité de créer des modèles de factures personnalisés avec tous les éléments nécessaires préremplis. Cela réduit considérablement le temps nécessaire à la création de chaque facture.

logiciel factures

De plus, elles permettent de garder une trace des paiements reçus et des factures impayées. Vous pouvez ainsi suivre les montants dus et envoyer des rappels automatiques en cas de retard de paiement. Les logiciels de facturation permettent également de calculer automatiquement les totaux, les taxes et les remises. Cela vous permet d’éviter de faire des erreurs de calcul.

Quels éléments doivent figurer sur vos factures ?

Il existe certaines mentions obligatoires qui doivent figurer sur vos factures :

  • les coordonnées de votre entreprise et celles de votre client,
  • la date d’émission de la facture,
  • le numéro de facture,
  • description des travaux effectués,
  • prix unitaire de chaque type de carrelage utilisé et la quantité installée.

Une facture doit également indiquer les modalités de paiement que vous acceptez, vos informations fiscales et les conditions générales de votre entreprise.

Les coordonnées de votre entreprise et celles de votre client

La facture doit indiquer vos coordonnées complètes, telles que le nom de votre entreprise, votre adresse et votre numéro de téléphone. Elle doit aussi indiquer votre site web si vous en avez et votre adresse e-mail. Ces différentes informations permettront à vos clients de vous contacter facilement en cas de besoin. Vous devez aussi inclure les coordonnées complètes de votre client, y compris son nom, son adresse et tout autre détail pertinent. Cela permettra d’établir une correspondance précise entre la facture et le client.

Date d’émission de la facture, numéro de facture et description des travaux effectués

La facture doit également indiquer la date à laquelle elle a été émise. Cela permettra de suivre la chronologie des transactions et à résoudre tout problème éventuel. Attribuez également un numéro unique à chaque facture émise. Cela facilitera l’identification et le suivi des factures à tout moment.

Votre facture doit indiquer en détail les travaux de pose de carrelage effectués. Vous devez mentionner la surface couverte, le type de carrelage utilisé, les éventuels motifs spéciaux… Plus les détails seront précis, plus la facture sera transparente et compréhensible pour votre client.

Le DQE, l’outil utile pour les artisans & PME dans les marchés publics

Avec plus de 100 milliards d’euros dépensés tous les ans, les marchés publics représentent une véritable opportunité pour les entreprises françaises. Pour faciliter le choix d’un candidat et apprécier son offre, de nombreux documents financiers ont fait leur apparition, le DQE en fait d’ailleurs partie.

Le DQE, un comparateur de prix pour les marchés publics

Le DQE (Détail Quantitatif Estimatif), parfois nommé devis estimatif ou simulation financière, est un texte rédigé sous forme de devis. Aussi connu comme le DE (détail estimatif), ce document n’est pas contractualisé mais il s’agit toutefois d’une pièce incontournable.

Il est souvent utilisé pour l’établissement du prix unitaire d’un marché public. Le DQE a également pour but d’évaluer un marché en fonction des besoins que celui-ci englobe. Ainsi, cet outil permet de comparer les prix par le biais de simulations.

Le DQE fait d’ailleurs partie des documents financiers nécessaires aux marchés ordinaires et aux accords-cadres à bons de commande permettant la comparaison des prix.

L’acheteur peut utiliser cet outil pour évaluer les différentes offres et effectuer des simulations financières. Ces simulations sont nécessaires pour apprécier le critère du prix des offres. Le pouvoir adjudicateur met ainsi en place une méthode de notation destinée à évaluer ce critère, encore important aujourd’hui.

DQE et BPU, des outils associés ?

Il existe une certaine pertinence entre le DQE et les autres documents financiers comme notamment le BPU (Bordereau des Prix Unitaires) qui lui est, au contraire du DQE, un document contractuel.

Le BPU est, par définition, associé au DQE par la nature des prix unitaires. Principalement utilisé dans les marchés à bons de commande, le BPU liste les prix de chaque produit ou ouvrage prévu par le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières).

Ce document contractuel est intégré aux documents de la consultation et fait partie de l’offre technique et financière dans un marché public.

Le DQE et le BPU vont de pair. En effet, le DQE ne peut être modifié sans en avoir averti au préalable l’ensemble des candidats. L’objectif étant de leur permettre de modifier éventuellement les prix figurant dans le BPU. Des erreurs pouvant effectivement survenir lors de l’établissement des prix créant ainsi des incohérences entre les différentes pièces, l’acheteur public peut choisir de recalculer les chiffres ou tout simplement de s’aligner sur le prix contractuel indiqué par le BPU.

Les marchés publics intègrent de plus en plus d’outils pour faciliter l’accès de tous les acteurs du marché

Pour faciliter la sélection d’une entreprise (PME et artisans), de nombreux outils sont mis à la disposition des acheteurs publics, à l’instar du DQE et du BPU. De même, d’autres outils comme le SPASER ont fait leur apparition, un outil pertinent pour favoriser l’accès des TPE et PME aux marchés publics notamment.

En effet, le SPASER est un outil encourageant l’accès des petites et moyennes entreprises aux marchés publics puisqu’ils cherchent à favoriser l’achat socialement et écologiquement responsable. Ainsi le critère prix n’est plus uniquement le critère privilégié par les acheteurs pour sélectionner l’offre la plus pertinente.

L’adoption d’un SPASER est d’ailleurs obligatoire pour les acheteurs publics ayant des dépenses annuelles supérieures à 100 millions d’euros hors taxes. Toutefois, malgré cette obligation légale, encore trop peu de collectivités ont mis en place un SPASER. C’est pour cette raison que les pouvoirs publics ont décidé d’abaisser ce seuil à 50 millions d’euros hors taxes au 1er janvier 2023.

D’autres outils sont à la portée des entreprises françaises pour faciliter leur sourcing. En France, pour retrouver de façon exhaustive les appels d’offres peuvent notamment utiliser diverses solutions comme les JAL (journaux d’annonces légales) ou bien des sites du gouvernement français comme le BOAMP ou bien le JOUE par exemple. Le portail France Marchés propose aussi des fiches pratiques à l’instar de la fiche CCAG Travaux et ses clauses d’application afin d’aider les PME et artisans à remporter des appels d’offres.

Des moyens efficaces pour candidater à un appel d’offre public et être sélectionné parmi les nombreux candidats en lice.

Qui doit payer les chaussures de sécurité ?

Les salariés du BTP, de l’industrie et des espaces verts, entre autres domaines, savent bien qu’ils doivent porter des chaussures de sécurité dans certains cas. Ces équipements de protection sont-ils imposés par l’employeur ou par la loi ? Qui doit prendre en charge leur achat et leur entretien ?

Qui impose le port des chaussures de sécurité ?

L’employeur a l’obligation d’évaluer les risques des postes de travail, et d’assurer la protection des salariés. Les EPI sont l’une des mesures qui peuvent être mises en place pour assurer cette protection. En effet, l’article L230-2 du Code du travail indique que « Le chef d’établissement prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs de l’établissement ». Selon le même article, il est aussi du ressort du chef d’établissement d’ « évaluer les risques pour la sécurité et la santé des travailleurs, y compris dans le choix des (…) équipements de travail ». La protection des salariés est donc imposée par la loi à l’employeur, mais c’est lui qui décide de la nécessité d’utiliser des chaussures de sécurité, en fonction des risques. Leur utilisation peut aussi être imposée par la convention ou l’accord collectif. Le port d’EPI est le dernier recours, après les formations, la sécurisation des postes de travail, ou la protection collective. L’article estime en effet que le chef d’établissement doit « prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle ».

Qui doit payer les chaussures de sécurité ?

Puisqu’elles sont imposées par l’employeur, en conformité avec la loi, les chaussures de sécurité ne sont jamais à la charge du salarié. En effet, selon l’article L4122-2 du Code du travail, « Les mesures prises en matière de santé et de sécurité au travail ne doivent entraîner aucune charge financière pour les travailleurs. » Dans le cas des travailleurs temporaires, l’article L1251-23 du Code du Travail stipule que « Les équipements de protection individuelle sont fournis par l’entreprise utilisatrice. » Cependant, selon le même article, « certains équipements de protection individuelle personnalisés, définis par convention ou accord collectif de travail, peuvent être fournis par l’entreprise de travail temporaire. » Les chaussures de sécurité sont donc généralement fournies par l’entreprise de travail temporaire. Le contrat de mise à disposition précise qui fournit les EPI, le cas échéant.

Qui paye l’entretien des chaussures de protection ?

Là encore, la loi est claire. Dans les termes de l’article R4323-95 du Code du Travail, « Les équipements de protection individuelle (…) sont fournis gratuitement par l’employeur qui assure leur bon fonctionnement et leur maintien dans un état hygiénique satisfaisant par les entretiens, réparations et remplacements nécessaires. » L’entretien des chaussures de protection est donc à la charge de l’employeur. Cette prise de charge peut se faire via une prime de salissure, ou par le remboursement des frais engagés par le salarié. En conclusion, la fourniture et l’entretien des chaussures de sécurité sont toujours à la charge de l’employeur, qu’il soit une entreprise utilisatrice ou une agence de travail temporaire. Le salarié a, de son côté, l’obligation de les utiliser.

Sources :

Article L230-2 du Code du Travail

Article L4122-2 du Code du Travail

Article L1251-23 du Code du Travail

Article R4323-95 du Code du Travail

Les avantages de faire appel à un fabricant poseur pour vos menuiseries

Des menuiseries telles que les fenêtres et les portes sont des installations de sécurité indispensables dans une maison. Leur pose nécessite par conséquent un savoir-faire que seul un menuisier qualifié possède. Si vous souhaitez installer ces éléments, la meilleure solution est de confier votre projet à un fabricant poseur. Voici quelques raisons pour lesquelles nous vous recommandons de faire appel à ce professionnel pour poser vos portes et fenêtres.

Un fabricant poseur pour une meilleure qualité de travail

En privilégiant la pose de menuiseries dans votre logement par un fabricant poseur expérimenté, vous bénéficierez d’installations fiables et de qualité. Un poseur qualifié possède non seulement les compétences requises, mais également l’expérience pour réaliser correctement le travail que vous lui confiez. Grâce à son expertise, il est en mesure d’utiliser les techniques appropriées pour obtenir un résultat impeccable. Doté d’un matériel adéquat et avancé, un spécialiste assure un travail de qualité exceptionnelle lors de son intervention. Qu’il s’agisse d’installer des portes, des fenêtres ou des volets, un tel professionnel procède de manière à vous garantir un maximum de confort en termes d’esthétisme et d’isolation. Il effectue les différentes opérations essentielles pour la pose de vos menuiseries dans le strict respect des normes de sécurité en vigueur.

fabricant poseur menuiseries

Le fabricant poseur offre généralement une garantie sur son travail

Nous vous conseillons de faire appel à un professionnel en installation de menuiseries pour profiter de la garantie sur le travail qu’il réalise. Il peut ainsi intervenir à tout moment pour effectuer les réparations nécessaires en cas de dysfonctionnement des éléments installés. Un installateur qualifié est outillé pour vous conseiller sur les matériaux nécessaires en adéquation avec le travail attendu et vos besoins.

De plus, il établit toujours un devis sur la base du principe de la garantie décennale. Celle-ci couvre d’éventuelles réparations de vos menuiseries sur 10 ans. En cas de problème survenant après le travail, cela peut s’avérer précieux. C’est pourquoi nous vous recommandons de contacter un fabricant poseur de menuiseries qualifié si vous voulez gagner du temps et faire des économies.

Le fabricant connaît son produit et sait comment l’installer

Un fabricant poseur a l’avantage d’avoir une solide connaissance des différents produits qu’il conçoit. Dès lors, il sait exactement ce qui vous convient en fonction des caractéristiques de votre habitat. Le risque d’erreurs est considérablement réduit, que ce soit à l’étape de la conception, du choix des matériaux et des outils ou encore de la fabrication proprement dite. Il maîtrise d’ailleurs les meilleurs procédés pour réaliser une installation de fenêtres, de portails, de volets et de portes dans les règles de l’art. Il prend pour ainsi dire toutes les mesures idoines pour effectuer une pose conforme à des normes précises et en accord avec vos aspirations et contraintes techniques.

Quand il intervient, un artisan menuisier s’assure de répondre à vos besoins esthétiques tout en cherchant à s’adapter à la structure de votre maison. Une approche qui lui permet d’obtenir un excellent résultat lors de la pose de menuiseries. En dehors de sa capacité à innover et à effectuer un travail de qualité, il assume aussi un rôle de conseiller dans le domaine de la construction. Avec les compétences qu’il possède, il est en mesure de vous prodiguer des conseils qui vont améliorer votre logement dans ses différents aspects.

Zoom sur la société Qualiserve : Une intervention rapide 24h/24

Qualiserve est une entreprise de travaux et de dépannage à taille humaine qui intervient dans tout le sud-est de la France et qui est spécialisée dans les travaux, les réparations et la rénovation. Qualiserve travaille depuis plus de 10 ans dans le domaine de la plomberie, l’électricité, la serrurerie, le vitrage, le chauffage, la climatisation, l’assainissement, les volets roulants et la rénovation.

Qualiserve est une entreprise qui donne la priorité au client. C’est pourquoi elle propose un service de réponse rapide : avec des équipes de techniciens qualifiés qui interviennent rapidement, dans l’heure pour les urgences, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Quels sont les travaux que peut réaliser Qualiserve ?

Qualiserve est une entreprise de travaux qui est spécialisée dans la plomberie, l’électricité, la serrurerie et la rénovation. Qualiserve peut effectuer de nombreux types de travaux tels que l’assainissement, le chauffage, la plomberie, la climatisation ou le vitrage.

Combien cela coûte-t-il de faire appel Qualiserve ?

Le prix d’une intervention de la part de Qualiserve dépend du type de travaux à effectuer. Une heure de main œuvre est à 70 euros HT, afin d’estimer au mieux le cout d’une intervention et des travaux, nous vous conseillons de demander un devis avant votre intervention. Vous pouvez obtenir un devis gratuit de Qualiserve en appelant leur service d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ou vous pouvez utiliser le simulateur sur le site web dans le but d’estimer le cout de l’intervention.

Quelle est la zone d’intervention de Qualiverve ?

Qualiserve dessert le sud-est de la France. L’entreprise est basée à Nice, dans le département des Alpes Maritimes et intervient dans tout le département. Voici la liste des principales villes desservies par qualiserve dans le 06 : Nice, Antibes, Grasse, Cannes, Cagnes-sur-Mer, Le Cannet, St-Laurent, Menton, Vallauris, Mandelieu, Vence, Mougins, Villeneuve Loubet, Beausoleil, Valbonne, Roquebrune, Carros, la Trinité, Biot et Mouans Sartoux.

Quels sont les horaires d’ouverture de Qualiserve ? La societé Qualiserve intervient 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Vous pouvez les contacter à tout moment par téléphone ou par e-mail et ils vous répondront dans les meilleurs délais afin d’intervenir dans l’heure ou de vous donner leurs délais d’intervention.

Qualiserve Nice : De nombreux avis positifs

Bien qu’il soit parfois difficile de vérifier l’authenticité d’un avis en ligne, une simple recherche « Qualiserve Nice » sur Google permet d’obtenir de voir de nombreux avis positifs provenant de différents clients. Ces avis évoquent souvent des délais d’intervention rapides, des prix bas et de la grande qualité du travail. L’un des sites les plus fiables pour vérifier des avis est le site avis-vérifé qui est certifié, conforme à la norme NF ISO 20488 « avis en ligne » et au référentiel de certification NF522 V2 par AFNOR Certification depuis le 28 mars 2014. Sur ce site, qualiserve obtient la note de 4,7 sur 5 avec plus de 385 avis récoltés depuis 2020. Le site de l’entreprise qualiserve propose aussi de laisser un avis, il existe même une page dédiées pour la ville de nice, ici.

Qui peut installer une alarme de maison ?

Les systèmes d’alarme sont des équipements très prisés pour garantir la sécurité d’un logement, d’un magasin ou encore des locaux d’une entreprise. Ces appareils sont disponibles aujourd’hui sous diverses formes avec des fonctionnalités uniques. Que faut-il savoir sur l’installation d’un système d’alarme dans votre maison ?

Commencez par choisir votre modèle d’alarme de maison

Pour sécuriser et assurer la protection votre domicile, il est indispensable d’opter pour la mise en place d’un système d’alarme efficace. Nombreuses sont les options qui s’offrent à vous pour y parvenir.

L’alarme Ajax

Le système d’alarme Ajax sans fil est réputé pour la fiabilité et la performance qu’il offre à votre maison. Grâce à sa technologie radio de dernière génération (Jeweller), il permet de garantir une communication fluide entre tous ses périphériques. Contrairement à certains dispositifs, l’alarme Ajax ne réagit que face à une menace réelle. Elle vous permet donc d’éviter les fausses alertes répétitives. Elle garantit un niveau de sécurité maximale. Ce dispositif est en effet conçu avec un algorithme inimitable. Il résiste par conséquent parfaitement aux tentatives de brouillage. L’alarme sans fil Ajax possède également la capacité d’établir un contact entre ses périphériques sur une distance d’environ 2000 m, et ceci sans interface. Une fois connectée à votre smartphone ou à votre ordinateur, elle vous donnera la possibilité d’avoir le contrôle sur votre logement, quelle que soit votre localisation dans le monde.

Une caméra de surveillance

Pour bénéficier d’une sécurité optimale, la caméra de surveillance représente l’un des meilleurs systèmes de surveillance que vous pouvez choisir. Elle permet d’avoir un regard sur un endroit précis et sur les événements qui s’y produisent. Les vidéos enregistrées par la caméra peuvent être suivies en temps réel ou en différé. Il existe aujourd’hui divers modèles de caméras de surveillance : la caméra IP, la caméra Wifi, la caméra pour l’extérieur, la caméra infrarouge…

En optant pour les modèles les plus performants, vous recevrez systématiquement une notification dès l’instant où le dispositif détecte le moindre mouvement suspect. Dans l’objectif de bien exploiter votre caméra de surveillance, vous devez l’installer à des endroits stratégiques. Cela vous permettra d’avoir un œil sur l’ensemble de votre propriété. Pour optimiser la sécurité, le système de vidéosurveillance peut être utilisé pour compléter un dispositif d’alarme anti-intrusion.

alarme sans fil Ajax

Les propriétaires d’immeubles locatifs peuvent faire installer les systèmes de sécurité

En tant que locataire, il n’est généralement pas facile de prendre soi-même l’initiative de mettre en place un système d’alarme. Il est indispensable de demander une autorisation auprès de votre bailleur avant de vous lancer. Cela est d’autant plus crucial lorsque vous souhaitez mettre en place un système d’alarme filaire. Ce dernier nécessite en effet la réalisation de certains travaux au sein du logement. Avec le système d’alarme filaire, il faut percer dans les dallages ou dans les murs afin de relier l’alarme au réseau électrique du logement. Il vous faudra ainsi un accord écrit du bailleur.

Si vous souhaitez installer un système d’alarme sans fil en revanche, vous pouvez effectuer vos travaux d’installation sans demander l’autorisation du propriétaire. Tout ce que vous aurez à faire est de choisir le modèle idéal. Ce type d’alarme présente d’ailleurs de nombreux avantages. Grâce à sa technologie sans fil, le système d’alarme non filaire est facile à installer. Son installation n’est pas définitive, il peut donc être déplacé à volonté. Cette caractéristique est particulièrement pratique lorsque vous souhaitez déménager. Par ailleurs, n’étant pas raccordé au réseau électrique, le système d’alarme sans fil peut continuer à fonctionner même en cas de coupure de courant. Vous avez de plus la possibilité d’y ajouter quelques fonctionnalités supplémentaires. Pour bénéficier de ces avantages, il vous faudra toutefois choisir le modèle idéal. Vous devez pour cela prendre en compte des paramètres indispensables :

  • le type de centrale,
  • la configuration de votre logement,
  • la certification NF A2P,
  • le mode de fonctionnement.

N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel spécialisé en vente et installation de systèmes d’alarme en cas de nécessité.

Appelez un serrurier pour installer votre alarme

Pour garantir l’efficacité de votre système d’alarme, vous devez réaliser une bonne installation de l’appareil. Il est par conséquent indispensable de faire appel à un spécialiste. L’une des meilleures options qui s’offrent à vous est de contacter un serrurier. Ce dernier possède toute l’expérience nécessaire pour vous assurer une prestation de qualité. Il est apte à vous aider à choisir le système d’alarme le plus adapté à votre logement. Étant un expert du domaine, il saura vous orienter vers d’autres éléments qui pourront optimiser l’efficacité de votre système de protection.

En plus de vous aider à choisir convenablement votre dispositif, le serrurier est aussi capable de trouver l’endroit idéal pour l’installer. Il vous prodigue également les bons conseils afin de pouvoir bien exploiter l’alarme. Pour bénéficier des services de ce professionnel, vous devez minutieusement le sélectionner. Avant de choisir votre serrurier, assurez-vous que celui-ci remplisse toutes les conditions nécessaires. Il doit avant tout être agréé et avoir une bonne réputation. Que ce soit pour l’établissement du devis ou pour le matériel qui sera utilisé, le serrurier se doit de vous garantir une transparence totale sur chacune de ses prestations.

Contreplaqué : comment choisir un produit résistant ?

Vous souhaitez choisir le contreplaqué pour vos menuiseries ? Nous allons explorer les différences entre le contreplaqué résistant au feu et à l’humidité afin que vous puissiez prendre une décision éclairée pour répondre au mieux à vos besoins.

Les caractéristiques de chaque type de contreplaqué

Il existe différents contreplaqués sur le marché, chacun ayant ses propres caractéristiques (voir ici, il s’agit d’une enseigne spécialisée dans la négoce de produits bois et dérivés). Il est important de comprendre quel type de contreplaqué conviendra le mieux à votre projet, car tous les bois n’ont pas les mêmes propriétés. Vous trouverez ci-dessous quelques informations sur certains types de contreplaqués qui pourraient vous être utiles dans vos recherches :

  • retardateur de feu : les contreplaqués dits CTBI ont été spécialement traités pour ne pas brûler facilement et propager les flammes plus lentement lorsqu’ils sont exposés. Ils sont utiles dans les situations où il peut y avoir des sources de chaleur intense comme les foyers ou les fours utilisés pendant les saisons de chauffage.
  • Résistant à l’humidité : les contreplaqués dits CTBH, quant à eux, sont généralement utilisés dans les salles de bains ou les cuisines où l’humidité est élevée. Ils peuvent également être utiles dans les zones sujettes aux inondations.

Conseils de pose du contreplaqué

La pose de contreplaqué est un processus relativement simple si vous utilisez les bons outils. Avec juste un peu de patience et de précision, votre nouvelle installation sera superbe. Utilisez un niveau lors de l’installation de vos feuilles de contreplaqué. Cela vous permettra de vous assurer que vos panneaux sont droits et réguliers. Il est important de prendre son temps pour avoir une découpe à la taille voulue. Une scie bien aiguisée vous permet de réaliser des coupes nettes et droites. Il faudra percer des trous avant de visser correctement le contreplaqué. Cette astuce vous évitera les fissures et facilitera le processus d’installation.

Si c’est pour une installation à l’extérieur, utilisez des vis ou des clous résistants aux intempéries. Appliquez ensuite un calfeutrage ou un produit d’étanchéité autour des bords de vos panneaux de contreplaqué pour éviter les dommages causés par l’humidité.

Quel contreplaqué choisir ?

Lorsque vous choisirez votre contreplaqué, vous aurez le choix entre de nombreuses options. Il est important que vous sachiez ce que signifient exactement ces différentes qualités afin de ne pas avoir de perte de temps ou d’argent pour un produit cher et bas de gamme. Par exemple, les contreplaqués résistants à l’humidité sont parfaits pour les projets comme la rénovation de salles de bains ou cuisines. En revanche, le contreplaqué résistant au feu est un bon choix pour la construction dans des zones à haut risque d’incendie ou la construction de terrasses et de structures extérieures. N’oubliez pas que le prix varie en fonction des facteurs comme l’épaisseur ou le nombre de couches. Lorsque vous choisissez un produit en contreplaqué, il est important de prendre en compte tous ces facteurs afin de ne pas avoir de regrets lors de votre achat et de choisir le produit le plus adapté.

Tête thermostatique connectée : avantages et fonctionnement

La tête thermostatique est une solution pratique permettant d’ajuster la température dans les différentes pièces de votre maison. Son principal objectif est de vous éviter les risques de surchauffage et donc la surconsommation d’énergie. Elle est déclinée en plusieurs modèles, mais la version connectée est la plus pratique. Zoom sur le fonctionnement de la tête thermostatique connectée ainsi que ses avantages.

La tête thermostatique connectée : de quoi s’agit-il ?

Également appelée robinet thermostatique, la tête thermostatique connectée est un dispositif utilisé pour un contrôle précis de la température du radiateur et de chaque pièce du logement. Ainsi, lorsqu’elle accompagne les radiateurs, elle offre une meilleure régulation du système de chauffage.

Avant de vous demander quelle tête thermostatique connectée choisir pour votre système de chauffage, vous devez avant tout comprendre son fonctionnement. Il s’agit d’une petite pièce qu’on installe directement sur un radiateur. L’ensemble est composé d’une poignée, d’une vanne et d’une sonde. La tête thermostatique connectée peut être fixée sur tout type de radiateur, quel que soit le mode de chauffage central.

En pratique, elle module le débit d’eau circulant au sein du radiateur à eau chaude. Vous pouvez ainsi contrôler plus facilement et efficacement la température de la pièce. Le robinet thermostatique connecté vous aide ainsi à aller plus loin avec des performances supérieures à celle d’un thermostat simple.

Les avantages de la tête thermostatique connectée

La tête thermostatique connectée offre de nombreux avantages non négligeables.

Le contrôle à distance

À l’image de nombreux équipements de maison, les têtes thermostatiques sont de nos jours connectées. Grâce à cela, vous avez la possibilité de réguler la température des pièces de la maison à distance, à l’aide d’une application sur smartphone, ordinateur ou tablette. Ainsi, lorsque vous devez rentrer à la maison plus tôt que prévu, vous pouvez anticiper le changement de la température de votre salon et votre chambre afin qu’elle soit optimale à votre arrivée.

Une température adaptée

Le fait d’installer une tête thermostatique connectée au niveau de votre radiateur est un excellent moyen d’effectuer un réglage précis de votre chauffage. Vous serez plus en mesure de contrôler la température générée ainsi que le pouvoir calorifique de celui-ci. Par conséquent, la température devient plus agréable et le confort est considérablement amélioré. Avec des réglages au degré près, la chaleur est optimisée et adaptée à vos besoins.

Les économies d’énergie

Lorsqu’on parle de la régulation précise de température pour chaque radiateur doté d’une tête thermostatique connectée, on pense automatiquement à la baisse d’énergie. Actuellement, la transition énergétique et écologique est au cœur des priorités. En effet, les propriétaires sont de plus en plus à la recherche de solutions d’économies d’énergie. Ce qui est possible avec l’utilisation du robinet thermostatique qui vous évite de surchauffer certaines pièces. Moins chauffer signifie réduire sa consommation énergétique. Enfin, vous faites aussi des économies financières étant donné que votre facture d’énergie sera moins élevée.

Quelle que soit la nature de l’énergie utilisée par votre système de chauffage central, l’installation d’un robinet thermostatique permet de réaliser de nombreuses économies financières et énergétiques. Nous vous conseillons de faire votre choix en fonction de vos besoins et votre budget.

Assurance décennale : les critères qui font varier le montant

De nombreuses compagnies sont spécialisées dans la proposition d’offres d’assurances décennales à l’endroit de tous les intervenants dans le processus de construction. Le secteur est très concurrentiel et chaque assureur est également libre de fixer ses prix. En plus de cela, il y a de nombreux facteurs susceptibles de faire varier le tarif d’une garantie décennale. Dans ces conditions, les entreprises du BTP ont du mal à établir un budget prévisionnel assez précis pour mieux maîtriser leurs dépenses d’assurance. Ce guide vous renseigne sur les facteurs qui font varier le prix d’une assurance décennale et vous donne des astuces pour choisir la meilleure offre.

Les facteurs liés à l’entreprise qui influencent le prix de l’assurance décennale

Il existe deux groupes de critères sur lesquels les compagnies se basent pour fixer le montant d’un contrat d’assurance décennale des artisans du bâtiment. Les premiers paramètres concernent l’entreprise à assurer et les derniers sont relatifs aux conditions du contrat. Pour cette raison, les assureurs vous demanderont toujours certaines informations sur votre société lorsque vous essayez d’en savoir plus sur le prix d’une assurance décennale couvrant uniquement les garanties obligatoires dans votre domaine d’activité. D’une entreprise de BTP à une autre, le coût de la garantie décennale varie en fonction du corps de métier, de la taille de l’entreprise, du nombre d’années d’expérience…

Le corps de métier compte pour une assurance décennale

Dans le domaine de la construction, il y a des activités plus risquées que d’autres. Si vous appartenez à un corps de métier spécialisé dans les travaux de gros œuvre, le prix de votre garantie décennale sera inévitablement plus élevé que celui d’un autre artisan du bâtiment spécialisé dans les travaux de second œuvre. Par exemple, les professionnels tels que le plaquiste, le peintre en bâtiment, l’électricien et le menuisier payent en moyenne moins de 1000 euros pour leur assurance décennale. Le tarif de la couverture décennale des plombiers-chauffagistes et des carreleurs n’excède pas souvent 1500 euros, tandis que les maçons payent jusqu’à 2000 euros.

Le métier du bâtiment qui supporte le coût de souscription d’une garantie décennale le plus élevé est celui d’étancheur. Ce corps de métier est énormément risqué, car le moindre défaut d’exécution des travaux peut créer d’énormes dégâts. C’est pour cela que le tarif moyen pour une entreprise spécialisée en étanchéité du bâtiment peut atteindre 5000 euros. Il faut aussi ajouter que les entreprises qui cumulent plusieurs domaines d’interventions payent plus cher.

Assurance construction

L’expérience professionnelle

L’expérience professionnelle est un gage de sécurité pour les clients, mais également pour les compagnies d’assurances. Il y a une surcote qui est appliquée pour les entreprises débutantes, car il n’existe aucune preuve de leur compétence technique. Une société expérimentée peut en revanche justifier son savoir-faire avec un CV et des références des projets qu’elle a achevés. En général, le tarif moyen pratiqué sur le marché connaît une réduction de 15 % par nombre d’années d’ancienneté dans le domaine.

Le nombre d’employés et le chiffre d’affaires de l’entreprise

Le prix de l’assurance décennale d’une entreprise augmente en fonction de sa taille. Plus le nombre d’employés est élevé, plus vous payerez cher pour la souscription de votre contrat. Lorsque le nombre d’intervenants dans un projet augmente, les risques se multiplient. Il devient aussi plus difficile de maîtriser rigoureusement toutes les compétences et de pouvoir situer les responsabilités lorsqu’un dommage survient.

Le même principe s’applique également pour le chiffre d’affaires de la société. Plus il est élevé, plus les risques deviennent importants, ce qui fait grimper le coût de la souscription de l’assurance décennale. Même lorsque la tarification se fait sur la base d’un chiffre d’affaires prévisionnel, les assureurs appliquent les mêmes règles. Si votre société fait de la sous-traitance, il y aura également une surprime sur le prix de votre assurance décennale.

La technique de construction joue sur l’assurance

Les compagnies d’assurances jugent certaines techniques de construction plus risquées que d’autres (ce critère s’applique surtout pour les entreprises de gros œuvre). Elles appliquent alors une surcote pour les entreprises qui adoptent des procédés assez récents dont la fiabilité n’a pas encore été démontrée sur 10 ans au moins. Il y a également certains assureurs qui refusent de couvrir les sociétés qui n’utilisent que les innovations visant à gagner du temps et à économiser de l’énergie. Par exemple, les entreprises spécialisées en préfabrication (construction de maison automatisée à grande vitesse) payeront des assurances plus onéreuses que les sociétés de maçonnerie traditionnelle.

Le taux de sinistralité et la zone géographique de la société

Le passif de l’assuré est l’un des facteurs les plus déterminants dans la fixation du tarif de toutes les assurances et particulièrement de la garantie décennale. Si l’entreprise n’a déclaré aucun sinistre depuis plus de 5 ans, elle bénéficie d’un tarif avantageux. Elle peut profiter de réductions pouvant atteindre 30 % du montant de sa cotisation. Si elle a connu des sinistres, qu’il soit remboursé ou non, elle payera en revanche plus cher.

Les zones géographiques peuvent également entraîner une surprime. Par exemple, une surprime de 30 % s’applique pour les entreprises installées dans les DOM-TOM. Certaines compagnies refusent aussi d’assurer ces entreprises.

Assurance décennale

Les éléments du contrat qui font varier le tarif de l’assurance décennale

Le prix de votre assurance décennale varie en fonction du niveau de couverture qui prend en compte le plafond d’indemnisation, les exclusions de garanties, la franchise et les garanties supplémentaires de votre police d’assurance. Tous ces facteurs dépendent de l’assureur que vous choisissez.

Les plafonds d’indemnisation et le montant de la franchise

Les plafonds d’indemnisation représentent les montants maximums que l’assureur prend en charge dans le remboursement des sinistres. La franchise est la somme qui reste à la charge de votre entreprise lorsque la compagnie vous indemnise après un dommage que votre contrat d’assurance couvre. Lorsque les plafonds d’indemnisations sont élevés, le tarif de la garantie décennale augmente. Il diminue lorsque la franchise est élevée.

L’exclusion de garantie

L’exclusion de garantie concerne les dommages pour lesquels votre contrat d’assurance décennale ne vous couvrira pas. Le prix de l’assurance diminue lorsqu’il y a beaucoup de cas de sinistres qui ne sont pas pris en compte dans l’offre. À ce niveau, il faut noter que chaque compagnie a sa politique. Les assureurs sont libres d’exclure certaines pratiques jugées à risque ou des sinistres spécifiques de leur contrat. C’est à vous d’analyser l’offre pour vous assurer qu’elle correspond à vos besoins.

Les garanties complémentaires

Les garanties supplémentaires vous permettent de personnaliser votre contrat, afin qu’il couvre entièrement tous les risques que vous courrez dans votre métier. Vous devez être prêt à supporter le coût supplémentaire. Le prix du contrat d’assurance décennale est toujours plus élevé pour les artisans en bâtiment qui souhaitent ajouter une garantie optionnelle à la responsabilité décennale exigée par la loi Spinetta. Vous payerez ainsi plus cher si vous souscrivez :

  • la garantie biennale,
  • la garantie de parfait achèvement,
  • la protection juridique,
  • l’assistance en cas de litige.

Au vu des nombreux paramètres qui influencent le prix de l’assurance décennale et qui ne dépendent pas de votre entreprise, il est important que vous sachiez comment bien choisir votre assureur.

Assurance artisan BTP

Comment souscrire une assurance décennale au meilleur rapport qualité prix ?

Pour éviter de supporter des dépenses d’assurance exorbitantes qui pourraient porter préjudice à votre entreprise, voici quelques astuces pour rechercher une assurance décennale adaptée à votre situation.

Tournez-vous vers une société de courtage d’assurance expérimentée

Pour choisir une assurance décennale pour votre entreprise, la meilleure solution est de vous adresser à une société de courtage d’assurance. Un courtier ayant au moins 5 ans d’expérience maîtrise assurément le marché, pour vous proposer des offres d’assurance qui couvrent vos besoins au meilleur prix. Cette solution vous permet également de gagner du temps et d’économiser jusqu’à 30 % du montant de votre assurance. Les experts pourront également vous accompagner dans la gestion des sinistres.

Demandez plusieurs devis personnalisés en ligne et comparez les offres

Si vous tenez à trouver vous-même l’assureur qui vous conviendra, vous pouvez demander des devis personnalisés en ligne sur plusieurs plateformes. Les sites des courtiers en assurances, les comparateurs d’assurance décennale et les compagnies d’assurances mettent à votre disposition des outils gratuits à cet effet. Il vous suffira de remplir le formulaire qui vous sera soumis.

Sur les plateformes les plus efficaces, vous obtenez une réponse au bout de 2 h. Certains assureurs répondent après 4 h environ. Vous obtiendrez un devis détaillé avec les différentes conditions incluses dans le contrat, ainsi que les pièces justificatives que vous devez fournir. Après avoir obtenu plusieurs devis, vous les comparerez dans le but de trouver l’offre la plus intéressante.

Vérifiez minutieusement que les conditions du contrat correspondent à vos besoins

Gardez à l’esprit que la meilleure offre n’est pas toujours celle qui propose le tarif le plus bas. Vous devez vérifier toutes les conditions du contrat, à savoir :

  • les garanties,
  • les exclusions de garantie,
  • les plafonds d’indemnisation,
  • le montant de la franchise.

En plus de cela, vous devez prendre le soin de visiter le site de l’assureur pour lire quelques avis de ses clients, afin de vous faire une idée sur la qualité de son service. Il faut faire attention à la réactivité de la compagnie, à la simplicité des démarches de souscription et de déclaration de sinistre.

Serrurerie : les nouveaux dispositifs sont-ils inviolables ?

En France, les cambriolages et tentatives d’effraction sont malheureusement légion. Si tout le territoire français est concerné, il a été constaté que c’était les grandes villes qui en souffraient le plus. Les régions les plus touchées sont entre autres l’Île-de-France, la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur), les Hauts-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes, avec des taux qui tournent aux alentours de 10 effractions pour 1 000 logements.

Tout cela a effectivement engendré un grand sentiment d’insécurité ayant poussé particuliers et professionnels à investir dans des dispositifs de sécurité. Parmi ces derniers, figurent ceux qui permettent la sécurisation du point le plus vulnérable de tout bâtiment et la principale cible des cambrioleurs : la porte d’entrée. Cependant, ces dispositifs ne se valent pas tous. Certains sont moins sécurisants, tandis que d’autres sont si difficiles à compromettre qu’il est parfois préférable pour les cambrioleurs d’aller voir ailleurs. Abordons en détail au cours de cet article les solutions les plus fiables du marché que l’on doit absolument privilégier pour rendre inviolable sa porte d’entrée.

Serrure multipoints : un moyen sûr de retarder les effractions

Plus sécurisantes et dissuasives que leur homologue monopoint, les serrures multipoints ont été spécialement créées pour résister aux effractions. Leur mise en place est d’autant plus importante que les malfaiteurs pénètrent majoritairement dans les logements par la porte d’entrée. Aussi appelée serrure de sûreté, une serrure multipoints est la promesse d’une protection renforcée grâce à ses points de verrouillage.

Si la plupart d’entre elles sont équipées de 3 à 5 points d’ancrage, certaines en comportent 7, voire 9. C’est donc une évidence : plus ces points sont nombreux, mieux c’est ! Une simple tour de clé suffit à les engager dans les gâches. Pour compromettre ce dispositif, les cambrioleurs vont devoir briser chaque point d’ancrage, ce qui risque bien entendu de les décourager et les dissuader d’aller au bout de leur méfait. Il faut souligner que ce genre de serrure n’empêche pas une effraction, mais la retarde.

Une serrure de sûreté peut être en applique ou encastrée (ou à mortaiser). Dans le premier cas, la pose du dispositif n’entraîne pas la modification de la porte d’entrée. La tringlerie est alors apparente et cela peut toutefois poser problème d’un point de vue esthétique. Dans le second, la serrure se dissimule dans l’épaisseur de la porte d’entrée, rendant la tâche encore plus difficile aux malfaiteurs. Dans tous les cas, une serrure multipoints digne de ce nom est homologuée A2P. Cette certification prévoit au total 3 niveaux de résistance à l’effraction :

  • A2P niveau 1 : résistance comprise entre 5 et 10 minutes,
  • A2P niveau 2 : résistance comprise entre 10 et 15 minutes,
  • A2P niveau 3 : résistance allant au-delà de 15 minutes.

Le troisième niveau est alors préconisé pour rendre inviolable la porte d’entrée d’une maison. Pour aller plus loin en matière de sécurité, on peut opter pour un dispositif dont le cylindre contient plus de 6 goupilles et est équipé de protections contre le perçage, le crochetage et la casse.

Notons cependant que la pose d’une serrure multipoints est une affaire de professionnels, d’autant plus lorsque le modèle est à mortaiser. C’est pourquoi il vaut mieux laisser un artisan serrurier s’en charger. Choix du dispositif adapté, intervention rapide et pose qui s’effectue dans les règles de l’art : ces points résument effectivement l’utilité d’un serrurier chevronné et ayant une certaine ancienneté dans son domaine.

serrure multipoints

Blindez votre porte d’entrée pour la rendre inviolable

Bien qu’étant particulièrement dissuasive, une simple serrure multipoints ne garantit pas la solidité d’une porte d’entrée. C’est pourquoi elle doit agir en synergie avec un système de blindage. L’idée est de placer le ventail dans un fourreau métallique particulièrement dense et de blinder par la même occasion l’encadrement pour qu’il puisse supporter le nouveau poids de la porte. En l’occurrence, on utilise une tôle de blindage en acier.

Il s’agit en plus de mettre en place une serrure multipoints certifiée A2P afin de rendre inviolable la porte d’entrée qui est désormais blindée. Puisqu’il n’existe aucune norme à laquelle les tôles de blindage doivent se conformer, on doit surtout faire attention à la qualité de l’acier ainsi qu’à l’épaisseur du dispositif (2 mm ou 20/10e au minimum).

Si la porte est vitrée, alors son blindage consiste à remplacer sa vitre actuelle par des doubles, voire triple vitrage antieffraction répondant à la norme NF EN 356 (P6B, P7B ou P8B).

L’avantage du blindage tient au fait que cette solution est moins onéreuse que la pose d’un bloc-porte blindé. Avec le blindage, le propriétaire augmente la résistance de sa porte d’ entrée sans pour autant la remplacer. Cette solution est surtout conseillée si le domicile du propriétaire se trouve dans un immeuble de copropriété, dans une zone d’urbanisme protégée ou dans un lotissement. Le blindage de porte requiert également l’intervention d’un serrurier chevronné. Ce dernier s’assure que le système de blindage utilisé puisse dissuader les cambrioleurs et que la pose n’entraîne aucune faille de sécurité.

Pose d’un bloc-porte blindé : la solution la plus fiable du marché

Il s’agit de remplacer la porte d’entrée actuelle par un bloc-porte pourvu d’un revêtement en acier. Ce dernier répond aux contraintes liées à la résistance, aux agressions extérieures et à la corrosion, à l’isolation (thermique et phonique) et à l’étanchéité. Équipé d’une serrure multipoints A2P et ne formant qu’un avec l’encadrement, ce dispositif doit être certifié par le Centre National de la Prévention et de la Protection (CNPP). Ce dernier lui attribue la certification qui correspond à son niveau de résistance aux tentatives d’effraction :

  • bloc-porte blindé A2P BP1 (équipé d’une serrure multipoints A2P niveau 1) : résistance minimum de 5 minutes,
  • bloc-porte blindé A2P BP2 (équipé d’une serrure multipoints A2P niveau 2) : résistance minimum de 10 minutes,
  • bloc-porte blindé A2P BP3 (équipé d’une serrure multipoints A2P niveau 3) : résistance minimum de 15 minutes.

porte et ouvertures renforcées

En plus de rendre inviolable l’entrée de son domicile ou de son bureau, la porte d’entrée blindée est un excellent isolant thermique et phonique. Elle profite également d’une grande durée de vie du fait de sa résistance renforcée. Un bloc-porte blindé constitue aussi un atout esthétique puisque le propriétaire peut en personnaliser la finition et le design selon ses envies, sans pour autant sacrifier la sécurité de l’ensemble. Cet élément ne manquera pas alors de s’accorder au style du bâtiment, voire en devenir la pièce maîtresse.

Là encore, le propriétaire doit solliciter un serrurier expérimenté. En prenant en considération ses besoins et la configuration de son entrée, cet artisan l’oriente vers le dispositif le plus adapté et se charge de sa pose.

Sécurisez les autres ouvertures avec un volet roulant

Dans l’éventualité où le malfaiteur tenterait de s’introduire dans le bâtiment par les autres ouvertures (fenêtres, baie vitrée, porte-fenêtre…), car il n’est pas parvenu à compromettre la porte d’entrée, il ne faut surtout pas lui rendre la tâche facile. Il est dans ce cas pertinent de sécuriser chaque point d’entrée, outre la porte d’entre, avec un volet roulant. Ce dernier est composé de plusieurs lames articulées s’enroulant dans un coffre placé au-dessus de l’ouverture.

Qu’il soit manuel ou motorisé, ce dispositif fait office d’une barrière supplémentaire qui ne fera que décourager les cambrioleurs. Il se caractérise par sa robustesse et sa rigidité, deux qualités résultant de la grande solidité du matériau avec lequel sont conçues ses lames.

Un volet roulant peut en plus être associé à un système anti-crochetage, anti-soulèvement ou anti-arrachement particulièrement dissuasif. Selon les besoins du propriétaire ou son budget, ce dernier peut en tirer profit pour sécuriser sa porte d’entrée, et ce, bien que cette dernière ait déjà fait l’objet d’un blindage.

Avec l’aide d’un serrurier professionnel, le propriétaire peut facilement mettre la main sur le bon volet roulant et s’assurer que sa pose se fasse dans les règles de l’art.

Rénovation de toiture : comment organiser votre chantier ?

La toiture représente l’une des parties les plus importantes de votre habitation. En plus de contribuer à embellir cette dernière, elle assure une protection efficace contre les intempéries. Il est donc important d’accorder une grande attention à son état et à sa qualité. Toutefois, au fil du temps, il peut arriver que votre toit se détériore. Lorsque cela se produit, il devient alors urgent de penser à une rénovation de toiture. Celle-ci ne se fait pas du jour au lendemain. En effet, elle mérite de mûres réflexions, ainsi qu’une organisation minutieuse. Découvrez ici comment bien organiser votre chantier de rénovation de toiture.

Rénovation de toiture : effectuez les démarches administratives nécessaires

En fonction de vos envies et de la nature des travaux que vous aurez à faire, vous pourriez avoir besoin d’effectuer certaines démarches administratives. Dans tous les cas, il est vivement conseillé de vous rapprocher de votre mairie afin de vous renseigner sur celles qui s’appliquent à votre situation. Pour des travaux qui n’apportent pas de modification à l’aspect de votre maison, vous n’aurez besoin d’effectuer aucune démarche administrative. C’est notamment le cas pour une rénovation partielle ou pour un changement à l’identique de quelques tuiles.

En revanche pour des travaux qui modifient l’apparence de votre maison, il vous faudra des autorisations de la part des autorités communales avant de commencer votre chantier. Vous aurez par exemple besoin d’une déclaration préalable de travaux en cas de changement des matériaux, de création de nouvelles ouvertures, de pose de panneaux solaires ou pour une rénovation totale à l’identique. Quant aux travaux plus conséquents tels que le changement des combles ou de la pente et la surélévation du toit, leur réalisation est subordonnée à la délivrance d’un permis de construire.

L’une ou l’autre de ces autorisations permettra aux autorités communales de s’assurer que vos projets sont en adéquation avec les règles d’urbanisme locales qui peuvent d’ailleurs changer d’une ville à une autre. Ne les négligez donc pas, sinon, vous pourriez être contraint de détruire et de reprendre vos travaux de rénovation.

Faites appel à un expert de la rénovation de toiture

Les travaux de rénovation de toiture étant assez sensibles, leur réalisation nécessite l’expertise de professionnels. N’essayez donc pas de les faire vous-même, au risque de vous blesser ou d’endommager l’état de votre toit. Contacter une entreprise de rénovation de toiture est en réalité la meilleure chose à faire pour garantir le succès de votre chantier. Il faut dire que procéder ainsi est avantageux sur de nombreux points.

Vous bénéficierez d’un diagnostic précis

En faisant appel à une entreprise de rénovation de toiture, cette dernière vous mettra en contact avec un couvreur qualifié qui saura mener à bien vos travaux. Il pourra notamment vous guider et vous conseiller au mieux sur l’organisation du chantier en prenant en compte les particularités de votre logement. Un examen attentif de votre toit le renseignera sur l’ampleur des dégâts, ainsi que sur le type de travaux qu’il doit effectuer. Cela lui permet aussi d’identifier la surface à rénover (toute la toiture ou quelques tuiles).

La phase de diagnostic permet au couvreur de déterminer tous les défauts qui ont besoin d’être réparés sur votre toit. Charpente endommagée, isolation défectueuse, mauvaise évacuation des eaux de pluie, oxydation, présence de mousse, etc. Rien ne lui échappe.

Il établira un devis détaillé

Après avoir procédé à un examen attentif de l’état de votre toiture et déterminé les travaux à réaliser, le couvreur sera alors en mesure de vous établir un devis très détaillé. Celui-ci vous renseignera sur tout ce que vous avez besoin de savoir pour bien vous préparer financièrement pour l’exécution de votre chantier. Il indiquera notamment la nature des travaux, les matériaux, la surface sur laquelle il doit travailler, ainsi que tous les autres frais inhérents au bon déroulement du chantier. Le devis précise également le temps que prendront les travaux, ce qui vous évite de vous retrouver avec un chantier qui s’éternise.

Vous profiterez de l’occasion pour refaire votre isolation

Réaliser des travaux de rénovation de toiture est un excellent moyen pour revoir l’isolation de votre toit. En effet, cette étape est d’une grande importance, car elle permet d’éviter les déperditions thermiques. Votre couvreur étant conscient de cette situation, il n’hésitera pas à vous proposer une isolation thermique par l’intérieur ou par l’extérieur.

La première est celle qui est généralement conseillée aux personnes qui n’ont pas besoin d’une rénovation totale de leur toit. Elle peut se faire de deux différentes façons. Vous avez d’un côté l’isolation sous toiture. Celle-ci demande un démontage de la couverture et elle peut coûter un peu cher. De l’autre côté, vous avez l’isolation sous rampants par le grenier. Cette dernière technique est moins coûteuse et peut se faire seulement si l’intérieur du toit est accessible. De plus, le professionnel n’aura pas besoin d’enlever la couverture pour la réaliser.

Pour ce qui est de l’isolation thermique par l’extérieur, elle est envisageable si votre toiture a besoin d’être entièrement rénovée. Elle a l’avantage majeur de ne pas entraîner la réalisation de travaux à l’intérieur qui peuvent s’avérer parfois très dérangeants.

Un travail de qualité

Un couvreur est un expert qui a une excellente maîtrise des toits. En lui confiant la rénovation de votre toiture, vous pouvez donc être sûr que ses travaux seront qualitatifs et en parfaite adéquation avec les normes en vigueur dans le domaine. Il faut dire qu’il est doté de toutes les aptitudes et de tous les équipements indispensables pour travailler en hauteur, et ce, en toute sécurité. Polyvalent, il saura prendre en charge tous les types de travaux en rapport avec votre toiture.

De nombreux professionnels possèdent également une assurance responsabilité civile, qui permet de vous protéger efficacement face aux imprévus. Il convient aussi de souligner qu’en confiant les travaux à un couvreur, vous vous assurez que le même professionnel pourra effectuer de fréquentes vérifications sur l’état de votre toit. Cela lui permettra notamment de l’entretenir, mais aussi d’anticiper et de traiter les problèmes avant qu’ils ne deviennent invivables. De plus, vous avez la certitude que le couvreur saura choisir avec attention le type de matériau le plus en adéquation avec votre environnement et votre habitation.

Choisissez correctement la période de réalisation des travaux de toiture

L’organisation de votre chantier passe également par un choix adéquat de la période des travaux. Plusieurs possibilités s’offrent à vous à ce propos. Vous pouvez par exemple les réaliser au printemps, lorsque les températures sont plus clémentes, en automne ou en période estivale lorsqu’il ne fait pas trop chaud. En cas d’urgence, vous pouvez aussi envisager des travaux en période hivernale. Toutefois, dans ce cas-là, vous pourriez vous retrouver à payer les prestations de votre professionnel beaucoup plus cher. Les périodes de pluie doivent également être évitées au maximum.

N’hésitez pas à demander des aides financières

De nombreux dispositifs ont été mis en place par l’État afin d’aider les personnes désireuses de rénover leur toiture. N’hésitez pas à les demander afin d’alléger le coût des travaux. Vous pouvez par exemple profiter d’une exonération de la taxe foncière, d’une TVA réduite à 5,5 % ou à 10 % ou de primes provenant des fournisseurs d’énergie.

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) propose aussi certaines aides aux ménages les plus défavorisés pour leur permettre de mieux supporter le coût des travaux. Il vous est également possible de demander un éco-prêt à taux zéro si votre maison a au moins deux ans. Quant à MaPrimeRénov’, il s’agit d’une aide forfaitaire dont la valeur varie en fonction des revenus des ménages.

Pour bien organiser la rénovation de votre toiture, vous devez donc effectuer certaines démarches administratives, faire appel à un professionnel et bien choisir la période de réalisation du chantier. N’hésitez pas aussi à profiter des nombreuses aides de l’État qui existent en la matière.

Piscine hors-sol : faut-il la mettre en hivernage ?

L’automne est arrivé avec ses températures hivernales. C’est donc le moment d’hiverner sa piscine hors-sol afin de protéger l’eau ainsi que les équipements. Il s’agit d’une procédure souvent négligée alors qu’elle est d’une grande utilité. Si les piscines gonflables autoportantes peuvent facilement être rangées dans une pièce aérée au sec, les versions hors-sol en kit sont plutôt mises en hivernage.

Pourquoi hiverner sa piscine hors-sol ?

Il est impératif de prendre soin de sa piscine, quelle que soit la saison. C’est la raison pour laquelle le bassin doit être mis en hivernage pour conserver son bon état et être utilisable la saison suivante. Des marques comme Alice’s Garden proposent une large variété de piscines autoportées de haute qualité et faciles à hiverner.

Le but de l’hivernage est de protéger l’eau et les installations contre les températures basses et les effets du froid. Cette pratique vous facilitera la tâche lorsque vous devrez remettre en route votre installation au printemps.

Par contre, il faut savoir que la piscine ne doit pas être vidée entièrement. Et pour cause, elle peut subir la pression de son emplacement ainsi que des mouvements qui peuvent entraîner sa fissuration. Pour connaître le moment opportun pour procéder à l’hivernage, il faudra surveiller avec une grande attention la température de l’eau. Lorsque celle-ci est inférieure à 15 °C et qu’elle devient stable, alors il est temps d’hiverner la piscine hors-sol.

piscine hors-sol

Hivernage de la piscine hors-sol : les alternatives

En général, les piscines hors-sol en kit sont définitivement disposées dans le jardin. Leur hivernage se base sur le même principe que celui des piscines creusées. On distingue deux solutions : l’hivernage total ou hivernage passif et l’hivernage actif.

L’hivernage passif

Il consiste à stopper la filtration de l’eau et à mettre la piscine au repos durant toute la saison. Dans ce cas, l’installation doit être bâchée. Nous vous conseillons de vérifier malgré tout l’état de l’eau. Ce type d’hivernage est le plus souvent appliqué dans les régions froides au sein desquelles l’eau peut geler très facilement.

L’hivernage actif

Cette seconde solution consiste à poursuivre la filtration de la piscine et l’entretien de l’eau du bassin pendant tout l’hiver. La seule différence est que l’entretien se fera de manière moins régulière.

Hiverner sa piscine : comment s’y prendre ?

Pour effectuer l’hivernage de la piscine hors-sol, nous vous conseillons de commencer par un nettoyage en profondeur des différents éléments de la piscine. Le fond de piscine, les skimmers, le liner, etc., tous les composants sont concernés.

Ensuite, il faudra réaliser un traitement choc de l’eau. Versez un produit d’hivernage au sein du bassin de la piscine puis baissez légèrement le niveau d’eau. Le produit a pour objectif de protéger l’eau contre les champignons et les bactéries pendant la saison hivernale.

Après cela, installez des bouchons d’hivernage au niveau de la prise balai et des skimmers. Mettez les flotteurs sur la diagonale et procédez à la vidange du système de filtre et des tuyaux. Ceux-ci ne doivent plus contenir d’eau afin d’être protégés des périodes de gel. Dans le cas d’un hivernage total, il faudra plutôt retirer et ranger le système de filtration. Enfin, installez une bâche de protection pour piscines hors-sol.

L’hivernage de la piscine hors-sol est une solution pratique pour protéger celle-ci des désagréments du froid. N’oubliez pas de surveiller régulièrement la qualité de l’eau : la présence d’algues, l’équilibre, la couleur…

Comment choisir un bon menuisier pour l’aménagement d’une boutique ?

L’aménagement d’une boutique, c’est primordial. La vitrine doit donner envie au client d’entrer, l’aménagement doit être pensé de façon à mettre en valeur vos produits pour augmenter le panier moyen.

 

Dans cette optique, faire appel à un professionnel dans la menuiserie d’agencement vous facilitera la vie et vous permettra d’avoir une boutique personnalisée et sur-mesure.

 

Le but, c’est d’avoir une boutique à l’image de votre marque. Il faut pouvoir séduire depuis l’extérieur et confirmer ce coup de cœur à l’intérieur. Pour cela, il faut pouvoir proposer une expérience unique à ses clients, avec un aménagement sur-mesure dont on se souviendra.

 

Chaque menuisier professionnel offre des prestations différentes, à des prix et des disponibilités qui varient. Comment trouver un bon menuisier qui vous permettra de réaliser l’aménagement de votre boutique de rêve ? Voici quelques conseils.

 

Choisir un menuisier en fonction de vos projets

 

Avant toute chose, vous devez réfléchir à votre projet. Avez-vous besoin d’un aménagement complet de votre boutique, d’un mobilier sur-mesure, d’une pièce de décoration, d’un escalier majestueux… ? 

Certains menuisiers sont spécialisés dans différents domaines. Sachez aussi que désormais, certains menuisiers travaillent le PVC et l’aluminium en plus de bois. 

 

Il est donc préférable d’orienter ses recherches en fonction de ses envies et des services que proposent les menuisiers.

 

S’orienter les menuisier avec une réputation

 

Les avis d’anciens clients sont très importants. Que vous fassiez jouer le bouche-à-oreille ou que vous regardiez les avis sur Internet, un bon menuisier a généralement bonne réputation. N’hésitez pas à vérifier plusieurs avis, afin d’avoir une vision globale du travail de ce menuisier.

 

Pensez aussi à regarder les sites des professionnels ou à vous rendre directement en boutique pour voir des photos de leurs réalisations. Cela vous permettra de vous rendre clairement compte des possibilités, de l’esthétique et de son expérience.

 

Demander un devis pour votre projet d’agencement

 

N’attendez pas pour demander les prix via un devis ou à défaut le tarif horaire des menuisiers qui vous intéressent ! 

 

Les tarifs évoluent en fonction des régions, des professionnels et de la nature des travaux. N’hésitez donc pas à aller consulter plusieurs menuisiers pour obtenir plusieurs estimations de budget. Vous pourrez ainsi comparer les devis et toutes les informations dont vous avez besoin, à tête reposée.

 

Attention, les prix cassés ne sont pas toujours une bonne surprise. Il sera donc nécessaire de croiser les devis avec les avis que vous avez vérifié au préablable.

Vérifier les garanties et assurances

 

Pensez à vérifier les garanties et assurances du professionnel. En effet, un menuisier professionnel se doit d’avoir des assurances et des garanties pour réaliser vos travaux. 

 

Cela le protège et vous protège en cas de situation difficile. Par exemple, vérifier qu’il a souscrit une assurance décennale, cela vous garantit une réparation des dommages qui peuvent avoir lieu après les travaux. C’est un point extrêmement important qui soulignera le caractère professionnel de l’artisan.

 

Prendre en compte la distance

 

Enfin, pour choisir un menuisier, il faut aussi penser à la distance. En effet, un professionnel de la menuiserie d’aménagement est soumis à des délais et gère parfois plusieurs projets en même temps. Il ne pourra pas toujours parcourir des centaines de kilomètres pour réaliser vos travaux de menuiserie d’aménagement.

 

Privilégiez donc un professionnel qui se situe dans votre région et au plus proche de votre boutique.

Pourquoi est-il important de procéder au dépoussiérage industriel ?

Le dépoussiérage industriel maximise la productivité de votre entreprise, permet le bon fonctionnement des machines industrielles et réduit les risques pour les employés. De quoi s’agit-il ? Quels en sont les avantages ? Réponse dans cet article.

 

Le dépoussiérage industriel, c’est quoi ?

Dans tous les secteurs de la production industrielle et pour les artisans, les procédés de fabrication induisent des émissions de poussières, de particules ou autres solvants. Le dépoussiérage industriel permet d’éliminer les particules polluantes, qui sont captées à l’aide d’une installation de dépoussiérage et de recyclage des déchets. En d’autres termes, il s’agit d’un nettoyage en profondeur, qui ne peut pas être réalisé au quotidien sans l’intervention d’experts. C’est pourquoi il faut faire appel à des professionnels du dépoussiérage industriel comme Airia Services. Cette entreprise propose son expertise aux entreprises pour le traitement de l’air, le nettoyage des équipements industriels, ainsi que pour le nettoyage et la remise en état des surfaces. Créée en 2019, elle a un objectif RSE très clair afin de réduire l’impact de l’industrie sur l’environnement. 

 

Préserver les machines

Afin d’optimiser et d’augmenter la durée de vie des machines industrielles, le dépoussiérage industriel est primordial. Si les particules de poussière s’accumulent sur les machines, elles peuvent finir par en altérer le bon fonctionnement. Le dépoussiérage industriel permet ainsi de protéger les pièces essentielles de poussières qui peuvent être à l’origine d’électricité statique et entraîner des explosions ou encore des incendies. C’est donc une garantie de qualité, de durabilité et de rentabilité. En effet, les machines coûtent cher et il vaut mieux les entretenir plutôt que de devoir les remplacer.

 

Réduire les risques pour les artisans

La question de la sécurité est également fondamentale, puisque l‘accumulation de poussière de fabrication constitue un véritable risque pour la santé des ouvriers sur le long terme. Les particules peuvent se déposer dans les poumons et être à l’origine de maladies graves. Maintenir la qualité de l’air est donc un enjeu majeur, qui a poussé l’AASQA (Associations agréées de surveillance de la qualité de l’air) à exiger l’installation de dépoussiérage industriel. Cela permet également d’éviter les risques d’incendies ou d’explosions liés à l’accumulation de particules de poussière.

Assainir l’environnement

Il existe par ailleurs un enjeu environnemental fort, en particulier lorsqu’on sait que l’industrie représente l’un des principaux acteurs de pollution de l’air. Il faut donc contrôler et maîtriser les émissions de gaz polluants qui s’échappent dans l’air, afin de protéger l’environnement. Le dépoussiérage industriel permet précisément de pallier ce problème en captant toutes ces particules. L’entreprise atteint ainsi ses objectifs de réduction des rejets atmosphériques, et ce afin de réduire son impact sur l’environnement et freiner le dérèglement climatique. 

 

Vous l’aurez compris, il n’y a que des avantages à opter pour le dépoussiérage industriel : un enjeu économique, de performance, de durabilité et écologique.

Comment optimiser l’espace dans votre salle de bain ?

Si vous avez une petite salle de bain ou que vous avez l’impression de manquer de place, il existe de nombreuses astuces pour optimiser votre espace et ainsi gagner en confort.

Meuble de salle de bain, douche à l’italienne, décoration épurée, astuces… Voici des idées pour optimiser au maximum les mètres carrés de votre salle de bain.

 

Les astuces essentielles pour une petite salle de bain

optimiser espace salle de bain

En termes d’espace et de décoration de salle de bain, il y a quelques règles essentielles à respecter.

 

D’abord et cela va de soi, il faut aller à l’essentiel en ne conservant que ce dont on a vraiment besoin. Par exemple, les serviettes de salle de bain peuvent être rangées dans un dressing et les bijoux ainsi que le maquillage peuvent avoir une place dans la chambre.

 

Ensuite, il faut réussir à optimiser le moindre recoin. L’astuce, c’est d’installer des étagères qui permettent de gagner de la place en hauteur. Vous pouvez par exemple en installer jusqu’au plafond sur un mur, ou au-dessus de la porte. Pour toujours plus d’espace, elles n’ont pas besoin d’être très profondes.

 

Et enfin, un point très important : pour gagner de la place dans sa salle de bain, on dit au revoir à sa baignoire et on la remplace par une douche à l’italienne. Mieux qu’une douche classique pour les petites salles de bain ou les espaces atypiques, une douche à l’italienne coûte plus cher à l’installation, mais permet de gagner de la place. En effet, elle ne possède pas de receveur et peut être installée même dans un petit coin biscornu. 

Il est aussi intéressant de choisir une paroi de douche transparente, qui permet d’alléger visuellement la pièce.

 

Miser sur des rangements intelligents

opitmiser meuble de salle de bain

 

Pour une petite salle de bain, il faut choisir des rangements adaptés et intelligents.

 

Les équipements aériens permettent un gain de place visuel. C’est possible pour les toilettes, la vasque et les meubles de rangement par exemple.

 

Il faut aussi privilégier les meubles qui possèdent une grande capacité de rangement comme les tiroirs, qui peuvent se cacher sous la vasque. Une grande colonne de rangement, pour gagner de la place en hauteur est aussi une bonne solution.

Attention, si les rangements sont ouverts, comme des étagères, ne les surchargez pas ! Il faut garder une pièce épurée pour gagner en espace visuel.

 

Une autre astuce, c’est de se diriger vers des meubles à double emploi comme un radiateur sèche serviette ou encore un rangement avec un miroir intégré. 

 

Une décoration épurée et des couleurs claires

 

Pour la décoration de salle de bain, si vous voulez optimiser l’espace et favoriser l’effet de détente, il faut aller au minimum et se diriger vers un style épuré.

 

Des meubles simples qui se confondent avec la couleur de la salle de bain ou en matières naturelles, un grand miroir, des étagères qui ne sont pas surchargées, des murs unis…

 

Pour la couleur, sachez que plus la pièce est petite, plus il faut se diriger vers des couleurs claires afin de donner l’impression d’un espace plus grand. Le blanc est une valeur sûre pour une décoration de salle de bain. Vous pouvez choisir un total look blanc du sol au plafond et jouer avec les effets (brillant, mat…) Pour plus de style, un carrelage blanc peut apporter une dynamique au mur.

 

Sachez que quelques touches de couleurs claires ou en matières naturelles peuvent venir rehausser le tout. Des serviettes colorées, un tapis à motifs, une petite plante, des étagères en bois peuvent suffire à ajouter un peu de vie à votre décoration de salle de bain.

Quels produits et accessoires acheter pour sa piscine ?

L’été est enfin arrivé et c’est le moment de prendre soin de votre piscine ? Mais quels accessoires ou matériel acheter pour sa piscine ? Voici un article qui réunit les produits et accessoires piscine, du plus indispensable à celui qui vous procurera un confort maximum !

Nettoyer sa piscine

Avant toute chose, le nettoyage d’une piscine est primordial si l’on veut pouvoir se baigner dans une eau cristalline. Il existe bien évidemment le traditionnel balai, ou l’épuisette, mais ils ne sont plus efficaces lorsqu’il s’agit de frotter les parois. C’est alors qu’interviennent les robots de piscine autonomes que vous pourrez retrouver chez le spécialiste en accessoires et matériel de piscine, Azialo. Il en existe trois types sur le site https://www.azialo.com : les robots électriques, les robots pulseurs et les robots hydrauliques. Il s’agit de techniques différentes mais toutes trois efficaces pour avoir une piscine propre sans avoir à lever le petit doigt !

Chauffer sa piscine

Afin de pouvoir profiter de son bassin toute l’année, on peut installer un système de chauffage. Il faudra adapter le choix du système à ses contraintes et priorités. Souhaitez-vous prolonger la saison de baignade ou pouvoir vous baigner en hiver ? Souhaitez-vous faire des économies d’énergie ? Chauffer votre piscine rapidement ? Entre pompes à chaleur, panneaux solaires et réchauffeurs électriques, vous trouverez certainement votre bonheur.

Le revêtement d’une piscine

Le revêtement du bassin constitue un élément très important dans la conception d’une piscine car c’est ce qui donnera toute la dimension esthétique à cette dernière. Il faudra tout d’abord se pencher sur la matière : carrelage, liner, membrane armée ou encore polyester stratifié… à chacun ses particularités. Ensuite, les couleurs et motifs pourront venir parfaire l’esthétisme de votre bassin !

La bâche pour piscine

Parmi les produits et accessoires piscine indispensables, on retrouve la bâche de piscine. Elle peut avoir une fonction de sécurité, il existe pour cela des bâches à barres qui empêchent une éventuelle chute. Elle peut aussi avoir une fonction chauffante, il existe des bâches à bulles souples mais qui conservent la chaleur. On trouve également des bâches hivernantes qui sont à poser à la fin de l’été et permettent un traitement moindre de l’eau.

Le filtre pour piscine

La filtration de la piscine permet de nettoyer l’eau du bassin. Il existe plusieurs principes de filtration. Le filtre à sable par exemple, le sable laisse passer l’eau mais pas les impuretés. Le filtre à cartouche qui est fait à base de papier plié en accordéon, il a pour avantage d’être simple d’installation et peu encombrant. Il existe aussi le filtre à diatomée conçu à base d’algues ou encore le filtre à membrane active qui est aussi nommé poche à filtration.

Bonus : les accessoires de la piscine

Bien des éléments peuvent venir s’ajouter aux équipements précédemment cités. Pour la sécurité, une alarme de piscine par exemple. Pour l’aspect pratique on pensera aux échelles ou escaliers, au thermomètre, à la douche solaire ou encore à l’éclairage pour les bains de minuit… Et enfin pour le ludique, il existe des jeux, matelas gonflables, cascades, vélos de piscine et encore bien de quoi s’amuser et prendre du plaisir dans l’eau !

Logiciel de devis pour les artisans et pros du bâtiment : les avantages

Avantages d’un logiciel devis pour artisans et pros du bâtiment

Méta description : Les logiciels de devis et factures sont de plus en plus plébiscités par les artisans et entreprises du bâtiment car ils offrent plusieurs avantages.

Les logiciels de création de devis et factures sont de plus en plus utilisés par les professionnels du bâtiment et les artisans. Ils représentent un gain de temps considérable et certains outils permettent également d’augmenter fortement les chances de convertir un devis.

Le logiciel de devis et factures : un outil attractif

Les logiciels de devis et factures existent depuis plusieurs années et de plus en plus d’artisans et professionnels du bâtiment y ont recours. Si la plupart d’entre eux sont de simples outils d’édition de factures, d’autres ont su se développer pour devenir de véritables outils d’aide à la gestion. Certains logiciels développent par ailleurs des fonctionnalités qui permettent d’augmenter considérablement sa marge de vente.

Les avantages d’un logiciel de devis et factures

Si vous souhaitez abandonner les logiciels de traitement de texte pour des éditeurs de devis et factures, voici les avantages de ces derniers.

Un gain de temps considérable

La gestion administrative d’une société de bâtiment prend du temps. L’édition de devis et factures peut être grandement facilitée par l’utilisation d’un logiciel. Une fois les premiers devis réalisés, il est possible de créer les suivants en quelques minutes seulement.

Une meilleure évaluation des prix du marché

Certains logiciels de devis et factures permettent d’avoir une meilleure idée des prix pratiqués dans le secteur d’intervention. Toutefois, vous pouvez vous aligner avec les tarifs de la concurrence ou établir vos propres prix.

Facilité de gestion

Certains logiciels de devis permettent non seulement d’établir les documents indispensables aux clients, mais aussi de gérer vos différents chantiers. Certains permettent aussi de gérer votre comptabilité ou encore les impayés.

Pourquoi choisir le logiciel de devis hemea ?

hemea a développé un logiciel de devis et factures à destination des professionnels du bâtiment. Certaines qualités lui permettent de se démarquer des logiciels concurrents, notamment au niveau des fonctionnalités.

Plus de rapidité

Les factures et devis peuvent être générés en quelques minutes seulement, en fonction de l’importance du projet. Vous passez ainsi moins de temps à gérer l’administratif et plus de temps sur des chantiers.

La bonne estimation du premier coup

Le logiciel hemea permet d’accéder à une base de données proposant les prix moyens pratiqués sur le marché. Vous pouvez compléter votre document avec vos propres tarifs.

Des devis plus pédagogiques pour le client

Les devis générés par le logiciel hemea sont très pédagogiques et complets. Ils intègrent toutes les informations importantes pour le client et permettent de faire la différence face aux concurrents.

5 conseils aux artisans pour bien choisir un logiciel

 

La personnalisation de l’outil

Les fonctions de personnalisation sont importantes pour que les devis et factures que vous éditez soient à l’image de votre entreprise. Il doit être possible d’intégrer votre logo et de changer certaines fonctions pour que les documents vous correspondent.

Les différentes fonctionnalités

Avant de choisir un logiciel de devis et factures, il est important d’établir vos besoins pour savoir si les fonctionnalités proposées y correspondent. Certains logiciels sont de simples éditeurs de documents tandis que d’autres permettent un véritable suivi de vos chantiers, clients et factures.

La conformité avec la législation

Certaines normes légales doivent être intégrées dans les devis et factures. Il est important de vérifier que le logiciel les intègre de façon automatique et que toutes les données essentielles soient présentes.

La facilité de prise en main de l’outil

Si vous souhaitez abandonner les logiciels de traitement de texte pour vos devis et factures, il est nécessaire que l’interface que vous choisissez soit fonctionnelle, interactive et facile à prendre en main. La plupart des éditeurs de logiciel proposent une formation pour la prise en main de leur outil.

La compatibilité avec d’autres logiciels

Si vous utilisez d’autres outils de gestion d’entreprise ou logiciels de comptabilité, vérifiez que l’outil de devis et factures est compatible. Si ces outils peuvent communiquer entre eux, le partage d’informations devient plus aisé.

Les travaux d’excavation dans le btp

Tout commence par une préparation du chantier qui comporte plusieurs phases essentielles : de l’évaluation du chantier à la démolition, du chantier au creusement… Si vous faites preuve de professionnalisme dans toutes ces étapes, vous poserez les bases solides de votre futur bâtiment.

Qu’est-ce que l’excavation ?

L’excavation est le processus de déplacement de la terre, de la roche ou d’autres matériaux avec des outils, de l’équipement ou des explosifs. Il comprend le terrassement, le creusement de tranchées, les puits muraux, le creusement de tunnels et le sous-sol. L’excavation a un certain nombre d’applications importantes, notamment l’exploration, la restauration de l’environnement, l’exploitation minière et la construction. Parmi celles-ci, la construction est l’une des applications les plus courantes pour l’excavation. L’excavation est utilisée dans la construction pour créer des fondations de bâtiments, des réservoirs et des routes.

Certains des différents processus utilisés dans l’excavation comprennent le creusement de tranchées, le creusement, le dragage et le développement du site. Chacun de ces processus nécessite des techniques, des outils et des machines uniques pour bien faire le travail. Les procédés utilisés dépendront de la structure qui résultera du processus de construction.

Vous pouvez louer des machines comme des mini pelles, ce sont les machines les plus couramment utilisées pour les travaux d’excavation. Mais quel est le prix d’une mini pelle ? Le prix peut varier mais coûte en moyenne 60€ HT par jour.

Comment fonctionne le processus d’excavation ?

Avant que le processus d’excavation et de terrassement lourd ne puisse commencer, le site doit être soigneusement examiné pour s’assurer que l’habitat naturel soit conservé tout au long du processus d’excavation. Ensuite, les plans pour la taille et la profondeur du site sont faits et les entrepreneurs spécialistes en en excavation en font des dessins pour marquer clairement les limites du site d’excavation. Une fois ces deux étapes importantes franchies, les travaux d’excavation peuvent commencer.

L’ensemble du processus d’excavation comprend :

  • Etablir des repères de coin
  • Arpentage du sol et des niveaux supérieurs
  • Excavation à la profondeur approuvée
  • Habiller le sol meuble
  • Rattrapage jusqu’au niveau de coupure
  • La construction de puits d’exhaure et de tranchées d’interconnexion
  • Faire les limites du bâtiment
  • La construction de diguettes de protection et de drains

Comment choisir une équipe d’excavation ?

L’excavation pour la construction nécessite de l’expérience, des compétences et une attention particulière aux détails car elle traite de grandes structures et crée la base de l’ensemble du projet. Les entrepreneurs de l’industrie lourde utilisent des techniques avancées, des outils et de la machinerie lourde pour s’assurer que le travail est bien fait. L’embauche d’un entrepreneur industriel lourd pour réaliser de grands projets d’excavation donnera les meilleurs résultats.

Commencez votre projet en examinant les entrepreneurs de l’industrie lourde qui desservent votre région. Vous voudrez prendre note de leur réputation et de leurs valeurs en matière de sécurité pour réduire votre liste. Vous pouvez trouver ces informations en effectuant une recherche rapide sur Google, en vous interrogeant dans le secteur de la construction et/ou en consultant leurs sites web. Les professionnels vous permettront d’éviter de réaliser des travaux sur des terrains à risques.

La sélection d’un entrepreneur industriel lourd qui accorde de l’importance à la sécurité, est reconnu pour son travail de qualité et possède de l’expérience dans la construction d’excavations donnera les meilleurs résultats pour votre grand projet d’excavation.

 

Artisan du bâtiment : les critères pour choisir un logiciel de factures et devis

En tant qu’entrepreneur dans le secteur du bâtiment, vous devez rester productif en permanence sur le terrain. Malheureusement, cette productivité est souvent entravée par de nombreuses tâches administratives liées à votre activité. Pour ne pas ralentir le chantier, ces démarches administratives doivent être gérées plus efficacement et plus rapidement. Il existe aujourd’hui plusieurs outils de gestion disponibles, notamment les logiciels de facture et de devis pour BTP. Ils permettent de simplifier l’ensemble des démarches administratives. Répondant aux réglementations légales, ils vous font aussi économiser du temps, tout en contribuant à la professionnalisation de vos activités. Voici les critères à prendre en compte pour le choix de votre logiciel facture-devis bâtiment.

Les critères spécifiques à votre entreprise du bâtiment pour choisir votre logiciel de devis et factures

Vous devez bien évaluer les besoins de votre société afin de trouver le meilleur logiciel de devis-facture bâtiment. N’hésitez pas ensuite à comparer les différentes fonctionnalités offertes par chaque outil disponible sur le marché. L’objectif est de faciliter votre choix en mettant en évidence les caractéristiques essentielles et les critères facultatifs.

Généralement, une PME n’a pas les mêmes besoins qu’un artisan du bâtiment indépendant. Ainsi, la taille de votre structure influera nécessairement sur les spécificités de votre outil de facturation et de devis. C’est aussi le cas en ce qui concerne votre budget. Deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez investir massivement dans les fonctionnalités d’un logiciel payant. Vous avez également la possibilité d’opter pour un logiciel gratuit pour la création de vos devis et factures, sans toutefois lésiner sur la qualité des options proposées.

Le choix d’un logiciel de facture et de devis pour BTP prend aussi en compte d’autres éléments, comme le nombre d’accès utilisateurs souhaité et la compatibilité de l’outil avec vos autres solutions logicielles. Vous devez également définir si votre logiciel sera consultable uniquement sur ordinateur ou sur d’autres supports (mobile et tablette).

Les fonctionnalités d’un logiciel de factures et devis

Les besoins en termes de facturation et d’établissement de devis varient d’un prestataire à un autre. Il est de ce fait important de choisir un logiciel de gestion parfaitement adapté à votre métier. Il permet principalement de profiter des fonctionnalités de base suivantes :

  • l’édition et la création de facture et de devis personnalisé
  • la transformation de devis en factures
  • la gestion des acomptes
  • la gestion des différents taux de TVA
  • la personnalisation des documents (couleurs de votre société, insertion de votre logo…)
  • le contrôle des encaissements et l’envoi des relances client (en cas de retard de paiement)
  • la mise à disposition d’un tableau de bord vous permettant d’accéder à diverses données analytiques (revenus, dépenses, chiffre d’affaires).

Pour répondre à vos besoins, votre logiciel de facturation et devis doit aussi proposer des fonctionnalités spécifiques aux entreprises et artisans du bâtiment. Cet outil vous permettra alors de :

  • générer et importer des bibliothèques de fournitures, d’ouvrages BTP, ainsi que de main-d’œuvre
  • éditer des factures et des devis travaux spécifiquement pour le bâtiment (avoir, situation de chantier, acompte et avancement)
  • calculer les marges, le déboursé sec, les taux de TVA réduits ou normaux
  • insérer des champs spéciaux (autoliquidation de TVA, sous-traitance, retenue de garantie…)
  • centraliser les données clients
  • optimiser votre stratégie de gestion commerciale
  • fonctionner sur plusieurs supports (PC, smartphone, tablette, Mac), avec ou sans réseau
  • envoyer des factures et des devis par mail via le logiciel
  • personnaliser vos signatures sur devis

Les logiciels de devis et de facture les plus aboutis proposent même des fonctionnalités plus avancées, comme la gestion de paie, des ressources humaines, de la comptabilité et des stocks. Un logiciel avec une bibliothèque intégrée s’avère également une excellente option pour éviter que le chiffrage de vos devis ne soit trop chronophage.

logiciel de facture et de devis artisan du bâtiment

La prise en main, l’ergonomie, la flexibilité et la mobilité du logiciel

Beaucoup d’artisans du bâtiment hésitent à investir dans un logiciel de facturation et de devis en raison de son utilisation quelque peu complexe. En effet, plus il est difficile d’utiliser un outil de gestion, plus il vous fait perdre un temps précieux. Vous devez donc vous tourner vers un logiciel proposant une prise en main relativement facile. Il arborera une interface utilisateur à la fois ludique et intuitive, avec un support technique réactif et disponible à tout moment.

Un bon logiciel de factures et de devis vous fera gagner du temps en limitant les réglages relativement techniques et les trop longues courbes d’apprentissage. Il pourra d’ailleurs être utilisé facilement par d’autres personnes. Petite astuce : pour vous faire une idée du mode d’emploi de votre logiciel, optez pour les formules d’essai gratuit et sans engagement.

Bien entendu, votre choix devra aussi se porter sur un logiciel relativement flexible. Il doit en effet s’adapter aux mises à jour informatiques, aux nouvelles dispositions réglementaires, ainsi qu’aux évolutions technologiques. Plus important encore, un excellent logiciel de facture et de devis doit pouvoir évoluer en fonction de vos besoins. En d’autres termes, vous pourrez y ajouter et y supprimer les fonctionnalités de votre choix.

Autre critère à considérer : la mobilité du logiciel de factures et de devis. Vous avez souvent le choix entre les outils à installer sur support et ceux disponibles en ligne. C’est ce que l’on appelle des « logiciels Cloud ». Il est préférable d’opter pour un logiciel multiplateforme (PC, Mac, tablette, Cloud, Smartphone) qui fonctionne aussi bien en ligne que hors ligne. Cela vous permet d’utiliser votre outil n’importe où et à n’importe quel moment.

Le coût de la solution logicielle de gestion de factures et devis

Votre logiciel de facturation et de devis doit être rentable, c’est-à-dire vous offrir un bon retour sur investissement. C’est pourquoi vous devez bien étudier le budget consacré à son acquisition et à son utilisation. Le montant prévu doit être considéré dans sa globalité. Bien entendu, il variera aussi en fonction de différents facteurs comme le nombre d’utilisateurs et le mode de tarification proposé. À ce propos, vous pouvez opter pour un paiement annuel, un paiement mensuel ou une licence à vie.

Certains éditeurs vous proposeront aussi des offres sans engagement ou un logiciel gratuit. Tout dépend en effet de vos besoins, ainsi que de votre capacité financière.

Würth, le partenaire idéal pour les professionnels du BTP ?

Exercez-vous dans le secteur du BTP ? Proposant des milliers de services et de produits, Wurth est votre meilleur allié. Constituant plus de 400 sociétés, le groupe, leader dans son secteur d’activité, fabrique divers matériaux pour le montage et la fixation dans des domaines variés, dont la construction, l’artisanat, l’industrie…

À propos de la société Wurth

Étant un groupe familial de grande envergure, cette société est répandue dans 80 pays environ avec une flotte de 400 sociétés et plus. Fondée par Adolph Wurth en 1945, l’entreprise trouvait d’abord sa spécialisation dans le commerce de vis. Après la mort de son père en 1954, Reinhold a commencé à élargir les activités du groupe. Jusqu’à aujourd’hui, les membres de la famille Wurth se succèdent à la tête de la multinationale.

En France, par exemple, l’entreprise emploie dans les 3 800 collaborateurs dont les 2 700 sont des commerciaux. Grâce à un réseau près de 174 points de vente et magasins répartis dans l’Hexagone, il renforce sa présence sur le terrain afin d’être au plus proche de ses clients. En vous rendant sur place, vous y trouverez plus de 4000 références différentes présentes dans chaque magasin. Outre une offre e-commerce qui est en pleine expansion, près de 70 commerciaux sédentaires travaillent dans le Wurth Direct Service qui est un call-center.

Connu dans plusieurs domaines, ce groupe représente un grand allié pour de nombreux secteurs notamment les ferrures, les équipements de protection intérieure, les vis, les produits chimiques, les équipements lourds, l’outillage manuel, etc.

Les produits Wurth, la qualité avant tout

Mis à part le BTP, les magasins du groupe Wurth fabriquent et distribuent des produits de qualité pour l’industrie et l’automobile. Avec trois millions de clients, voire plus, l’entreprise doit son succès aux grandes et moyennes entreprises qui l’ont rejoint. Ne mettant aucune différence entre les métiers, cette holding met à disposition de tout type de clientèle son savoir-faire afin de mieux répondre à leur demande. Disposant près de 45 000 références en France ainsi que des bureaux d’études spécialisés, il propose des solutions sur-mesure de qualité, solide et à long terme pour ses clients.

Quels que soient vos besoins, l’entreprise et les magasins Wurth sont en mesure de vous trouver des solutions adaptées. Alliant présence dans les produits et les services, il se base sur trois critères fondamentaux :

  • la qualité : toujours au rendez-vous pour tous les produits ;
  • le service : proposant des solutions répondant aux besoins de ses clients ;
  • l’innovation : création de produits en perpétuelle amélioration.

Wurth, un allié de choix dans la construction

Pour une construction bien bâtie, disposer des matériels de qualité, adaptés et résistants est de mise. C’est exactement la raison d’être du groupe Wurth. Conscient des problèmes endurés dans la construction, ce spécialiste en outillage professionnel met tout en œuvre pour fabriquer une gamme de produits destinée exclusivement au bâtiment. Pour faire des résidences familiales et locaux professionnels des lieux confortables et majestueux, l’entreprise propose justement des matériaux de qualité à la hauteur des besoins de chaque client, de la fondation à la finition. Recommandé par les professionnels du BTP, ce groupe a tout pour répondre à toutes les requêtes de ses clients.

Comment trouver le meilleur artisan pour un projet d’architecture ?

Lorsque vous vous lancez dans un projet de rénovation ou de construction d’une nouvelle maison, il n’est pas toujours facile  de savoir vers qui se tourner. De nombreuses boîtes sont présentes sur le marché, et toutes ne se valent pas. Voici quelques conseils pour trouver le meilleur artisan pour votre projet.

 

Suivre les conseils de professionnels

C’est la méthode la plus fiable et la plus efficace. En effet, si vous avez confié votre projet à un architecte d’intérieur, celui-ci se charge pour vous de trouver les sociétés et les bons artisans. Très souvent, il s’agit d’entreprises avec lesquelles il a déjà travaillé auparavant et qui ont su lui prouver leur sérieux. Ainsi, il pourra vous faire profiter de son carnet d’adresses bien rempli et vous aiguiller dans la recherche de professionnels. En faisant appel à un architecte, comme vous pouvez le faire sur hemea, vous bénéficierez donc de conseils du début à la fin de votre projet. D’autant que celui-ci sera chargé de contrôler si le travail est bien accompli lors des travaux, d’échanger avec les artisans et de régler les éventuels problèmes. Vous avez donc tout intérêt à opter pour cette solution, qui vous permet de vous adresser à un intermédiaire qualifié et compétent.

trouver un architecte d'interieur

 

Se fier au bouche-à-oreille 

Rien de tel que d’écouter les recommandations de vos voisins, vos amis ou encore votre famille. Si untel vous a fortement déconseillé d’avoir recours aux services d’une entreprise, il vaut mieux lui faire confiance afin d’éviter les déconvenues. Vous pourrez même vous rendre sur place, chez votre voisin, pour constater par vous-même le travail réalisé par le professionnel. C’est une manière efficace de savoir vers qui vous pouvez vous tourner.

 

Sonder les avis internet

Si les avis ne sont pas toujours fiables, vous pourrez tout de même vous faire une idée du sérieux de l’entreprise et de ses artisans en lisant les avis sur internet. Si la majorité des clients sont insatisfaits, alors il ne vaut mieux pas risquer de débourser de l’argent inutilement pour un travail approximatif. Cela vous permettra également de comparer les propositions qui vous sont faites en termes de prix, et de jeter un coup d’œil aux réalisations passées de ces entreprises. 

 

S’assurer que le professionnel est compétent

Il existe également une autre manière de vérifier si l’artisan est véritablement qualifié. En effet, certifications, qualifications et labels en disent long sur son professionnalisme et son travail. Ces mentions montrent que le professionnel respecte les normes et passe des contrôles réguliers. On trouve notamment :

 

  • Le label Eco Artisan : Il recense tous les artisans qui agissent pour l’environnement dans le cadre de leur travail, en réduisant au maximum la pollution…
  • La mention RGE (Reconnu garant de l’environnement) : Cette mention certifie que les artisans peuvent accomplir des travaux de rénovation énergétique. Elle a été créée en 2011 par le gouvernement, les organismes représentant les professionnels, et l’Ademe. 

Devis déménagement : comment s’organiser en cas de travaux dans le nouveau logement ?

Devis déménagement : comment s’organiser en cas de travaux dans le nouveau logement ?

Au moment de changer de logement, certaines personnes envisagent de réaliser des travaux pour s’installer dans un habitat neuf. Refaire les sols, les peintures ou bien encore la cuisine, tout cela demande un peu d’organisation, surtout si l’on doit quitter l’ancien logement et se retrouver avec meubles et affaires sur les bras. Vous allez voir qu’avec de l’anticipation et avec certains réflexes, il est parfaitement possible de concilier travaux dans le nouveau logement et déménagement.

 

Anticiper lors des démarches pour un devis déménagement

L’anticipation est la meilleure amie du déménagement. Si vous réalisez un devis avec Nextories pour le transfert de vos meubles et effets personnels d’un logement à un autre, pensez à anticiper et à prévoir les bonnes dates. Estimez la durée de travaux à réaliser dans le nouvel appartement ou la nouvelle maison, et faites en sorte que les déménageurs viennent récupérer vos affaires dans l’acier logement lorsque tout est prêt !

 

Avec un déménagement 100% en ligne, vous constaterez vite que tout est plus simple. Vous pouvez organiser un appel visio pour que l’agence qui vous accompagne dans votre déménagement estime le cubage. Ce sont ensuite les experts qui se chargent de contacter les professionnels pour obtenir plusieurs devis déménagement aux meilleurs prix. Une fois les devis en main, vous n’avez plus qu’à sélectionner le prestataire qui vous convient.

 

Dans le cadre de travaux dans le nouveau déménagement, l’élément essentiel à retenir est la date du déménagement. Faites toujours en sorte d’avoir une idée bien précise de la fin des travaux, et ce afin de mentionner la bonne date lors de vos démarches pour des devis déménagement en ligne.

 

Stocker dans un garde-meuble si besoin

Vous avez sélectionné une date lors de votre devis déménagement mais vous rendez compte que les travaux ne seront pas terminés à temps ? Alors il va vite falloir trouver une solution pour le stockage temporaire de vos meubles et effets personnels.

 

Même s’il est conseillé d’anticiper au mieux pour définir une date de fin de travaux, personne n’est à l’abris de prendre du retard lors de la réalisation de ces derniers, surtout si vous changez les sols ou repeignez les murs vous-même. Dans ce cas, il existe des solutions de stockage de meubles si besoin.

 

Citons les possibilités suivantes :

 

  • Le garde-meuble classique : ce sont les déménageurs qui viennent y entreposer vos biens et le contrat de stockage est signé pour une durée déterminée sans modification possible
  • Le self-stockage : vous rangez vos affaires dans un box individuel en libre accès. L’entrepôt est géré par une entreprise spécialisée qui assure sa sécurité. La durée du stockage est cette fois illimitée, en échange d’un abonnement mensuel
  • Les box mobiles : les déménageurs viennent chercher vos meubles et affaires pour les conduire jusqu’au box de stockage. L’entreprise vous les dépose par la suite à l’endroit de votre choix
  • Les caisses garde-meuble : il s’agit d’une solution sécurisée pour stocker des meubles, où des caisses sont rangées les unes sur les autres dans des entrepôts dédiés

 

Vous avez indiqué une date lors de votre devis déménagement mais souhaitez que vos affaires soient récupérées sur le lieu du garde-meuble ? Alors pensez à avertir l’entreprise qui gère votre déménagement afin de voir si cela aura une conséquence sur le prix global de votre déménagement. À savoir que le prix devrait rester le même si vous trouvez un garde-meuble dans les environs de votre ancien logement.

Travaux d’isolation : les conditions pour le financement

Les avantages des travaux d’isolation ne sont plus à prouver. En plus de réduire la consommation énergétique de la maison, ils permettent également d’améliorer le confort thermique des occupants. En revanche, leur réalisation demande un investissement conséquent pour le propriétaire. Heureusement, différentes aides octroyées par l’État et les organismes privés permettent de financer ces dépenses. Mais quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Faisons le point.

À quoi sert l’isolation thermique ?

Avant de connaître les conditions pour bénéficier de l’aide de l’État, il est important de comprendre l’importance de l’isolation thermique. Comme évoqué précédemment, son principal objectif est d’améliorer les performances énergétiques de la maison en vue de réduire la consommation et les factures d’énergie. Autrement dit, si l’isolation de votre maison n’est pas assez renforcée, la chaleur de votre chauffage va se perdre inutilement par les fenêtres, par les murs ou par le toit. Pour empêcher cette déperdition de chaleur, la meilleure solution reste l’isolation thermique.

Il existe de nombreuses solutions pour isoler sa maison efficacement : l’isolation thermique par l’extérieur (ITE), l’isolation thermique par l’intérieur (ITE), l’isolation des combles, l’isolation des murs, etc. Bien qu’ils soient efficaces, ces aménagements peuvent coûter cher et représenter un investissement conséquent pour le propriétaire.

Les aides et les conditions pour financer les travaux de rénovation énergétique

L’isolation thermique est sans doute l’un des travaux les plus onéreux en matière d’aménagement d’habitation. Cela est dû au coût élevé des matériaux isolants et de la main-d’œuvre des prestataires. De nombreuses subventions octroyées par l’État et les collectivités locales permettent cependant de financer ces travaux : MaPrimeRénov, crédit d’impôt, éco Prêt à taux zéro, ANAH, prime Énergie Calculeo, aides régionales et locales…

MaPrimeRénov’

Apparue pour la première fois en janvier 2020, MaPrimeRénov est une aide versée aux propriétaires afin qu’ils puissent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Elle est issue de la fusion de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et du crédit d’impôt.

Si cette prime était auparavant réservée aux propriétaires modestes, elle est aujourd’hui accessible à tous les propriétaires. Votre maison doit cependant être habitée depuis plus de deux ans ou être louée à titre de résidence principale pendant au moins cinq ans si vous voulez bénéficier de cette aide. Les travaux doivent également être réalisés par un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt transition énergétique ou CITE est un dispositif fiscal mis en place par l’État pour alléger le montant des travaux de rénovation thermique. Cette prime ne demande aucune condition de ressources. Tout le monde peut donc demander une aide du crédit d’impôt, si les travaux sont réalisés par un professionnel RGE. C’est la condition sine qua non pour bénéficier de cette aide.

L’éco Prêt à taux zéro

Il s’agit d’un crédit accordé aux propriétaires lorsqu’il y a plusieurs travaux de rénovation énergétique à réaliser (bouquet de travaux). Pour pouvoir en bénéficier, votre logement doit être votre résidence principale. Il doit également avoir été construit depuis plus de deux ans. L’isolation des combles est éligible à ce prêt.

Zoom sur la marque U-Power et ses solutions innovantes

Selon son slogan : « Don’t worry, be happy », la société U-Power s’engage à fabriquer des équipements servant à réduire vos inquiétudes au travail. Voici tout ce que vous devez savoir sur la marque U-Power et ses technologies innovantes en matière d’équipements de protection des travailleurs.

U-Power : présentation de la marque

U-Power est une société italienne proposant des produits de protection pour les travailleurs. Son savoir-faire ainsi que son expertise lui permettent de vous présenter des chaussures U-Power confortables et des vêtements alliant style et sécurité au travail.

Une marque garantissant une protection optimale au travail

U-Power est devenue une marque phare en France et en Europe grâce à sa technique de fabrication d’équipements de sécurité intégrant des technologies révolutionnaires. Confort, légèreté et style, tels sont les maîtres-mots de cette enseigne pour que vous puissiez vous sentir à l’aise pendant vos longues heures de travail.

Une marque répondant aux besoins de chacun

L’objectif principal de cette société est de vous satisfaire au mieux. Cette marque italienne considère ses clients comme des collaborateurs par excellence afin de répondre au mieux à leurs attentes. Elle propose ainsi des articles haut de gamme, destinés aussi bien aux hommes qu’aux femmes, en tenant compte de la morphologie de chacun. U-Power s’impose régulièrement des défis. Son but est de vous garantir une sécurité sans faille lorsque vous portez des équipements de protection.

Une marque s’engageant à fabriquer des produits assurant la santé et le bien-être des travailleurs

U-Power mise sur les innovations technologiques dans l’objectif de vous assurer un confort optimal. Elle met à votre disposition des baskets de protection et des vêtements légers adaptés à chaque métier. En portant des chaussures U-Power, vous bénéficiez d’un accessoire de protection capable de :

  • réduire vos troubles musculo-squelettiques,
  • donner plus de liberté de mouvement,
  • réduire la sensation de fatigue pendant vos heures de travail.

Vos pieds ont parfois tendance à gonfler lorsque vous portez des chaussures pendant de longues heures. Grâce à la technologie Natural Confort, vos baskets de sécurité signées U-Power s’ajusteront à la largeur de vos pieds. Elles sont conçues pour vous assurer une protection optimale et un maximum de confort.

U-Power : des vêtements confortables et des chaussures de protection ultra sécurisantes

U-Power fabrique des tenues de travail assorties pour que vous puissiez allier style, confort et sécurité au travail.

Des modèles de chaussures de sécurité tendance adaptés à vos attentes

Les chaussures de sécurité U-Power sont légères et flexibles. Cette marque utilise des matériaux de qualité pour vous proposer des baskets capables de résister à l’eau. Elle dispose également de modèles spécialement conçus pour les électriciens. En fonction de votre métier, vous pouvez choisir des chaussures U-Power :

  • dotées d’une protection anti chute : des modèles remplissant la norme S1P,
  • hydrofuges : des chaussures résistant à l’eau conformes à la norme S3,
  • offrant une protection contre les tensions électrostatiques : des baskets respectant la norme ESD.

Votre confort est sa priorité. Elle vous propose une collection complète d’articles de sécurité pour homme et femme. Vous avez un large choix : chaussures d’hiver, chaussures montantes, chaussures basses et chaussures d’été. En portant une paire de chaussures U-Power, vous bénéficierez d’un maximum de confort tout au long de la journée.

Une gamme de vêtements stylés pour protéger les professionnels

U-Power propose des vêtements U-Power adaptés à votre métier. Différents modèles sont disponibles dans le but de répondre à vos exigences les plus extrêmes, dont :

  • des pantalons de travail slim et stretch,
  • des pantalons de travail d’hiver et d’été,
  • des jeans confortables,
  • des bermudas et des shorts de travail élégants,
  • des sweats fluo,
  • des blousons et des gilets.

Elle propose également des modèles de vêtements robustes, stylés et durables, notamment des bombers fluo ainsi que divers vêtements de travail haute visibilité. Certains vêtements U-Power sont certifiés EN-14058. Ils vous protègent contre le froid, tandis que ceux qui sont certifiés EN-343 vous assurent une protection optimale en période de pluie.

U-Power : des technologies révolutionnaires pour le confort et la sécurité des travailleurs

Les chaussures et les vêtements de travail U-power sont fabriqués avec des matériaux modernes. Ils regorgent de technologies innovantes permettant de vous offrir plus de liberté et de confort tout au long de la journée.

Les spécificités des vêtements U-Power

Les vêtements de travail proposés par la marque intègrent des technologies avancées permettant de vous protéger au mieux. La gamme de vêtements U-Power modernes se distingue par :

  • la technologie anti ondes : les vêtements sont fabriqués avec des tissus spéciaux souples et légers servant à bloquer les ondes électromagnétiques dégagées par les appareils utiles au quotidien (Smartphone, etc.),
  • la technologie Keep Dry : elle permet de vous protéger contre le vent,
  • la technologie Powerfit : les vêtements intégrant cette technologie vous assurent une bonne circulation sanguine et réduisent la sensation de fatigue,
  • la technologie UV Block : elle sert à vous protéger du soleil pendant l’été.

Les modèles équipés de ces technologies révolutionnaires vous garantissent une protection optimale et vous procurent une sensation de bien-être tout au long de vos journées de travail.

Les particularités des chaussures U-Power

Vous avez besoin de baskets de sport adaptées à votre métier ? La sélection de chaussures U-Power intégrant différentes technologies novatrices convient parfaitement à vos activités. Optez pour des chaussures de sécurité dotées de la technologie :

  • Hypertex afin de bénéficier de chaussures résistant à l’abrasion,
  • Infinergy pour ressentir moins de fatigue et plus de confort,
  • AirToe dans le but de laisser vos pieds respirer et d’éliminer la transpiration.

Les chaussures de sécurité U-Power sont conçues pour offrir un réel confort à vos pieds, même après plusieurs heures de marche. Elle propose aussi des modèles permettant d’éviter les pieds gonflés et douloureux. Privilégiez les modèles de vêtements et de chaussures U-Power pour vous assurer d’avoir à disposition des équipements de travail confortables et pratiques. Faites de cette marque votre référence en équipements de protection pour bénéficier de plus de flexibilité, de liberté de mouvement et d’un style moderne au travail.

Comment améliorer les conditions de travail de ses ouvriers ?

L’amélioration des conditions de travail des ouvriers est importante pour garantir un rendement optimal sur les chantiers de construction. C’est une démarche qui permet de créer un espace de travail adéquat et de réduire au maximum les risques professionnels. Mais dans la pratique, que faut-il mettre à disposition des ouvriers sur un chantier pour s’assurer que leurs conditions de travail sont les meilleures possible ? Voici quelques suggestions pratiques.

Installez une penderie chauffante

Si vous souhaitez apporter à vos ouvriers un supplément de confort sur les chantiers, optez pour une penderie séchante ou chauffante en premier. Il s’agit d’un vestiaire mobile et compact qui sert au séchage des vêtements des ouvriers. Grâce à ce dispositif, il est possible de sécher à la fois les combinaisons de travail, les chaussures et les gants de plusieurs personnes. Il embarque un système de ventilation d’air chaud, un moteur électrique interne, une poignée de manutention, et des vérins de réglages. Les compartiments d’accrochage des vêtements sont optimisés de manière à ce que tout élément introduit dans le vestiaire soit séché en moins de 4 heures. Cette caractéristique rend le dispositif particulièrement pratique pour les équipes d’ouvriers qui se relayent tout au long de la journée.

Par ailleurs, la penderie chauffante est aussi une solution clé en main. Elle est spécifiquement conçue pour être installée dans les bâtiments préfabriqués sur les chantiers et ne nécessite aucun montage spécifique pour fonctionner. De même, elle fonctionne avec une alimentation standard, ce qui fait d’elle un équipement immédiatement prêt à l’emploi. En fonction de vos besoins, vous trouverez sur le marché différents modèles de penderies séchantes offrant toutes un excellent rapport qualité-prix et répondant à la réglementation en vigueur en Europe. Généralement, les tarifs proposés par les principaux vendeurs sont dégressifs. Par conséquent, si vous avez de nombreux ouvriers qui interviennent sur différents chantiers, vous pouvez commander plusieurs penderies séchantes en même temps pour profiter d’une réduction sur le coût unitaire.

Le système de séchage est collectif et permet d’accueillir les effets et l’équipement de 10 personnes. Les penderies chauffantes sont particulièrement pratiques pour tous les travailleurs et ouvriers opérant à l’extérieur. Ceux-ci sont en effet davantage exposés aux intempéries et à la poussière des chantiers. Pour des raisons économiques, le système est prévu pour s’arrêter au bout de 4h ce qui évite une consommation en électricité trop importante.

Installez des toilettes et des cabines de douche temporaires

L’hygiène est extrêmement importante sur un chantier de construction. C’est pour cela que l’installation des toilettes et des cabines de douche temporaires figure parmi les dispositions réglementaires à prendre pour le bien-être des ouvriers. Le Code du travail stipule qu’il est impératif pour l’employeur de les mettre en place. En effet, avec ces dispositifs, chaque travailleur peut prendre en charge « sa propreté individuelle ». De plus, par temps chauds, les ouvriers pourront se rafraîchir afin de garder un bon rendement.

De préférence, les toilettes et les douches doivent être installées dans un espace aménagé sur le chantier ou à quelques mètres, avant le démarrage des travaux. De plus, il est recommandé de prévoir des cabinets d’aisances et des douches séparées pour le personnel masculin et féminin. En hiver, vous devez spécifiquement penser au chauffage des toilettes et à des cabines de douche. Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de mobiliser d’importantes ressources pour acheter tous ces équipements sur fonds propres. Il est possible de les obtenir en location auprès de certains prestataires spécialisés.

Mettez en place une cabane de chantier

Toujours dans l’optique d’une amélioration effective des conditions de travail de vos ouvriers, vous pouvez aménager pour eux un bungalow de chantier. Encore appelé cabane de chantier, ce bungalow est un espace privé qui peut servir à diverses fins. Elle peut être utilisée en tant que :

  • Bureau ou point de rencontre pour les réunions ;
  • Espace de détente et de repos lors des pauses ;
  • Vestiaire pour se changer ;
  • Réfectoire

La cabane de chantier est idéale pour les chantiers de grande envergure, prévus pour durer longtemps. Vous pouvez l’installer sans contrainte sur le terrain privé de votre client. Aucune autorisation particulière n’est requise. Mais si vous souhaitez la placer sur un domaine public (trottoir, chaussée, etc.), vous devez obtenir d’abord un permis de stationnement auprès de la mairie.

Prévoyez des équipements de protection individuels (ÉPI)

La sécurité des ouvriers ne doit pas être prise à la légère sur un chantier de construction. Voilà pourquoi il faut mettre à la disposition de chaque travailleur l’équipement de protection individuelle dont il a besoin pour exercer son activité en toute sécurité. Pour cela, vous devez fournir aux ouvriers, en fonction du type de chantier, des casques de chantier, des lunettes de protection, des masques de protection, des gants, des chaussures de chantier. Le système respiratoire, les yeux, les oreilles et les mains sont les éléments à protéger en priorité.

Selon les métiers, il existe des normes qui régissent les vêtements de protection qui doivent être utilisés. N’oubliez pas de veiller à l’entretien de cet équipement, utilisez des penderies et des vestiaires chauffants afin d’optimiser leur utilisation.

Prévoyez des équipements de protection collective

À cause de leur taille et de leur importance, certains chantiers requièrent nécessairement la présence d’équipements et de dispositifs de protection collective. Ces dispositifs sont des outils utiles pour empêcher ou limiter les dégâts pouvant être causés par un incendie, une chute, une glissade ou tout autre accident de chantier. Comme équipement de protection collective, vous pouvez prévoir : un filet anti-chute et un garde-corps pour les couvreurs travaillant sur les toits ainsi que les ouvriers qui travaillent sur les échafaudages, un extincteur mobile contre les incendies, des tapis antidérapants pour éviter les glissades…

Installez un groupe électrogène sur le chantier

Il peut arriver qu’un chantier sur lequel vous travaillez ne soit pas alimenté en électricité. Dans ce cas, il est impératif que vous installiez un groupe électrogène pour permettre à vos ouvriers de travailler dans de bonnes conditions et pour garantir le bon fonctionnement des penderies chauffantes. L’énergie électrique ainsi produite sera utilisée pour l’éclairage (durant la nuit) et la mise en marche de certaines machines dont celles nécessaires au confort des ouvriers. Par ailleurs, lorsque vous intervenez même sur un chantier relié à un réseau d’électricité, il est toujours utile d’avoir sur place un groupe électrogène. Ce dernier prendra le relais en cas de coupure d’électricité pour éviter que le travail ne s’arrête.

Mise aux normes du tableau électrique : qui peut le faire ?

Souvent confondu avec le compteur, le tableau électrique est l’unité centrale de l’installation électrique de votre maison. Il est situé en amont de l’installation électrique et renferme tous les circuits et les organes de sécurité. Le tableau électrique doit être conforme à la norme NF C 15-100 afin d’assurer la sécurité des occupants du logement et celle des professionnels qui vont intervenir sur le réseau. Comment effectuer la mise aux normes d’un tableau électrique et qui doit l’effectuer ? Les réponses dans cet article.

Comment mettre aux normes un tableau électrique ?

Le tableau électrique se présente sous forme d’un boîtier installé dans un endroit facilement accessible (derrière la porte du garage ou la porte d’entrée). Il contient les commandes des circuits électriques environnants tels que le disjoncteur et l’interrupteur horaire.

Le tableau électrique doit être impérativement mis aux normes afin de garantir la sécurité des installations et de protéger les occupants du logement et les différents intervenants sur le réseau. Le respect de la norme NF C 15-100 permet également d’assurer une bonne distribution de l’électricité et de diminuer le risque de panne sur le réseau.

La mise aux normes du tableau électrique peut se traduire par un simple remplacement du boîtier ou par des travaux plus complexes selon la conformité de votre installation aux exigences des normes en vigueur. Le tarif d’un remplacement de tableau électrique varie donc selon l’ampleur des travaux à effectuer dans votre logement. Comptez environ 800 euros pour mettre votre tableau électrique aux normes par un professionnel. Vous avez la possibilité de faire appel à un professionnel pour ce faire afin de vous assurer une installation selon les normes. Ce dernier pour intervenir dans différents cas de figure selon vos besoins : remplacement d’interrupteur électrique, de contacteur jour/nuit, de prise électrique, pose d’interrupteur différentiel, remplacement de bouche de VMC, changement de tableau électrique, etc.

Sachez que pour être aux normes, ce dispositif doit contenir les éléments suivants :

  • un dispositif de coupure d’urgence ;
  • une protection pour les appareils de chauffage ;
  • 8 disjoncteurs pour chaque différentiel ;
  • 2 disjoncteurs différentiels de type A et AC ;
  • une réserve utile ;
  • un disjoncteur divisionnaire pour chaque circuit ;
  • des rails inclinables.

En outre, le tableau électrique doit être placé dans un espace dédié appelé Gaine technique logement (GTL).

Qui doit mettre aux normes le tableau électrique ?

Si vous habitez dans un logement ancien, pensez à mettre aux normes votre tableau électrique. Vous devrez également avoir le même réflexe si vous constatez des signes de défaillances tels que des bourdonnements, des ampoules clignotantes, des fusibles qui sautent ou encore des grésillements. Bien que l’installation d’un tableau électrique puisse être effectuée par le propriétaire ou le locataire, il est plus judicieux de la confier à un électricien professionnel.

Sachez que vous devez être en possession d’un certificat de conformité avant de pouvoir raccorder votre logement au réseau d’électricité. Ce document est délivré par le Consuel (Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité). Vous pouvez le demander auprès de l’électricien qui a pris en main l’installation de votre tableau électrique. Il est également possible de le demander directement sur le site internet du Consuel. Un agent du Consuel viendra alors chez vous pour vérifier la conformité de votre installation à la norme NF C 15-100. Si tout est en règle, elle pourra être raccordée au réseau d’électricité public environ un mois après la réception du certificat.

Solaire : encore un effort !

Le solaire rencontre de plus en plus de succès en France. C’est dans ce contexte que le gouvernement s’est engagé à déployer des efforts supplémentaires afin de favoriser le développement des énergies renouvelables. Ainsi, des actions prioritaires ont été envisagées dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’énergie (PPE). De même, cette programmation a également délimité les contours de la feuille de route relative à la politique énergétique sur les dix prochaines années. Mais ces efforts seront-ils suffisants ?

Un soutien financier considérable au secteur des énergies renouvelables en général

Pour mener le secteur des énergies renouvelables vers le sommet, l’État a mis en place des mesures de simplification ainsi que des engagements financiers.

Un effort sans précédent concernant les énergies renouvelables

L’objectif est d’atteindre 33 % d’énergies renouvelables en 2030 soit une augmentation de 12,8 % par rapport à l’année 2019. Par ailleurs, ce soutien concerne toutes les filières énergétiques : l’électricité, la production de chaleur et le gaz.

À cet effet, on note dans le projet de loi financier pour cette année une hausse du soutien aux énergies renouvelables. Celle-ci est en effet estimée à 1,3 milliard d’euros soit une augmentation de 25 % qui dépasse largement le record historique.

À part le soutien financier, le gouvernement compte aussi déployer de nombreuses actions en parallèle. Celles-ci visent à faciliter le déploiement des énergies renouvelables. Parmi ces mesures on note l’intégration d’un nouveau guichet tarifaire dans le secteur du solaire. Celui-ci aura pour but de soutenir les installations photovoltaïques sur toiture dont la puissance peut atteindre 500 kW comme celles de France-Habitat-Solaire.fr , spécialiste de la pose de panneaux solaires en Vendée. Dès lors, il ne sera plus nécessaire de passer par les appels d’offres. Il sera alors possible de produire sa propre énergie en devenant autonome et même de revendre le surplus d’énergie produit.

Par ailleurs, des mesures sont également prévues pour l’éolien maritime, le biogaz ainsi que la méthanisation.

Des objectifs ambitieux pour le domaine du solaire et de l’éolien

En ce qui concerne la production d’électricité, l’objectif est de multiplier par cinq la capacité de production du photovoltaïque d’ici 2028. Dans cette même optique, il est prévu de doubler la production de l’éolien terrestre et de lancer annuellement un appel d’offres pour l’éolien maritime.

Pour atteindre les objectifs pour le secteur éolien, le gouvernement a élaboré trois projets parallèles qui permettront d’assurer l’émergence d’une filière éolienne en mer.

Solaire : des efforts gouvernementaux qui ne datent pas d’aujourd’hui

Bien que le soutien accordé aux énergies renouvelables pour cette année ait connu une hausse considérable, force est de constater que le gouvernement a longtemps œuvré pour leur développement.

Un projet de longue haleine

Du côté du solaire, il faut dire que le secteur devient de plus en plus compétitif. En effet, on constate une baisse des tarifs de soutien à l’énergie solaire photovoltaïque de 40 %, et ce, depuis 5 ans. Par ailleurs, l’état permet depuis trois ans l’installation de plus de 2,7 GW d’électricité photovoltaïque. En outre, l’année 2019 fut marquée par la concrétisation d’environ 30 000 projets de production photovoltaïque qui furent connectés au réseau électrique.

De plus, le gouvernement a apporté son soutien par appel d’offres à plus d’une dizaine de GW de nouveaux projets d’énergie renouvelable, et ce, depuis 2017. Ces derniers étaient essentiellement composés de projets d’installations solaires photovoltaïques. Progressant dans cette démarche, l’État s’engagera à soutenir chaque année des projets d’énergie renouvelable électrique. En ce sens, son soutien est estimé entre 3 et 5 milliards d’euros.

Efforts dans le secteur du solaire et des énergies renouvelables : la ministre reste optimiste

S’exprimant sur les mesures du gouvernement dans le secteur des énergies renouvelables, la ministre de la transition énergétique, Barbara Pompili a tenu à souligner l’importance de ces ressources.

En ce sens, elle déclare que les énergies renouvelables représentent environ 1/5 de la production énergétique en France. Au vu de cela, celles-ci font partie intégrante des piliers de la production d’énergie dans le pays. D’autre part, elle ajoute que les performances de ces ressources renouvelables ont été facilitées par la professionnalisation du secteur ainsi que le soutien considérable de l’État.

Toujours selon elle, le gouvernement est plus que jamais déterminé à réaliser des investissements pour consolider le solaire ainsi que les autres énergies renouvelables. Donc, les autorités ont pris conscience de l’importance de l’énergie solaire et de ses homologues dans l’avenir du pays. Il faut aussi noter que le secteur des énergies renouvelables est un véritable créateur d’emplois.

Le secteur du solaire en France : entre objectifs et réalité

Le succès du solaire en France durant ces dernières années est certes une évidence, mais ne semble pas assurer l’atteinte des objectifs du pays. En effet, d’après un bilan annuel, le rythme de développement de ce secteur et de l’éolien est lent, comparé aux objectifs.

Le bilan a été révélé par le baromètre 2020 réalisé par l’observatoire Observ’Er, l’agence de l’environnement et de la maîtrise d’énergie (Ademe) et la fédération des collectivités concédantes et régies (FNCCR). Le rapport indique que la crise sanitaire n’est pas la seule cause du ralentissement constaté dans le secteur solaire et éolien.

À la fin septembre 2020, la puissance renouvelable raccordée était estimée à 56,5 GW. L’hydroélectricité y comptait une part de 2,8 GW tandis que l’énergie photovoltaïque et l’éolien représentaient 89 % de cette puissance.

Par rapport à la feuille de route énergétique pour l’horizon 2028, le baromètre évoque cependant un risque de décrochage pour l’éolien et un décrochage réel pour le secteur solaire. En effet, avec 18 GW anticipés plutôt qu’une fourchette de 35 à 44 GW, il est évident que la filière photovoltaïque devra multiplier sa dynamique par trois ou plus. Ainsi, elle devra assurer un raccordement annuel de 3 GW, ce qui constitue un véritable défi au vu des performances précédentes.

En ce sens, il faut avouer que le rythme ne semble pas assez suffisant pour permettre l’atteinte des objectifs. Le retard perdure, et ce, en dépit des efforts considérables du gouvernement.

Que retenir ? L’énergie solaire photovoltaïque a le vent en poupe et a connu un succès sans précédent ces dernières années à l’échelle mondiale. L’année 2019 compte 578 GW installés contre 217 GW en 2015. Cela prouve ainsi que le solaire fera partie des premières sources de production électrique dans le monde d’ici quelques années. En France le gouvernement a pris de nombreuses mesures pour accompagner efficacement le secteur. Toutefois, l’avenir nous dira si les objectifs escomptés pourront réellement être atteints. Déjà, le dernier bilan du baromètre 2020 tire la sonnette d’alarme sur la nécessité de faire encore plus d’efforts.

Établi d’atelier : comment l’équiper ?

Un artisan se doit de prendre un certain nombre de précautions avant de procéder à l’équipement de son établi d’atelier. Même si certaines réalités sont universelles pour tous les artisans, certains besoins varient d’un domaine à un autre.

Un menuisier n’a certainement pas besoin des mêmes instruments qu’un vitrier par exemple. Ainsi, chaque artisan doit tenir compte de ses propres réalités, de ses conditions de travail et de nombreux autres éléments afin de choisir ses matériels.

Si le choix d’un établi d’atelier reste une opération difficile, équiper ce meuble de travail n’en est pas moins facile.

Quels sont les équipements d’un établi d’atelier ?

L’établi d’atelier est un matériel indispensable à la majorité des artisans. Cela inclut notamment les menuisiers, les mécaniciens, les garagistes, les électriciens, les vitriers, etc.

En principe, ce meuble de travail permet aux artisans d’optimiser leurs conditions de travail. Si le matériel en lui-même est d’une importance capitale pour l’artisan, il est cependant peu utile sans les équipements qui vont avec.

En effet, l’établi s’utilise avec certains équipements comme :

  • La presse à bois ;
  • L’étau ;
  • Le valet ;
  • La table de sciage ;
  • La servante à rouleau ;
  • La servante mobile ;

Si certains de ces accessoires sont généralement livrés avec l’établi lui-même, d’autres ne le sont pas. Il revient dès lors à l’artisan de juger de l’importance ou non d’un équipement et ensuite de procéder à son achat.

Equiper son établi : l’importance de choisir un bon fournisseur

Le nombre de modèles d’établis d’ateliers disponibles aujourd’hui sur le marché est incalculable. Si certains d’entre eux sont d’une qualité irréprochable, d’autres par contre sont très peu convaincants. Toujours est-il qu’il est difficile de distinguer le bon du moins bon.

Le moyen le plus sûr de choisir un bon établi d’atelier et les équipements qui vont avec, est de trouver un bon fournisseur. Certains fournisseurs sont connus pour leur sérieux et leur engagement à faire passer la satisfaction de leurs clients avant leur profit.

En optant pour une marque d’établi d’atelier reconnue pour la qualité de ses produits, l’artisan se met à l’abri de tous risques. En plus, très souvent, ces marques proposent tous les équipements qui vont avec l’établi.

Il n’est donc plus question de se procurer un modèle d’établi auprès d’un fournisseur puis de faire le tour de tous les autres fournisseurs à la recherche d’un équipement manquant. Chez LGS Mobilier par exemple, tous les équipements nécessaires à l’établi sont livrés avec le matériel. En plus, ce fournisseur dépêche une équipe pour aider l’artisan à faire l’installation de tous les équipements.

Le matériel de base pour équiper son atelier

Bien équiper son établi suppose également une meilleure organisation de son atelier en général. En principe, l’établi n’est que l’un des nombreux matériels indispensables au bon fonctionnement d’un atelier professionnel.

Il existe en effet certains matériels qui doivent avoir leur place au sein d’un atelier professionnel. Ces derniers permettent également que les équipements de l’établi soient mieux gérés.

Plus d’infos sur les établis ici.

Les armoires

Elles sont omniprésentes dans l’organisation d’un atelier. Les armoires d’atelier sont utiles pour ranger à peu près tout et n’importe quoi. Elles permettent de préserver l’ordre et d’éviter que les objets trainent. Ainsi, il est possible d’y ranger certains équipements et accessoires de l’établi.

Pour les liquides inflammables ou autres objets dangereux, il est conseillé de se procurer une armoire de sécurité. Sa composition et les différentes mesures de verrouillage qu’elle propose contribuent à préserver la sécurité. Elle permettra ainsi de tenir les objets dangereux des personnes inaptes à les manipuler.

Il existe également différents autres modèles à savoir :

  • Les armoires d’entretien ;
  • Les armoires informatiques professionnelles ;

Les casiers vestiaires

Les employés d’un atelier ont besoin d’un espace qui leur est réservé. Cette mesure peut sembler superflue, mais elle contribue au bien-être et à l’efficacité des employés. De plus, ils pourront y ranger leurs effets personnels durant leurs heures de travail.

En se dotant des matériels nécessaires au bon fonctionnement de son atelier, l’artisan choisit de rationaliser ses efforts. Toutefois, s’il y a bien un matériel sur lequel un accent doit être mis, c’est bel et bien l’établi d’atelier.

Comment réparer du double vitrage ?

Le double vitrage permet d’améliorer le confort acoustique et l’isolation thermique de votre habitat. Il importe, par conséquent, de bien l’entretenir pour optimiser le confort de vie. En cas de fissure, cassure ou fêlure, procédez immédiatement à sa réparation. Plus vite votre double vitrage sera réparé, meilleure sera l’isolation de votre maison. Nous vous conseillons de recourir au service d’un professionnel afin de bénéficier d’un résultat optimal. Quoi qu’il en soit, nous avons abordé dans cet article les étapes nécessaires pour ce type de projet afin de vous donner une idée des travaux à réaliser.

Double vitrage : ce qu’il y a à savoir

Le double vitrage constitue une solution intéressante pour bénéficier d’un confort de vie optimal au quotidien. Cependant, certains travaux doivent être entrepris en cas de vitres cassées ou dégradées.

Les particularités du double vitrage

Rappelons qu’un double vitrage est composé de deux surfaces vitrées. Elles sont, en principe, séparées par une couche de gaz ou d’air, dont la capacité à isoler est bien supérieure à celle du verre classique. Ainsi, la principale fonction du double vitrage est d’améliorer l’isolation phonique et thermique de votre logement. Il réduit de manière considérable votre consommation énergétique liée à la climatisation et au chauffage. Il vous préserve des sensations de vitre froide et du phénomène de condensation et permet de décourager les cambrioleurs.

Les verres composant le double vitrage peuvent se fissurer ou se casser en dépit de leur solidité. Vous pouvez parfaitement décider de ne remplacer que la vitre cassée. Cependant, nous vous conseillons de faire appel à un artisan vitrier pour réparer votre double vitrage cassé afin d’être sûr de disposer d’un résultat répondant aux normes en vigueur. Que ce soit en région parisienne, à Paris ou dans une autre ville de France, il est recommandé de faire appel à un professionnel dans votre région afin de bénéficier d’un service rapide et local.

Identification des travaux requis

Malgré les nombreux avantages du double vitrage, il peut être cassé ou endommagé au fil du temps. Résultat, des travaux de réparation doivent être entrepris. Dans certains cas, il faut procéder à son remplacement. Afin d’identifier la meilleure solution pour votre double vitrage, faites appel à un vitrier professionnel. En effet, il est nécessaire de diagnostiquer l’état de votre vitre avant d’engager des travaux de réparation du double vitrage. Cette étape est cruciale dans la mesure où elle permet d’identifier la ou les interventions pouvant être requises. Pour ce type d’intervention, il est préférable de recourir au service d’un professionnel.

Il est à noter que la réparation du double vitrage est possible, vous disposez pour cela d’un service vitre cassée qui est fait par un artisan vitrier. Cependant, il est parfois plus judicieux de changer directement la fenêtre ou la baie vitrée endommagée.

Double vitrage : zoom sur les réparations

Concernant les travaux de réparation, vous devez disposer des connaissances en bricolage et du matériel adapté à ce type de projet.

Des équipements de qualité pour une intervention sécuritaire

Une fois le problème détecté, vous pouvez procéder à la réparation de votre double vitrage. Par souci de sécurité, nous vous recommandons de bien vous équiper. Ainsi, pensez à porter des lunettes de protection et des gants épais pour vous protéger des morceaux de verre. En cas de projection, ces débris peuvent atterrir dans les yeux. Pour les travaux de réparation de votre double vitrage, vous aurez besoin de vous équiper du matériel nécessaire et de disposer de solides notions en bricolage. Si vous n’en disposez pas, faites appel à un professionnel afin de ne pas aggraver la situation. Et si vous n’avez aucune idée des outils requis, demandez des conseils à un vitrier professionnel.

Remplacer le double vitrage

Dans le cas où vous avez à disposition tous les équipements, procédez à l’enlèvement de la vitre endommagée et au démontage des encadrements de votre double vitrage. C’est important pour sécuriser le lieu en attendant la venue du vitrier professionnel. Profitez-en pour redresser les bords, nettoyer le châssis et enlever les pointes. Le nettoyage des parois intérieures permet d’éliminer toutes traces de salissures ou d’humidité.

Ensuite, prenez les mesures de votre nouvelle vitre et vérifiez si ses dimensions correspondent à celles de la zone qui va l’accueillir. Ces étapes terminées, vous pouvez contacter le professionnel et lui fournir toutes les informations dont il aura besoin pour procéder à la réparation de la vitre casée ou fêlée. Tout au long de l’opération, faites attention aux débris de verre sur la vitre afin de ne pas vous couper.

Remplacer un seul côté du double vitrage

Si l’une des vitres seulement est cassée, vous pouvez remplacer uniquement la partie endommagée. Toutefois, vous devez savoir qu’une telle démarche risque de réduire les performances de votre double vitrage en termes d’isolation. En effet, le remplacement d’une seule vitre risque de laisser le gaz contenu dans les parois s’échapper. Il ne restera plus que de l’air. Cela va diminuer la capacité du double vitrage à isoler votre intérieur. Néanmoins, il est possible de remplir à nouveau les parois de ce gaz via une machine spéciale afin de renforcer l’isolation phonique et thermique de votre maison. Cependant, cette opération ne peut s’effectuer que dans un atelier et par un vitrier professionnel.

Les avantages d’une intervention professionnelle

L’intervention d’un vitrier professionnel est fortement recommandée pour des raisons de sécurité et de performance.

Une intervention sécurisée

La réparation du double vitrage est une opération dangereuse et délicate. Les fragments de vitre peuvent être très tranchants. Ils doivent être manipulés avec soin. C’est pourquoi nous recommandons toujours de confier le changement de votre vitre à des professionnels. Choisissez un vitrier agréé assurance et franchise afin de bénéficier d’un remboursement maximal auprès de votre assurance.

Expert dans son domaine, votre vitrier professionnel est habilité à prendre en charge tous les systèmes de double vitrage même les plus complexes. De plus, il dispose des outils nécessaires pour réparer votre vitrage dans les règles de l’art.

Une intervention rapide et de qualité

Soucieux de vous préserver des risques de blessures pouvant être causées par les morceaux de verre, votre vitrier professionnel intervient dans l’immédiat. Peu importe l’ampleur des dommages, il peut intervenir pour réparer ou changer votre double vitrage en moins de 24 h.

Outre la rapidité de l’intervention, il vous assure une prestation de qualité. Votre vitrage sera comme neuf après les travaux de réparation. De plus, les interventions s’effectuent conformément aux normes de sécurité dans le bâtiment. Concernant le coût de la réparation, recourir à une entreprise de réparation et de remplacement de double vitrage vous fait bénéficier d’un devis gratuit avant de vous lancer dans les travaux.

La clim réversible, l’allié de vos locations de vacances

Ces derniers temps, le climatiseur réversible demeure l’un des équipements de maison qui a réussi à attirer les yeux de nombreuses personnes dans le monde. Ayant de meilleures performances que le système de chauffage traditionnel, il produit en même temps de la chaleur et permet de conserver une température agréable dans votre logement. Que ce soit en été ou en hiver, cet appareil est indispensable surtout si vous êtes un bailleur qui souhaite faire louer son bien immobilier pendant les vacances. La présence d’une clim réversible représentera un élément clé sur qui attirera vos futurs locataires. Une clim, oui. Mais quel modèle choisir ? Dans cet article, nous vous disons tout à son sujet !

Quels sont les atouts de la clim réversible ?

Pour attirer plus de monde et louer votre appartement ou maison pour les vacances, la possession d’une clim réversible est indispensable. Écologique et économique, cet appareil saura garantir le confort de vos futurs locataires. Pour vous, en tant que propriétaire, l’installation de cet appareil va vous donner l’occasion de devancer vos concurrents. Par ailleurs, il est possible d’obtenir des aides financières comme la prime énergie ainsi que des aides de l’Agence Nationale pour l’Habitat si vous souhaitez faire installer cet équipement. Mais pourquoi une clim réversible plutôt qu’un climatiseur classique ? L’un des plus grands avantages de la climatisation réversible est que sa production d’énergie est supérieure à sa consommation. Ce qui signifie qu’elle ne fera pas grimper votre consommation électrique de manière colossale.

La température d’une clim réversible est également réglable. Ce qui signifie qu’en été, vos locataires pourront profiter d’un climat intérieur rafraîchissant et en hiver, d’un confort intérieur agréable. Grâce à cet appareil, l’air intérieur est également de meilleure qualité. Ainsi, si vos clients potentiels ont un nouveau-né, ils ne mettront pas longtemps à se décider pour louer votre appartement.

De quelle manière sélectionner sa climatisation réversible ?

Avant d’acheter un climatiseur réversible pour votre appartement à titre locatif, il faut prendre en compte différents critères. La première chose à savoir, c’est la surface nécessaire pour son installation. Plus la pièce est grande, plus l’appareil doit être puissant, car la chaleur ou l’air ambiant qu’il diffusera en dépendra.

En relation avec le mode froid, vous devez prendre en compte de son Coefficient d’Efficacité Frigorifique Énergétique (SEER). Ce qui signifie que plus sa classe électrique est chargée positive (A+, A++, A+++) pour vos appareils économes, moins vous dépenserez. Pour le mode chaud, c’est le Coefficient de Performance Saisonnière (SCOP) qu’il faudra mesurer. Il vous indiquera si votre matériel est économique ou non.

Chaque climatiseur se distingue également selon le nombre d’unités intérieures dont il dispose. Afin de pouvoir effectuer votre choix, un certain nombre de modèles sont disponibles sur le marché et pourront s’adapter à la taille de votre logement. Deux types de climatisations réversibles sont à découvrir. Chaque conception dépend de vos besoins et du type d’installation que vous désirez. Est-il question d’équiper une petite pièce ou la maison tout entière ?

Des climatiseurs réversibles monosplit

Pour sa puissance peu intense, la clim gagnable ou monobloc est idéale pour un petit bungalow au bord de la plage. Comme son nom l’indique, il ne possède qu’une seule unité qui est composée de 4 éléments, dont un compresseur, un condenseur, un détendeur et un évaporateur. Afin de faire sortir l’air à l’extérieur, il doit se poser près d’une fenêtre ou perçant un mur pour les gaines. Le climatiseur monobloc existe aussi sous plusieurs formes : encastré dans une fenêtre, sur roulettes et fixe. Si vous souhaitez en acheter un, une clim Fujitsu saura bien répondre à cette attente. D’ailleurs, ce type de modèle est très adapté pour les biens immobiliers aux espaces réduits.

Climatiseurs réversibles multisplit : décryptage

Quand il s’agit de chauffer toute la maison, comme le cas d’un Air BnB, le multisplit sera la solution parfaite pour vous. Il peut augmenter la température ambiante sur cinq pièces au plus, avec un seul groupe à l’extérieur qui alimente 5 unités intérieures différentes. Étant très souple, son installation peut correspondre à tout type de configuration. Une télécommande sera également à disposition de chaque chambre. Cela étant, vous serez en mesure de régler la température de l’appareil à votre guise. Pour ce type de clim, l’unité intérieure comprend un évaporateur qui à l’aide d’une batterie, capte la chaleur de l’air et un ventilateur qui refroidit la pièce.

Possédant un condenseur, un détenteur et un compresseur à l’extérieur, ces climatiseurs sont moins bruyants et plus performants que les clims monoblocs. Pour l’installer chez vous, cinq choix sont possibles, dont le climatiseur mobile qui peut se déplacer facilement grâce à ses roulettes et le climatiseur mural, peu encombrant et plus esthétique. Vous pouvez aussi avoir un climatiseur console à simple ou double sortie d’air qui se pose soit au sol soit sur un mur. Souvent utilisé dans un bureau, le climatiseur cassette est très puissant et s’encastre dans le plafond. Enfin, le climatiseur gainable, silencieux et performant, est souvent installé dans un faux-plafond ou des combles.

Les intérêts d’une clim pour les maisons de vacances

Il est important de savoir que lorsqu’une personne ou une famille part en vacances, ce n’est pas seulement pour profiter d’un nouveau paysage ou d’une nouvelle ville étrangère. Les vacanciers recherchent surtout le confort et la relaxation. Et dans cette optique, ils tendent à privilégier les logements qui sauront répondre à ce critère. Voilà pourquoi, pour vous, en tant que propriétaire, vous vous devez d’orienter votre stratégie dans cet axe, et l’installation d’une clim réversible est primordiale.

Si votre logement locatif est équipé de cet appareil, il attirera plus de clients que vous ne pourriez l’imaginer. À l’instar d’un hôtel ou d’une maison d’hôte équipé d’un spa, votre bien immobilier saura garantir leur confort. Ainsi, que ce soit au bord de mer, en montagne, en plein centre-ville, vous pourrez attirer facilement des clients. D’autant plus que cet appareil dispose d’un excellent rendement. Le coût de l’achat et de l’installation seront compensés en seulement une année.

Quel est le prix des diagnostiqueurs ?

Depuis 1997, des diagnostics immobiliers sont prévus pour être exécutés dans le cadre de la location ou de la vente d’un bien immobilier. Le compte rendu des divers diagnostics doit être intégré à un dossier de diagnostics techniques (DDT). Ainsi, le futur propriétaire ou locataire est informé de l’état du bien. Vous vous demandez combien pourrait vous coûter un futur diagnostic ? Nous vous aidons à vous faire une idée du budget à prévoir pour faire appel aux services d’un diagnostiqueur.

Des prix de diagnostics immobiliers instables sur le marché

Les diagnostics immobiliers font partie intégrante des opérations relatives à toute transaction immobilière impliquant un bien dans lequel des gens habiteront ou travailleront. Cependant, même si la plupart des diagnostics sont obligatoires, aucune réglementation en France ne fixe leurs coûts ; aucune directive n’est donnée non plus en ce sens. Les diagnostiqueurs sont alors libres de fixer des tarifs selon des critères qui leur sont propres (zone d’intervention, nature du bien, etc.). En toute logique donc, les prix diffèrent considérablement d’un professionnel à un autre, chacun essayant de trouver un juste équilibre entre la rentabilité pour lui et l’attractivité pour le client.

Cela dit, pour permettre aux propriétaires et bailleurs d’avoir des repères malgré tout, plusieurs grilles tarifaires sont établies à partir d’enquêtes menées auprès des diagnostiqueurs. Mais ces grilles tarifaires ne sauraient renseigner avec exactitude sur ce que vous devrez payer pour constituer votre DDT. Voilà pourquoi il convient idéalement de faire une demande de devis sur Exacompare par exemple, afin de choisir l’offre qui vous garantit le meilleur rapport qualité/prix.

prix diagnostic immobilier

Prix moyens de certains diagnostics immobiliers obligatoires

Chaque diagnostiqueur définit lui-même ses prix. Néanmoins, chez un même diagnostiqueur, ces prix varieront à nouveau en fonction du type de diagnostic que vous demandez.

__________________image 1________________

Le diagnostic de performance énergétique

Ce diagnostic est reconnu comme étant un dispositif de première importance par le Grenelle de l’environnement. Son but est d’amener progressivement chaque résidence à répondre dans la mesure du possible aux exigences du protocole de Kyoto. Il informe l’occupant de la consommation énergétique du logement et du coût moyen de ladite consommation.

Son prix varie entre 85 euros et 140 euros. Il est obligatoire pour tout bien. Sa validité est de 10 ans.

Le diagnostic amiante

Bien que possédant des vertus d’isolation thermique, de résistance chimique et mécanique, l’amiante est une roche fibreuse de silicate potentiellement dangereuse pour la santé. Le diagnostic amiante permet donc de repérer les matériaux pouvant contenir de l’amiante, afin que cette substance soit, au besoin, éliminée avant exploitation du bien immobilier objet d’une vente ou d’une location.

Son prix varie entre 80 euros et 130 euros.

Le diagnostic plomb

Il a été mis en place pour évaluer le risque d’exposition au plomb. L’un de ses objectifs est la protection des femmes enceintes et des enfants, qui constituent la couche la plus exposée au risque de saturnisme. Il est obligatoire depuis le 12 août 2008.

Son prix varie entre 115 euros et 225 euros.

Le diagnostic électrique

Il a pour but de s’assurer du bon fonctionnement des installations électriques d’une construction. II est obligatoire si l’installation date d’au moins 15 ans. Sa validité est de 3 ans.

Le diagnostic coûte entre 60 euros et 125 euros.

Le diagnostic Loi Carrez

Ce diagnostic fournit avec exactitude les mesures des surfaces dévolues à l’acheteur au cours d’une transaction sur des lots en copropriété. Lorsque la superficie excède 8 m², le diagnostic devient obligatoire. Sa validité est illimitée, sauf au cas où des travaux modifieraient la surface.

Le diagnostic Loi Carrez coûte entre 70 euros et 115 euros.

Construction : éviter les terrains à risques

Le risque naturel principal qui plane sur le territoire métropolitain français n’est autre que l’inondation, aléa historiquement fréquent sur la quasi-totalité du territoire. Ce risque s’avère toutefois particulièrement prégnant dans le nord-est de la France ou encore dans le sud-est. Pour autant, le risque d’inondation doit surtout être considéré à l’échelle plus fine des communes puisqu’il est lié à la proximité immédiate d’un cours d’eau ou du littoral.

Suivant cette logique, on trouvera certaines disparités avec des commune particulièrement touchées par les inondations au sein de régions globalement plutôt épargnées par le phénomène. C’est, par exemple le cas de Nice, commune dont nous traitons le cas à titre d’exemple, dans cet article. Alors, à Nice comme ailleurs, comment éviter les terrains menacés d’inondation ? Et, à défaut, comment limiter les effets d’une inondation potentielle ?

Peut-on construire en zone inondable ?

On l’a vu, les zones inondables en France sont nombreuses et présentes presque partout sur le territoire français en raison d’un littoral très long (plus de 19 000 km de côtes) et de très nombreux cours d’eau (avec 74 fleuves, 416 rivières, pour ne citer que ceux-là).

Si les zones les plus menacés par l’inondation sont, en principe, inconstructibles, les plans locaux d’urbanisme (PLU) peuvent prévoir des dispositions spécifiques permettant la construction. En effet, construire dans des zones à risques d’inondation s’avère un mal nécessaire compte tenu du peu de surface disponible dans certains territoires et des nécessités de logement. Ce sont ainsi, en France, presque 32 millions de personnes qui vivent dans un zone potentiellement inondable.

Connaître les zones à risques

Plusieurs documents font état des risques d’inondation sur un territoire.Voici différentes façons d’être au fait du risque d’inondation en France.

  • Consulter le registre des zones inondables d’une commune

Il est possible de se rendre en mairie afin de consulter le registre des zones inondables de la commune. Il existe trois classifications pour ces zones :

  • Les zones rouges indiquent un risque très élevé d’inondation, rendant la construction impossible.
  • Les zones bleues indiquent un risque moyen permettant la construction sous certaines conditions.
  • Les zones blanches font état d’un risque d’inondation quasiment nul.
  • Consulter les PPRi

Pour connaître précisément les zones à risques d’inondation au sein d’une commune, il est possible de consulter le Plan de Prévention du Risque inondation (PPRi) correspondant à la section du cours d’eau où se trouve la zone. Ces documents, approuvés par arrêté préfectoral, indique en effet les zones à risque. Les PPRi concernent pour chacun d’entre eux, un « segment » de fleuve et font état des zones à risques à proximité de celui-ci.

Pour Nice, par exemple, il s’agira du PPRi du Var ou celui du Paillon qu’il faudra consulter. Il indiques les zones particulièrement à risques de la commune.

  • Bien lire le diagnostique immobilier des risques naturels (et technologiques)

Sachez également qu’en cas de cession immobilière, le vendeur est tenu de remettre à l’acheteur un diagnostic immobilier des risques naturels, ce qui inclut bien sûr le risque d’inondation, et technologiques. La lecture scrupuleuse de ce document est vivement conseillée.

Exemple avec Nice et le risque d’inondation

La commune de Nice fait partie, avec Antibes et Cannes, des villes les plus touchées par les inondations. En effet, la municipalité niçoise a émis pas moins de 34 arrêtés pour inondation depuis 1982. Nationalement, elle se classe deuxième en la matière, derrière, donc, Antibes (35 arrêtés) et devant Cannes (26 arrêtés).

Ces villes s’avèrent particulièrement touchées au sein d’un département pourtant moins menacé d’inondations que de nombreux autres. Ainsi, le nombre d’arrêtés pour inondation émis dans les Alpes-Maritime depuis 1982 (1055) est plus de deux fois inférieur au nombre de ceux émis, par exemple, dans les Pyrénées-Atlantique (2350) et plus de trois fois inférieur au nombre de ceux émis dans le Pas-de-Calais (3294).

Les risques d’inondation à Nice sont de deux types, à savoir les crues torrentielles du Var et du Paillon et le ruissellement pluvial urbain dans les zones de vallons.

Des bâtiments adaptés au risque d’inondation

Architectes ou promoteurs proposent des biens immobiliers dont la conception limite les effets néfastes des inondations. Ceux-ci se caractérisent, par exemple, par l’absence de sous-sol. Il peut également s’agir de construction sur pilotis, l’édifice s’élevant au-dessus d’un espace qui peut être transformé en parking.

Panneau solaire : autoconsommation ou appoint ?

Le soleil offre une source d’énergie propre, gratuite et inépuisable, capable de répondre à vos besoins quotidiens. Cette option zéro déchet et zéro émission de CO2 permet de passer à l’autoconsommation solaire ou de bénéficier d’une source énergétique d’appoint. Zoom sur le choix et les avantages des panneaux photovoltaïques.

Du bon choix des panneaux solaires pour votre logement

Si vous décidez d’installer des panneaux solaires chez vous, sachez que l’option de l’autoconsommation est la solution la plus rentable. Vous réduisez considérablement votre facture énergétique tout en bénéficiant de toute l’énergie nécessaire pour le fonctionnement de votre logement. En effet, un foyer en autoconsommation solaire a besoin de 8 à 25 panneaux solaires dotés d’une puissance de 350 Wh. Concrètement, une surface de 14,4 m2 peut accueillir 8 panneaux d’une puissance de 3 kWh. 17 panneaux d’une puissance de 6 kWh peuvent donc prendre place sur un toit de 30 m2, tandis que 25 panneaux faisant 9 kWh peuvent être installés sur une surface de 45 m2.

Dans tous les cas, l’idéal est de considérer la quantité de panneaux photovoltaïques nécessaire pour que votre projet d’autoconsommation devienne rentable. Vous pouvez obtenir cette information grâce aux simulateurs en ligne qui calculeront pour vous la rentabilité de votre projet, la prime à l’autoconsommation ainsi que vos gains sur les 25 prochaines années.

autoconsomation solaire

Les panneaux solaires photovoltaïques monocristallins, polycristallins et amorphes sont tous produits à base de silicium. Ils se différencient par leur productivité, mais aussi par leurs caractéristiques techniques. Les panneaux solaires monocristallins sont conçus avec des cristaux de silicium très purs et offrent le meilleur rendement, mais sont les plus chers tandis que les modèles polycristallins comprennent un assemblage de cristaux. Ils offrent un rendement moins important que les précédents, mais ils demeurent très performants en toute saison, surtout s’ils sont dans le sud de la France. Les panneaux amorphes, pour leur part, sont les moins chers et les moins productifs que l’on puisse trouver. Cependant, ils sont les seuls à être capables de produire de l’électricité en cas d’ensoleillement très faible et sous une lumière artificielle.

Les avantages de l’autoconsommation

L’autoconsommation solaire offre de nombreux avantages pour un bâtiment. En effet, la construction devient autonome et beaucoup moins polluante, car elle consomme moins d’énergie. L’autoconsommation peut par ailleurs s’appliquer à tous types de bâtiments : entreprises, particuliers, collectivités, etc.

Économies et indépendance énergétique

L’autoconsommation est vertueuse, car elle vous permet de consommer moins d’énergie nucléaire, elle vous offre davantage d’autonomie et elle vous permet d’économiser sur votre facture. En effet, le prix du kWh continue d’augmenter, mais le coût de revient en autoconsommation demeure stable pendant au moins 20 ans en plus d’être moins cher. Son principal avantage est qu’elle fournit une indépendance partielle ou totale vis-à-vis des fournisseurs d’énergie. Vos charges mensuelles diminuent, voire disparaissent.

Consommer une énergie plus propre

L’autoconsommation solaire est indéniablement bénéfique pour la planète, car l’énergie utilisée est plus propre. Le nucléaire et le thermique sont drastiquement réduits ou disparaissent complètement des ménages pour être remplacée par une énergie renouvelable. En passant à cette pratique, vous adoptez un comportement écocitoyen et témoignez votre souci de protéger l’environnement.

Assurance décennale : qui doit être couvert ?

Tous les professionnels qui travaillent dans le secteur de la construction doivent souscrire une assurance décennale, également appelée garantie décennale. Elle engage le professionnel auprès d’un maître d’ouvrage sur une durée de 10 ans. Plusieurs aspects de la construction sont couverts et son coût peut varier. Tour d’horizon.

Le point sur la couverture de l’assurance décennale

La garantie décennale est une assurance qui engage un professionnel du secteur de la construction effectuant un projet auprès de la personne pour qui il est réalisé (le maître d’ouvrage). Ainsi, dans un chantier, ce dernier doit être couvert.

Comprendre l’assurance décennale

La garantie décennale crée auprès du constructeur une obligation d’assurance de responsabilité pour les acteurs de la construction et garantit la réparation des dommages pour les maîtres d’ouvrage. Les acteurs peuvent être des entreprises du bâtiment, des artisans ou des travailleurs dans les métiers de conseil, d’étude et d’encadrement. Il est de ce fait nécessaire de souscrire une assurance décennale pour micro-entrepreneur pour tout constructeur. Les projets de rénovation, de réhabilitation, de reconstruction ou de construction sont couverts pendant une dizaine d’années. Certaines opérations importantes en intérieur à l’instar d’une cuisine équipée ou d’une cheminée sont également concernées.

Les professionnels obligés de souscrire une assurance décennale

Le Code des Assurances, dans l’article L241-1, stipule que l’assurance décennale est une obligation pour tous les projets de construction. Sont concernés les charpentiers, carreleurs, couvreurs, maçons, électriciens, électroniciens, peintres en bâtiment, staffeurs, plâtriers, plaquistes et plombiers. Les serruriers, vitriers, chauffagistes, tailleurs de pierre, menuisiers et autres professionnels du BTP sont également inclus dans la liste. Les professionnels du bâtiment de nationalité étrangère, mais qui travaillent sur le sol français sont également tenus de souscrire une garantie décennale.

decennale assurance

Garantie décennale : quand et pour quoi ?

L’assurance décennale vise la protection du maître d’œuvre qui fera appel à un constructeur pour la réalisation d’un ouvrage. Cette garantie doit être souscrite en amont des travaux pour être valable.

À quel moment faut-il souscrire une assurance décennale ?

Il convient de souscrire un contrat d’assurance de responsabilité décennale avant le début d’activité de la société. Dans le cas contraire, l’accord doit absolument être signé avant que commence le premier chantier. Il est interdit par la loi de débuter un chantier sans être couvert par un contrat de garantie décennale. La souscription est par ailleurs simple et bon nombre d’assureurs proposent ce type de contrat. La déclaration exacte des risques à couvrir, notamment les techniques employées et les activités pratiquées est néanmoins fondamentale. Suite à un sinistre, une activité non déclarée peut résulter à une déchéance du droit à l’indemnisation.

Les travaux couverts par la garantie décennale

Les constructions qui font appel aux techniques du bâtiment et les équipements qui ne peuvent en être séparés sont potentiellement couverts par la garantie décennale. Elle s’étend aux constructions élevées sur le sol (ouvrages de couvert et de clos) ainsi qu’aux ouvrages d’ossature, de fondation, de viabilité, de voirie et du matériel indissociable de ces travaux. Sont ainsi couverts les immeubles, maisons, piscines, garages, voies d’accès, locaux professionnels, entrepôts, clôtures, terrasses et vérandas. Il en est de même pour les réseaux logés dans les murs ou enterrés, les canalisations, les systèmes d’assainissement, etc. En cas de rénovation, la garantie couvre les ouvrages qui ont déjà existé avant le début du chantier s’ils sont inclus dans l’ouvrage neuf et s’ils sont indivisibles. Dans le cas où ils sont dissociables, ils seront couverts si leur non-conformité ou leur dysfonctionnement rend l’ouvrage impropre à sa destination. C’est également le cas s’ils provoquent un dommage qui rend l’ouvrage inutilisable.

assurance decennale

Souscription d’une assurance décennale : les précisions qu’il convient de souligner

Tout professionnel du BTP doit être en mesure de fournir une attestation conforme à la législation française. Il sera ainsi en mesure de justifier sa conformité aux exigences légales en vigueur dans le domaine de la construction.

Ce que dit la loi concernant la décennale

La responsabilité décennale des constructeurs en France est d’ordre public. Elle est soumise aux lois en vigueur et vous la retrouverez dans les dispositions du Code civil, dans les articles 1972 à 1972-2. Cette responsabilité étant présumée, le principe de présomption de responsabilité possède une durée imprescriptible et fixe d’une dizaine d’années. De ce fait, une entreprise du BTP et un professionnel artisan autoentrepreneur qui travaillent sur des chantiers de rénovation ou de construction sont présumés couverts par une garantie décennale valide.

Durant le temps imparti qui suit la réception du chantier, le maître d’ouvrage ou les personnes à qui il aura cédé successivement le bien immobilier pourront se retourner contre les professionnels pour obtenir un dédommagement en cas de dommages de construction ou vices. Ce cas peut se présenter si l’un des risques prévus dans les articles 1972 du Code civil survient. Les dommages usuels concernent le plus souvent la solidité et la fondation de l’ouvrage. Tout élément qui peut affecter un des éléments principaux de l’ouvrage à l’instar des glissements de terrain ou des éléments qui représentent un sérieux vice capable de compromettre la paisible jouissance du bien sont compris.

Clarifications sur ceux qui doivent souscrire une assurance décennale

Tous les professionnels indépendants et toutes les entreprises qui conçoivent, contrôlent ou réalisent des travaux qui sont couverts par la garantie décennale sont obligés de souscrire une assurance de responsabilité décennale. Les personnes morales ou physiques qui font faire des travaux de construction pour autrui en vue d’une vente doivent en outre être couvertes. La large liste des professionnels couverts comprend la plupart des autoentrepreneurs, des entrepreneurs, des architectes et des artisans. Sont également inclus les promoteurs, les contrôleurs techniques, les constructeurs de maisons individuelles, les maîtres d’œuvre, etc.

Par ailleurs, l’obligation d’assurance décennale concerne aussi bien les professionnels du gros œuvre que ceux du second œuvre. Par contre, souscrire un contrat d’assurance décennale n’est pas obligé par la loi pour les sous-traitants. En effet, ils ne sont pas assujettis à responsabilité décennale du moment qu’aucun contrat avec le maître d’ouvrage n’existe. Il est néanmoins fortement conseillé de souscrire une assurance qui couvre le risque décennal dans le cadre de leur accord avec l’entrepreneur principal.

Panneaux solaires : tout le monde peut en installer ?

L’énergie solaire est une solution fiable pour ceux qui souhaitent réduire leurs factures d’électricité ou bénéficier d’une autonomie énergétique optimale. En effet, opter pour l’énergie solaire permet de réaliser jusqu’à 50% d’économies de factures ou de produire votre propre énergie. Cependant, vu l’investissement financier que requiert un tel projet, il convient de bien l’étudier avant de se lancer. Nous vous expliquons donc ce que vous devez savoir dans votre projet d’installation de panneaux solaires.

La compatibilité de votre maison avec des panneaux solaires

Il existe pour l’installation de panneaux solaires, un certain nombre de paramètres à prendre en compte. Avant de s’engager dans un tel processus, il importe de réaliser un diagnostic de sa maison pour être sûr qu’elle réunit les conditions nécessaires à une telle installation. Il s’agira de vérifier si :

  • votre habitation dispose d’une pente de toit idéalement inclinée de 30° ;
  • la pente du toit est orientée vers le sud, sud-ouest, ou le sud-est ;
  • la pente de toit n’est pas constamment à l’ombre ;
  • votre toiture dispose d’une superficie minimum de 16m2 et n’est pas faite de zinc ou de chaume afin de limiter les risques d’incendie ;
  • le courant électrique peut facilement être raccordé à votre toiture. Si ce n’est pas le cas, il faudra alors revoir un peu votre installation électrique pour y remédier ;
  • votre toiture est assez résistante pour accueillir des panneaux qui pèsent en moyenne 20kg.

Notez que ces critères proposent un ordre d’idées et ne sont pas obligatoires. En effet, bien que le toit soit plébiscité dans la grande majorité des cas, il n’y a pas lieu de désespérer si le vôtre n’est pas apte à recevoir des panneaux solaires. Il existe d’autres endroits pour en installer, comme : la façade, l’arrière de la maison, le sol (si vous disposez d’un grand espace), l’auvent d’une véranda ou d’un balcon.

installation solaire

L’installation des panneaux solaires est-elle possible dans toutes les régions ?

Face à cette question, un ensemble de facteurs essentiels sont à prendre en compte. Il s’agit de l’ensoleillement de la région, des dispositions techniques du toit de la maison (sa superficie et son inclinaison) et des habitudes de consommation propres à chaque habitat.

Généralement, même lorsque vous vivez dans une zone peu ensoleillée, il peut être tout à fait possible et judicieux de procéder à l’installation de panneaux solaires. En effet, ce déficit peut être en réalité compensé par les caractéristiques techniques de votre toiture. Il suffira d’un bilan énergétique pour clairement définir la compatibilité de votre logement à ce projet.

Ce bilan permettra aussi de calculer approximativement la quantité d’énergie électrique que vous produirez tout en évaluant les profits financiers auxquels vous pourrez prétendre. C’est justement sur ce point qu’il est nécessaire de considérer la question des habitudes de consommation variant d’une région à une autre et d’un habitat à un autre. Le vrai problème qui peut se poser, c’est l’inadéquation entre la capacité de production d’énergie des panneaux et la consommation d’un foyer. Alors, pour y remédier, il suffira que les habitudes de consommation électrique dans les ménages concernés soient revues en fonction de la capacité de l’installation.

Démarches administratives indispensables à l’installation de panneaux solaires

L’installation de panneaux solaires implique la réalisation de certaines démarches administratives. Cela peut consister par exemple à demander une autorisation légale de la mairie. De façon plus spécifique, pour ne pas enfreindre les lois, vous devez vous renseigner auprès de la mairie. Il peut exister au sein de votre commune des normes sur l’aspect de la maison (matériaux, toits, etc.), de façon à vous obliger à l’adapter en conséquence ce type d’installation. De plus, la Direction départementale des territoires pourra vous expliquer comment suivre le Plan local de l’urbanisme (PLU), qui impose les règles d’utilisation des sols et aspects extérieurs des constructions.

Le PLU précise donc les contraintes pour l’installation de panneaux solaires, selon la région. Il faudra alors remplir l’ensemble de ses conditions pour obtenir votre permis d’urbanisation s’il s’agit d’un ajout à un logement déjà existant. En outre, si vous faites construire une résidence neuve, les panneaux solaires devront nécessairement être mentionnés sur le permis de construire.

Coût d’une installation de panneaux solaires

Généralement, il faudra prévoir de 4000 à 6000 € pour un simple dispositif de chauffe-eau solaire. Et pour une installation globale de panneaux solaires de taille moyenne (soit de 3 kWc), il vous faudra alors compter entre 8 500 et 12 000 € TTC. Le coût d’une installation de panneaux solaires varie en fonction de divers paramètres comme :

  • la nature des panneaux à installer ;
  • l’agence d’installation des panneaux solaires ;
  • la performance attendue ;
  • la qualité des matériaux et des capteurs.

Faites comparer les devis de plusieurs installateurs avant de signer. Cela vous permettra de bien analyser vos besoins et comparer les prix.

Rendement et rentabilité des panneaux solaires

panneaux salaires

Prenez garde aux offres trop alléchantes qui veulent faire croire que l’énergie solaire peut vous rapporter énormément ! Même si l’énergie solaire est une façon brillante d’alléger ses factures d’électricité, vous devez cependant bien vous renseigner sur sa rentabilité. En vérité, les offres sont toutes différentes ainsi que les projets. Et compte tenu de l’investissement de taille que représente l’installation de ces panneaux, il faut s’assurer que la production électrique des panneaux suffira pour alimenter votre foyer. Pour cela, il existe des simulateurs qui tiennent compte du taux d’ensoleillement de votre région ou de l’orientation du toit. Il est aussi nécessaire de vérifier la rentabilité de l’installation en comparant scrupuleusement votre consommation et l’estimation d’électricité produite.

Avec une installation solaire, il est possible de réaliser jusqu’à 50 % d’économies sur votre facture d’électricité. En connaissant votre consommation annuelle d’électricité, vous pourrez prévoir le nombre de panneaux à installer pour couvrir cette dernière.

Sachez en outre que pour une consommation annuelle inférieure à 1.500 kWh, une installation solaire ne sera pas rentable. Veillez donc à vous renseigner minutieusement auprès de plusieurs entreprises professionnelles spécialisées pour connaître les possibilités de rendement adaptées ainsi que leur rentabilité.

Informez-vous ensuite sur les apports dont vous pourrez éventuellement bénéficier (aide à l’installation de panneaux solaires). Dans quelle mesure, à quelle hauteur : tout cela peut également vous permettre de rentabiliser votre installation. Il peut s’agir entre autres :

  • du crédit d’impôt 30 % accessible lors de l’installation de panneaux solaires ;
  • de l’éco-prêt à taux 0 ;
  • de la TVA réduite ;
  • de la prime d’énergie.

Faire installer vos panneaux par un professionnel reconnu

Pour un parfait travail d’installation de panneaux solaires, il n’est évidemment pas prudent de confier la tâche à un amateur. Nous vous rappelons donc qu’il faudra faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour un travail efficace et pour éviter d’éventuelles déconvenues.

En effet, recourir à un installateur professionnel est aussi important que d’être sûr que votre habitation est compatible. Le professionnel reconnu, c’est celui qui tiendra compte de toutes les contraintes techniques de l’habitation, et qui saura vous orienter sur le type de panneaux idéal. Il peut également vous offrir des réductions sur votre installation de panneaux solaires si vous remplissez certaines conditions. Investissez-vous alors dans votre quête du technicien idéal de façon à opter pour le plus reconnu et le plus fiable.

Voilà ! Vous savez quoi faire et à quoi vous attendre avec l’installation des panneaux solaires. Réfléchissez donc convenablement à votre projet et choisissez l’accompagnement de professionnels compétents pour le réussir.

Deuxième salle de bain : les prérequis

Vous souhaitez concevoir une seconde salle de bain dans votre maison ? Le projet est sans doute nécessaire et vous permettra de satisfaire des besoins. Mais sa mise en œuvre n’est pas si simple, compte tenu de certaines contraintes techniques.

En effet, il est possible que vous n’ayez pas une grande marge de manœuvre déjà à cause du manque d’espace. Ensuite, vous serez peut-être obligé d’engager des travaux plus lourds que ce que vous imaginiez, sans oublier le fait que les difficultés de plomberie sont un aspect encore plus délicat ici.

Il faudra penser entre autres, aux arrivées et évacuations d’eau, à la zone où réaliser votre salle de bain d’appoint. Autant de contraintes qui rendent indispensable l’intervention d’un plombier.

Deuxième salle de bain : un projet à bien étudier

Avant d’aborder les contraintes techniques qui peuvent être associées à la construction d’une seconde salle de bain, il faudra analyser vos besoins et définir votre budget. Pour cela, il importe que vous vous posiez les bonnes questions. À qui est destinée cette nouvelle salle de bain ? Sera-t-elle au profit d’une ou plusieurs personnes ? Est-ce que votre nouvelle salle de bain disposera d’une douche et d’une baignoire ? Ces interrogations vous permettront de murir votre réflexion.

Ensuite, vous pourrez tabler sur la faisabilité du projet. Ici, il s’agira de prendre en compte plusieurs paramètres, indispensable à la réalisation de ce projet : l’espace disponible, la localisation de la salle de bain d’appoint, les possibilités de raccorder et d’évacuer l’eau, la ventilation. Pour cela, si vous habitez en Moselle, contactez un plombier sur Thionville afin qu’il étudie avec vous la faisabilité du projet, notamment en ce qui concerne les arrivées et évacuations d’eau.

La plomberie : une contrainte majeure pour la création d’une seconde salle de bain

Vous estimez certainement que la construction d’une salle de bain d’appoint est une nécessité. Mais sa mise en œuvre n’est pas aisée, d’autant plus qu’elle vient en renforcement d’une autre déjà existante, laquelle dispose d’arrivées et d’évacuations d’eau. Pour ce projet les véritables contraintes sont donc liées à la plomberie.

En effet, il faudra penser à un circuit qui coordonne les arrivées et évacuations de l’eau dans la nouvelle salle de bain. L’accès à l’eau chaude et à l’eau froide est indispensable pour votre salle de bain d’appoint. Si la pièce que vous ciblez pour accueillir votre seconde salle de bain dispose d’un raccordement, cela devrait faciliter les travaux.

salle de bain

Par contre, si vous pensez installer votre salle de bain dans une pièce non raccordée, comme un magasin ou une ancienne chambre par exemple, il faudra évaluer d’abord la disposition de vos canalisations pour avoir une idée des travaux de plomberie à réaliser. Un autre point important à considérer, l’évacuation des eaux usées.

Pour une salle de bain d’appoint, il est bien souvent nécessaire de surélever la pièce, afin de faciliter l’évacuation des eaux. Cela est d’autant plus nécessaire lorsque vous misez sur une douche à l’italienne pour votre salle de bain de secours. Vous devrez éventuellement tenir compte des personnes à mobilité réduite pour réaliser cette surélévation.

Dans tous les cas, votre plombier vous conseillera certainement dans un premier temps de rapprocher votre seconde salle de bain des arrivées et évacuations. Cette option est la plus simple. Une autre est tout de même envisageable. Elle consiste à déplacer les arrivées et évacuations d’eau. Elle est naturellement plus contraignante d’un point de vue technique, et plus chère.

Les éléments de plomberie nécessaires à la nouvelle salle de bain

Nous nous intéresserons ici aux matériaux à utiliser pour l’alimentation et l’évacuation d’eau dans votre salle de bain. L’alimentation en eau d’une salle de bain peut être encastrée ou visible. Pour la mettre en place, vous avez le choix entre trois matériaux :

  • Le cuivre : plus résistant à la dilatation et plus durable ;
  • Le PER : facile à installer, il se décline souvent en tubes souples rouges ou bleus pour distinguer eau chaude et eau froide ;
  • Le multicouche : plus souple parce que composé de métal et de polyéthylène. Sa pose est plus facile.

S’agissant de l’évacuation des eaux pour votre nouvelle salle de bain, il faudra prévoir les chutes ou descentes, qui sont des tuyaux verticaux, souvent en PVC rigide et qui permettent d’évacuer les eaux usées vers les réseaux d’assainissement. Ils sont reliés aux appareils sanitaires par des canalisations (tuyaux PVC d’une pente de 1 à 3%, soit 1 à 3 cm de pente par mètre). Le siphon et la bonde sont aussi des indispensables à prévoir pour l’évacuation des eaux.

Par ailleurs, vous devez aussi vous intéresser aux différents raccordements sanitaires qui seront réalisés. Pour ces raccordements, les diamètres extérieurs des tuyaux doivent respecter des standards pour que l’eau circule normalement, selon un débit acceptable dans votre nouvelle salle de bain. Votre plombier saura faire les bons choix à cet effet.

Les autres facteurs à prendre en compte pour la création d’une seconde salle de bain

Si la plomberie est le principal élément à considérer pour la réalisation d’une salle de bain d’appoint, vous ne devez pas non plus perdre de vue l’installation électrique. En effet, les pièces humides sont soumises à des exigences concernant le domaine de l’électricité. Il est alors nécessaire d’identifier les bons emplacements pour les prises et les interrupteurs en fonction de la position de vos éléments sanitaires. Aussi, l’étanchéité de l’installation électrique dans la salle de bain doit être de mise.

De même, tenez compte du sol de votre maison. Il s’agit de vous assurer que dans son état actuel, votre plancher puisse supporter le poids des éléments sanitaires qui équiperont votre nouvelle salle de bain, surtout celui de la baignoire. Si cela n’est pas possible, envisagez la mise en place une nouvelle structure porteuse plus solide et résistante.

Votre plancher doit en outre présenter des garanties en termes d’isolation pour s’adapter facilement à une pièce humide. Par rapport à cela, des travaux peuvent aussi être nécessaires pour mettre en place un revêtement étanche garantissant une bonne isolation de la pièce. Le carrelage ou le parquet sont deux options intéressantes à cet effet.

Où poser un coffre blindé ?

Le nombre de Français qui décident d’installer un coffre-fort blindé chez eux pour conserver en lieu sûr leurs documents, argent et objets de valeur connaît un essor continu. Pour cause, les cas de cambriolages qui augmentent d’année en année. Découvrez dans cet article nos conseils pour bien choisir l’emplacement de votre coffre et pour le sceller correctement.

Généralités et recommandations sur les coffres-forts blindés

L’installation d’un coffre-fort blindé chez soi est un bon moyen de se sentir rassuré concernant les objets de valeurs que l’on garde à la maison. Les cambrioleurs étant particulièrement rusés, vous devez user de grands moyens pour les dissuader de s’en prendre à vos biens et trouver une bonne cachette.

Les divers modèles de coffres-forts

Les coffres-forts sont commercialisés chez les fabricants spécialisés, dans les enseignes de bricolage et chez les distributeurs agréés. Ils existent sous forme à encastrer et à poser. Le premier modèle nécessite l’aménagement d’un espace suffisamment profond dans un mur qui accueillera l’épaisseur du coffre. Bien que la mise en œuvre soit plus coûteuse et plus contraignante, la garantie offerte par ce système est plus efficace. Le second modèle peut se fixer dans un meuble, par un scellement au sol ou sur la paroi d’un mur. Opter pour la solution qui consiste à sceller le coffre au sol prévient les risques d’arrachage. Le coffre-fort à sceller sera beaucoup plus efficace contre un cambrioleur qui tenterait de l’arracher pour l’emporter.

Quelques recommandations pour la pose d’un coffre-fort

Lors de l’acquisition d’un coffre-fort, il est recommandé de privilégier un modèle blindé, ignifugé et étanche normé EN 1047-1. Si vous optez pour une référence à placer dans un mur, prévoyez un espace de 15 cm autour du dispositif et veillez à ce que le mur soit résistant (en béton, en pierre ou en parpaing). Il doit également être parfaitement sain, c’est-à-dire sans humidité. Assurez-vous de choisir des éléments de fixation en tenant compte de la nature du support qui accueillera le coffre, mais aussi du poids de ce dernier. Une fois que vous avez coulé le béton dans le mur, laissez ouverte la porte du coffre quelques jours afin d’évacuer l’excès d’humidité. Si vous utilisez un coffre-fort scellé au sol, servez-vous d’un liquide de scellement chimique ou de chevilles métalliques à expansion. Dans tous les cas, mieux vaut faire appel à un professionnel spécialiste concepteur de coffre-fort ou contactez un serrurier sur Neudorf qui sera capable de réaliser efficacement l’opération pour vous.

ou poser un coffre blinde

Le choix de l’emplacement pour dissimuler un coffre-fort

Votre coffre-fort est un dispositif solide qui a pour vocation de mettre à l’abri quelques bijoux ainsi que des papiers importants. Cette option représente une garantie de sécurité supplémentaire contre le cambriolage. Il convient de le sceller absolument en veillant à proposer suffisamment de résistance pour décourager les malfaiteurs.

Bien choisir l’endroit où installer un coffre blindé

Le bon choix de l’emplacement du coffre-fort est primordial. Il doit être stratégique, car si vous l’installez dans votre chambre, votre salon ou votre cave, il sera repéré par les malfaiteurs. Idéalement, mieux vaut le placer dans des zones improbables, inattendues et qui n’attireront pas l’attention des voleurs. Ainsi, vous augmentez vos chances de protéger davantage votre coffre si vous le placez sous l’évier de la cuisine, dans les toilettes, dans la salle de bain ou dans la buanderie. Il vaut mieux éviter de mettre le coffre derrière un miroir, un téléviseur, un tableau ou une grande image. Oubliez également les cloisons en matériaux fragiles comme les carreaux de plâtre ou le placo, les pièces humides et le plancher chauffant.

Les meilleurs endroits pour cacher votre coffre-fort

Parmi les endroits tout indiqués pour cacher votre coffre-fort si vous l’utilisez assez souvent, l’on compte l’arrière d’un faux mur, d’un meuble ou d’une fausse porte. Vous pouvez également l’installer dans un dressing, dans un placard ou dans un cagibi. Si a contrario, vous l’utilisez très peu, mieux vaut privilégier un endroit offrant un accès compliqué. Vous pouvez encastrer le dispositif dans un gros meuble, sous le sol, derrière une armoire ou dans un endroit relativement difficile d’accès. Dans tous les cas, il n’est pas forcément utile de trop dissimuler votre coffre s’il est bien encastré ou bien scellé et si son niveau de protection est suffisant.

coffre blinde

Le scellement d’un coffre-fort

Un coffre-fort à poser se fixe par vissage et par chevillage via des trous. Il doit être scellé sur un mur porteur ou posé au sol si son poids est trop important. Habituellement, nous conseillons le scellement au sol.

Sceller le coffre blindé est impératif

À noter que si votre coffre-fort ne fait pas plus de 500 kg, vous êtes obligé de le sceller. En effet, la logique des cambrioleurs est relativement simple : comme ils disposent de peu de temps pour opérer, ils essaieront d’emporter le plus de choses possible qui ont un maximum de potentiel de valeur. Dans ce cadre, votre coffre-fort représente une prise de choix. A fortiori, si vous avez un modèle sécurisé, assurez-vous de le fixer correctement dans une paroi en béton avec un écrou long et des chevilles adaptées. En outre, les chevilles en nylon et les écrous fournis avec les coffres-forts ne conviendront pas forcément pour le support sur lequel votre coffre sera fixé.

Bien sceller un coffre-fort

Il va sans dire qu’un coffre-fort à encastrer qui est bien positionné sera plus difficile à desceller. Faites en sorte que le mélange pour l’aggloméré de béton soit fait avec d’excellents matériaux comme le mélange ciment 425 avec du sable pour un dosage d’à peu près 400 kg/m3. Si le mur dans lequel le coffre sera scellé se compose de béton armé, la meilleure solution est d’ancrer les ailettes placées à l’arrière du caisson à l’intérieur du mur. Toutefois, même si vous avez un mur classique en brique, des barres ou des pattes en acier doivent absolument être fixées aux ailettes sur le dos du caisson. Elles doivent être plus longues que les côtés du coffre pour accroître la surface d’ancrage dans le mur, mais aussi pour imposer beaucoup plus de travail, de temps et d’efforts aux malfaiteurs qui tenteraient de le desceller. Mieux vaut également que les ailettes sur le fond ne soient pas droites, mais plutôt pliées en « L ».

Comment choisir son constructeur de maison à Montpellier ?

Vous envisagez de faire construire votre maison à Montpellier dans l’un des quartiers les plus en vogue du moment : le quartier de l’Écusson (en plein centre-ville), le quartier Port-Marianne, le quartier Montpellier-Nord, Hôpitaux-Facultés, le quartier Richter ou le quartier Boutonnet qui est relativement récent ? L’emplacement choisi revêt une importance capitale quand il s’agit de la construction de notre résidence principale. Ces quartiers qui sortent du lot offrent également un bon placement pour tout investisseur dans la construction d’une résidence vouée à une location ultérieure. Afin de concrétiser votre rêve, il est important de bien choisir votre constructeur de maison dans cette ville surnommée « la surdouée ». Voici les six points clés à vérifier pour ne pas vous tromper dans votre choix.

6 vérifications avant de choisir votre constructeur de maison à Montpellier

Mis à part le fait de sélectionner le bon quartier pour faire construire votre maison, plusieurs vérifications s’impose avant de vous engager auprès d’un constructeur.

1) L’entreprise est-elle enregistrée au registre du commerce et des sociétés ?

Cette option est essentielle pour garantir l’existence juridique de l’entreprise. Ainsi, vous êtes sûr que votre constructeur existe légalement pour prévenir tout recours en cas d’aléas. Pour vérifier ce point, identifiez sur votre devis le numéro RCS de 9 chiffres accompagné de la ville où a été fait son enregistrement. Vous serez alors face à son numéro SIREN/SIRET ou la TVA intracommunautaire. Ces informations sont accessibles gratuitement sur les sites tels que Societe.com ou Infogreffe.

2) Une garantie responsabilité décennale et une garantie de bon fonctionnement des équipements

Veillez à ce que votre constructeur dispose d’une souscription assurance « garantie décennale ». Demandez-lui de l’ajouter au contrat. Cette dernière doit couvrir l’intégralité des prestations à effectuer. Cette assurance obligatoire couvre toute réparation liée aux dommages matériels qui surviennent dans les 10 ans après remise des clés. Vous évitez donc de sortir de l’argent de votre poche.

La deuxième garantie, celle dite de « bon fonctionnement des équipements », vous assure un remboursement en cas de dégâts de vos dispositifs (ventilation, interrupteurs, chauffage, tableau électrique, etc.) dans les 10 ans après réception des travaux.

3) Où se trouve l’entreprise ?

Plus l’entreprise est sise loin de votre chantier montpelliérain, plus les frais de déplacement seront onéreux. Les contraintes au niveau de l’horaire seront également plus fortes. La différence de budget peut s’expliquer par la situation géographique. Si votre chantier s’étend dans le temps, pensez à recourir à une entreprise proche du terrain à construire. Le budget à allouer sera réduit de moitié. Avant de vous lancer, n’hésitez pas à demander au constructeur l’adresse de son entreprise. Vérifiez que ce n’est pas une simple domiciliation.

4) Les qualifications du constructeur de maison

Pour vous aider dans votre recherche, la certification NF Habitat est un bon repère. Un constructeur à Montpellier NF Habitat se conforme à une démarche exigeante qui va bien au-delà de la loi et des pratiques ordinaires. Il construit des logements certifiés NF Habitat ou NF Habitat HQE avec des prestations spécifiques et des qualités techniques optimales. Le choix d’une maison connectée pour des économies d’énergie en est un bon exemple. Pour une maison prête à vivre, par exemple, un constructeur de maison sur Montpellier comme Avenir Tradition s’engage depuis le projet de construction, en passant par la conception, jusqu’à l’installation du propriétaire dans sa maison faite sur-mesure…

5) Le constructeur a-t-il déjà travaillé sur des projets semblables auparavant ?

Demandez à la société bâtisseur de vous montrer des chantiers similaires qu’elle a réalisés avant le vôtre. S’il est possible de faire le tour du propriétaire, c’est encore mieux. C’est un excellent moyen de voir de vos propres yeux les résultats sur le chantier. Vous pouvez également échanger avec le propriétaire pour connaître son avis et sa satisfaction à propos du constructeur. Un grand nombre de constructeurs mettent en place des journées portes ouvertes dans des maisons déjà construites avant leur réception. Profitez de ces moments pour vous projeter dans votre futur chez-vous.

6) Faire jouer la concurrence en fonction des prestations

Une autre astuce qui a porté ses fruits : comparez plusieurs devis avant de choisir votre constructeur. C’est une bonne solution pour faire jouer la concurrence. Vous verrez, votre budget s’en portera mieux ! Toutefois, veillez à ne pas comparer uniquement sur le seul élément du prix. En effet, une maison sur-mesure ou une habitation connectée peut s’avérer plus chère, mais il ne s’agit pas du même type de prestation !

Extension dans la cuisine : que prévoir ?

La cuisine est l’un des endroits de la maison où vous passez le plus de temps. À ce titre, il s’agit d’une pièce importante et il est donc nécessaire d’en prendre soin. Pour ce faire, quoi de mieux que d’agrandir votre cuisine. Ce faisant, elle gagnera en fonctionnalités et en esthétique. De plus, cela la rendra plus spacieuse et lumineuse. Si vous envisagez d’entreprendre ce projet, voici toutes les informations nécessaires sur les travaux à réaliser et le budget à prévoir.

Extension dans la cuisine : les travaux de bricolage

Pour agrandir votre cuisine, vous devez en premier lieu la débarrasser des objets encombrants. Vos batteries, ustensiles et autres accessoires de cuisine doivent être rangés convenablement. Concernant les travaux de bricolage tels que l’installation d’une suspension, changement d’une douille, rebouchage des trous au mur, vernissage de votre plan de travail…, vous devez utiliser les outils adéquats. Vous trouverez sur des sites spécialisés tels que Espace Bricolage tout le nécessaire pour réaliser correctement ces travaux. Vous pourrez ainsi vous équiper afin de réaliser vous-même certains petits travaux : perceuse, scie, ponceuse, boîte à outils… Le nécessaire pour réaliser correctement les travaux à la portée des bricoleurs.

Pour l’extension proprement dite de la cuisine, l’idéal est de l’ouvrir sur la salle à manger, sur le salon ou encore sur la terrasse, de façon à ce que vous puissiez obtenir une organisation logique. Pour ce qui est des gros travaux comme les raccordements aux réseaux d’eau et d’électricité, l’installation des équipements (lave-vaisselle, évier, chaudière, four, fourneau, ustensiles ménagers du plan de travail, prises murales…), le mieux est de faire appel à des professionnels qualifiés. Plombiers, électriciens, maçons…, assurez-vous de choisir des artisans reconnus et très compétents.

Par ailleurs, vous devez aussi prévoir un emplacement pour l’installation du système de ventilation et d’évacuation de la fumée et des mauvaises odeurs. À ce sujet, vous pouvez installer une hotte aspirante puissante et performante, et une bonne VMC afin d’empêcher l’effet de condensation dans votre cuisine.

extension cuisine

Les erreurs à éviter pour une extension dans la cuisine

Pour l’extension de votre cuisine, il est nécessaire d’effectuer certaines démarches administratives selon la situation. Il faudra aussi veiller à bien choisir le type d’agrandissement. À ce stade, vous devez tenir compte de vos besoins, des contraintes et de votre budget pour choisir entre l’extension qui vous convient le mieux (extension de cuisine sur terrasse ou en ossature bois). Vous devez également anticiper sur tous vos besoins lors des travaux d’agrandissement. N’ignorez surtout pas les imprévus relatifs à l’extension.

En outre, vous ne devez pas oublier de prévoir des canalisations, l’arrivée de l’eau, le branchement électrique et des emplacements pour l’installation des équipements (crédence, plan de travail…) et des ustensiles de cuisine.

Aussi, vous devez respecter la règle du triangle d’activité pour faciliter la circulation entre les coins cuisson, lavage et stockage des aliments. Enfin, veillez à ce que l’extension de la cuisine soit en parfaite cohérence et en binôme avec la pièce attenante sur laquelle elle s’ouvre.

Quel budget prévoir ?

Le budget à prévoir pour l’extension de votre cuisine dépend de plusieurs facteurs, dont le type d’agrandissement, la superficie, les matériaux de construction, les travaux à effectuer, les prestataires… Avant de vous lancer, pensez donc à faire une préparation environ 6 mois à l’avance. Ensuite, demandez un devis auprès de différents professionnels pour faire une comparaison des prix. En général, il faut prévoir entre 500 et plus de 20 000 euros pour l’agrandissement d’une cuisine sur la terrasse.

Vitre cassée : comment remplacer un carreau ?

Une vitre cassée peut vous blesser et nuire à la sécurité de votre entourage. Même s’il s’agit d’un accident courant, parfois, les professionnels en vitrage sont trop débordés et mettent beaucoup de temps pour venir sur place. Bonne nouvelle ! Tout le monde peut remplacer une vitre. Il s’agit d’une opération relativement simple, à condition de connaitre les étapes importantes et de disposer du matériel adéquat. Dans cet article, découvrez comment remplacer une vitre cassée.

Dépose de la vitre cassée par un vitrier qualifié

Alors que les fenêtres typiques d’une maison doivent être remplacées tous les 15 à 20 ans, les vitres se cassent souvent beaucoup plus tôt et doivent être réparées. Les vitres antiques en verre au plomb se desserrent souvent, tandis que les vitres modernes posent également quelques problèmes. Une fenêtre à double vitrage peut avoir tendance à s’embuer si l’humidité pénètre entre ses couches.

Vous pouvez facilement trouver un vitrier à Metz pour le remplacement de la vitre cassée. Ce travail sera réalisé dans un délai de trente minutes par un professionnel, avec du matériel de qualité.

Si vous décidez cependant de ne pas faire appel aux services d’un vitrier et que vous souhaitez faire la réparation de la vitre cassée vous-même, il sera alors nécessaire de retirer dans un premier temps le châssis. Dans le cas d’une fenêtre coulissante, il suffit de soulever le châssis et de le retirer du rail en le tirant vers le bas. En ce qui concerne les fenêtres anciennes, il faudra les dévisser les charnières pour pouvoir les retirer.

vitre cassee

Retirez soigneusement le support de la vitre

Si possible, retirez la vitre cassée en un seul morceau avec une grande précaution. Si le verre est coincé, utilisez des mains gantées pour les faire sortir avec précaution. Pour les modèles avec du mastic, utilisez un pistolet thermique pour réchauffer légèrement le matériau.

Cela devrait aider à libérer les morceaux de verre les plus tenaces. S’il y a du vieux ruban adhésif ou de la silicone qui retient le verre, passez soigneusement la pointe d’un couteau tranchant entre le verre et l’ancien matériau pour aider à briser le sceau.

Par contre, lorsque vous cherchez à remplacer le verre d’une fenêtre à double vitrage, vous pouvez remplacer le verre de la fenêtre sans avoir à retirer toute la fenêtre. Les anciennes vitres à double vitrage peuvent être réparées tant que la fenêtre reste dans le cadre.

Assurez-vous que le verre ne présente que quelques fissures et que les morceaux soient encore assez gros. Desserrez l’ancien vitrage, puis retirez soigneusement les morceaux de verre.

Mesurez le verre

Avant de remplacer une vitre cassée par une nouvelle pièce, mesurez la hauteur, la largeur et l’ouverture de votre vitre, ainsi que l’épaisseur de l’ancienne vitre. Notez ces mesures. La plupart des magasins de bricolage coupent le verre sur commande. Si vous préférez, vous pouvez commander une grande feuille de verre et la découper à la bonne taille.

Vous devez d’abord prendre les dimensions du cadre en bas de la feuillure. Il faut ensuite soustraire 3 à 4 mm de largeur et de hauteur pour votre nouvelle taille de fenêtre. Il est plus facile de couper la nouvelle vitre dans le magasin, dans le département de coupe. Rien ne vous empêche cependant de le faire vous-même si vous disposez des outils nécessaires (coupe-verre, huile lubrifiante pour roues, té en bois ou en métal…).

De nombreuses fenêtres résidentielles modernes utilisent des vitrages isolants (IGU) plutôt que des vitrages simples. Les fenêtres IGU sont constituées de deux panneaux de verre trempé séparés par une entretoise. L’espace entre les deux vitres est rempli de gaz.

Disponibles en différentes tailles, les IGU doivent généralement être commandées auprès d’un fabricant de verre. Lorsque vous essayez de remplacer la vitre des fenêtres modernes, pensez à prendre les bonnes mesures. Dans le cas contraire, vous n’obtiendrez pas le meilleur ajustement et le bon verre.

Remplacez un simple vitrage ou un double vitrage

Le remplacement d’une vitre à simple vitrage ou à double vitrage cassé nécessite une certaine habileté. Vous pouvez apprendre à installer le verre en toute sécurité et à créer des lignes de vitrage lisses.

À chaque type de vitre sa pose

Votre technique dépendra du type de vitre dont vous disposez. Une charpente en bois nécessite plus de travaux. Néanmoins, vous conserverez le caractère vintage de votre maison.

Remplacement d’un double vitrage

Le remplacement d’un double vitrage requiert les compétences d’un professionnel. Vous ne pouvez pas le couper vous-même. Dans la plupart des cas, il est préférable de demander à une quincaillerie locale ou à un spécialiste du verre de couper le verre.

Assurez-vous de porter des gants épais, des vêtements longs et des lunettes de protection lorsque vous manipulez du verre brisé. De minuscules éclats presque invisibles peuvent causer des blessures. Pour sceller la fenêtre, appliquez-y du mastic de glaçage traditionnel (également appelé composé de glaçage) avec un couteau à mastic.

Remplacez la vitre d’une fenêtre dans un cadre en bois

Une fois le verre brisé retiré, vous devez préparer le cadre pour qu’il soit à nouveau vitré. Pour remplacer la fenêtre dans un cadre en bois, vous pouvez procéder comme cela :

  • Pour une fenêtre à cadre en bois, utilisez une brosse métallique et nettoyez la saleté ainsi que les résidus à l’intérieur du cadre de la fenêtre.
  • Avec le vitrage traditionnel, adoucissez l’ancien composé avec un pistolet thermique, en faisant attention à ne pas roussir le bois.
  • Premièrement, le mastic doit être dilué avant l’application. Pétrissez-le à la main pendant 3 à 4 minutes en ajoutant un peu d’huile de lin si besoin pour le ramollir. Laissez pénétrer l’huile. Cela prolongera la durée de vie du vitrage.
  • Lorsque le mastic a la bonne consistance, appliquez-le en un grain plus fin, à la main ou avec une spatule.
  • Après, vous devez mettre vos gants de protection pour installer la nouvelle vitre. Il faut bien vérifier le centrage, puis appliquer une légère pression sur le périmètre du verre pour écraser la couche de mastic.

Remplacez la vitre de fenêtre dans un cadre en aluminium

Il est généralement plus facile de retirer la fenêtre et de la poser à plat. Cependant, la plupart des fenêtres en aluminium peuvent être réparées sur place sans retirer le châssis. Même si vous êtes un bricoleur du dimanche, vous pouvez remplacer facilement la vitre.

La maintenance de couverture de toitures pour les bâtiments professionnels

Nous pensons souvent qu’après une construction, la toiture d’une maison peut résister aussi longtemps que les murs. Pourtant, cette évidence n’est pas toujours certaine. Vu l’exposition des toitures aux intempéries, il est très important d’y consacrer des entretiens réguliers.

En réalité, la toiture est la surface la plus exposée d’un édifice. Elle subit diverses agressions climatiques qui peuvent la fragiliser et la détériorer au fil des ans. Les conséquences d’un endommagement de la toiture peuvent s’avérer très lourdes surtout pour un bâtiment professionnel. À travers cet article, découvrez la nécessité d’adopter un programme d’entretien rigoureux pour votre toiture.

Pourquoi entretenir la toiture de votre lieu de travail ?

La toiture est la partie la plus sensible d’un bâtiment en raison de son contact direct avec le ciel. Ce contact peut souvent entraîner :

  • Des chocs climatiques très rudes dus à la pluie, les gels, le soleil, les chocs thermiques ;
  • Une accumulation d’éléments extérieurs sur la toiture comme les branchages, la mousse, et autres matériaux ;
  • Une fragilité de l’étanchéité de la couverture (des dilatations et des rétractations de la couverture et de l’étanchéité)…

En l’absence d’un entretien régulier de votre toiture, elle peut être fragilisée progressivement, exposant ainsi votre bâtiment et ses composants intérieurs au froid, au soleil et à bien d’autres variations climatiques extrêmes. Une toiture est faite pour durer plusieurs décennies, une maintenance couverture permettra alors de prolonger sa durée de vie, tout en vous assurant de son parfait état, quels que soient les matériaux de construction utilisés.

Comment entretenir votre toiture ?

En moyenne, la durée de vie d’une toiture industrielle est de 25 ans. Mais la vôtre peut durer plus, en fonction de la nature des matériaux qui la constitue. L’essentiel à retenir est que l’entretien de votre toiture dépend non seulement des matériaux de couverture, mais également de son âge.

Les toitures qui ont plus de 10 ans doivent être vérifiées et rénovées tous les 10 ans. Celles ayant plus de 20 ans doivent recevoir un entretien tous les 2 ans. Quant aux toitures de plus de 40 ans, elles se doivent d’être entretenues une fois par an. Ce planning n’est que standard, car la fréquence d’entretien dépend également des matériaux de construction de la toiture. Pour une toiture faite en tuile, en ardoise, ou en bardeau, il est nécessaire de lui appliquer un entretien régulier pour nettoyer les lichens, les mousses, et autres déchets d’origine végétale ou animale. Sans quoi, elle pourrait s’abîmer rapidement. Cependant, pour une toiture de couverture en zinc ou les mousses ne s’y installent pas, une visite régulière d’un agent d’entretien n’est pas exigée.

Optez pour un contrat d’entretien

Dans le domaine professionnel, une défaillance de toiture peut coûter cher à l’image de votre société, sans compter la possibilité d’endommager son contenu (stock, mobiliers, etc.). Il serait profitable à votre entreprise de solliciter l’expertise d’une agence d’entretien de toiture afin d’assurer la parfaite santé de votre toiture. Elle pourra réaliser tous types d’entretien pour votre toiture, qu’il s’agisse d’un désenfumage, d’un démoussage, d’un enlèvement de nids, ou simplement d’une rénovation globale à des intervalles de temps réguliers. Ces travaux prennent également en compte la remise aux normes des anciennes installations, dans le strict respect des réglementations en vigueur applicables aux bâtiments. Qu’il s’agisse d’intervention préventive ou curative, l’entreprise mettra toute voile dehors pour réaliser un travail de qualité, afin de prolonger la durée de vie de votre toiture.

Plus d’eau chaude : que faire ?

Les chaudières tombent en panne au moment où on s’y attend le moins. Généralement, elles nous lâchent pendant les périodes de froid. Elles cessent de fonctionner pour de nombreuses raisons. C’est pourquoi il est important de les utiliser régulièrement et de prévoir un entretien annuel. Avant d’acheter une nouvelle chaudière, pourquoi ne pas essayer de la réparer. Quelles sont les pannes courantes de chaudière et quelles en sont les causes ? Faut-il réparer soi-même sa chaudière ou faire appel à un plombier ? Telles sont les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Dans quels cas appeler le plombier pour réparer la chaudière ?

Les chaudières sont souvent un mystère, surtout pour les nouveaux propriétaires. Elles deviennent également inquiétantes lorsque des problèmes apparemment majeurs surviennent. Mais dans la plupart des cas, la solution consiste simplement à rester calme et à faire appel à un plombier à Toul qui peut vous dépanner dans les plus brefs délais pour examiner le problème.

Certes, il existe des problèmes que l’on peut résoudre soi-même. Ceci étant dit, pour bénéficier d’un travail de qualité, mieux vaut engager un expert en dépannage de chauffage. En effet, il existe quelques avantages de faire appel à un plombier lors d’une panne de chaudière.

Une qualité du travail garantie par un plombier

En engageant un plombier professionnel et qualifié pour réparer votre chaudière, vous bénéficiez d’une garantie totale. La raison est que ce type d’artisan dispose de toutes les compétences nécessaires pour venir à bout de vos problèmes de chauffage et de plomberie.

Des prestations variées

Quel que soit votre problème, un artisan plombier digne de ce nom peut le résoudre en un rien de temps. En cas de panne de chaudière par exemple, il vous aidera à en déterminer la cause. Il avancera également des solutions sur-mesure.

Une grande disponibilité

Les artisans plombiers proposent leurs services aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises. Ils restent disponibles tous les jours de la semaine et fournissent des prestations de qualité en matière de dépannage d’urgence.

Une solution gain de temps

En confiant la réparation de votre chaudière à un professionnel, vous gagnerez du temps. Plutôt que de vous atteler à une tâche fastidieuse, vous vaquerez à d’autres occupations, tout en ayant la garantie de profiter d’un service rapide et de qualité.

Autre point : le plombier est capable de réaliser un diagnostic rapide et fiable. De ce fait, le dépannage de la chaudière ne lui prendra pas beaucoup de temps. Il se déplace même avec un équipement complet pour parer à toutes les éventualités.

Quelles sont les causes fréquentes des pannes de chaudière ?

Vanne fermée, fusible qui saute, thermostat mal réglé… Il existe plusieurs sources de panne de chaudière. Voici les principales causes :

La chaudière est ancienne

Les chaudières de plus de 10 ans risquent davantage de tomber en panne. La rouille et la corrosion s’accumulent et se propagent avec le temps. Puis lorsqu’elles se combinent à une sollicitation régulière des tuyaux et des composants, elles entraînent de multiples fuites et défaillances. Les fuites sont généralement dues à la corrosion d’un composant interne. Elles doivent toujours être traitées par un ingénieur spécialisé en gaz.

Des conduits extérieurs gelés

Il arrive parfois que le tuyau de condensation en plastique gèle. Ce dernier a pour rôle de transporter l’eau acide de la chaudière vers l’extérieur de la propriété. Le gel des conduits extérieurs empêche la chaudière de fonctionner correctement. L’inactivité pendant les saisons chaudes et le passage d’une température extrême à une autre aggravent également la situation.

eau chaude douche

Une vanne de dérivation défectueuse

Sur les chaudières combinées, la vanne de dérivation s’ouvre et se ferme selon les besoins : chauffage central ou eau chaude. Si vous avez essayé de réparer le déflecteur, mais que le chauffage ne fonctionne toujours pas correctement, cela signifie que des boues se sont accumulées dans le radiateur.

Un dysfonctionnement du thermostat

En règle générale, une panne du thermostat entraîne une panne de chauffage. La chaudière ne détectera pas la température de l’eau. Ainsi, soit elle s’arrêtera d’elle-même pour éviter la surchauffe ou elle supposera qu’elle se met déjà à la température requise.

L’accumulation de calcaire dans la chaudière

Plus fréquente dans les régions où l’eau semble dure, l’accumulation de calcaire limite le débit de l’eau. Pire encore, elle provoque la surchauffe et l’ébullition de l’eau. La durée de vie d’une chaudière s’en trouve raccourcie, car elle travaille plus dur et coûte donc plus cher à faire fonctionner.

Comment résoudre soi-même des pannes courantes de chaudière ?

Pour beaucoup de familles, se retrouver avec une chaudière en panne en plein milieu de l’hiver est un véritable cauchemar. Bonne nouvelle ! Il existe des astuces simples qui vous permettent de venir à bout de ces pannes fréquentes de chaudière.

La basse pression

Si votre chaudière s’éteint, le chauffage central fait un bruit de claquement. Dans le cas où l’un de vos radiateurs s’arrêterait de chauffer, vérifiez le manomètre sur la face avant de votre tableau de commande.

Il est inférieur à un bar ? Utilisez avec précaution votre vanne pour l’augmenter entre 1 et 1,5. Vous devrez peut-être réinitialiser votre chaudière après pour remettre le système en marche.

Les tuyaux de condensat gelés

La chaudière fait un gargouillement ? Elle ne s’allume pas ? S’il fait particulièrement froid à l’extérieur, les problèmes surviennent à la saison.

Un tuyau de condensat gelé constitue une cause majeure des pannes de chaudière, surtout en hiver. Essayez de le dégeler vous-même en y appliquant de l’eau tiède, et non chaude. Vous devez également placer une bouillotte directement sur le tuyau.

Le réglage de la chaudière ou du thermostat

Il n’est également pas rare que la chaudière ne se mette pas en marche quand elle le devrait. Dans certains cas, elle s’allume de manière erratique, voire pas du tout. Si un code d’erreur s’affiche à l’écran, cela signifie que vos paramètres ont pu être modifiés. Il s’agit peut-être d’une simple coupure de courant ou d’un choc accidentel sur le panneau. Tout ce que vous avez à faire, c’est modifier les paramètres avant de recourir aux services d’un plombier.

Astuces pour une cuisine gain de place

L’optimisation de l’espace de votre petite cuisine vous semble fastidieuse ? Le secret est de ne faire aucune concession sur le moindre mètre carré. Des placards coulissants aux meubles accrochés au mur, découvrez toutes les astuces pour dégager un maximum d’espace.

Une cuisine avec des meubles astucieux

Vous trouverez sur le marché une multitude de meubles pour gagner de la place dans votre cuisine.

Optez pour des portes de placard coulissantes

Les portes coulissantes offrent deux avantages importants : l’espace et le style. Ce type de meubles est en effet idéal pour une cuisine disposant de peu d’espace pour circuler.

Avec des meubles bien conçus, il devient facile d’installer une porte coulissante pour les placards de sa cuisine sans difficulté. Notez que la solution des portes de placard coulissantes convient aussi parfaitement aux grandes cuisines. Préférez les portes faites en aluminium avec la certification PEFC™ haute densité 850 kg/m3. Elles sont en effet résistantes à la corrosion.

Finies les portes qui se cognent contre votre îlot central ou qui gênent le passage ! Avec des portes de placard de cuisine coulissantes, vous optimisez l’espace et offrez à votre cuisine une ergonomie optimale.

Optez pour une cuisine intégrée

gagner de la place cuisine

Une cuisine intégrée contient tous les meubles, rangements et gros électroménagers nécessaires à votre quotidien en cuisine. Les cuisines intégrées sont conçues suivant l’espace que vous avez prévu pour cela. Ainsi, chaque élément de cette cuisine est choisi à la bonne taille pour optimiser l’espace de votre cuisine. En somme : une cuisine sur mesure, des meubles pratiques et bien pensés, pour s’adapter parfaitement à votre espace !

Les cuisines tout-en-un contiennent généralement un four, une plaque de cuisson et une hotte aspirante. Vous pouvez toutefois compléter votre cuisine avec d’autres éléments, tels qu’un four à micro-ondes, un lave-vaisselle, un frigo, etc.

Installez une robinetterie astucieuse

Il n’y a pas de petites économies quand on traque les m². Même l’espace autour d’un robinet peut être optimisé ! Si l’espace au tour de votre évier est encombré, vous pouvez installer dans votre cuisine une robinetterie amovible. Par exemple, avec un mitigeur inclinable, vous serez plus libre dans vos mouvements.

Négociez chaque mètre carré

Optimiser l’espace de rangement disponible dans votre cuisine, c’est l’utiliser du sol au plafond. En ce qui concerne le sol, il existe des tiroirs sur roulettes à placer au niveau des plinthes.

Vous pouvez par ailleurs combler l’espace disponible en hauteur avec des placards qui montent jusqu’au plafond. Les placards placés en hauteur sont appréciés pour leur grande capacité de rangement. Veillez tout de même à ce que cet espace de rangement reste accessible.

Vous pouvez également vous servir de l’espace nu aux murs pour y placer un panneau perforé. Habituellement utilisé dans les ateliers, le panneau perforé est devenu depuis peu un objet de décoration et d’optimisation de l’espace en cuisine. On peut y accrocher casseroles, passoires et autres fouets, pour gagner de la place dans les tiroirs et autres placards.

Usez de l’art de l’escamotage

Les objets escamotables vous permettent de maintenir une bonne organisation dans votre cuisine.

Les tables escamotables, astucieuses et originales !

Ce type de table apporte le même confort qu’une table classique, mais disparaît une fois débarrassée. Un meuble qui n’encombre pas votre pièce, c’est la promesse des tables escamotables !

Vous pouvez également faire le choix d’un meuble possédant un tiroir qui s’étire pour devenir un plan de travail. L’espace est petit, mais assez confortable pour un dîner rapide.

Plusieurs appareils (rallonge électrique, plaque chauffante, etc.) sont conçus de sorte à disparaître dans le plan de travail après utilisation. Ces objets sont très pratiques pour augmenter la surface exploitable de votre cuisine.

Des rangements intégrés pour votre petit électroménager

Certains cuisinistes proposent des rangements cachés pour les petits appareils électroménagers. Si ces derniers ont généralement tendance à être posés, faute de mieux, sur le plan de travail, les rangements cachés sont tout simplement une solution géniale !

Fondus dans le reste du décor et fixés au mur, ces rangements vont faire de la place sur votre espace de travail : il suffit d’ouvrir une porte coulissante pour découvrir un rangement pour la cafetière, le grille-pain ou encore la bouilloire. Ainsi, vous libérez de l’espace dans votre cuisine, et obtenez une cuisine bien rangée.

Un îlot multifonction, le top de la cuisine pratique

Le principal intérêt de l’îlot de cuisine est l’espace de rangement qu’il offre. Il est en effet conçu avec plusieurs tiroirs ou étagères de rangement, dont certaines dissimulées. Avec son large plan de travail, il facilite vos mouvements et peut servir de bar. Si votre îlot comporte des étagères, vous pouvez y installer des portes coulissantes, qui vous permettront d’accéder à vos ustensiles de cuisine dans gêner les mouvements dans la cuisine.

Certains îlots disposent même d’un évier, d’une plaque de cuisson et d’un bloc de prises électriques. De quoi vous offrir un gain de place supplémentaire !

Exploitez l’espace du salon

cuisine

Le principal argument de vente de la cuisine ouverte est le gain d’espace. Plus d’espace pour cuisiner et plus d’espace pour une grande convivialité.

Une cuisine ouverte vous offre la possibilité de combiner des meubles de la salle à vivre avec la cuisine. Vous pouvez par exemple prolonger le plan de travail en coin bureau. Vous pouvez aussi placer un meuble de rangement supplémentaire dans votre séjour.

Appliquez des astuces simples

L’organisation de l’espace de votre cuisine est également une question de simplicité.

Compartimentez les tiroirs de la cuisine

Prenez l’habitude d’ajouter des compartiments à vos différents tiroirs. Vous pouvez par exemple utiliser une série de rangements dédiés pour y ranger respectivement les cuillères, les couteaux et les fourchettes.

Placez une barre de crédence pour les ustensiles de cuisine

La barre de crédence vous permet d’avoir à portée de main vos couteaux de cuisine, louches, cuillères en bois, ciseaux, râpes, etc. Elle peut être fixée sur la partie du mur au-dessus de levier ou au-dessus du plan de travail.

En somme, optimiser la place dans votre cuisine est un petit jeu qui demande de l’ingéniosité et de la patience. La patience d’assembler et de monter chaque meuble, de poser chaque porte coulissante et de trouver de nombreuses astuces qui feront de votre cuisine, votre petit espace de travail privilégié et pratique !

Débistrage, comment ça se passe ?

Il est utile de nettoyer régulièrement un chauffage afin d’optimiser son rendement énergétique. Mais pas que ! Cette démarche s’avère aussi indispensable pour votre sécurité ainsi que pour la protection de l’environnement. Généralement, on a recours au ramonage. Mais connaissez-vous le débistrage ? En quoi ce procédé est-il différent du ramonage ? Pour quels appareils le préconise-t-on ? Quels sont les risques à ne pas faire débistrer ? Découvrez les réponses dans cet article.

En quoi le débistrage est-il différent du ramonage de cheminée ?

Le ramonage est un entretien régulier obligatoire. Cette opération manuelle consiste à brosser l’intérieur du conduit de la cheminée à l’aide d’une brosse appelée hérisson.

En ce qui concerne le débistrage de cheminée, il permet aussi de nettoyer le conduit, mais surtout quand le ramonage n’est plus efficace. Il est vivement conseillé de faire appel à une entreprise spécialisée pour procéder au débistrage de la cheminée. Cela consiste essentiellement à extraire par martèlement le goudron durci logé dans la cheminée. Pour ce faire, elle utilisera une débistreuse.

Le bistre est une substance qui se forme à partir des fumées. Il s’accroche sur les parois internes du conduit de cheminée. La formation de bistres est souvent due à la mauvaise qualité des bois utilisés et à la défaillance de l’évacuation des fumées.

Lorsque les parois sont recouvertes d’une importante quantité de bistres, il est impossible de l’enlever à l’aide d’un hérisson de ramonage. Celui-ci glisse tout simplement. Il est donc nécessaire de passer à la débistreuse. Seule cette machine est capable d’arracher le bistre, qui prend un aspect dur comme le béton.

debistrage

Pour quels appareils préconise-t-on le débistrage ?

On préconise le débistrage pour tout chauffage à combustion, notamment les chauffages au bois. Toutefois, que vous utilisiez aussi un chauffage au fioul ou au gaz, il dégage toujours de la fumée qui passe par le conduit de cheminée. À un certain moment, vous devrez donc recourir au débistrage pour nettoyer votre cheminée.

Il existe aussi des situations exceptionnelles où le débistrage s’impose. Par exemple, ce procédé est obligatoire lorsque vous effectuez un tubage de cheminée dans un conduit maçonné. Il en est de même quand le conduit évacue mal ou n’évacue plus.

Quels sont les risques à ne pas faire débistrer sa cheminée ?

L’incendie est le premier risque encouru lorsqu’on ne fait pas débistrer une cheminée. En effet, le bistre est une substance qui s’enflamme à partir de 130 °C.

Si vous utilisez un poêle, un tirage suffisant s’avère nécessaire dans la cheminée afin que la fumée et les gaz puissent s’y échapper. Dans le cas où le conduit serait bouché par des bistres ou de la fumée, les gaz risquent de s’écouler par l’ouverture du poêle dans votre salle de séjour. Pire encore, cela provoquera une intoxication au monoxyde de carbone, un accident mortel.

L’opération de débistrage est une opération délicate qui nécessite l’intervention d’un professionnel. Toutefois, avant de procéder à un débistrage, il faut s’assurer que :

  • le type conduit résistera à la pression mécanique de la débistreuse. Un examen visuel du conduit suffit à un ramoneur professionnel pour faire cette évaluation.
  • le conduit est assez étanche (en cas de vieux conduit ou conduit fragilisé). Dans ce cas, il est conseillé de s’assurer de son étanchéité avec un test fumigène.

Rénover une chambre de bonne à Paris

Vous disposez d’un appartement avec une ancienne « chambre de bonne » ? Pourquoi ne pas la rénover pour la louer ? Typiques de Paris, ces chambres de bonnes se transforment parfaitement en studio ou en appartement. Découvrez comment les réhabiliter pour en faire un investissement rentable.

Pour la petite histoire

Apparues à Paris en 1830, les chambres de bonnes sont courantes dans les immeubles haussmanniens. À l’époque, l’idée était de marquer la hiérarchie sociale, en plaçant les domestiques en haut, sous les toits et les riches en bas. Les servantes étaient ainsi installées dans des pièces à part, généralement aménagées sous les combles, dont les conditions de vie étaient jugées scandaleuses. Les fenêtres de toit servaient d’éclairage, et l’accès aux autres pièces était assuré par des escaliers de service. Pas de salle de bain ni de toilettes privatives, mais juste une installation commune sur le palier. L’espace était également très exigu, avec le minimum de confort pour dormir.

Toujours présentes dans ces bâtisses bourgeoises parisiennes, les chambres de bonnes sont aujourd’hui rénovées pour devenir des studios à part entière. Désormais appelées « studettes », elles font fureur auprès des investisseurs, qui n’hésitent pas à recourir à une entreprise de rénovation à Paris pour les réhabiliter. Pour cause ? Des loyers d’environ 500 € pour un espace de 9 m², pouvant doubler, voire tripler, selon le confort proposé.

Transformer une chambre de bonne en studio indépendant

Si vous envisagez de rénover une ancienne chambre de bonne, voici quelques éléments de base pour en faire un studio indépendant :

Réagencer l’espace

Optimisez l’utilisation de l’espace, en répartissant les coins lit, cuisine, repas, bureau et salle d’eau dans une seule pièce. L’idéal est d’ouvrir l’espace pour créer l’illusion d’un appartement plus grand. Au besoin, utilisez des cloisons coulissantes légères pour délimiter certaines zones.

renovation chambre

Renforcer l’isolation

Aménagées sous les toits, les chambres de bonnes nécessitent des systèmes d’isolation thermique renforcés. Pour éviter que votre locataire ne meure de chaud ou de froid selon la saison, nous vous conseillons d’y ajouter des matériaux isolants comme la laine de verre ou la mousse polyuréthane.

Optimiser la luminosité

Souvent, la lumière apportée par les fenêtres du toit n’est pas suffisante pour illuminer la pièce. Afin d’optimiser la luminosité intérieure, n’hésitez pas à créer de nouvelles ouvertures, voire installer une verrière. Ce genre d’installation vous permettra d’augmenter votre loyer.

Exploiter la sous-pente

Côté rangement, misez sur les mobiliers intelligents qui s’incrustent dans les murs et les sous-pentes. Nous vous recommandons vivement le sur-mesure pour exploiter l’espace au maximum.

Intégrer une chambre de bonne à un appartement mitoyen

Si la chambre de bonne est rattachée à un appartement mitoyen, c’est l’occasion idéale pour gagner en mètre carré.

Abattre les cloisons

Nous apprécions particulièrement l’effet d’ouverture et d’espace dans un appartement. En abattant les murs de séparation, vous obtiendrez un vaste appartement haussmannien, que vous pourrez louer sur Paris à un prix très intéressant.

Rénover le sol

Afin de redonner un coup de neuf à l’appartement, retravaillez également le sol en privilégiant les matières nobles comme le bois. Les parquets à chevrons sont notamment très tendance.

Illuminer l’ensemble

Murs blancs, sol clair, fenêtres et verrières… misez sur un maximum de lumière pour valoriser l’intérieur de votre appartement.

Pour vous rassurer quant à la rentabilité de l’investissement, sachez qu’un appartement haussmannien se loue dans les 1 000 à environ 5 000 € sur Paris.

Comment ouvrir une porte bloquée ?

Clé cassée dans la serrure, serrure grippée, gonds bloqués, effraction ayant endommagé la serrure ou tordu la porte sur ses gonds… Découvrez ici nos astuces simples et efficaces pour débloquer votre porte.

Porte bloquée : comment facilement débloquer une serrure coincée ?

Lorsque votre porte ne peut plus s’ouvrir ou se fermer, le problème provient parfois de la serrure. Souvent, il vous suffit d’effectuer quelques gestes pour facilement la débloquer. En cas de dégradation de mécanisme ou de vétusté, vous devriez avoir recours à un professionnel pour ouvrir la porte et changer la serrure. Vous pouvez notamment faire appel à un professionnel tel que le site https://www.serrurierbelgium.be/la-louviere/ pour débloquer votre porte en cas d’urgence.

Rabotez la porte

En période estivale, votre porte peut bloquer à cause des fortes températures. La chaleur fait en effet gonfler le bois et empêche ainsi la porte de s’ouvrir et de se fermer facilement. Les chambranles en bois peuvent également gonfler. Ainsi, vous pouvez la raboter lorsque votre porte frotte au niveau du sol. Vous pouvez la laisser sur les gonds et placer du papier de verre sous la porte pour poncer le bois. Si votre porte a gonflé sur les côtés, vous devez la dégonder pour faciliter le rabotage.

Dégrippez la serrure

Vérifiez le fonctionnement de la serrure en ouvrant votre porte. Si elle fonctionne normalement, le problème provient sûrement de l’enfoncement du pêne ou de la porte elle-même. Lorsque la serrure a du mal à tourner, même sans bloquer la porte, il s’agit d’un défaut de la vétusté ou du mécanisme. Pour y remédier, appliquez un peu d’huile dans les mécanismes ou utilisez du dégrippant.

ouvrir une porte bloque

Serrure fonctionnant normalement : comment ouvrir une porte bloquée ?

Évitez de forcer et d’enfoncer le battant pour ne pas abîmer votre porte définitivement. Les réparations d’une porte se révèlent en effet beaucoup plus onéreuses. Pour les éviter, nous vous présentons quelques alternatives pour ouvrir votre porte bloquée.

Lorsque vous n’avez pas utilisé votre porte pendant une longue période de temps, le bois sujet aux changements de climat ou de température risque de gonfler. Pour ne pas avoir à attendre que le bois dégonfle avant d’entrer chez vous, essayez de soulever et pousser votre porte au niveau de sa poignée en l’ouvrant. En agissant ainsi, vous dégagerez la porte pour éviter que le bois ne frotte le sol.

Ensuite, pour prévenir les portes qui gonflent, agissez dès que vous constatez que le bois frotte le sol. Pour ce faire, il faut :

  • Se munir d’une feuille de verre,
  • Installer la feuille de verre sous la porte,
  • Faire des mouvements de va-et-vient avec le battant pour poncer l’entrée.

Ainsi, vous allez éliminer les quelques centimètres de la porte qui frottaient sur le sol et qui empêchaient d’ouvrir la porte. D’ailleurs, cette astuce s’avère pratique pour toutes les autres installations en intérieur. Si la technique de la feuille de verre ne marche pas, pensez à dégonder la porte puis la raboter.

WC chimiques pour chantiers : combien ça coûte ?

Indispensable à la sécurité ainsi qu’au bien-être au travail, l’hygiène ne se limite pas uniquement à l’alimentation et l’entretien corporel. Sur un chantier, les structures sanitaires font partie des éléments importants pour la bonne conduite du chantier. Leur mise en place est l’une des obligations auxquelles sont soumis les maîtres de chantier. Les w.c. chimiques en font bien sûr partie. Ceux-ci se doivent d’être en nombre suffisant, et surtout d’être entretenus convenablement. Si vous êtes un responsable de chantier et que vous envisagez d’acheter ou louer des toilettes pour chantier, découvrez tous nos conseils. Nous allons également vous informer sur le prix de vente ou de location de telles structures afin que vous puissiez préparer votre budget.

Qu’est-ce qui différencie les w.c. chimiques des autres types de toilettes ?

Faisant partie des équipements sanitaires qu’un entrepreneur doit mettre à disposition de ses ouvriers, les w.c. chimiques se caractérisent par son côté autonome. Concrètement, il n’a nul besoin d’eau canalisée ni d’être raccordé à un réseau d’évacuation (assainissement collectif ou fosse toutes eaux).

Des w.c. chimiques sont généralement équipés de deux réservoirs. Le premier a pour objectif premier de dégrader et de dissoudre les déchets organiques tout en éliminant les odeurs nauséabondes. Le second est un réservoir d’eau qui s’actionne lorsque l’on active la chasse d’eau, laquelle peut être automatique ou manuelle.

Combien coûtent des w.c. chimiques ?

Que vous envisagiez d’opter pour la location de w.c. chimiques ou d’en faire l’acquisition, le coût de tels équipements sanitaires dépend de nombreux critères. Déterminant l’autonomie des toilettes pour chantiers, la capacité du réservoir est ainsi l’un de ces critères. S’ensuivent le modèle, la gamme des équipements à acquérir ou à louer (basique ou confortable), mais aussi les équipements qui les accompagnent (bloc sanitaire avec lavabo, miroir…), etc.

wc chantier

Quoi qu’il en soit, à la location, vous devez compter globalement entre 75 € et 300 € par jour. Néanmoins, les prestataires seront plus enclins à vous proposer des tarifs préférentiels si vous optez pour la location de plusieurs w.c. chimiques pour chantier. En outre, une toilette chimique vaut environ entre 600 € et 900 € à l’achat. Notons que ces tarifs ne sont qu’à titre indicatif. Pour plus de précisions, le mieux est de faire une demande de devis qui, d’ailleurs, peut se faire directement en ligne.

Combien de w.c. chimiques faut-il prévoir sur un chantier ?

Le nombre de w.c. chimiques dont vous aurez besoin dépend principalement de la superficie totale du chantier, mais surtout du nombre d’ouvriers sur le site. Les normes édictées sur les chantiers se révèlent extrêmement strictes.

Celles-ci stipulent qu’un maître d’œuvre est contraint de fournir au minimum des w.c. chimiques pour un quota de 20 utilisateurs. C’est ainsi en fonction de ces chiffres que vous allez déterminer le nombre de w.c. chimiques que vous devrez mettre à disposition de vos employés. Pour ce qui est des règlements régissant l’aspect hygiène, sécurité et conditions de travail, nous vous invitons à voir la convention de location du matériel de bâtiment pour de plus amples détails.

Comment optimiser l’aménagement pour mettre en valeur son loft ?

Vous avez craqué pour un loft et vous vous demandez comment tirer profit des magnifiques hauteurs sous plafond et des fenêtres atypiques ? Véritables gages de cachet, les attraits du loft posent pourtant problème lorsqu’on ne sait pas quoi faire de tout cet espace. Que ce soit pour la chambre ou la salle de séjour, le loft offre plus de luminosité et se prête à différents styles de déco intérieure. Sa hauteur sous plafond permet toutefois de créer un habitat au style unique et d’apporter plus de charme et de caractère à l’ambiance.

Misez sur des des plafonniers industriels pour optimiser l’éclairage de votre loft

Choisir les bons types d’éclairage reste un must lorsque vous aménagez votre loft. En vous trompant sur le choix des luminaires, vous risquez de vous trouver avec une pièce sombre et maussade. Aussi, choisissez un plafonnier industriel pour votre éclairage par exemple, pour apporter une touche de modernité et d’originalité à votre loft.

Comme le loft vous offre un grand volume, l’éclairage doit être adapté en conséquence. Pour mettre en avant votre hauteur sous plafond, les suspensions XXL seront vos meilleures alliées. Vous pouvez également miser sur plusieurs luminaires positionnés à différents niveaux pour casser le côté rectiligne du loft.

Pour un éclairage général suffisant, privilégiez plusieurs sources de lumière. Choisissez par exemple un grand lampadaire tendance pour l’éclairage d’ambiance. Puis, complétez-le par de quelques petites lampes posées ici et là dans la pièce.

amenagement loft

Optez pour des rangements pour mettre les murs du loft en valeur

Les belles hauteurs sous plafond vous permettent d’aménager de grands espaces de rangement. Vous pouvez notamment miser sur un rangement tout au long du mur. Pour donner du charme à votre espace, optez par exemple pour une bibliothèque immense. Aussi vous pouvez également créer un dressing XXL. Tant pour le côté pratique que le côté esthétique, ajoutez des échelles pour accéder facilement aux étages de votre dressing ou bibliothèque.

Privilégiez le mobilier adéquat pour plus de caractère à votre loft

Les formes ainsi que la taille de vos meubles doivent s’adapter à la pièce. Ainsi, on opte pour un canapé XXL, deux canapés placés l’un en face de l’autre, etc. Les grands canapés d’angle y trouveront parfaitement leur place également. Pour le reste du mobilier, misez privilégiez les grands formats : tables basses, consoles, etc. Exit les petits meubles tels que les tripodes, les tables gigognes… ces modèles s’adaptent plutôt à un espace plus restreint. Rappelez-vous : le loft vous donne un maximum d’espace, profitez-en !

Installez des objets de décoration XXL

N’hésitez pas à opter pour des objets de déco démesurés pour donner plus de caractère à votre loft. En effet, une belle hauteur de plafond rime avec une décoration imposante. Ainsi, on mise sur les grands tableaux, les vases grand format, les tapisseries atypiques, etc.

Créez différents espaces pour le côté pratique et esthétique

Avoir un grand volume et de belles hauteurs sous plafond vous permet de jouer facilement sur les niveaux du sol. Vous pouvez ainsi différencier des espaces dans votre loft. Cette alternative reste à privilégier si vous ne souhaitez pas cloisonner la pièce.

Rénovation d’une maison : quelles étapes ?

Après plusieurs années, votre maison au Luxembourg a perdu son charme d’antan. Vous l’aimez toujours autant, mais vous aimeriez bien lui donner un coup de jeune pour y vivre encore pendant longtemps. Pour ce faire, vous devez penser à la rénover. Effectivement, la rénovation de votre domicile est un investissement coûteux, mais nécessaire pour l’apprécier encore durant des décennies afin de la léguer à vos enfants.

Une fois que les travaux de rénovation seront terminés, vous retrouverez votre habitation comme neuve et embellie. Ainsi, si vous avez le projet de la mettre en vente, vous pourrez attirer de potentiels acquéreurs et leur proposer un tarif plus avantageux. Cependant, pour que cette opération soit un succès, il est indispensable d’en respecter les différentes étapes et de faire appel à un professionnel au Luxembourg.

Faire appel à une entreprise de rénovation

La première chose à faire lorsque vous décidez de rénover votre maison est de faire le point sur vos besoins. Il faudra diagnostiquer toute l’habitation pour connaître les travaux nécessaires à réaliser. Pour ce faire, vous devez savoir si vous voulez rénover la maison pour l’embellir ou pour améliorer ses performances énergétiques. Ensuite, il faudra faire appel à une entreprise de rénovation au Luxembourg qui saura exactement les travaux à mener dans votre maison en fonction de son état et de vos exigences.

Une fois que la liste des besoins est dressée, le logement devra être débarrassé de tous les éléments qui l’occupent. Si votre habitat est doté de pièces à l’étage, il est préférable de commencer les travaux à cet endroit avant de descendre au rez-de-chaussée. Si besoin, les professionnels procéderont à l’abattage de certaines cloisons du bâtiment.

Ensuite, les opérations de la rénovation du gros œuvre et de l’assainissement débuteront. La maçonnerie et les murs abîmés seront réparés. Ces travaux permettent de s’assurer que la structure de l’édifice est toujours solide. C’est également le moment idéal pour repérer les éventuels problèmes d’infiltration ou d’humidité de la maison afin d’y mettre fin.

Lorsque le bâtiment est en bon état, les spécialistes des installations électriques et sanitaires interviendront sur le chantier. Selon l’état de votre bâtiment, les professionnels peuvent mettre aux normes ou changer le système électrique, remplacer ou rénover la plomberie, mettre en place un dispositif d’assainissement performant et remplacer la chaudière de la maison.

Par ailleurs, les travaux d’isolation, de façade et de toiture seront également effectués. En général, les bâtisses anciennes souffrent de graves problèmes d’isolation et/ou de toiture. De fait, une isolation de la toiture, des combles, des fenêtres et de la façade est nécessaire.

Enfin, vous pourrez revenir dans votre maison après les finitions et l’aménagement intérieur. Si cela s’avère nécessaire, les plafonds seront remplacés et une chape sera posée pour les planchers. Les revêtements muraux et de sol seront posés. Les travaux de peinture et le choix des luminaires seront aussi effectués.

renovation maison

Pourquoi faire appel à une entreprise de rénovation ?

Les travaux de rénovation peuvent être difficiles à mettre en œuvre, notamment s’il s’agit de votre premier chantier. Dans ce cas, il est préférable de recourir aux services d’une société de rénovation pour faire avancer le projet.

Comme vous avez pu le lire précédemment, la rénovation de votre domicile est composée de plusieurs étapes nécessitant l’intervention de spécialistes. Faire appel à une société de rénovation pourra vous aider à mieux imaginer la réfection de votre logement et à trouver des ouvriers chevronnés qui garantiront la réussite de votre projet. Avec une entreprise spécialisée, vous gardez le contrôle sur tous les aspects de la rénovation et ne risquez pas de vous tromper lors des différentes phases du chantier.

Ensuite, contacter un professionnel de la rénovation au Luxembourg vous permet de supprimer tous les intermédiaires. En effet, l’entreprise spécialisée devient votre unique interlocuteur pendant toute la durée des travaux et se charge de tout coordonner pour que vos exigences soient respectées.

Avec un tel prestataire, le suivi de votre chantier est très simple et le travail sera plus fluide. En ne traitant qu’avec un seul interlocuteur, il vous sera plus facile d’intervenir lors d’un problème au cours des travaux. Par conséquent, si vous constatez une malfaçon ou qu’un problème de délai se pose, vous devez juste interpeller l’entreprise à laquelle vous avez fait appel et elle réglera le problème auprès des intervenants sur le chantier.

Enfin, contacter une entreprise de rénovation au Luxembourg vous garantit le respect des délais d’exécution. Sachez que pour votre projet, il est nécessaire de chercher une solution d’agencement qui convienne parfaitement à vos besoins. Avec un prestataire spécialisé, vous trouverez des solutions très rapidement et les agents de l’entreprise feront tout pour répondre à vos besoins.

Des artisans qui ont l’habitude de travailler ensemble ont également tendance à intervenir beaucoup plus rapidement. Grâce à cette configuration, vous réduisez fortement les risques de retards dans les délais d’exécution du chantier.

maison renover

Comment choisir une entreprise de rénovation au Luxembourg ?

Pour sélectionner une société de rénovation au Luxembourg, commencez par faire un sondage auprès de votre entourage. Vous saurez ainsi si l’un de vos proches a déjà fait appel à un tel prestataire et s’il a été satisfait du travail de ce dernier. Si plusieurs avis pointent vers une même société, vous pouvez la retenir. Faites également une prospection sur internet pour sélectionner une ou plusieurs sociétés dont les services correspondent à vos besoins.

Ensuite, contactez les prestataires retenus. Pour avoir un meilleur point de vue, privilégiez les rencontres. De plus, le devis proposé par le professionnel sera plus précis si ce dernier se déplace chez vous. En outre, en rencontrant le professionnel, vous pourrez lui demander des références de chantier pour connaître les avis de ses précédents clients sur la qualité de son travail.

Enfin, faites une comparaison des différents devis qui vous sont proposés. En fonction de vos besoins et du budget dont vous disposez, vous pourrez faire un choix en comparant les prix proposés par les différents professionnels.

Par ailleurs, sachez que vous pouvez baisser le prix de la rénovation de votre maison au Luxembourg en bénéficiant des aides directes en capital, des subventions pour l’amélioration de la performance énergétique et des avantages fiscaux.

Plaques de plâtre éco-responsables : l’exemple de Siniat

Siniat, spécialisé dans les produits innovants et intelligents pour tous types de bâtiments, conçoit des plaques de plâtre, ainsi que des solutions de cloison, de plafond et d’isolation dans une démarche éco-responsable. Cet industriel se démarque ainsi par une gestion des déchets particulièrement dynamique.

L’entreprise Siniat, spécialiste des plaques de plâtre et solutions techniques pour cloison, plafond, et isolation est devenue en quelques années un industriel de référence en termes d’éco-responsabilité pour les professionnels du bâtiment, les artisans et les promoteurs. Aujourd’hui, jusqu’à 30 % d’une plaque Siniat est issue du recyclage. Son service de recyclage, son lable Cradle to Cradle pour une économie circulaire, ainsi que son programme BIM, contribuent à sa notoriété.

La gestion des déchets avec le service de recyclage intelligent Eco Plâtre

Lancé en 2012, le service de recyclage intelligent Éco Plâtre, continue sa progression. Plus de 170 points de collecte sont aujourd’hui disponibles pour les déchets de plâtre issus à la fois de la démolition, de la rénovation, et de la construction. En parallèle, l’industriel propose aux entreprises un éco-diagnostic pour les aider à optimiser leurs coûts de gestion des déchets de plâtre. Des formations et des modules de e-learning sont également disponibles.

Cradle to Cradle une certification pour une économie circulaire

Toutes les plaques de plâtre sont certifiées Cradle to Cradle, (du berceau au berceau) une certification internationale favorisant la transition des entreprises vers une économie circulaire. Elle vise à impacter positivement l’environnement et la santé. En France, elle est encore confidentielle. L’an dernier, une vingtaine d’entreprises seulement l’avaient obtenue, principalement dans les secteurs des produits d’entretien et du bâtiment. Siniat est le premier industriel français à avoir certifié entièrement ses plaques de plâtre Cradle to Cradle, en 2017. Depuis, grâce à un travail soutenu et de nombreuses analyses, il a obtenu la certification Cradle to Cradle® Bronze. Elle concerne à présent 12 références de plaques Standard et Hydro.

BIM Cloisons pour des coûts et des délais des chantiers optimisés

Pour les entreprises de plâtrerie et d’isolation, ainsi que pour les prescripteurs, Siniat a développé un ensemble de services et solutions BIM (Building Information Modeling, ou Modélisation des informations du bâtiment). Elle forme et accompagne les entreprises partenaires à cette méthode de gestion des projets de construction reconnue pour le gain de temps, la hausse de productivité, et les progrès en termes de gestion, de maintenance, de coordination qu’elle apporte. Pour les systèmes de cloisons-contre-cloisons et doublages en plaques de plâtre, le partenaire BIM Cloisons a ainsi développé un son logiciel de modélisation avec un contenu 100 % Siniat France.

Un exemple de l’expertise Siniat : les solutions pour cloisons

Les cloisons font partie des solutions pour lesquelles Siniat se distingue. Ses cloisons en plaque de plâtre prégymétal, aux parements et épaisseurs variables, ont des espaces permettant de contenir des matériaux isolants. Elles sont adaptées aux environnements humides, et améliorent la qualité de l’air en absorbant les COV (Composés Organiques Volatils). Siniat a aussi développé des panneaux alvéolaires adaptés pour des placards ou des penderies, et des cloisons en carreaux de plâtre PF3, pleins ou alvéolés, pour les séparations intérieures, les placards ou les tabliers de baignoire, par exemple.

Pour aider ses clients à faire le choix parmi les nombreux produits et systèmes de cloison sèche, Siniat propose des cours de formation professionnelle continue, des vidéos-tutoriels, et des vidéos de formation pratique.

 

Moquette de pierre : personnalisez le sol avec des pochoirs !

Grâce à son côté moderne et élégant, les moquettes de pierre font de plus en plus d’adeptes. Afin de satisfaire toutes vos attentes, elles se déclinent d’ailleurs en plusieurs coloris. Et pour apporter une touche originale à vos espaces extérieurs, il est désormais possible de personnaliser votre sol grâce aux pochoirs pour moquette de pierre. Explications…

Comment personnaliser votre sol en moquette de pierre ?

La moquette de pierre figure parmi les revêtements de sols extérieurs les plus plébiscités. Ses qualités remarquables font de ce type de revêtement une alternative de référence pour insuffler une touche de modernité et d’élégance à vos espaces. En effet, la moquette de pierre se révèle intéressante pour décorer votre extérieur avec goût.

La moquette de pierre : un revêtement personnalisable à souhait

La moquette de pierre se compose d’un support en résine sans odeur et sans solvant. Il s’agit d’un sol souple d’environ 5 à 15 mm d’épaisseur. Comme sa pose ne nécessite aucun joint, elle s’adapte à tous les besoins et les envies. Opter pour les produits de Résineo reste par exemple une excellente alternative lors du choix de votre moquette en pierre.

Par ailleurs, la moquette de pierre offre un champ de personnalisation vaste. Vous pouvez notamment miser sur les motifs personnalisés décoratifs grâce à des pochoirs haut de gamme. Ceux-ci donneront une plus-value tant sur le côté esthétique que sur l’aspect économique de vos espaces extérieurs.

Le granulat minéral pour personnaliser votre moquette de pierre

La moquette de pierre dépend en grande partie du granulat minéral utilisé. Ce dernier va mettre à profit les nuances de couleurs naturelles du marbre et du quartz. D’ailleurs, ces minéraux se déclinent en plusieurs teintes différentes. Ainsi, vous pouvez facilement accorder le revêtement du sol à l’environnement auquel vous associerez la moquette de pierre.

En utilisant un minéral pour la composition de la moquette de pierre, vous apporterez une touche naturelle et sophistiquée au revêtement. Ainsi, que ce soit pour une construction ancienne ou moderne, la moquette de pierre s’accordera parfaitement.

De plus, vous pouvez même composer des motifs détaillés et précis en alternant différent type de granulats. Cela permet de personnaliser l’espace en ayant un effet moucheté par exemple. Pour ce faire, vous n’avez qu’à mélanger deux teintes différentes.

pochoir pierre

La finition esthétique pour une moquette de pierre authentique

Ainsi, vous pouvez ajouter une touche d’identité à votre extérieur en incluant dessins, motifs, graphiques, abstraits, etc. à votre moquette de pierre. Par ailleurs, vous disposez d’un large choix de finitions pratiques et esthétiques pour appliquer facilement ce revêtement. La moquette de pierre s’adapte en effet plus facilement à vos envies sur n’importe quel support.

Que vous souhaitiez rénover ou créer une terrasse, des allées de jardin, un parking, des plages de piscines, etc., la moquette de pierre s’avère un choix de référence. Pour aller plus loin dans la personnalisation de votre moquette de pierre, vous pouvez même jouer sur l’éclairage.

Grâce à la moquette de pierre, vous apportez un rendu exceptionnel à votre espace extérieur. En effet, ce type de revêtement s’impose pour une déco personnelle et originale, qui sort de l’ordinaire. Il offre également une qualité haut de gamme pour votre plus grand bonheur.

Opter pour une moquette de pierre : quels avantages ?

Afin de créer une terrasse ou pour votre jardin, la moquette de pierre reste un choix de revêtement excellent. En plus d’être personnalisable à souhait, elle confère également de nombreux avantages, notamment les suivants.

moquette de pierres

Une plus grande résistance à l’usure, au gel et à la mousse

Extrêmement robuste, la moquette de pierre est un revêtement qui résiste aux fissures et à l’usure. Grâce à sa structure ouverte, elle laisse l’eau passer et prévient l’apparition de la mousse. On parle en effet de sol drainant. Ainsi, même en cas d’averses, vous ne risquez aucune formation de flaques d’eau sur votre jardin ou terrasse.

D’autre part, la moquette de pierre résiste très bien aux hautes températures, à l’exposition au soleil et au gel. Pour ce qu’il en est des mauvaises herbes, un entretien minimal suffit pour les empêcher de pousser sur votre sol.

Une pose plus simple et plus rapide

L’installation de la moquette de pierre se fait également plus rapidement par rapport aux autres revêtements de sol. Contrairement aux autres types de sols, les côtés arrondis ainsi que les coins ne compliqueront pas la pose de ce revêtement.

D’ailleurs, vous n’avez pas à réaliser une quelconque modification sur mesure. En effet, la moquette de pierre s’assemblera très facilement. Vous obtiendrez donc un sol parfaitement homogène et sans affaissements.

Une multitude de possibilités

Mis à part votre terrasse, la moquette de pierre s’adapte aux autres parties de votre espace extérieur. Elle se pose en effet sur l’allée de votre jardin, sur votre parking, sur la plage de piscine. Vous pouvez également personnaliser votre balcon en y installant une moquette de pierre.

Béton, asphalte, dalles, pavés… La moquette de pierre s’adapte également à plusieurs types de surfaces. La sous-couche doit cependant être suffisamment stable pour accueillir la moquette de pierre. En règle générale, vous créez un bord en béton, en aluminium ou en pierre bleue autour de votre moquette.

La moquette de pierre réduit les risques de chute

En choisissant d’appliquer une moquette de pierre, c’est une sécurité supplémentaire lorsque vous marchez pieds nus sur votre sol extérieur. La moquette de pierre possède une texture granuleuse qui favorise une meilleure adhérence. C’est donc un matériau particulièrement recommandé pour les extérieurs humides ou pour agrémenter le tour d’une piscine ou d’un jacuzzi. Et pour encore plus de confort, les granulats de pierre ont pour particularité de conserver de la fraîcheur. Ainsi, vous ne risquez plus de vous brûler les pieds lorsque vous quittez la piscine ou si vous aimez particulièrement marcher pieds nus en été. Ce n’est pas le cas avec certains autres matériaux qui peuvent devenir extrêmement chauds lorsqu’ils sont soumis aux rayons du soleil.

Vous l’aurez compris, opter pour une moquette de pierre apparaît donc comme un choix judicieux pour de nombreuses raisons, nous ne pouvons donc que vous le conseiller. À vous de jouer !

Couvreur : comment travailler en sécurité ?

Le couvreur est le professionnel qui s’occupe de l’installation, de la réparation et de l’entretien des toitures. Puisqu’il s’agit d’un travail en hauteur, le métier de couvreur est soumis à de nombreux risques professionnels, à l’instar de la chute. La loi prévoit des mesures de protection individuelle et collective pour permettre à ces personnes de travailler en toute sécurité. Nous vous proposons donc de découvrir ces mesures.

Les mesures de protection individuelle

Les mesures de protection individuelle sont un ensemble d’équipements et de comportements que doivent adopter tous les professionnels intervenant dans la pose ou la réparation de toiture afin de s’assurer une protection personnelle sur les chantiers. L’adoption de ces mesures commence par le respect de quelques règles d’hygiène personnelle : ne pas fumer, ne pas travailler le torse nu, ne pas découvrir ses bras et ses jambes, se laver les mains fréquemment afin de ne pas ingérer des substances toxiques, utiliser des écrans solaires et des crèmes protectrices pour les mains.

En dehors de ces comportements à adopter, il faudra par ailleurs se munir de divers équipements. Ces derniers peuvent être classés en différentes catégories à savoir :

  • les équipements pour protéger la tête
  • les équipements pour protéger les yeux
  • les équipements de protection auditive
  • les équipements pour protéger les voies respiratoires
  • les équipements pour protéger les mains et les pieds

Après s’être équipé de ces différentes protections personnelles, le couvreur devra également se protéger contre les chutes, notamment grâce à un point d’ancrage et au port d’un harnais de sécurité. Ces deux éléments sont les principaux équipements de prévention des chutes et leur utilisation doit respecter certaines normes.

Comment protéger sa tête sur un chantier ?

Parce qu’ils sont exposés à la chute d’objets, de l’échafaudage ou du toit lui-même, les couvreurs ont l’obligation de se munir d’un casque de protection pour sécuriser leur tête. Il s’agit du casque de couvreur respectant les normes NF EN 397/A1. Ce casque doit être muni d’une attache jugulaire à positionner correctement sous la mâchoire pendant les heures de travail. Le casque de protection pour couvreur est à usage strictement personnel et doit être choisi en fonction du périmètre du crâne du travailleur.

Comment protéger ses yeux ?

Pendant leur travail, les couvreurs sont exposés aux risques d’éclaboussures de produits chimiques, de poussières et d’éclats de bois ou de tuiles. Pour cette raison, ils doivent se munir de lunettes de protection couvrante répondant aux normes NF EN 166.

Comment protéger les oreilles du couvreur ?

Les couvreurs peuvent également s’exposer à des accidents auditifs et à des acouphènes dans l’exercice de leur fonction. Pour prévenir ces risques, ils doivent porter soit des bouchons d’oreille (réutilisables ou non) aux normes NF EN 353-2, soit un casque antibruit NF EN 352-1, ou un casque antibruit doté d’un système d’atténuation de sons actif ou semi-actif NF EN 352-4 ou 352-5.

Comment protéger les voies respiratoires ?

Afin de prévenir l’inhalation de la poussière et des produits chimiques (poudres de tuiles ou métalliques), le couvreur doit se munir d’une protection respiratoire réutilisable ou jetable. Il peut s’agir d’un demi-masque jetable ou d’un masque de protection réutilisable avec cartouche aux normes EN 405 ou EN 140.

Comment protéger les mains et les pieds ?

Le couvreur doit protéger ses mains et ses pieds pour se prémunir contre les accidents qui pourraient survenir pendant la manipulation de certains outils, ou contre les risques d’écrasement ou de cassure des doigts et du pied en cas de chute d’un objet. En ce qui concerne les gants, le couvreur doit se munir de deux paires distinctes : l’une pour se protéger du risque mécanique, et l’autre pour prévenir les risques chimiques. Il doit également porter des chaussures de sécurité à bout renforcé, confortables, présentant un bon maintien et une bonne étanchéité.

La protection contre les chutes

Cette protection individuelle vient souvent renforcer celle collective que nous aborderons par la suite. Le couvreur doit parer tout risque en se procurant un harnais à passer par-dessus une combinaison couvrante et respirante. Pour accompagner cet équipement, il doit disposer d’une longe avec enrouleur ou absorbeur de choc aux normes NF EN 355, un point d’ancrage NF EN 795 et des mousquetons ou connecteurs NF EN 362 sécurisés.

Afin d’éliminer les risques de chute, le couvreur doit respecter certaines phases. En premier lieu, il doit installer une corde en passant au-dessus du faîtage de la toiture afin de la connecter à un point d’ancrage situé du côté opposé de la zone de travail. Pour ce faire, il doit se munir d’une cordelette et d’un sac à lancer. Il doit ensuite se connecter à la corde de travail et l’ancrer à l’aide des anneaux d’ancrage ou d’une sangle réglable. Il faudra ensuite installer et sécuriser l’échelle sur la face de travail, et finir en installant l’antichute sur la corde et en le reliant avec la longette à son harnais. Une fois tout ce système mis en place, le couvreur est fin prêt pour accéder à la toiture et travailler en toute sécurité.

Les mesures de protection collective

La protection individuelle est très importante pour limiter tous les types de risques professionnels encourus par les couvreurs. Mais en termes de prévention des chutes, il est indispensable de faire un travail en amont et de privilégier la protection collective. Elle regroupe l’ensemble des installations et des produits qui réduisent fortement la fréquence des accidents et l’exposition aux dangers. Cette protection se décline en deux catégories : la protection à l’extérieur et celle à l’intérieur de l’ouvrage.

Protection collective à l’extérieur de l’ouvrage

À l’extérieur de l’ouvrage, les garde-corps sont les dispositifs les plus importants. Ils doivent être placés en bordure de la toiture et doivent être d’une hauteur d’un mètre au moins. Leur installation doit être conforme à la norme NF EN 13-374. En dehors des garde-corps, il est également possible d’installer des planchers d’un mètre sous la rive de toiture, reposant sur des échafaudages et équipés de garde-corps.

Conformément à la norme NF P 93-351, il est aussi possible de placer des plateformes de travail à fixer à la façade par l’intermédiaire d’attaches volantes. Sur certains chantiers, on retrouve des planchers de travail sur console préassemblés au sol, ou encore des dispositifs bordés de garde-corps grillagés fixés à la façade pour arrêter d’éventuelles chutes.

Protection collective à l’intérieur de l’ouvrage

Si le chantier peut également entraîner des chutes à l’intérieur, il est possible de prévoir des équipements complémentaires. Il s’agit des plateformes élévatrices mobiles de personnes, des plateformes de travail ou d’échafaudage, ou encore des chemins de circulation composés des passerelles en caillebotis ou des échelles de couvreur, le tout associé à un système de recueil ou à un filet intérieur qui est placé près de la sous-face du dispositif.

Zoom sur les matériaux de construction Maisons Pierre

Faire construire sa propre maison, voici le rêve d’une vie pour de nombreux locataires souhaitant devenir propriétaires. Dans cet article, nous vous proposons de vous faire un avis sur Maisons Pierre, un constructeur français historique, et plus particulièrement sur la qualité des matériaux utilisés par l’entreprise. Si Maisons Pierre a su gagner la confiance de près de 40 000 familles depuis sa création en 1984, c’est notamment grâce à la qualité haut de gamme et la performance de ses logements.

Notre avis sur Maisons Pierre : des logements qualitatifs, construits pour durer

Pour vous faire un avis sur Maisons Pierre, il est essentiel d’en savoir un peu plus sur cette entreprise. Son souhait : vous aider à concrétiser votre projet de logement. Pour cela, le constructeur s’engage à vous fournir une maison à la hauteur de vos espérances. Grâce à l’utilisation de matériaux de qualité, elle est à la fois performante et confortable. En optant pour une construction Maisons Pierre, mettez toutes les chances de votre côté pour améliorer votre qualité de vie.

Un bâti durable, un logement plus respectueux de l’environnement et moins gourmand en énergie, un confort inégalé, voilà ce qu’est en mesure de vous offrir le constructeur. Notre avis sur Maisons Pierre est donc très positif.

Le bâti des logements Maisons Pierre fait intervenir des matériaux de qualité

Les constructions de Maisons Pierre sont faites pour durer. De ce fait, le bâti de chaque logement fait intervenir des matériaux durables et performants, de qualité supérieure.

  • Du béton armé pour les fondations : ces dernières sont d’ailleurs faites sur-mesure ; en fonction des caractéristiques de la construction.
  • Des blocs de béton rectifiés pour la maçonnerie : outre une excellente homogénéité, ainsi que des finitions optimales, ces blocs béton permettent une meilleure gestion environnementale du chantier.
  • Un écran Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau pour la toiture : ce dispositif évite efficacement les pertes de chaleur et isole la construction de la poussière, des insectes, etc. En outre, il s’agit également d’une très bonne protection contre le vent, la pénétration de neige, poudreuse, etc …
  • Du bois, pour toutes vos menuiseries : à la fois robuste, durable et esthétique, ce matériau intervient dans la construction des fenêtres et des portes.

Les logements Maisons Pierre : pour un maximum de confort au quotidien

Les matériaux utilisés par Maisons Pierre interviennent dans l’élaboration de fondations robustes et durables, mais aussi dans l’optimisation de votre confort. Pour vous faire un avis sur Maisons Pierre plus précis, nous vous proposons de découvrir les solutions mises à votre disposition, pour améliorer votre qualité de vie.

  • Le panneau isolant Hybris. Il s’agit du matériau le plus efficace disponible actuellement sur le marché. Grâce à sa performance thermique élevée, il assure une réduction de la consommation d’énergie jusqu’à 50%. Produit 100% recyclable et fabriqué en France, le panneau isolant Hybris est parfaitement étanche à l’eau et à l’air, toujours dans l’objectif de vous offrir un grand confort en été comme en hiver.
  • Un plancher sur vide sanitaire pensé pour réduire vos besoins en énergie : composé d’une dalle flottante, de mousse polyuréthane et d’une dalle de compression en béton armé, le plancher des constructions Maisons Pierre est à la fois solide, mais aussi confortable. Son pouvoir isolant permet, là encore, de réduire significativement la consommation énergétique des foyers.
  • Des cloisons réalisées par Saint Gobain : ces matériaux sont d’excellents isolants acoustiques interviennent dans la conception de logements confortables.

Les matériaux de construction Maisons Pierre, pour des logements performants et moins gourmands en énergie

Si notre avis sur Maisons Pierre est si positif, c’est notamment en raison de l’engagement pris par le constructeur pour la préservation de l’environnement. En outre, un logement moins énergivore offre également plus de confort à ses habitants. La maison à effet joule, proposée depuis 2015 par Maisons Pierre, est équipée de matériaux isolants et performants, mais aussi d’équipements intelligents et d’un système de domotique pratique, pour toujours plus de confort.

Enfermé dehors, que faire ?

Se retrouver enfermé dehors et ne pas pouvoir rentrer dans sa maison ou son appartement est une situation qui peut arriver à tout le monde. Que la porte soit claquée avec les clés à l’intérieur, que vous ayez perdu votre trousseau en rentrant du travail, ou encore que la clé se soit cassée dans la serrure, le premier réflexe à avoir est de garder votre calme au lieu de céder à l’angoisse. Vous serez alors dans le bon état esprit pour trouver une solution adaptée et regagner au plus vite votre domicile. Dans cet article, vous découvrirez quelques conseils qui vous seront utiles pour vous sortir de cette situation et réduire les dommages qui pourraient en découler.

Quand faire appel à un serrurier ?

Face à un problème de porte claquée ou bloquée, il ne faut pas forcer l’ouverture si vous ne savez pas exactement ce que vous faites. Vous trouverez sur internet, des astuces simples qui peuvent vous aider. Mais si vous n’êtes pas un peu bricoleur, le meilleur réflexe à avoir est d’avoir recours aux services d’un serrurier professionnel comme on en trouve sur le site Serrurier-24-7.fr notamment. Ces artisans serruriers mettront leurs services, leur expertise, leur savoir-faire, ainsi que leur matériel à votre disposition pour vous aider, qu’il s’agisse de débloquer votre porte, changer votre serrure à l’issue d’un cambriolage ou de la perte de vos clés et même dans le cadre d’un dépannage de volets roulants ou l’ouverture de votre coffre-fort. À l’aide de votre portable, il est possible de choisir un artisan proche de chez vous, prêt à intervenir à n’importe quelle heure de la journée, et de la nuit. Grâce à son expérience, il saura vous proposer la meilleure solution pour ouvrir votre porte sans qu’il y ait de dommages importants.

Dans le cas où vous avez perdu vos clés en rentrant, vous devez d’abord essayer de vous rappeler votre parcours précis en vous demandant le lieu où vous avez utilisé les clés pour la dernière fois. Quand vous n’avez pas conservé des doubles quelques parts et qu’il est impossible de retrouver les clés, faire appel à un serrurier est la solution rapide pour avoir une nouvelle clé fonctionnelle. Nous conseillons également de vous faire établir un devis au préalable afin d’éviter les mauvaises surprises.

Attention ! Il est important de changer la serrure, lorsqu’il s’agit d’un vol de clé ou si vous avez inscrit votre nom ou votre adresse sur le trousseau (à éviter).

enfermé dehors, que faire ?

Rester serein !

Le plus important est de ne pas paniquer, pour être en mesure de prendre les meilleures décisions. Dans certains cas de figure, il est possible que vous parveniez à trouver une solution et que vous réussissiez à ouvrir votre porte seul(e). Vérifiez s’il n’est pas possible de passer par une autre issue (sans pour autant se mettre en danger), ou d’avoir accès à votre appartement grâce aux doubles confiés au concierge par exemple.

Parfois, le mécanisme d’ouverture peut être déclenché à partir d’une radiographie ou un objet plastifié qu’on fait passer par le chambranle de la porte.

Suivre la procédure de votre assurance

Certains contrats d’assurance couvrent la perte et le vol de clés de votre habitation. Quand c’est le cas, il faut contacter le service dépannage d’urgence de votre assureur. La plupart du temps, ce dernier est déjà en partenariat avec des serruriers pour régler ce type de problème. Le service le plus proche est alors contacté pour vous ouvrir la porte.

Un constat établi par le serrurier et une déclaration au commissariat le plus proche seront aussi indispensables en cas d’infractions sur la serrure ou de vol de clé.

Se retrouver enfermé dehors est une situation assez contraignante qui peut très vite devenir frustrante. Face à cela, la meilleure attitude est de rester serein et d’évaluer toutes les possibilités dont vous disposez.

Infiltrations d’eau dans la cave, comment lutter ?

Parler de confort chez soi implique obligatoirement une habitation en bon état. Mais quand au lieu de ça, vous assistez à une inondation ou à des dégâts d’eau à la maison, le stress et la panique s’installent vite. Si votre cave se trouve dans cette situation, vous êtes certainement désireux de savoir comment vous y prendre pour stopper ces infiltrations. On vous dit ici l’essentiel à savoir.

Étanchéité des pièces d’une maison : ce qu’il faut savoir !

Il peut arriver de constater que de l’eau s’infiltre dans certaines pièces de votre maison. Les signes avant-coureurs sont souvent : un plafond mouillé, de l’eau dans des coins d’une pièce ou encore des courts circuits inexpliqués au niveau de vos prises. Ces faits indiquent clairement que la maison souffre d’un manque d’étanchéité. De fait, l’étanchéité est un principe de construction visant à empêcher l’infiltration d’eau sous toutes ses formes dans une maison. Pour atteindre ce but, on se sert souvent de matières minérales comme le béton ciré, reconnu pour sa résistance.

Ce type de matériau est fourni par des entreprises spécialisées dans l’étanchéité des habitations. Vous pouvez faire appel à ces entreprises pour résoudre votre problème d’humidité dans la cave, ou vous en occuper vous-même si vous en avez les compétences.

fuite d eau

Infiltrations d’eau dans la cave : que faire ?

Il est toujours possible d’améliorer l’étanchéité des pièces de votre maison. S’agissant d’une cave, il faudra y aller avec minutie : un diagnostic s’impose avant tout traitement.

Le diagnostic

Pour faire le diagnostic d’étanchéité de votre cave, plusieurs astuces peuvent être mises en œuvre. Pour la plus simple d’entre elles, vous n’aurez besoin que de feuilles plastifiées et de scotch. Ce test a pour but de déterminer si l’infiltration provient de l’intérieur ou de l’extérieur. Il suffira de scotcher les feuilles sur les zones où vous constatez de l’humidité. Après avoir mis votre dispositif en place, vous devrez faire attention à deux réactions : infiltration ou condensation. Si vous notez une apparition de gouttelettes d’eau ou de buée entre votre dispositif et la zone ciblée, il s’agit d’une infiltration : l’eau provient de l’extérieur.

Si par contre, vous notez une apparition d’eau sur le côté du dispositif orienté vers l’intérieur de la cave, il s’agit de condensation. L’humidité provient donc de l’intérieur. Une fois la source de l’humidité déterminée, vous savez désormais dans quel sens orienter votre traitement.

Le traitement intérieur

Dans le cas où l’humidité proviendrait de l’intérieur de votre cave, cela signifie peut-être que la pièce ne « respire » pas assez. Vous pouvez alors appliquer un traitement des remontées capillaires pour une cave, en général, injecter des produits hydrophobes dans les murs de la cave. Ces produits créeront une barrière étanche et permettront ainsi l’obtention d’une cave imperméable à l’eau.

Le traitement extérieur

Si l’inondation provient de l’extérieur, ne paniquez pas. Vous pouvez toujours poser des matériaux conçus pour résoudre ce genre de problème. Il s’agit généralement de produits ou de ciment hydrofuge, ou encore de béton ciré à appliquer sur les sols et les murs, en ciblant principalement les zones humides de l’intérieur.

De cette manière, vous réussirez non seulement à arrêter l’infiltration d’eau, mais également à empêcher que les dégâts affectent le plafond et d’autres zones proches de celle qui est humide.

Quelles méthodes pour éviter un nouveau problème d’infiltration d’eau dans la cave ?

Après avoir détecté et résolu le problème de l’infiltration d’eau, il est primordial de prendre des dispositions pour éviter au maximum une nouvelle infiltration d’eau. À cet effet, trois grandes solutions sont possibles. Si vous prévoyez d’appliquer une de ces solutions, il faut noter que le meilleur moment pour mettre votre projet à exécution est la fin de l’été. À cette période, on peut profiter de la chaleur pour obtenir de meilleurs résultats. Autrement, vous pouvez demander à votre professionnel d’opter pour un canon à chaleur.

L’hydrofugation des murs

Hydrofuger un mur consiste à appliquer une couche de protection sous la forme d’un produit d’imprégnation. Ainsi, vous pourrez prévenir l’infiltration de l’eau dans les murs de la cave. Cette solution permet aussi de profiter d’un mur propre, car elle empêche la fixation des saletés sur celui-ci.

Il est bon de savoir qu’avant de passer à une hydrofugation, il faut préalablement nettoyer la zone à traiter. Les éventuels dommages à l’instar des trous et fissures dans le mur doivent être réparés avant de commencer le traitement. Cette étape de nettoyage contribue à une meilleure imprégnation du produit.

L’application d’une peinture anti-humidité pour lutter contre l’infiltration d’eau

Si le problème vient de l’extérieur, par exemple des micro-fissures dans la façade, vous pouvez appliquer des peintures anti-humidité. Appliquer ce genre de peinture sur les murs peut prévenir le problème d’infiltration.

Toutefois, ici aussi, il faut idéalement réparer toutes les failles présentes dans les murs avant de procéder à l’application de la peinture. En plus de permettre de lutter contre l’humidité, cette solution vous permettra de renouveler la couleur de votre façade.

Faire un nouveau bardage de façade de votre cave

Si vous avez prévu de rénover la façade de votre maison, cette solution est celle qu’il vous faut. Bien qu’elle soit beaucoup plus onéreuse que les précédentes, elle vous fera bénéficier de multiples avantages tels que :

  • l’amélioration du système d’isolation des murs de votre maison ;
  • un nouvel aspect de votre extérieur ;
  • la possibilité d’agrandir ou de réduire les fenêtres.

infiltrations eau

Contrôler régulièrement l’étanchéité du sol de votre maison

Des défauts peuvent également être constatés au niveau de l’étanchéité du sol d’une maison, la faute à divers phénomènes météorologiques (pluie, vent, neige, etc.) ou à un problème provenant de l’intérieur de la maison (manque d’aération).

Si votre maison ne possède pas des pièces assez étanches, le risque d’une infiltration d’eau est beaucoup plus élevé. Afin de ne pas être surpris par les conséquences de ce phénomène, nous vous recommandons de procéder à une vérification régulière de l’étanchéité des pièces. Ce contrôle est faisable par des professionnels, grâce à des machines adaptées pour mesurer efficacement l’étanchéité.

Voilà, vous savez maintenant tout ce qu’il faut pour lutter efficacement contre les infiltrations d’eau dans votre cave !

Faire installer la clim chez soi

Les températures estivales à Toulouse promettent d’être au plus haut. En effet, selon une étude de l’Insee en collaboration avec Météo France concernant le réchauffement climatique, les températures pourront atteindre les 46°C d’ici 2050. Ainsi, les vagues de chaleur de l’année 2019 vont se poursuivre cette année, avec des températures supérieures à 40°C. Avec la canicule à venir à Toulouse, c’est plus que jamais une priorité de faire installer une climatisation par un professionnel.

Pourquoi avoir recours à un professionnel pour installer la climatisation ?

S’il est possible d’installer un climatiseur mobile ou un climatiseur à poser soi-même, il est recommandé de faire appel à un professionnel ayant été formé et qualifié pour l’installation. D’ailleurs, en maison individuelle ou en appartement, l’installation de certains dispositifs doit être impérativement effectuée par des professionnels. La loi stipule d’ailleurs que la climatisation réversible doit être installée par un expert frigoriste doté du certificat idoine.

Le frigoriste est l’unique professionnel disposant des compétences nécessaires au maniement et la gestion des fluides réfrigérants à l’intérieur de l’appareil. Il est également le mieux placé pour conseiller sur le modèle le plus adapté à vos besoins et à ceux du bâtiment (selon la surface d’habitation, le nombre d’habitants, etc.). Enfin, le frigoriste est le seul qui peut installer la climatisation en respectant les normes en vigueur. N’hésitez pas à joindre une entreprise dans le bâtiment à Toulouse pour trouver le frigoriste qui pourra installer votre clim.

installer climatisation

Installation de la clim : le travail du frigoriste

Le frigoriste travaille en plusieurs étapes, dont la première consiste à effectuer un bilan climatique de l’habitation selon le nombre d’occupants, la surface ou encore la zone où elle est située afin de définir le modèle et la puissance du climatiseur qu’il faut installer. Ensuite, le professionnel va proposer un devis détaillé concernant l’installation et établir une liste de plusieurs modèles de différentes marques qui pourront répondre aux besoins du bâtiment.

Outre le devis détaillé et le bilan climatique, le frigoriste doit aussi proposer un contrat d’entretien annuel pour maintenir et entretenir le système de climatisation de façon régulière et assurer son bon fonctionnement. Il est également tenu d’indiquer l’emplacement exact du système de climatisation, les modalités d’installation et remettre en état les murs après le perçage.

Comment bien choisir l’artisan frigoriste pour installer le système de climatisation ?

Avant tout, il est nécessaire de vérifier les qualifications professionnelles du frigoriste qui va procéder à l’installation de la clim. Il faut aussi s’assurer que le professionnel contacté est en mesure de réaliser un bilan thermique complet avant les travaux, car seul un frigoriste qualifié saura le faire. Il doit également pouvoir conseiller sur le choix de la climatisation réversible adaptée à votre habitation et qui permettra de faire le maximum d’économies d’énergie.

Il est recommandé de faire appel à un frigoriste professionnel qui a déjà plusieurs années d’expérience et demander plusieurs devis à des entreprises pour faire une comparaison des prix. C’est aussi un moyen de vérifier la fiabilité de la prestation et des tarifs pratiqués par l’artisan.

Le système de climatisation est un appareil qui vaut très cher et dont la longévité et le bon fonctionnement dépendent en premier lieu de son installation, d’où l’importance de choisir le bon prestataire.

Le déroulement de l’installation de la climatisation

L’installation du système de climatisation doit se faire dans un endroit aéré, salubre et sans humidité. Il faut aussi que l’appareil soit protégé des intempéries, des sources de chaleur et de l’humidité. Il est déconseillé de placer de gros meubles ou des objets susceptibles d’obstruer le passage de l’air près du climatiseur.

À noter que la méthode d’installation diffère selon le type de climatiseur.

La climatisation monobloc

Pour installer un climatiseur monobloc, il faut procéder par l’intérieur, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de percer le mur afin de dégager un passage pour le tuyau frigorifique. Il faut utiliser les fixations, effectuer le raccordement électrique entre le réseau électrique et la climatisation monobloc et enfin, faire passer la gaine d’évacuation à travers une ouverture (généralement une fenêtre).

La climatisation split

La climatisation réversible split est composée d’une unité intérieure et d’une unité extérieure. L’unité intérieure dispose d’un système de ventilation qui lui permet de restituer les calories et de réchauffer ou refroidir l’air à l’intérieur. L’unité extérieure sert quant à elle à capter les calories dans l’air extérieur selon le principe de la pompe à chaleur et aérothermique pour les transporter vers l’intérieur à l’aide du fluide frigorigène reliant les deux unités du climatiseur.

Il est généralement plus aisé de poser l’unité intérieure que l’unité extérieure. Tout comme la climatisation monobloc, il faut des fixations, un raccordement au réseau électrique et percer un trou afin de passer le câble frigorifique.

Pour poser l’unité extérieure d’une climatisation split, il faut procéder sur la façade et effectuer un raccordement à l’électricité.

Pour limiter les risques de dysfonctionnements, il est recommandé de toujours faire appel à un professionnel pour installer une climatisation.

installation clim

Choisir sa climatisation : mode d’emploi

Pour choisir une climatisation, l’un des éléments principaux qu’il faut prendre en compte est le type de climatisation. On peut retrouver deux grands types de systèmes sur le marché : la climatisation monobloc (le modèle le plus classique) et la climatisation split qui est réversible. Il faut aussi prendre en compte la puissance du système de climatisation, laquelle correspond à la puissance nécessaire afin de climatiser le logement de façon optimale.

Si la climatisation a une puissance trop faible, le système peut subir des dysfonctionnements et si elle est surestimée, cela peut engendrer des dépenses en électricité très élevées.

Opter pour un climatiseur avec la puissance adéquate permet de réduire le risque de condensation, autrement dit la mauvaise évacuation de l’humidité qui cause un problème de fuite d’eau. À long terme, cette fuite peut entraîner des dégâts sur le bâtiment et dégrader la qualité de l’air intérieur. Seul un professionnel frigoriste est en mesure de vous conseiller sur le climatiseur adapté à votre habitation ainsi que sur la puissance requise, grâce un bilan thermique.

Construire un garage : comment concrétiser son projet ?

En été comme en hiver, il est peu conseillé de laisser sa voiture à l’extérieur, même avec une bâche. Il est peut-être temps de songer à construire un garage. En plus de protéger votre véhicule, un garage peut également servir d’espace de stockage ou de pièce pour le bricolage. Cependant, la construction d’un garage ne s’improvise pas. De nombreuses réflexions et diverses démarches doivent être entreprises avant d’accéder au garage de vos rêves. Quelles sont-elles ?

Dans le guide suivant, vous découvrirez les différentes étapes à suivre pour faire construire un garage dans les normes.

Construction d’un garage : les démarches administratives

Qu’il soit accolé à la maison ou indépendant, un garage est considéré comme étant une extension d’une habitation. Si lors de la construction de votre maison le garage n’a pas été prévu, il vous faudra effectuer quelques démarches avant de concrétiser votre projet. Vous devrez dans un premier temps déposer une demande de permis de construire ou une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Si votre garage n’excède pas les 20 m², une simple déclaration suffit. Renseignez-vous auprès de la mairie sur ce que vous pouvez faire ou non, surtout concernant les règles d’urbanisme. Par ailleurs, si vous vous trouvez dans une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager, vous devrez obtenir l’aval des architectes des bâtiments de France avant d’engager les travaux.

Toutes ces formalités sont gratuites et exemptes de taxes. Elles doivent être entreprises au moins 3 mois avant le début du chantier.

Travaux d’isolation du garage : l’expertise de professionnels

Que ce soit pour faire les plans, la construction, la rénovation ou encore pour l’isolation du plafond de garage, les services d’un artisan qualifié sont toujours recommandés. En effet, pour la réalisation de travaux d’une telle ampleur, rien ne vaut l’expertise d’un professionnel.

Vous aurez ainsi la garantie d’une construction fiable et pérenne. Que ce soit pour les plans du garage, le type de garage à adopter selon vos besoins, les matériaux à privilégier, mais aussi sur les démarches à entreprendre, les artisans du bâtiment sont d’une grande aide.

Ainsi, selon vos besoins, les professionnels pourront intervenir afin d’isoler au mieux le plafond du garage et éviter une importante déperdition thermique.

construire un garage

Par souci d’économies vous pouvez effectuer vous-même les travaux. Toutefois, certaines tâches complexes telles que les calculs relatifs aux fondations et à la dalle de la construction doivent être confiées à des professionnels.

Construction : pour quel type de garage opter ?

L’une des premières étapes de la construction d’un garage est le choix du type de garage. Celui-ci dépend de vos besoins, mais également du terrain sur lequel il sera construit.

Le garage accolé à la maison

Si vous souhaitez réaliser une extension de votre habitation pour gagner de l’espace, le garage attenant est la solution idéale. Comme son nom l’indique, il est relié à la maison. Classique, mais très apprécié, ce type de garage permet de désengorger la maison principale. Hormis la voiture, on pourra y entreposer diverses affaires ou appareils électroménagers. Les personnes souhaitant ne pas s’encombrer du chauffe-eau à l’intérieur même de l’habitation pourront opter pour le garage accolé.

Le garage indépendant

Ceux qui disposent d’un terrain assez conséquent pourront se permettre la construction d’un garage indépendant. Cette solution est peu sollicitée en raison de l’espace nécessaire. Pour des raisons esthétiques et de praticité, il faudra éventuellement aménager une allée reliant la maison et le garage. Le garage indépendant est l’idéal si vous ne voulez pas être dérangé par les bruits de moteur ou de bricolage.

Le garage enterré

Pour pouvoir profiter de l’intégralité de votre terrain, optez pour un garage enterré. Il sera en effet sous terre et vous permettra d’aménager autre chose sur votre terrain. Ce type de garage devra toutefois être prévu lors de la construction de la maison. Mais il est possible de transformer un sous-sol en garage. Ce type d’installation est déconseillé si vous vous trouvez dans une zone fréquemment victime d’inondations ou de chutes de neige.

Le garage semi-enterré

Comme le garage enterré, celui semi-enterré offre un gain de place considérable. Ce type de garage convient particulièrement aux terrains en pente. Toutefois, sa réalisation appelle à des travaux assez conséquents et pouvant engager des coûts importants.

construire projet

Travaux dans le garage : les avantages de l’isolation

Nous y pensons rarement et pourtant le garage est à isoler au même titre que l’habitation elle-même. Cette opération est d’autant plus indispensable s’agissant d’un garage collé à la maison. Puisqu’il a un mur commun avec l’habitation, et même s’il n’est pas chauffé, il se doit d’être isolé pour éviter les déperditions thermiques. Vous pourrez ainsi gérer plus aisément votre facture thermique. Comme pour la maison, certaines zones du garage sont beaucoup plus sujettes à des déperditions de chaleur. Pour y remédier, diverses options s’offrent à vous.

La première option est l’isolation des murs. Pour ce faire, il faudra les doubler avec des couches d’isolants. Vous pourrez opter pour les coller directement aux murs ou les fixer à partir d’armatures métalliques. Pour les isolants, vous aurez le choix entre la laine de verre, la fibre de lin, le liège… Si votre garage se trouve en dessous d’une pièce de la maison, l’isolation du plafond est indispensable. Vous pourrez par exemple installer un faux-plafond pour poser vos isolants thermiques. En plus de garantir le confort thermique de votre habitation, l’isolation pourra également assurer un confort acoustique.

Pour vos travaux d’isolation thermique dans la région Grand Est, bénéficiez des meilleures prestations avec Artisans Réseau Thonin (A.R.T.). Créé en 2017, ce groupement d’artisans locaux spécialisés dans la rénovation énergétique propose ses services aux particuliers.

A.R.T. compte une dizaine d’entreprises locales et une centaine d’employés. Que ce soit pour l’isolation des murs, des combles ou du garage, le réseau met à disposition des artisans qualifiés, certifiés RGE Qualibat et habitués à divers chantiers. Ces derniers peuvent également intervenir pour des travaux de chauffage et de menuiserie.

Pourquoi choisir la mousse polyuréthane pour réaliser l’isolation de sa maison ?

Les principales finalités d’une isolation thermique sont l’optimisation des performances énergétiques, de même qu’une réduction des dépenses liées à l’énergie. Si vous prévoyez de réaliser l’isolation de votre habitation, vous vous demanderez sans doute quel type d’isolant vous devez choisir pour amoindrir vos déperditions énergétiques et faire des économies. Parmi les différentes solutions disponibles, la mousse de polyuréthane est assurément l’une des plus intéressantes.

Isolation de la maison : à la découverte de la mousse polyuréthane

Le polyuréthane est un polymère thermodurcissable découvert dans les années 1930. Les polymères sont un assemblage de structures tridimensionnelles. Ces dernières elles-mêmes sont constituées d‘une chaîne de petites unités longues appelées monomères, et qui se composent d’hydrogène, de carbone, d’azote et d’oxygène.

La technique de la mousse de polyuréthane projetée est une méthode vieille de quelques décennies aux États-Unis et au Canada, mais récente en France. Le composé projeté est obtenu via un mélange préparé sur place par des spécialistes à l’aide de matériels de projection adaptés. Réalisée par des professionnels qualifiés, l’isolation par mousse polyuréthane projetée s’effectue par application du composé sur les surfaces concernées, de sorte à obtenir une couche homogène, régulière et continue.

Il s’agit d’un procédé polyvalent et efficace qui convient à l’isolation de nombreux espaces, particulièrement ceux difficiles d’accès.

isolation maison

Les avantages d’une isolation via la mousse de polyuréthane projetée

Grâce à ses propriétés et à ses multiples avantages, la mousse de polyuréthane reste un isolant de plus en plus prisé des professionnels et des propriétaires pour les travaux d’isolation thermique. Mieux, sa capacité à répondre aux normes de qualité et de sécurité est ce qui fait sa popularité à cette ère de la conscience écologique collective. Elle présente 3 caractéristiques desquelles découlent de nombreux atouts :

  • faible conductivité thermique ;
  • couches régulières et continues, remplissage des espaces creux ;
  • une bonne adhésion.

Ces attributs permettent à la mousse d’offrir à ses consommateurs de nombreux avantages.

Très bonne performance en isolation

La mousse de polyuréthane offre un surplus d’isolation pour chaque couche de mousse projetée. Grâce au système de microbulles d’air, elle protège contre le froid et empêche la chaleur de s’échapper. Elle garantit un rendement optimal en matière d’isolation pour chaque espace exploité. La valeur d’isolation de la mousse de polyuréthane est généralement supérieure à celle des autres matériaux et varie entre 0,025 et 0,027 W/m²K.

En plus de sa résistance thermique impressionnante, cette solution d’isolation offre également de très bonnes performances acoustiques et un confort sonore impeccable. Elle répond parfaitement aux normes en vigueur.

Étanchéité à l’air

La méthode de la projection permet à la mousse sous forme liquide au départ de s’étendre, puis de gonfler et de durcir, pour atteindre sa forme finale. Une fois durcie, elle comble toutes les fissures et les interstices, en plus de se fixer à tout type de support. Avec le procédé de projection de polyuréthane, toutes les ouvertures sont bouchées, de sorte qu’on est épargné de toute déperdition calorifique, contrairement à d’autres procédés.

Matériau écologique

La mousse de polyuréthane est entièrement respectueuse de l’homme en ce sens qu’elle ne comporte aucun élément toxique ou irritant pour lui. De classe A+ dans la certification COV, elle respecte également l’environnement, puisqu’elle est sans composés organiques volatiles et sans odeur. De plus, elle ne produit pas de microfibres en suspension. Il s’agit d’un isolant parfaitement écologique qui offre les conditions d’une isolation éco-responsable.

Résistance et durabilité

Comparativement à d’autres matériaux d’isolation, la mousse de polyuréthane ne présente dans le temps aucun risque de tassements ou de glissements. C’est un isolant imputrescible, avec une grande durabilité. Une fois projeté, il se transforme en un bloc unique qui se fixe sur l’ensemble de l’espace à couvrir. Grâce à sa résistance, la mousse PU conserve sa capacité d’isolation sur le long terme et ne fait l’objet d’aucune fissure.

Il faut dire qu’en matière de rapport qualité/prix, le polyuréthane projeté reste un investissement fiable du fait de sa longévité.

Mousse de polyuréthane : gain de temps

La technique de projection de PU ne nécessite pas une grande durée de séchage. Une fois l’application réalisée, le matériau se durcit rapidement et offre un gain important de temps. L’exécution des travaux d’isolation au PU s’effectue grâce à des machines spécifiques et exige peu de main-d’œuvre.

Un ou deux professionnels suffisent pour faire le travail et l’achever dans les meilleurs délais. L’avantage du gain de temps est non négligeable sur l’investissement, ce qui rend finalement peu coûteux les travaux d’isolation.

Le recours à la méthode de projection de mousse PU offre de bonnes performances thermiques, qui respectent parfaitement les normes de la RT 2012. Mieux, elle supprime les ponts thermiques et favorise l’optimisation de l’étanchéité à l’air. En plus d’être compatible à tous les types de surface, elle ne requiert aucune fixation. Sur les toits, elle favorise un meilleur collage des tuiles et améliore ainsi leur capacité à résister aux intempéries.

isolation interieur

Travaux BTP : qui pour réaliser l’isolation par projection de mousse PU ?

La méthode de réalisation de la projection de mousse de polyuréthane n’est pas encore très en vogue en France et nécessite un équipement spécifique. Attention donc à ne pas confier votre projet d’isolation à des bricoleurs si vous vous attendez à un travail de qualité.

Il est nécessaire de recourir à des professionnels qualifiés, après avoir effectué de nombreuses comparaisons et vérifications. En plus des devis que vous pouvez étudier, n’oubliez pas les avis de consommateurs et les retours clients.

Ces éléments vous permettront de choisir le professionnel idéal pour vos travaux d’isolation thermique par la technique de la mousse PU projetée. D’un autre côté, faire appel à un prestataire agréé est l’unique moyen d’obtenir :

  • des crédits pour les impôts ;
  • une réduction sur la TVA ;
  • des taux d’intérêt et des primes selon les situations.

Pour bénéficier de ces avantages, il est obligatoire de respecter un certain nombre de critères techniques de performances énergétiques. Seul un professionnel qualifié peut vous garantir une isolation répondant à ces exigences.

Les différentes formes d’humidité et les moyens de les combattre !

L’humidité permanente est un véritable fléau, autant pour la santé de la maison que pour celle de ses occupants. Elle envahit les murs et peut même se propager dans toute l’habitation si elle n’est pas traitée convenablement.

Elle peut venir d’un vice de fabrication du logement tout comme d’un dégât des eaux. Quoi qu’il en soit, une trace d’humidité ne doit pas être prise à la légère. À chaque type d’humidité correspond un traitement adapté. Si vous faites face à ce genre de problème, cet article est fait pour vous ! Apprenez comment reconnaître les différents types d’humidité. Quels sont les signes qui ne trompent pas ? Comment en venir à bout efficacement ?

Comment traiter efficacement l’humidité causée par une infiltration d’eau ?

À l’heure actuelle, les solutions d’appoint se révèlent inefficaces contre les infiltrations à répétition. Les plafonds et les murs brunissent, les enduits se décollent par endroits, ou encore la façade reste humide même longtemps après la pluie.

La situation empire si elle n’est pas traitée radicalement à la source. Aussi, pour venir à bout de vos infiltrations, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste, tel que Humihouse, expert en traitement de l’humidité en Belgique et au Luxembourg pour tout ce qui concerne le traitement des moisissures, salpêtre, mérule ou encore l’humidité ascensionnelle.

Traiter l’humidité causée par les infiltrations d’eau

L’étanchéité de la toiture doit être revue pour éliminer les risques de fuites. Dans le cas des toits plats, la pose d’une membrane étanche suffit à colmater la majorité des infiltrations d’eau. Parfois, la pluie imbibe la façade et il s’avère nécessaire de traiter les murs extérieurs avec un produit hydrofuge.

D’autre part, l’eau peut s’infiltrer à travers les différentes couches de la maçonnerie et affecter les niveaux inférieurs à celui du sol. On parle alors d’infiltration latérale. Le drainage des eaux de pluie et des eaux stagnantes constitue une excellente approche dans ce cas. De plus, l’ajout d’une matière étanche enveloppant les fondations et les parties enterrées contribue efficacement à empêcher les murs de se gorger d’eau.

humidite

Les solutions efficaces pour les caves humides et l’humidité ascensionnelle

Dans les cas extrêmes, les caves et les autres pièces souterraines peuvent se remplir d’eau stagnante. Les spécialistes en traitement de l’humidité recommandent un drainage en utilisant une pompe de relevage.

Le processus est complété par l’application d’une résine hydrofuge sur les murs. D’ailleurs, l’efficacité des injections de résine dans les murs est déjà reconnue pour le traitement de l’humidité ascensionnelle. L’étape finale consiste à recouvrir le sol d’une nouvelle chape également hydrofuge.

Combattre les signes évidents de l’humidité : moisissures, salpêtre, mérule

Ils représentent les signes les plus évidents de la présence d’une forte humidité dans une pièce. Le traitement des infiltrations allié à une bonne ventilation naturelle ou mécanique de la maison suffit à atténuer leur développement.

Il reste ensuite à se débarrasser des colonies résiduelles. Pour les moisissures en particulier, l’application d’une solution aqueuse de soude ou de détergent assèche les derniers champignons. Tandis qu’une simple brosse métallique vient à bout des dépôts de salpêtre. Pour la mérule, laissez faire un professionnel qui fera un traitement au chalumeau.

SNR Entreprise : 35 ans d’expérience dans la rénovation de maison en Mayenne et Ille-et-Vilaine

Un projet de rénovation de maison doit se bâtir sur des fondations solides. SNR Entreprise vous offre cette fiabilité. Fondée en 1984, elle repose sur 7 piliers essentiels pour vous garantir la plus grande tranquillité au moment de chambouler de fond en comble l’intérieur de votre maison.

SNR Entreprise transforme vos intérieurs

SNR s’est lancée sur le créneau de la rénovation de maison individuelle. Son principal champ d’expertise a rapidement été l’aménagement des combles, au vu de l’architecture traditionnelle des maisons en Bretagne et en Mayenne. C’est le moyen d’agrandir votre surface habitable sans avoir à empiéter sur le jardin ni transformer l’apparence extérieure du bien.

L’équipe d’artisans se renforçant, SNR a pu intervenir sur l’ensemble des pièces de la maison. Tous les travaux de modification de votre maison sont possibles. Désormais, l’entreprise intègre un bureau d’étude susceptible de vous accompagner depuis la conception de votre projet. Vous voulez un regard neuf sur votre maison ? Ou au contraire, vous avez une idée très précise en tête? Dans les deux cas, SNR est là pour vous accompagner.

Les 7 engagements que vous offre SNR Entreprise

Après plus de trente années à vos côtés, SNR a choisi de répondre aux attentes de ses clients en formulant 7 axes qui constituent désormais le cœur de son travail auprès de vous :

  • Le Professionnalisme

Être un professionnel de la rénovation de maison, c’est faire appel à des artisans expérimentés. La qualité de la réalisation, de l’étude du projet jusqu’à la conclusion des travaux, n’est pas négociable.

  • Un interlocuteur unique
    SNR a choisi de vous offrir un service complet. Mais elle refuse de vous noyer sous les interlocuteurs. Vous avez un conseiller unique qui suit votre dossier, quelles que soient les questions à l’ordre du jour.
  • La gestion de l’administratif et de la maîtrise d’œuvre
    Vous faciliter la vie, c’est le crédo SNR entreprise. Vous livrer des travaux de qualité n’est pas suffisant. Votre conseiller s’occupe donc de toutes les demandes de permis de construire et de tous les besoins en coordination du chantier.
  • Le respect des coûts
    La facture qui gonfle en fin de chantier n’a rien d’une fatalité ! Chez SNR Entreprise, il n’y a aucun dépassement de budget. Le devis que vous avez signé, c’est le montant que vous allez régler.
  • Le respect des délais
    Trop souvent, vous pouvez vous plaindre de travaux qui trainent en longueur. SNR Entreprise vous fourni un rétroplanning précis. Les étapes sont tenues et vous savez précisément quand nos artisans interviennent.
  • Une prestation flexible
    Vous voulez vous engager dans votre projet de rénovation de maison ? Avec SNR c’est possible ! C’est avec vous et pour vous que le travail s’effectue. Une collaboration active ne peut que mener vos projets encore plus loin.
  • La proximité
    Deux départements, deux agences à Saint-Malo et Laval, pour mieux vous accueillir, là où vous habitez. SNR est votre entreprise de proximité

Vous voulez agrandir votre maison ? Faire construire une extension ou aménager vos combles, rénover votre intérieur ou tout autre travaux ? SNR Entreprise vous offre ses 35 années d’expérience pour bâtir avec vous, dans la confiance, un projet qui vous ressemblera.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour isoler ses combles ?

Dans une démarche d’économie d’énergie et de bien-être en général, toutes les propriétés doivent actuellement être isolée. Cet objectif a fait apparaître des initiatives louables telles que l’isolation à 1 euro suivant certains critères d’éligibilité. Pour ce faire, les professionnels du secteur de l’isolation thermique sont nombreux sur le marché quelque soit la surface que vous souhaitez traiter. Certains peuvent même procéder à une évaluation complète de votre maison en identifiant chaque point de déperdition et proposer par la suite la meilleure solution. En effet, solliciter les services d’un professionnel pour l’isolation des combles ne présente que des avantages.

Sécuriser son installation

Les travaux d’isolation sont plus complexes qu’on pourrait le croire. En effet, la tâche ne s’arrête pas au simple respect des normes en vigueur, car chaque cas est unique. À moins d’être soi-même un artisan dans le domaine en question, plusieurs éléments seront à prendre en compte tels que l’état actuel des combles, identifier si celles-ci sont perdues ou habitables, préciser leur emplacement dans l’ensemble du bâtiment, etc. Les résultats de cette première étape permettra à l’expert d’opter pour la meilleure technique d’isolation qui déterminera en conséquence les matériaux à utiliser. Par ailleurs, une des méthodes les plus utilisées pour le traitement des combles est l’isolation par soufflage. Cette technique consiste à projeter une composition chimique spécifique, souvent de la laine minérale, sur la surface en question afin de retenir l’air chaud qui s’y élève. Il est de ce fait vivement recommandé de faire appel à un professionnel pour des travaux de ce type tant pour la complexité du traitement dans les outils utilisés que pour votre propre sécurité et celle de votre bâti. En effet, un expert s’assurera mieux des précautions diverses pour qu’il n’y ait aucune détérioration dûe aux travaux d’isolation.

Profiter des avantages économiques et de l’isolation à 1 euro

L’isolation de combles comme celles des murs ou des sous-sols est un investissement nécessaire dans cette optique de réduire son empreinte écologique tout en préservant le confort de sa maison. En pratique, l’isolation de vos combles peuvent par exemple vous faire économiser jusqu’à 30% sur votre facture d’électricité. Encore mieux, pourquoi ne pas vérifier votre éligibilité et opter pour l’isolation à 1 euro ? Il s’agit là encore d’une raison supplémentaire de faire appel à un professionnel, car cette possibilité découle d’un accord entre l’État et les grandes sociétés d’énergie où ces dernières prendront en charge presque la totalité de vos travaux d’isolation par des experts. L’isolation à 1 euro a toutefois des prérequis comme le fait qu’elle ne s’applique pas aux propriétés en construction et que celles-ci doivent avoir une ancienneté bien définie. Outre l’investissement presque nul qu’elle nous avantage, l’isolation à 1 euro débloqué par le gouvernement permet également de profiter d’une garantie décennale qui n’est pas du tout négligeable. De nombreux critères régissent l’application de cette option et des sites spécialisés sont disponibles pour vous permettre de vérifier cela en quelques clics. Faites appel à un professionnel qualifié et assuré en responsabilité civile professionnelle et ainsi vous pourrez éviter tout désagrément.

La terrasse : nouveau lieu de vie de votre maison ?

Avec le retour des beaux jours, vous pouvez trouver de nouvelles façons de profiter au maximum de votre terrasse. Par exemple, réchauffez-vous au soleil la matinée et prenez votre déjeuner à l’ombre tout en profitant de la vue.

Et le soir venu, pourquoi ne pas vous entourer de vos amis pour un moment de détente à contempler les lumières de la ville ? Oui, la terrasse représente un atout certain de votre habitation ! Il vous suffit de choisir les accessoires adéquats pour en faire un véritable lieu de vie et un endroit agréable pour recevoir. Cet article vous est destiné si vous êtes à la recherche d’idées pour aménager convenablement votre terrasse. Entre ombrage, mobilier et déco, inspirez-vous des tendances du moment pour que votre terrasse devienne un endroit agréable et chaleureux.

Dispositif d’ombrage en extérieur : optez pour le store banne

Un dispositif d’ombrage apporte la touche de caractère qui fera ressortir la déco de votre terrasse. Pour lui donner un effet moderne et pratique à la fois, privilégiez les accessoires discrets comme un store banne, par exemple.

Parmi les principaux avantages du store banne, on apprécie particulièrement son design personnalisable. En effet, la toile du store d’extérieur s’adapte à la palette de couleurs de votre logement. Vous pouvez assortir non seulement les couleurs, mais aussi les motifs : à rayures, unis… Il s’avère tout aussi facile de passer d’un style à un autre selon vos humeurs. Car, la toile peut être changée indépendamment du support. Ainsi, votre terrasse peut passer des motifs contemporains aux couleurs de la Méditerranée, le tout sans efforts.

D’autre part, il s’agit de l’un des stores pour l’extérieur les plus demandés sur le marché en raison de la facilité de pose et d’utilisation.

Effectivement, les différents modèles sont livrés en kits pour une pose immédiate. Aucun travail d’envergure n’est nécessaire pour leur mise en place. En deux temps trois mouvements, ils se fixent sur les attentes murales ou le plafond percés.

Peu importe l’heure de la journée, les stores se plient et se déplient pour vous garder à l’ombre. Certains modèles disposent même d’une ouverture motorisée pour augmenter le confort au quotidien.

terrasse

Aménagements pour une terrasse conviviale

Aménagée convenablement, une terrasse se transforme en une extension à part entière de la maison. En effet, il s’agit d’une manière astucieuse de gagner un espace supplémentaire pour se détendre et recevoir de la visite par exemple.

L’essentiel, c’est de choisir du mobilier d’extérieur qui supporte les conditions climatiques tout en offrant un confort appréciable. Ainsi, pour une belle terrasse chaleureuse, faites la part belle au bois et aux matières naturelles.

Misez entre autres sur des valeurs sûres telles que les salons et les tables à manger en bois ou en rotin. Et pour une déco tendance récup, vous pouvez construire votre propre mobilier d’extérieur en palettes. Un coin barbecue ou un coin bar peut aussi représenter un atout de charme pour votre terrasse. Pour faire dans l’originalité, une piscine ou un jacuzzi hors-sol avec son bardage en bois fera tout son effet auprès de vos invités.

Quelles sont les solutions pour le débouchage des canalisations ?

Depuis quelques jours, vous avez constaté que l’eau peine à s’écouler dans les conduits d’évacuation de votre maison. En un court laps de temps, la situation s’est empirée et l’eau se met à stagner. Il faut se rendre à l’évidence : vos canalisations sont obstruées.

Un tel dysfonctionnement est généralement provoqué par l’accumulation de déchets dans les tuyaux du logement. Ceux-ci bloquent le conduit, ce qui ne permet pas aux eaux usées de s’écouler normalement. Maintenant que vous savez pourquoi vos canalisations sont bouchées, il est important de trouver une solution de débouchage pour corriger rapidement la situation. Alors, quelles sont les alternatives qui s’offrent à vous pour résoudre ce problème ?

Faire appel à des professionnels pour déboucher vos canalisations

Dès que vous constatez les premiers signes de canalisations bouchées dans votre logement, il est indispensable d’intervenir. Si vous ne le faites pas rapidement, vous subirez certains désagréments plus ou moins importants, tels que la remontée d’effluves désagréables ou l’installation d’un nid à microbes en raison de la stagnation de l’eau.

En conséquence, si vous résidez dans le département de la Meurthe-et-Moselle, il est essentiel de trouver une solution de débouchage de canalisation à Nancy afin de garantir l’assainissement de votre maison.

Recourir aux services d’un plombier ou d’une société spécialisée dans ces travaux est une très bonne idée. Vous trouverez certainement près de chez vous une entreprise qui pourra rapidement et efficacement intervenir pour déboucher tous les tuyaux obstrués.

Pourquoi miser sur cette option ? Tout simplement parce que ces spécialistes sont dotés de l’équipement adéquat et des compétences nécessaires pour vous fournir une prestation optimale. N’oubliez pas que le débouchage de canalisations n’est pas une opération simple et qu’elle peut être très salissante. De fait, si vous n’êtes pas bricoleur et que vous désirez que ce problème soit réglé au plus vite, il est fortement recommandé de contacter des experts.

De plus, vous avez la possibilité d’appeler des professionnels pour n’importe quelle situation : un problème d’évacuation dans la salle de bain, dans les toilettes ou encore dans la cuisine. Ils sont aptes à tout gérer.

Un professionnel peut donc vous aider à entretenir vos canalisations pour éviter la formation d’un bouchon, et à les réparer si besoin. Le déboucheur professionnel est aussi spécialiste du curage, une technique radicale et performante pour déboucher tous les tuyaux de votre système d’évacuation. Enfin, il peut se charger de rendre vos canalisations propres. Les services offerts par ce prestataire sont donc multiples.

Pour bénéficier de prestations de qualité fournies par les professionnels de la ville de Nancy, prenez connaissance de leurs tarifs ainsi que de leurs zones d’intervention afin de sélectionner celui dont le service répond le plus à vos besoins et à vos moyens.

canalisation

Déboucher les canalisations par vos propres moyens

Si vous n’avez pas peur de vous retrousser les manches, vous pouvez très bien déboucher vos canalisations sans l’aide d’un professionnel. Cependant, pour y arriver, il faudra suivre des étapes bien précises.

Démonter le siphon de l’évacuation bouchée

Si vous pouvez y accéder facilement, comme c’est le cas pour les lavabos et les éviers de cuisine, démontez le siphon. Vous pourrez ainsi le nettoyer afin de retirer tout l’amas de saletés, ce qui devrait suffire à retrouver un écoulement normal de l’eau après l’avoir replacé.

Mais avant d’exécuter cette opération, pensez à mettre un seau ou une bassine sous le siphon. Si vous le démontez, toute l’eau qui stagnait dans la canalisation et dans l’évier s’écoulera. Il faut donc placer un récipient pour récupérer toute cette eau et éviter de salir la pièce.

Faire usage d’une ventouse pour déboucher les canalisations

Il s’agit de la solution la plus utilisée lorsque le démontage du siphon ne suffit pas pour déboucher la canalisation. Grâce à un mouvement de va-et-vient, la ventouse exerce une pression sur l’air et l’eau. Ainsi, les aspirations et les poussées répétées vont faire bouger le bouchon jusqu’à sa dissolution totale pour que l’eau puisse s’écouler.

Pendant que vous êtes en train d’utiliser la ventouse, vous pouvez ajouter de l’eau au fur et à mesure afin d’optimiser la pression exercée par cet outil. Au cours de cette phase, ne soyez pas étonné que des déchets remontent le long de la canalisation.

En outre, pour conduire cette manipulation, veillez à boucher tous les autres orifices de votre canalisation pour ne pas perdre la pression.

Débouchage de canalisation : utiliser un furet

Lorsqu’on parle de furet, il s’agit d’une longue tige métallique souple dotée d’une manivelle à une extrémité et d’une pointe à l’autre. Pour l’utiliser, il suffit d’introduire le furet dans la canalisation bouchée et d’actionner la manivelle pour faire tourner la tige.

Une fois que le furet aura atteint le bouchon, la pointe le percera et permettra l’écoulement de l’eau stagnante qui emportera sur son passage le reste des déchets. Toutefois, il est nécessaire de faire attention lors de l’utilisation de cet outil, car il peut endommager l’émail de vos toilettes.

canalisation boucheesUtiliser un nettoyeur haute pression

Le nettoyeur haute pression est un appareil qui propulse de l’eau à forte pression et qui possède un grand pouvoir décapant. Souvent utilisé pour le nettoyage en extérieur, cet appareil peut être également utilisé comme un déboucheur de canalisation.

Cet équipement est particulièrement efficace si vous voulez déboucher de petites canalisations. Si vous ne disposez pas d’un nettoyeur haute pression, sachez qu’il est toujours possible d’en louer un qui possède un kit déboucheur.

Utiliser des astuces naturelles pour déboucher votre système d’évacuation

Il est vivement déconseillé d’utiliser des déboucheurs chimiques pour résoudre ce type de problème, car en cas d’échec, la présence des traces du produit rend l’intervention d’un professionnel plus difficile puisque les solutions chimiques se mélangeront à l’eau stagnante. De plus, il ne s’agit pas d’une alternative très écologique.

En conséquence, il est préférable d’opter pour l’utilisation de produits naturels tels que le sel, le bicarbonate de soude ou du vinaigre. De l’eau bouillante peut être également utilisée pour dissoudre les déchets qui empêchent l’eau de passer. Généralement, il s’agit du moyen le plus simple et le rapide pour débloquer une canalisation bouchée naturellement.

Comment rénover une bâtisse ancienne en gardant son charme ?

Vous voulez améliorer le confort, tout en gardant le charme de votre maison ancienne ? La rénovation d’une vieille bâtisse est un peu compliquée. En effet, on a peur que la maison perde de son caractère en la rénovant. Mais conserver l’authenticité et le charme de votre maison ancienne, tout en lui apportant le confort et la modernité dont vous avez besoin, est tout à fait possible. Voici donc quelques conseils pour vous aider dans votre projet de rénovation.

Rénovation d’une maison ancienne : les meubles en bois sur-mesure

Vous hésitez à vous lancer dans le projet de rénovation de votre maison ancienne et c’est bien normal. En effet, on n’a pas forcément envie de perdre son authenticité qui fait son originalité. Sachez qu’il est tout à fait possible de conserver le cachet de votre bâtisse en confiant votre projet à des architectes experts en la matière.

Ils connaissent les techniques à utiliser pour réaliser votre souhait. Par exemple, pour la maçonnerie, il sera possible de récupérer le mortier et les pierres de taille sur place et de les utiliser pour la rénovation.

Vous pouvez aussi opter pour la réalisation d’un meuble sur-mesure en ligne à votre image, pour que votre bâtisse reste authentique et hors du commun. Les meubles en bois contribueront à affirmer la personnalité des lieux et viendront parfaitement s’encastrer dans les espaces dédiés. Vous pourrez ainsi choisir le bois et le décor et personnaliser entièrement le meuble.

Pour les portes, l’escalier et le dressing par exemple, des menuisiers professionnels pourront les réaliser sur-mesure. C’est d’autant plus nécessaire dans le sens où des menuiseries classiques pourraient ne pas convenir aux dimensions des pièces d’une ancienne bâtisse. Les matériaux utilisés pourraient aussi venir dénaturer votre logement.

En optant pour du sur-mesure, vous pourrez choisir des matériaux nobles comme le palissandre, le bois de rose, etc. Le bois massif est aussi idéal pour les portes et les armoires. Le sur-mesure vous permet par ailleurs de choisir des meubles encastrables, permettant non seulement de conserver l’allure et le charme de votre maison, mais qui vous feront également gagner de l’espace. Il est aussi possible de recycler les matériaux existants afin de les utiliser pour d’autres meubles.

renovation ancienne batisse

Une rénovation spécifique de la maison avec un professionnel

La rénovation d’une maison ancienne n’est pas identique à une rénovation d’une maison moderne. Une étude spécifique est indispensable, car chaque détail doit être travaillé minutieusement, que ce soit au niveau du réaménagement de la surface, du chauffage, de la performance énergétique et de l’isolation thermique.

La rénovation d’une bâtisse ancienne sollicite alors beaucoup plus de travaux et exige des formalités plus compliquées, à cause de l’ancienneté des matériaux et équipements. D’où la nécessité de faire appel à des experts pour faire le diagnostic des travaux, analyser et voir de près la faisabilité du projet.

Il faut passer par plusieurs étapes pour que le projet de rénovation soit une réussite. Il faut tout d’abord procéder à l’évaluation de l’état de la maison, afin d’identifier les matériaux pouvant être recyclés, mais aussi voir les points forts à conserver afin de garder son authenticité.

Qu’il s’agisse d’une rénovation totale ou juste d’une partie de la maison, il faut aussi procéder à la détermination des travaux à privilégier, à savoir la façade, la toiture, l’aménagement et le remplacement des fenêtres et portes.

Conserver le charme de sa maison dans le cadre d’une rénovation

Les vieilles maisons sont souvent très solides grâce aux matériaux d’époque utilisés pour leur construction. En rénovant votre bâtisse, il est essentiel de garder ces atouts, car ils constituent le petit plus de votre maison.

Les pierres, la charpente, les poutres sont les éléments qui font l’originalité de votre maison. Il est donc primordial de les garder, mais surtout de les mettre en avant. Pour les mettre en valeur, il est par exemple intéressant de réaliser un coup de peinture sur les plafonds et les murs, ce qui va donner un aspect plus propre et chaleureux.

Par contre, il ne faut pas toucher aux murs en brique et en pierre, car ce sont ces derniers qui caractérisent votre intérieur et constituent des décorations à part entière. Une petite touche de couleur suffit pour les égayer et il faut s’assurer de renforcer la structure au maximum.

Pendant vos travaux de rénovation, vous pouvez également créer de nouvelles ouvertures pour que votre maison soit bien lumineuse. La création des nouvelles portes et fenêtres va davantage laisser pénétrer la lumière naturelle. Sinon, vous pouvez également choisir des baies vitrées pour avoir un aspect plus design et pour apporter du contraste.

Jouer sur la décoration est aussi essentiel. Fusionner une décoration moderne avec les vieilles briques et pierres peut être intéressant. Il ne faut pas jeter les vieux meubles, mais juste leur donner un coup d’éclat avec quelques touches de peinture qui s’accordent avec le design souhaité.

Une fois que vous aurez fini de rénover l’intérieur, il ne faut pas non plus oublier que l’espace extérieur contribue également au design et au charme de votre maison. Chaque détail compte. Si vous avez choisi de conserver l’aspect traditionnel, il faut que votre extérieur s’accorde avec celui de l’intérieur pour avoir une certaine harmonie. Cela se joue sur la couleur et les meubles de jardin que vous choisirez.

Conserver les infrastructures dans la salle de bain et la cuisine

Pour conserver le charme et pour modérer les dépenses, il est fort conseillé de ne pas toucher à la salle de bain et à la cuisine. Déplacer l’emplacement de ces pièces peut engendrer une augmentation importante au niveau des coûts. Cela nécessite des travaux supplémentaires, à ne mentionner que le carrelage, la plomberie et l’électricité.

Ne pas enlever les équipements existants peut réduire substantiellement les frais de rénovation. Si vous décidez de changer l’emplacement de l’évier, des appareils électroménagers encastrables, ou de remplacer la baignoire par une cabine de douche, les coûts vont rapidement s’envoler.

Vous pouvez également exploiter les objets exceptionnels de la maison, comme une cheminée à l’ancienne. Il suffira de les mettre en valeur en les vernissant et en les entretenant. Misez sur la finition et les meubles, sans négliger le revêtement de sol et des murs, et vous verrez que votre intérieur sera encore plus esthétique, tout en gardant son cachet.

ProDispo : la solution pour vos travaux

Pour réussir ses travaux, travailler avec des artisans compétents s’avère indispensable. Trouver un professionnel fiable en mesure de satisfaire ses attentes n’est pas toujours facile, surtout dans l’urgence. Du côté des artisans, la concurrence est rude et trouver des missions peut devenir compliqué. C’est pour répondre à ces besoins que proDispo a vu le jour. Le site met en relation les internautes avec les artisans professionnels de qualité se trouvant à proximité de chez eux.

Projet de travaux, urgence ou dépannage : les services proposés par proDispo

L’existence de proDispo a avant tout pour but de faciliter la mise en relation entre les clients donneurs d’ordre et les professionnels qualifiés. La plateforme vous propose ses services, avec un accès libre côté professionnel et utilisateurs. Qu’il s’agisse des gros œuvres, d’un dépannage ou de légères retouches sur votre habitation, vous pouvez trouver sur le site des artisans qualifiés qui peuvent vous aider à réaliser votre projet.

Les particuliers peuvent dénicher sur le site des professionnels pour construire, rénover ou dépanner. Vous pourrez y trouver :

  • des carreleurs pour réaliser la pose de carrelage, de revêtements de sols, de contrôle d’étanchéité,
  • des électriciens pour une installation électrique, une remise aux normes, des réparations,
  • des façadiers pour un ravalement de façade, une imperméabilisation, un enduit de façade,
  • des maçons pour du gros oeuvre, murs, agrandissements, terrasse,
  • des menuisiers/charpentiers pour l’installation de fenêtres, portes, la rénovation de charpentes,
  • des peintres pour le rafraîchissement des pièces, nettoyage de murs, ponçage,
  • des plombiers pour le remplacement d’un chauffe-eau, une révision de tuyauterie, l’installation de w.c.,
  • des serruriers pour l’ouverture de portes, le changement de serrures, blindage…

Le site vous aide à trouver les professionnels se trouvant à proximité de votre domicile. La plateforme mène une étude approfondie concernant chaque professionnel (avis publics, identité, solvabilité et éventuels labels, qualifications, garanties…).

Le fait qu’un artisan soit labellisé RGE vous permettra par exemple de réaliser une demande d’aide aux travaux auprès de l’État et des banques pour alléger les coûts. C’est aussi l’assurance d’avoir un rendu satisfaisant selon vos attentes.

Les artisans compétents et disposant d’un réel savoir-faire peuvent également intégrer le site afin de trouver des clients et de nouvelles missions facilement. Il est néanmoins à noter qu’en travaillant avec proDispo, vous aurez des chartes à respecter, ceci afin d’assurer la qualité des services fournis.

solution prodispo

proDispo : les avantages des artisans

Étant un intermédiaire mettant en relation des professionnels du bâtiment et des particuliers clients, proDispo vous permet de trouver des missions plus facilement. L’abondance d’offres de travaux sur le site vous permettra d’augmenter rapidement votre chiffre d’affaires.

Vous aurez accès à un marché de grande envergure, vous permettant d’élargir votre réseau professionnel et d’enrichir votre carnet de contact. Alors qu’il n’est désormais plus facile pour les petites entreprises de trouver de nouveaux contrats et de s’engager sur de nouveaux projets, accéder à un marché plus étendu vous facilitera la vie.

Cette approche simplifiée est totalement bénéfique pour les artisans. En revanche, chacun doit s’engager à pratiquer les prix fixés dans la charte tarifaire lors de son inscription sur la plateforme.

Les avantages des clients sur la plateforme proDispo

Sur le site, vous ne trouverez que des prestataires expérimentés, et cela, peu importe où vous vous situez. La plateforme dispose de nombreux artisans, disponibles dans toute la France. Pour trouver le professionnel le plus proche de chez vous, il suffit de sélectionner sur le site votre adresse et région, ainsi que le projet que vous souhaitez faire réaliser. Le site proposera par la suite les prestataires disponibles à proximité.

Ainsi, ce n’est plus vous qui aurez à chercher des pros, ce sont eux qui viendront à vous.

Estimer les coûts est essentiel avant de faire des travaux dans un logement pour définir les prestations à réaliser et les prix correspondants. En choisissant de travailler avec le site proDispo, les artisans vous fourniront un devis gratuitement.

Pour ce faire, vous n’avez qu’à mentionner les détails de votre projet, ainsi que la durée prévisionnelle des travaux. Remplir le formulaire dédié à cet effet vous prendra 2 minutes. Les artisans disponibles vous communiqueront un devis détaillé dans les plus brefs délais.

Avec les professionnels sur la plateforme, vous pourrez être sûr de la qualité du travail fourni. Les artisans qui figurent sur le site sont tous des prestataires expérimentés et ont déjà signé l’engagement de vous fournir les meilleures prestations.

D’ailleurs, l’équipe sollicite systématiquement l’avis des clients sur le déroulement des travaux pour affiner les connaissances de chaque prestataire. Cela permet d’établir une relation de confiance et de garantir des travaux de qualité.

Le fait de trouver de nombreux prestataires en un seul endroit constitue également l’un des atouts de la plateforme. En effet, cela vous permet de gagner énormément de temps dans la recherche d’artisans dans de nombreux domaines. Votre demande leur est transmise en une fraction de seconde.

solution travaux

Les obligations des clients et des artisans

Certaines obligations sont à respecter pour pouvoir s’enregistrer sur le site. Les prestataires doivent avoir une compétence clairement identifiée et les activités doivent être bien déclarées. Il est notamment nécessaire de fournir au site quelques documents justificatifs, tels qu’un extrait Kbis, un certificat d’assurance et les documents qui justifient l’activité. Ceci a pour objectif de garantir aux clients les compétences de l’ensemble des artisans.

Les clients ont également l’obligation de communiquer des informations complètes concernant leur situation. Il s’agit des différentes coordonnées les concernant, comme le nom et prénom, l’adresse exacte, ainsi que le numéro pour contact rapide.

Après vérification, proDispo intervient pour vous proposer les prestataires disponibles dans la région indiquée et vous met par la suite en relation avec les experts, suivant le domaine d’activité demandé.

Le fonctionnement du service proDispo

Pour les clients, le service proposé sur la plateforme est totalement gratuit, c’est-à-dire qu’il n’y a aucun pourcentage à payer. Par contre pour les prestataires, l’acquisition de crédits sera demandée pour soumettre une candidature aux offres. Cela permet aux artisans d’acheter les informations communiquées par les clients, sachant qu’un crédit est égal à 1 € HT.

Après avoir acheté les informations détaillées du client, le prestataire doit le contacter sous un délai de 48 h.

En résumé, le site proDispo est votre intermédiaire pour vous aider à mener à bien vos projets, que ce soit du côté prestataire ou du côté client. Le but de la plateforme est que tout le monde y gagne !

Immobilier et Covid-19

Après plus de trois mois d’arrêt dû à la pandémie de la Covid-19, la vie reprend doucement son cours. Cependant, ces quelques mois de confinement ont entraîné beaucoup de changements qui préoccupent de plus en plus les professionnels de l’immobilier. Quel est l’impact de la crise sanitaire sur le secteur immobilier ? À quoi ressemblera le marché immobilier dans les mois à venir ? Voici les réponses.

Une légère bulle spéculative due à la montée des demandes

La crise de la Covid-19 n’a pas uniquement dérouté l’économie. Elle a également affecté le comportement des consommateurs. Ainsi, contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, le marché immobilier ne faiblira pas à cause de la situation. Les acheteurs se multiplient et certains d’entre eux sont même prêts à augmenter leur budget d’acquisition afin d’avoir plus d’espace. Les recherches sur des plateformes spécialisées proposant des biens immobiliers comme Visite Online sont de plus en plus orientées vers des maisons avec jardin et des appartements en périphérie. Cette augmentation de la demande due aux anticipations exagérées des consommateurs occasionnera une petite bulle spéculative (augmentation anormale des prix) qui atteindra son pic d’ici septembre 2020 selon les prévisions.

secteur immobilier corona

Reprise des chantiers : une opportunité d’emploi pour les artisans

Plus de 70 % des projets immobiliers qui étaient à l’arrêt vont se poursuivre après le déconfinement. Cette reprise des activités est une opportunité pour les artisans qui ont dû être à l’arrêt durant le confinement. Les chantiers qui étaient en pause sont en train d’être terminés et de nouvelles commandes arriveront probablement. Les porteurs de projets souhaitent achever rapidement leur chantier afin de réaliser de bonnes affaires tant que les prix immobiliers sont encore en hausse.

La chute des prix de 20 % d’ici 2021

L’éclatement de la bulle immobilière qui s’installera progressivement en cette période d’après confinement est prévu pour fin 2020. C’est durant cette période que la demande s’estompera de façon brusque avec une offre pourtant grande. Les experts évoquent une baisse des prix de l’ordre de 20 % ou plus. La cause principale de cette chute des prix sera sans doute la prudence des banques. Ces dernières reverront les modalités de prêts et seront plus exigeantes en matière de critères d’éligibilité.

Un retour progressif à la normale

Il est évident que le marché de l’immobilier, à l’instar de nombreux autres secteurs, subira les conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 pendant longtemps. Cependant, après l’éclatement de la bulle spéculative, les prix reviendront progressivement à la normale. Bien entendu, certains investisseurs qui ont contracté un emprunt important juste avant l’éclatement de la bulle pourraient être mis à mal. Selon les spécialistes, il faudra tout de même attendre environ 2 ans après la fin de la Covid-19 pour voir le marché immobilier retrouver son équilibre global. Cela sera également étroitement lié au rythme de la reprise des activités dans d’autres secteurs importants comme celui du tourisme.

Que retenir ? La crise sanitaire de la Covid-19 a un impact important sur tous les domaines d’activités, y compris le secteur de l’immobilier. Avec la fin du confinement, la reprise des projets facilite la tâche aux artisans de la construction. Cependant, le retour à la normale est encore un peu loin parce que les chances qu’une bulle spéculative se forme sont élevées.

Construire une piscine, oui ! Comment s’y prendre et à qui faire appel ?

Les beaux jours sont bel et bien là, et il est bien normal de penser aux mille façons d’en profiter. Si beaucoup de Français ont été séduits par l’aménagement d’une piscine ces dernières années, pourquoi pas vous ? Avant de vous lancer dans la construction, voici un guide pour vous aider à choisir le modèle de piscine adapté à vos besoins et le professionnel à qui confier votre projet.

La piscine d’intérieur, oui, mais avec une véranda !

La piscine intérieure est moins explorée que celle extérieure. Pourtant, elle présente divers avantages beaucoup plus alléchants. On la trouve souvent installée dans une pièce de la maison au rez-de-chaussée, adossée à celle-ci ou dans un lieu à part entière.

Le best-seller en matière de piscine d’intérieur est certainement la piscine couverte par une véranda avec divers modèles : toiture polycarbone, double vitrage, mixte, véranda pour piscine XXL…

Ce modèle haut de gamme permet de profiter d’une baignade et du beau temps sans subir les coups de soleil ou les pluies incessantes. De plus, avec une piscine couverte, vous pouvez profiter de votre bassin toute l’année, sans vous priver, et ce, même en hiver. L’installation de la véranda de piscine est faite selon vos goûts, de façon personnalisée et en fonction de votre résidence.

La piscine d’extérieur : quels modèles ?

Lorsqu’on pense à la piscine, on a toujours cette même image en tête : une belle piscine enterrée qui investit avec élégance un beau jardin verdoyant. La piscine extérieure détient la première place dans le cœur des Français, surtout après les saisons caniculaires de 2018. Plusieurs modèles sont proposés à la clientèle en fonction des besoins et du terrain.

On retrouve notamment la piscine hors-sol plus accessible et peu coûteuse. Certains modèles, comme la piscine gonflable ou autoportante, s’installent aussi facilement. D’autres modèles tubulaires en bois ou en acier sont livrés en kit et peuvent être installés en suivant un manuel.

construire piscine

Vous avez également la piscine creusée ou enterrée qui reste le grand classique de la piscine idéale. Souvent en coque en polyester, à base de panneaux industrialisés ou en béton, la piscine creusée nécessite des semaines, voire des mois de travaux. C’est pourquoi il est impératif de faire appel à un professionnel pour l’installation.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour construire sa piscine ?

La construction d’une piscine relève d’un sérieux travail d’aménagement. Ceci requiert des techniques et des connaissances spécifiques des professionnels dans le domaine.

En effet, avant de commencer les travaux, le professionnel devra effectuer un diagnostic de votre terrain, peu importe le type de piscine que vous souhaitez installer (intérieure, extérieure, hors-sol, semi-enterrée ou enterrée).

Ensuite, bien que vous soyez bon bricoleur, le terrassement de votre terrain nécessite des matériaux adaptés ainsi qu’une grande précision en fonction de la fosse que voulez obtenir. Enfin, seul un professionnel en aménagement peut décider d’un remblai ou d’un drainage pour votre piscine.

Pour une piscine de qualité sans désordre et avec un rendu adapté aux normes, il est préférable de confier votre projet à un professionnel en construction de piscines. Notez tout de même qu’un vrai expert devra vous fournir une garantie décennale ainsi qu’une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Comment restaurer sans dénaturer les volets en bois à l’ancienne ?

Votre projet de rénovation inclut-il la restauration de volets, fenêtres et autres pièces boisées ? Vous vous demandez comment procéder afin de conserver au mieux le cachet de l’ancien ? Quels critères considérer pour le choix de la méthode de décapage la plus appropriée ? Quels sont les atouts et les limites de chaque procédé ? Sablage, décapage chimique, ponçage… Suivez le guide pour une mise au point concernant les différentes techniques qui s’offrent à vous.

Restauration des pièces en bois : l’essentiel

Il faut noter que la beauté des boiseries vient avant tout de la teinte naturelle, propre à chaque essence. Ensuite viennent les motifs uniques dessinés par les veines parcourant la longueur de la pièce. C’est pourquoi il faut choisir la méthode à utiliser avec précaution, afin de conserver le charme naturel des pièces en bois.

Ainsi, commencez par débarrasser les volets de tous les ornements métalliques avant de vous attaquer aux différentes couches de revêtement. L’opération de restauration des volets en bois peut prendre plus ou moins de temps, suivant la nature et le nombre de couches qui recouvrent le bois. Une fois le bois nettoyé entièrement, vous pouvez maintenant appliquer le nouveau vernis ou la nouvelle peinture.

Restauration de volets en bois : qu’en est-il du décapage chimique ?

Si vous restaurez des volets comportant des moulures ou des détails délicats à poncer, privilégiez le décapage chimique. Cette technique met en œuvre des agents chimiques inoffensifs pour le bois. Par contre, les solvants utilisés réagissent directement avec la peinture, le vernis et le mastic. En effet, ces derniers seront dissous ou formeront des plaques qui se détachent d’elles-mêmes. Pour la finition, un léger brossage achève de débarrasser les matériaux recouvrant le bois.

Aussi, le décapage de volets en bois sous forme de gel ou de paillettes de soude doit également prendre en compte la préservation des détails particuliers tels que les moulures. Ainsi, le décapage chimique évite aux détails importants comme les moulures de subir des contraintes mécaniques inutiles. De plus, on arrive plus facilement à un meilleur rendu pour la restauration de volets en bois.

Les décapants chimiques sont disponibles sous forme de gels applicables directement sur les volets. Aussi, les couches de peinture se détachent généralement au bout d’une heure. Prévoyez plusieurs applications suivant le nombre de couches de peinture ou vernis qui recouvrent le bois.

plancher

Par ailleurs, les décapants chimiques dérivés de la soude sont aussi efficaces, mais plus agressifs pour la peau. Il faut également compter un temps d’application plus long, pouvant aller jusqu’à 12 heures.

Le traitement chimique a l’avantage d’être exécuté chez soi ou en atelier. Cependant, comme il s’agit de manipuler des produits chimiques, potentiellement dangereux, préférez les restaurations en atelier. D’ailleurs, en atelier, le décapage chimique consiste à plonger les volets dans un bain de solvant, plus efficace encore. Toute la peinture, le vernis et le mastic se détachent en une seule fois. Il suffit d’un rinçage pour révéler le bois nu semblable à son apparence d’origine.

Toutefois, faites particulièrement attention aux pièces en chêne et en châtaignier. Ce type de bois réagit avec les décapants chimiques en libérant les tanins. Ceci fait ressortir des taches brunes à la surface du bois. Un traitement ultérieur à base d’oxyde oxalique s’avère parfois nécessaire afin d’atténuer cette coloration brune.

Le ponçage manuel pour des volets en bois, comment ça marche ?

Le traitement de surface peut se faire à l’ancienne par un ponçage manuel progressif. Utilisez du papier abrasif à gros grains, de l’ordre de 60 à 100, pour enlever les couches supérieures de vernis, de mastic ou de peinture.

Vous pouvez ensuite entamer la finition avec du papier à grains fins, de 150 à 180. Avant de retrouver la patine d’origine de votre volet en bois, plusieurs passages sont souvent nécessaires. Cette technique douce ne détériore pas le matériau durant la restauration.

Cependant, elle s’avère fastidieuse et convient aux petites surfaces uniquement. Pour les surfaces plus importantes, il faudra s’aider d’une ponceuse électrique qui s’avère plus agressive en soi.

Par ailleurs, la méthode du ponçage révèle ses limites dès lors qu’il s’agit de s’attaquer à des pièces en bois plus élaborées. Effectivement, vous pouvez rencontrer des difficultés pour le ponçage des persiennes, par exemple. Comme les interstices sont étroits et difficiles à accéder, il faut beaucoup de temps pour venir à bout des nombreuses lames.

Le décapage des volets en bois par sablage

Le décapage par sablage est aussi très fréquent dans la restauration d’œuvres anciennes. Pour les volets en bois, l’aérogommage représente l’alternative la moins destructrice. Il s’agit d’un procédé de sablage à basse pression. Le matériel abrasif est projeté sur la surface en bois à une pression moins élevée que le sablage ordinaire. Par conséquent, le décapage devient plus lent.

Il faut noter que le matériel abrasif doit être adapté au support. Ainsi, privilégiez les matières végétales comme les noix et graines broyées. Ce type de projectile s’attaque efficacement aux revêtements, mais préserve l’apparence naturelle du bois.

Certains bois résistent mieux que d’autres à ce type de décapage. Les bois exotiques plus durs présenteront un meilleur état de surface alors que les bois tendres comme le pin supportent moins bien le sablage. Le sapin et le pin devront donc être poncés soigneusement avant peinture.

Par ailleurs, les lances de sablage offrent une bonne maniabilité. Elles permettent notamment d’atteindre efficacement les parties habituellement inaccessibles des volets persiennes.

En règle générale, le sablage est effectué par un professionnel qui dispose de l’équipement nécessaire : lance, compresseur, extracteur, etc. Il dispose aussi des protections requises pour préserver la santé des intervenants : masques, combinaison, gants, protections auditives, etc.

Il faut savoir que les opérations de sablage dégagent beaucoup de poussière. Dans le cas de vieilles peintures, le taux de plomb contenu dans la poussière représente un danger réel. Voilà pourquoi elles doivent être réalisées dans un milieu contrôlé et l’opérateur doit se protéger de la tête aux pieds.

Pour l’aérogommage en particulier, l’opération se fait à basse pression et génère moins de poussière que le sablage ordinaire. Par ailleurs, l’abrasif végétal utilisé a l’avantage d’être biodégradable.

Comment créer une salle de spectacles moderne ?

La réussite des événements dépend en grande partie des atouts de la salle de spectacle. Si vous voulez investir dans une salle de spectacle, il est important de penser l’aménagement des lieux pour offrir un service de qualité à la fois aux acteurs du secteur événementiel et au public. Une fois que vous avez trouvé une salle bien localisée, que faire pour qu’elle devienne un espace événementiel avec une ambiance moderne, attractive et originale ? Voici quelques conseils qui vous aideront à créer une salle de spectacle moderne et inoubliable.

Faire un état des lieux et se projeter

L’état des lieux est indispensable pour connaître les caractéristiques de votre future salle de spectacle. Vous pourrez ainsi faire une décoration sur mesure selon l’agencement, la taille et la forme de la salle. Il faut prendre en compte tous les éléments suivants :

  • Le nombre de fenêtres ;
  • La condition du sol ;
  • L’état des murs de la salle ;
  • La hauteur du plafond ;
  • L’emplacement des prises d’alimentation…

Cela vous permettra de corriger les défauts par la suite ou de mettre en avant les particularités de la salle. Pensez à prendre des photos des lieux sous toutes ses facettes et essayez de vous projeter en imaginant le style d’aménagement qui sera parfait pour un tel endroit.

spectacle moderne

Plusieurs éléments sont incontournables dans la création d’une salle de spectacle moderne. Les couleurs doivent être choisies en respectant les types de spectacles qui y seront organisés. Les éléments comme la décoration du plafond et l’éclairage, et la qualité du son jouent également des rôles importants.

Un plafond miroir

Pour votre salle de spectacle, opter pour un plafond miroir offre une garantie d’obtenir le look moderne que vous recherchez. C’est le décor idéal pour sublimer vos événements. Il est recommandé de les faire poser grâce à la technique de plafond mirolege. Vous pourrez bénéficier d’un pouvoir réfléchissant supérieur à celui d’un miroir en verre ! Le plafond mirolege est léger (mois de 2kg/m²), avec une épaisseur comprise entre 27 mm et 45 mm, selon les sections du cadre.

Il est composé d’un film miroir en Mylar, monté sur un profil en aluminium et passé au four. Un film noir en PVC est ajouté sur l’envers pour éviter les retours de lumière, la poussière et les vibrations au film miroir. Pour votre salle de spectacle, vous avez le choix entre diverses formes à disposer au-dessus de la scène ou du public : des disques, des ellipses, des rectangles, des triangles... Pour choisir les bonnes dimensions des plaques à installer, des artisans spécialistes du plafond tendu pourront vous aider selon la configuration du plafond de la salle.

L’éclairage

L’éclairage de votre salle de spectacle va définir l’ambiance et le ton des événements qui y seront organisés. Trouvez des lumières colorées qui cadreront bien à votre thème. Des éclairages de couleur bleue, violette ou rouge conviennent généralement pour des soirées ou des cérémonies. Pour les conférences ou des événements plus formels, le jaune et le blanc seront plus adaptés.

Il existe une multitude de formes d’éclairages, selon le type d’effet que vous souhaitez créer. Les gobos sont souvent utilisés pour projeter des motifs sur les murs ou le plafond. Des figures géométriques ou des motifs floraux donneront une ambiance plus électrique ou romantique à votre salle de spectacle.

Dans le cas d’une assemblée ou d’une conférence, ces gobos peuvent diffuser le logo ou le slogan de l’entreprise. Les spectateurs en seront assurément impressionnés. Le projecteur quant à lui servira à atteindre divers objectifs : une méthode d’éclairage traditionnel consiste à l’utiliser pour illuminer toute la scène ou seulement l’intervenant (poursuite). Enfin, vous pourrez utiliser les spots pour éclairer des centres de table, les murs ou des décorations en particulier. Ces types d’éclairages sont très pratiques pour attirer l’attention sur ce que les gens doivent remarquer.

Lorsque des centaines de personnes doivent participer à un événement dans votre salle de spectacles, avec une ou quelques personnes sur la scène, il est intéressant de disposer des écrans dans toute la salle. Tous vos invités pourront ainsi mieux voir ce qui se passe sur la scène. Les écrans sont également utiles pour diffuser des visuels servant à maintenir l’intérêt du public. Pour les grandes assemblées ou les conférences, il est judicieux d’installer un écran LED en arrière-plan ou un projecteur pour la diffusion de présentations et la projection des logos.

salle de spectacle

La sonorisation

Pour la sonorisation, vous aurez besoin d’amplificateurs, de micros et d’enceintes pour la clarté du son. Veillez à choisir des équipements adaptés en tenant compte de critères tels que la taille de la salle, sa capacité d’accueil, les objectifs des événements… Si vous devez accueillir de grandes manifestations avec des enjeux importants, il est judicieux de demander les services d’une équipe de professionnels pour gérer les aspects audiovisuels.

Pour assurer le bon déroulement des événements organisés dans votre salle de spectacles, prévoyez toujours des répétitions et une balance quelques jours avant le jour J. Plus tôt vous ferez la répétition, plus vous aurez du temps pour régler tous les problèmes constatés. Vous serez alors moins stressé le jour J. Pendant la répétition, disposez des personnes dans toute la salle, afin de vérifier si tout le monde vous entend clairement quand vous utilisez le micro. C’est à ce moment que vous pourrez régler le volume adéquat. Veillez à ce que le volume ne soit pas trop élevé. Vous créerez une ambiance moins stridente dans votre salle de spectacle.

Profitez-en pour tester le bon fonctionnement du système d’éclairage. Vous ne voudriez pas avoir des fusibles grillés ou un projecteur trop éblouissant durant les spectacles. Faites les réglages de façon précise pour être sûr de diffuser des visuels bien clairs aux participants. Une salle de spectacles bien préparée, avec de l’importance accordée aux détails, donnera du prestige à vos événements. Les invités seront impressionnés et en garderont un souvenir inoubliable. C’est pourquoi la vérification de l’éclairage et du son doit être au centre de vos priorités.

Pour créer une salle de spectacles moderne et attractive, la première étape est de trouver l’emplacement qui correspond à votre projet. Vous pourrez ensuite faire un plan d’aménagement et optimiser la décoration, grâce à un état des lieux des caractéristiques du bâtiment. Un plafond bien décoré, des éclairages adaptés et des équipements audiovisuels de qualité sont les principaux éléments à considérer pour obtenir un résultat satisfaisant.

Rénovation du centre-ville : sécuriser les chantiers ?

La sécurité est très importante dans le domaine du BTP. Pour cela, des équipements comme les filets de protection et de sécurité s’avèrent très incontournables lors des travaux sur les chantiers. Ils interviennent dans la protection collective des travailleurs et dans l’anticipation des risques de chute. Leur usage et leur installation doivent être conformes aux normes en vigueur. Voulez-vous en savoir plus ? Cet article offre des informations pratiques sur les normes à respecter pour la sécurisation des chantiers avec des filets de qualité.

Normes en vigueur sur les filets de sécurité

En 2018, les chutes de hauteur ont fait 49 morts en France et on a enregistré 318 accidents de travail dont elles sont responsables. Elles sont donc une des causes les plus importantes d’accidents dans le secteur du BTP. C’est la raison pour laquelle les filets de protection doivent être utilisés, mais ils doivent avoir certaines caractéristiques pour être efficaces.

C’est la norme française NF EN 1263 de février 2015 qui indique les prescriptions et exigences relatives aux filets de sécurité utilisés dans les Bâtiments et Travaux Publics (BTP). Elle s’applique aussi bien aux filets de sécurité qu’aux accessoires utilisés pour la protection contre les chutes de hauteur. Ces différentes indications permettent aux acteurs des BTP d’en savoir plus sur les filets made in France et leur fiabilité.

renovation chantierCette norme comprend deux parties:

  • La NF EN 1263-1 (Équipements temporaires de chantiers – Filets de sécurité – Partie 1 : exigences de sécurité, méthodes d’essai) ;
  • La NF EN 1263-2 (Équipements temporaires de chantiers – Filets de sécurité – Partie 2 : exigences de sécurité concernant les limites de montage).

La norme NF EN 1263-1 est basée sur les caractéristiques de performance des fibres de polypropylène et de polyamide. Ces derniers sont les matériaux les plus couramment utilisés pour fabriquer les filets. Leurs performances mécaniques ne doivent pas diminuer de manière drastique si la valeur de la température ambiante se situe entre -10 °C et 40 °C. La norme française NF EN 1263-2 spécifie quant à elle les exigences pour l’installation des filets de sécurité.

Catégorisation des filets de sécurité selon la norme

Les filets sont regroupés en 4 catégories en tenant compte des longueurs maximales des mailles et de l’énergie à la rupture minimale :

  • Classe A1 (mailles de 60 mm maximum et énergie à la rupture minimale de 2,3 kJ/M) ;
  • Classe B1 (mailles de 60 mm maximum et énergie à la rupture minimale de 4,4 kJ/M) ;
  • Classe A2 (maille de 100 mm maximum et énergie à la rupture minimale de 2,3 kJ/M);
  • Classe B2 (maille de 100 mm maximum et énergie à la rupture minimale de 4,4 kJ/M);

Les systèmes des filets de sécurité

La norme spécifie également 4 systèmes de protection. Il y a :

  • Le système S (filets de sécurité avec ralingue périphérique) ;
  • Le système T (filets de sécurité fixés sur des consoles pour un usage horizontal) ;
  • Le système U (filets de sécurité fixés sur une structure porteuse pour un usage vertical) ;
  • Le système V (filets de sécurité avec ralingue fixée sur un support de type gibet) ;

Pour installer les filets sur votre chantier, il est impératif de définir préalablement vos besoins et les contraintes liées à la structure sur laquelle ils seront fixés. Il faudra donc établir un plan de protection qui décrit les différentes méthodes de contrôle ou de réduction du risque de chute sur le lieu de travail. Ainsi, l’environnement immédiat et la nature du chantier détermineront si les filets peuvent être utilisés pour avoir une protection contre les chutes.

Quelles sont les obligations à respecter pour l’installation du filet de sécurité ?

Pour l’installation des filets, la norme NF EN 1263-1 indique qu’il faut impérativement :

  • Diminuer considérablement la hauteur de chute qui ne doit pas dépasser 3 mètres ;
  • Étirer le filet ;
  • Laisser une bonne distance en bas du filet ;
  • L’espace vide entre le filet et la structure doit être moins de 100 mm, pour qu’un corps humain ne puisse pas y passer.

renovation securite chantier

Les techniques de fixation des filets

Deux techniques de fixation sont recommandées pour accrocher les filets de sécurité. La première est celle de l’accrochage direct sur l’ossature. Pour cette méthode, les points d’ancrage doivent être résistants et espacés en tenant compte des directives du fabricant.

La seconde technique est l’accrochage par câble métallique solidaire de l’ossature. Avec un diamètre supérieur à 12 mm, le câble doit être libre de glisser sur les points d’accrochage à l’ossature.

Différentes offres pour les filets de sécurité dans le secteur du BTP

Il existe une grande variété de filets qui respectent les normes, que vous pouvez choisir d’utiliser sur les chantiers de BTP, pour une rénovation ou d’autres travaux.

Les filets garde-corps et périphériques

Ces filets de sécurité offrent une bonne protection aux ouvriers sur un chantier en hauteur (sur une terrasse, une toiture ou un échafaudage par exemple). Les filets de sécurité garde-corps n’empêchent pas la chute ou la glissade. Cependant, ils sont très utiles pour éviter les conséquences désastreuses d’une glissade en arrêtant la chute en hauteur. Ainsi, l’ouvrier ne heurtera pas le sol.

Les filets de sécurité et protection avec d’autres fonctions

Les filets ont la capacité de remplir d’autres fonctions. Vous pourrez choisir les :

  • Filets anti-chute homme (posés horizontalement, ils sont utilisés de manière préventive pour empêcher la chute d’un ouvrier, mais aussi pour secourir une personne en cas de chute accidentelle) ;
  • Filets doublés pare-gravats (utilisés contre les chutes d’outils, les chutes de débris ou de gravats, ils ont une doublure en micro-mailles qui est efficace pour retenir de tout petits objets) ;
  • Filets pour contrepoids de grue (installés sur la grue, ils sont utilisés pour sécuriser la zone de travail au moment où elle est déplacée et protéger les piétons).

Vous pouvez aussi commander des filets sur mesure dont les dimensions et fonctions dépendent de vos besoins spécifiques. Vous pouvez choisir des modèles en nylon pour les chantiers périlleux ou difficiles d’accès comme : les châteaux d’eau, les ponts, les monuments et d’autres édifices très élevés.

Que retenir au final sur les filets de protection ? Les risques de chutes de hauteur sont réels et on ne peut les banaliser. Pour mener à terme vos chantiers de rénovation sans déplorer des accidents qui parfois sont mortels, il faut sécuriser les zones de travail avec des filets de protection de qualité. Faites vos achats chez un fournisseur fiable qui respecte les normes de conception. Tenez également compte des recommandations légales qui concernent l’installation des filets de sécurité.

Source chiffre

http://www.var.gouv.fr/prevention-des-accidents-du-travail-lies-aux-a7801.html

Stores intérieurs ou extérieurs, que faut-il choisir ?

Les stores sont des alliés redoutables en matière de protection contre le soleil. En équiper sa maison est avant tout une question de confort, mais aussi d’esthétique. Plus qu’un système de protection, les stores peuvent également être considérés comme des éléments de décoration, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Quelles différences y a-t-il entre les stores intérieurs et extérieurs ? Pour lesquels opter ?

De premier abord, on pourrait croire que les stores intérieurs et extérieurs sont les mêmes, toutefois, chacun à son propre rôle. Le premier sert principalement à se protéger du soleil tandis que le second est surtout utilisé à des fins décoratives.

Store extérieur ou intérieur : quels sont vos objectifs ?

L’installation d’un objet particulier dans une maison est une réponse à une envie ou un besoin. Bien que la pose d’un store ne soit pas un gros travail, le choix du modèle n’est pas à prendre à la légère. Avant d’acheter des stores, posez-vous les bonnes questions.

Pourquoi en avez-vous besoin ? Votre objectif est-il de décorer la maison ou de vous protéger du soleil ? Quel type de store est le plus adéquat ? Convient-il à votre habitation ? Pour avoir les meilleurs conseils en la matière, trouver un installateur de stores est plus que recommandé. Son expertise vous permettra de déterminer le type de store à acquérir selon vos besoins.

Pourquoi opter pour des stores extérieurs ?

Les stores extérieurs se déclinent en mille et une formes. Adaptés aussi bien aux fenêtres qu’au jardin, au balcon ou à la terrasse, ils sont faits pour répondre à vos envies. Grâce à leur armature mobile, ils peuvent être installés dans tous les coins de votre espace extérieur. Il s’agit ici de stores mobiles, les fixes sont plutôt préconisés pour les commerces et ne donnent aucune possibilité d’ajustement.

interieur choisir stores

Le store banne

Le store banne est de loin la star de sa catégorie. Se présentant comme une petite toiture, il s’installe parfaitement bien sur les terrasses, au balcon ou même au bord de la piscine. Il peut se plier et se déplier facilement grâce à une manivelle ou un cordon. Le store banne apportera une touche décorative à votre extérieur.

Le brise-soleil orientable

Doté de lames amovibles, le brise-soleil orientable permet de réduire les rayons du soleil selon leur ouverture et leur orientation. Vous aurez ainsi la possibilité d’orienter la lumière sans pour autant recevoir de plein fouet la chaleur. Le brise-soleil orientable se marie avec une décoration contemporaine et design.

Le store de véranda

Destiné à éviter l’effet de serre, le store pour véranda couvre entièrement la toiture ou la façade vitrée de cette pièce à vivre. En jouant un rôle d’isolant thermique, il procure une température ambiante tout au long de l’année.

Le store vertical

La simplicité est le principal atout du store vertical. Au design sobre, il est très pratique pour les fenêtres et leur donne un rendu esthétique, grâce à sa gamme de coloris très large. Son installation ne gêne en rien l’utilisation des volets. Par ailleurs, il joue un rôle de bouclier thermique en bloquant la chaleur.

Les stores d’intérieur, quel intérêt ?

Chaque store d’intérieur a sa spécificité. De ce fait, ils ne s’adaptent pas tous partout. Certains modèles sont à privilégier selon qu’ils soient destinés à tamiser la lumière, à isoler une pièce ou à protéger des rayons UV.

Le store enrouleur

Simple à manipuler, le store enrouleur peut se fixer aussi bien sur le plafond, le mur ou les parties mobiles de la fenêtre. Il offre un design épuré, mais s’adapte facilement aux lignes décoratives de votre pièce grâce à la palette de couleur de sa toile. Le store enrouleur permet de régler la diffusion de la lumière dans une pièce. Il peut la tamiser ou la bloquer selon le matériau utilisé.

interieur exterieur choisir store

Le store vénitien

S’il est un store intérieur robuste, c’est bien le store vénitien. En manipulant les lames horizontales, vous obtiendrez le degré de luminosité et d’ombrage souhaité. La présence du frein autobloquant donne la possibilité d’arrêter le store à n’importe quelle hauteur.

Il présente néanmoins quelques désavantages selon le matériau utilisé. Contrairement à l’aluminium, qui est résistant et facile à entretenir, le bois et le PVC perdent vite leur esthétisme.

Le store bateau

Se rapprochant de la fonction des rideaux, le store bateau est idéal pour les chambres. Fait en tissu, son tablier est composé de plis plats qui se replient vers le haut. Au niveau esthétique, il peut satisfaire tous les goûts avec les différents modèles et les motifs sur les tissus.

Le store californien

Le store californien, aussi appelé store à bandes verticales, est composé de lames suspendues verticalement. Il assure de multiples fonctions, dont l’isolation est la plus importante. Un rôle entièrement assuré par ses lames. Ces dernières lui procurent par ailleurs un design avéré qui s’inscrit dans un code de modernité.

Le store moustiquaire

En période estivale, la tentation d’ouvrir les fenêtres et volets n’est jamais loin. Les insectes en profitent pourtant pour se faufiler à l’intérieur de la maison. Grâce au store moustiquaire, vous en serez épargné. Les modèles avec des tissus traités permettent de se protéger des rayons solaires.

Le store occultant

Si de plus en plus de logements modernes optent pour le store occultant, c’est parce qu’il allie élégance et praticité. Son imperméabilité à la lumière dépend essentiellement de l’opacité de son tissu. Idéal pour les chambres à coucher, il permet d’être dans l’obscurité totale. En dépit du fait qu’il transfère les chaleurs, le store occultant résiste à l’humidité et dispose de qualité antistatique.

Le store japonais

Se tourner vers le store japonais est très courant quand on veut séparer des pièces. Sous cet angle, il est utilisé à titre purement décoratif. Mais si le choix de la matière le permet, il peut aussi assurer une protection thermique. Installé sur une baie vitrée, il est préférable d’opter pour une matière légèrement occultante.

Quels revêtements de sol pour quelles surfaces ?

Parmi tous les revêtements de sol disponibles sur le marché, la résine représente une solution durable, pérenne et sûre pour toutes les applications dans les secteurs de l’industrie, de la production alimentaire et de l’industrie pharmaceutique. Elle est également idéale pour le revêtement du sol des commerces de détail, des usines automobiles et autres. Résistants à l’usure, faciles à entretenir et proposant des propriétés hygiéniques et antidérapantes, les sols conçus en résine répondent parfaitement aux inquiétudes courantes en termes de santé et de protection, tout en offrant un bel aspect que vous pouvez personnaliser à votre guise. Quels sont donc les différents types de revêtements en résine et à quelles surfaces conviennent-ils ?

Sols en résine : l’époxy et le polyuréthane pour résister aux conditions extrêmes

Le sol en résine époxy

Il s’agit du revêtement de sol industriel en résine le plus répandu sur le marché et surtout le plus utilisé. La résine époxy est un matériau thermodurcissable qui offre la performance et la durabilité d’un sol en résine. Il constitue le meilleur choix à faire pour l’installation d’un revêtement de sol conducteur d’électricité. Pour sa mise en place, il est important de choisir un professionnel compétent et expérimenté tel que l’entreprise RTSO spécialisée dans la pose de revêtement de sol industriel en résine.

Toutefois, sachez que si un plancher en résine époxy est endommagé, il doit être intégralement remplacé. Et puisque le durcissement prendra du temps, comme pour tous les revêtements de sol en résine, il est important de bien planifier ce remplacement pour éviter un ralentissement des activités de l’entreprise.

revetement sol entreprise interieur

Le sol en résine polyuréthane

Les sols en résine polyuréthane offrent une parfaite résistance aux chocs, à l’abrasion et à l’usure sous l’action de produits chimiques. Toutefois, le principal avantage du sol en résine PU est sa grande résistance à la chaleur directe et aux températures très élevées. Il est donc idéal pour les locaux d’une boulangerie, dans les pièces accueillant des fours et dans celles où les chariots chauds contenant du pain sont envoyés pour que le pain refroidisse.

Autres sols en résine pour les milieux professionnels

Le sol en résine PMMA

Le sol en résine PMMA est conçu avec du polyméthacrylate de méthyle, une résine synthétique, encore connue sous le nom de « verre acrylique » ou d’acrylique. Ce matériau est aussi utilisé pour la fabrication des produits tels que le plexiglas, le perspex et la lucite. Classé dans la catégorie des résines thermoplastiques, le sol en résine PMMA peut être personnalisé pour des besoins industriels bien déterminés, tels que la résistance électrique, la résistance aux produits chimiques ou encore la résistance aux glissements.

Le sol en résine quartz color

Le sol en résine quartz color est composé d’une résine de grains de sable colorés et reliés entre eux par de l’époxy. Ce type de sol est plébiscité par les professionnels en raison de sa qualité et de sa longévité.

Le plancher en résine quartz color est généralement utilisé pour le revêtement de sol des garages, des cuisines ou de tout autre milieu où de l’eau et des liquides peuvent rendre le sol glissant. En jouant sur la taille du grain de sable, il est très facile de le rendre antidérapant.

Travaux : pourquoi faire appel à un architecte ?

Vous pensez réaliser des travaux de rénovation dans votre maison ? Vous envisagez de réhabiliter un bâtiment ou de construire un logement collectif ? L’avis d’un expert reste toujours utile pour parer à toutes les éventuelles dépenses liées aux travaux. Du choix des matériaux utilisés à l’agencement de la maison, un architecte peut vous accompagner tout au long de votre projet immobilier.

Faire appel à un architecte : dans quels cas ?

Beaucoup pensent que les services d’un architecte coûtent cher. De ce fait, seulement quelques-uns décident de confier leurs travaux à ce prestataire, en raison des éventuelles contraintes budgétaires. Pourtant, le recours à un professionnel, que ce soit un architecte d’intérieur ou d’extérieur, est obligatoire, selon quelques critères.

En effet, si la surface de votre maison dépasse les 170 m² ou que l’extension de la maison atteint cette dimension, vous devez impérativement engager un architecte. En revanche, si votre maison est moins étendue, l’intervention d’un architecte n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée.

Architecte : la possibilité d’anticiper le coût total des travaux

Étant un expert dans son domaine, l’architecte peut vous fournir un plan détaillé de votre future maison, selon vos besoins et recommandations. Si ses prestations se cantonnent aux conseils, le maître d’ouvrage ou de chantier fera alors en sorte que les plans élaborés par ses soins soient respectés au détail près. Notez néanmoins que gérer un chantier est tout à fait dans les cordes d’un architecte.

Ainsi, qu’il s’agisse de réhabiliter un bâtiment, d’analyser la structure d’une maison, d’aménager des espaces, de décorer un habitat ou tout simplement de choisir les matériaux adéquats, l’intervention d’un architecte reste capitale. Grâce aux plans détaillés réalisés par ses soins, vous pouvez connaître avec précision les charges ainsi que le budget total des travaux.

En quoi connaître les imprévus de chantier est-il avantageux ? Tout simplement, car ces derniers constituent les principales causes des dépassements de coût pendant les travaux de construction et/ou de rénovation.

D’où la nécessité de l’avis éclairé d’un architecte, depuis la genèse de votre projet jusqu’à sa réception. Vous éviterez de réaliser des gymnastiques budgétaires incroyables en raison des mauvaises surprises en cours de route.

Travaux : la constitution d’une équipe de professionnels du bâtiment

Lorsque vous faites appel à un architecte pour concrétiser vos projets de chantier, vous devez choisir les tâches auxquelles vous souhaitez que votre architecte prenne part. Dans le cas d’une maîtrise d’ouvrage complète, votre artisan va :

  • vous fournir le plan détaillé de votre futur habitat,
  • entamer toutes les démarches administratives nécessaires (incluant le dépôt de permis de construire),
  • constituer une équipe de professionnels pour assurer le bon fonctionnement du chantier.

Son objectif ? Mettre à votre disposition les meilleurs artisans à même de donner vie à votre projet de construction, de rénovation ou d’extension.

À titre de rappel, un dossier monté par un architecte a plus de chance d’obtenir une subvention ou un financement auprès des différents services d’aide, dont l’ANAH.

Autre point : pour trouver le bon architecte, l’idéal est de vous adresser à l’ordre des architectes. Tous les professionnels certifiés y sont répertoriés.

Comment choisir son abri de piscine : Solutions, modèles et coûts

Comment choisir son abri de piscine ?

 

Si voulez profiter des plaisirs apportés par une piscine extérieure en toute sécurité et l’entretenir au mieux, l’abri de piscine est un élément indispensable.

L’intérêt d’un abri de piscine est de protéger votre piscine enterrée ou semi-enterrée des intempéries et de la pollution, de prolonger la saison des baignades ou encore de sécuriser son accès selon la norme NF P90-309. Composé d’une structure et de parois vitrées, il peut être réalisé en aluminium, en bois ou en acier. L’aluminium étant un bon compromis entre la robustesse de l’acier et le charme du bois qui nécessite quant à lui un entretien plus régulier. Les parois de l’abri seront constituées de verre, de polycarbonate, de plexiglas, de PVC ou de résine. En protégeant le bassin et la qualité de son eau, l’abri de piscine aide également à augmenter la température à l’intérieur et à préserver l’évaporation de l’eau.

Abri de piscine : quelle hauteur et quelle forme choisir ?

Selon vos envies et vos besoins, vous pourrez choisir parmi un large choix de hauteurs, de formes ou d’ouvertures pour votre abri de piscine.

La hauteur de l’abri conditionnera son intégration et son accès. Les modèles d’abris bas ne dépassent pas un mètre de hauteur et s’intègrent plus facilement au paysage environnant, ils sont néanmoins peu pratiques pour circuler autours du bassin. Un abri haut est compris entre 1,90 et plus de 3 mètres de haut, il aura l’avantage de protéger la circulation autour des abords du bassin. L’abri de piscine semi-haut sera pour sa part un compromis en mesurant entre 1,2 et 1,8 mètres.

La forme de l’abri est un choix esthétique : il peut-être droit, à pans coupés ou en forme de dôme. L’abri droit est plus classique avec sa forme rectangulaire, le pan coupé au niveau des angles est plus élégant et le dôme aura pour lui l’avantage de combiner l’élégance et une meilleure résistance.

L’ouverture de l’abri peut être fixe et généralement nécessiter un permis de construire ou être partiellement voire totalement ouverte. Un abri complètement amovible est composé de modules légers et peut se déplacer facilement à côté du bassin. Un abri ouvrant de manière coulissante ou télescopique découvrira pour sa part partiellement ou complètement le bassin. La motorisation du mécanisme apportera un confort non négligeable si vous en avez les moyens.

Critères pour bien choisir son abri de piscine

Pour bien choisir son abri de piscine, il y a quelques critères et règles administratives à respecter. Loin d’être un obstacle, l’abri doit être facile à manipuler et à entretenir. Il est notamment conseillé de nettoyer régulièrement les parois et la structure et de prévoir une bonne ventilation afin d’éviter la formation de condensation à l’intérieur.

Les règles administratives régissant la construction d’un bassin ne s’appliquent que si la surface est supérieure à 10 m², hors zone protégée. Si la surface est comprise entre 10 et 100 m² et la hauteur de l’abri inférieure à 1,8 m, il faut réaliser une déclaration préalable de travaux. Un permis de construire sera nécessaire si la hauteur est supérieure à 1,8 m. Pour finir, si la surface de la piscine est supérieure à 100 m², il faudra demander un permis de construire.

Selon vos choix et besoins, réaliser un l’abri de piscine vous coûtera entre 2 500 et 11 000 euros. Les modèles hauts sont les plus chers et nécessiteront entre 5 000 et 20 000 euros.

Pourquoi faire appel à une entreprise de menuiserie à Nancy et sa région ?

Vous projetez de construire ou de rénover votre maison sur Nancy ou sa région ? Tous les travaux, qu’ils soient volumineux ou non, sont importants. Ils garantissent un rendu impeccable. Même si vous appréciez le bricolage et la menuiserie, il vaut mieux confier le chantier à des professionnels. Voici les points importants qui montrent l’importance d’une entreprise de menuiserie professionnelle dans les travaux de rénovation et de construction.

Choisir un menuisier professionnel sur Nancy et sa région

Le marché immobilier a largement été revu à la baisse depuis l’année précédente, et ce, en raison de plusieurs causes en chaîne après 2017. En effet, depuis la baisse du prêt à taux zéro, les nouveaux chantiers connaissent un grand ralenti. Les statistiques font état d’une baisse de 15 % du nombre de constructions de maison individuelle dans la région de Lorraine.

Quoi qu’il en soit, on constate que Nancy fait toujours partie des localités les plus prisées, après Metz. Plus de 30,7 % des demandes d’achat de maison ou de terrain se concentrent sur cette grande ville. De ce fait, les professionnels du bâtiment, notamment les menuisiers, sont à votre disposition pour mettre en route un nouveau chantier, que ce soit pour une habitation ou un investissement.

En vous adressant à une entreprise spécialisée en menuiserie à Nancy, vous ne bénéficiez pas seulement d’une main-d’œuvre de qualité. Vous avez aussi l’avantage de vous faire accompagner depuis la genèse de la construction jusqu’aux différentes finitions. Bien évidemment, cela concerne les travaux de menuiserie d’extérieur et d’intérieur.

menuiserie entreprise

Les travaux de menuiserie pour une construction neuve

Contrairement à ce que la majorité des personnes pensent, la menuiserie ne concerne pas seulement les ouvertures (fenêtres, portes…). Elle touche aussi d’autres domaines. En quelques lignes, découvrez les travaux de menuiserie nécessaires dans le cadre d’un projet de construction neuve.

Les travaux de menuiserie extérieure

On entend par travaux de menuiserie extérieure l’ensemble des travaux qui assurent l’isolation et la sécurité de la maison. Autrement dit, fabriquer des menuiseries extérieures revient à réaliser des portes d’entrée, des portes de garage, des fenêtres ainsi que des portails.

Notons aussi que la menuiserie ne consiste pas seulement en un travail du bois. Elle concerne tous les matériaux permettant une sécurité optimale des ouvertures. On note les vitres, l’aluminium, le PVC, le métal, etc.

Il en est de même pour les fenêtres, les portes-fenêtres, les volets et les stores, ainsi que les différents éléments des ouvertures (auvents, marquises…). La pose et l’installation de ces éléments ne doivent se faire que par un menuisier professionnel.

L’ouvrage doit assurer une parfaite isolation pour réduire au maximum le pourcentage de déperdition énergétique. De ce fait, le professionnel va choisir les bons matériaux à utiliser afin de respecter les normes d’isolation et d’étanchéité.

Les travaux de menuiserie détachés ou non à la maison

Lorsqu’on parle de travaux de menuiserie extérieure, on parle également des travaux associés à l’habitation. Cela inclut les nouvelles installations facultatives qui ajoutent une plus-value à la maison. On entend par là l’installation des tonnelles et des pergolas, qui nécessitent naturellement l’intervention d’un artisan menuisier professionnel.

En effet, ces abris de terrasse, accolés ou indépendants de la maison, peuvent se décliner en différents modèles et formats.

Autres travaux à confier à un professionnel en menuiserie : l’installation des balcons, des vérandas, des garde-corps, des balustrades et des terrasses en bois.

Ainsi, avant de vous adresser à un menuisier, vous devez déterminer vos principaux besoins en termes d’installation extérieure.

Les travaux de menuiserie intérieure

Puisque votre objectif est de construire une nouvelle maison, il faudra tout créer du début jusqu’à fin. Autrement dit, en compagnie du professionnel, vous devez identifier exactement ce que vous voulez en matière de travaux de menuiserie intérieure. Ces tâches concernent notamment la fabrication des portes intérieures. Elles se déclinent aussi en plusieurs modèles et matières.

Parmi les modèles de porte intérieure, les plus plébiscités figurent :

  • les portes battantes,
  • les portes pivotantes,
  • les portes coulissantes à galandage,
  • les portes pliantes.

Notez que le choix dépendra essentiellement de l’agencement de votre maison.

Les grands travaux de menuiserie intérieure portent également sur la fabrication d’escalier. Il convient de préciser que cette tâche est soumise à des normes de sécurité bien spécifiques, d’où l’importance de recourir aux services d’un menuisier professionnel. L’installation, quant à elle, peut être en bois, en acier ou en béton, selon le style de la maison.

Les travaux de menuiserie pour une rénovation

Si vous comptez rénover votre maison, vous devez travailler avec un architecte afin d’obtenir un résultat à la hauteur de vos souhaits. Il vous conseillera sur les différents types d’aménagements à entreprendre dans votre maison. Le menuisier, quant à lui, vous dirigera vers les types de travaux à réaliser. Il peut même vous conseiller dans le choix des matériaux.

Les travaux d’agencement

Le menuisier professionnel est souvent amené à effectuer des travaux d’agencement dans le cadre d’un projet de rénovation de maison. Sa mission consiste surtout à trouver des solutions novatrices pour optimiser votre espace. Création de mezzanine, fabrication et pose de cloison sèche, cloisonnement des pièces… Il existe différentes possibilités.

menuiserie nancy

Les travaux d’aménagement

En principe, les travaux d’aménagement vont de pair avec les travaux de construction neuve et de rénovation. C’est pourquoi les compétences d’un menuisier s’avèrent très utiles.

Toujours dans l’optique d’optimiser et de réduire les espaces perdus de votre maison, un professionnel en menuiserie sera appelé à trouver différentes solutions d’aménagement.

Les plus fréquentes portent sur la fabrication et l’installation de meuble de rangement sur mesure. On note :

  • la fabrication de meubles de cuisine et d’étagère,
  • la création d’une bibliothèque,
  • la fabrication et l’installation de dressing,
  • la création de rangement de salle de bain.

Vous le constaterez assez rapidement, tous ces travaux constituent une solution esthétique et à la fois gain de place.

Entreprise de climatisation paris Les Bons Artisans

L’entreprise de climatisation Paris Les Bons Artisans

Savez-vous comment se déroule la journée type d’un technicien dans une entreprise de climatisation à Paris ?

Le métier de la climatisation recouvre différentes fonctions relatives aux installations de climatisation bien sûr, mais également tout ce qui concerne les systèmes frigorifiques ou encore les pompes à chaleur. Prenons par exemple l’entreprise de climatisation paris Les Bons Artisans. Elle regroupe des professionnels qualifiés dans les domaines de la climatisation, du chauffage, de la plomberie : du dépannage en climatisation à Paris à la pose d’un système de climatisation en passant par l’entretien de vos climatisations, le réseau Les Bons Artisans vous assure des prestations efficaces et de qualité.

Bref, le travail dans une société de climatisation à Paris est extrêmement varié. De la gestion des rendez-vous planifiés pour une installation de climatisation par exemple à la répartition des imprévus, comme un dépannage, il n’existe en réalité pas de journée type. Un professionnel qui travaille dans une entreprise de climatisation à Paris telle que Les Bons Artisans pourra aussi bien commencer sa journée par une visite de conseil prévue depuis longtemps que par une intervention d’urgence dans un espace de restauration collective.

L’activité de conseil consiste à vous assister dans vos choix en matière de climatisation : de quel budget disposez-vous ? Quelles sont vos envies exactement ? Avez-vous une préférence sur la marque ? Un technicien en climatisation doit être capable de vous guider dans votre projet. Ensuite, les visites de maintenance ou d’installation, qui sont elles aussi prévues au planning. Un bon intervenant doit pouvoir maîtriser son planning, en incluant les temps de déplacement sur Paris et l’île de France. Enfin, les imprévus : un climatiseur qui ne souffle plus que du chaud, une installation qui a des ratés, s’arrête et reprend péniblement… Toutes ces situations de dépannage en climatisation à Paris et aux alentours doivent elles aussi êtres casées dans l’emploi du temps de notre artisan… Des journées bien remplies en perspective ! Certaines entreprises de climatisation à Paris font ainsi appel à des gestionnaires d’intervention pour mettre en œuvre les plannings et assurer un service rapide partout à Paris et en île de France.

L’installation d’une climatisation

Le cas d’une installation est particulier. La plupart du temps, la visite d’installation a été précédée d’une visite de conseil, le plus souvent à domicile. Une bonne société de climatisation à Paris se doit en effet d’analyser la situation avec le particulier ou l’entreprise qui la sollicite, afin de déterminer précisément le besoin et le ou les appareils qui vont y répondre.

Un technicien en climatisation intervient en effet aussi bien sur votre petite clim personnelle que sur des installations frigorifiques d’envergure, en hôtellerie, en restauration ou même dans l’agroalimentaire. Ainsi, le réseau Les Bons Artisans emploie plusieurs types d’intervenants, qui ont tous leur spécialité. Certains seront de véritables professionnels en climatisation réversible, d’autres seront plus à même de s’occuper d’installer une climatisation dans un ensemble de bureaux ou un immeuble entier, avec une climatisation gainable par exemple. Il existe même des spécialistes en climatisation de caves à vin, ce qui est à ne pas en douter une noble activité !Quel que soit le domaine, toutefois, la principale préoccupation d’une entreprise de climatisation à Paris est de donner satisfaction à ses clients tout en leur proposant une installation qui reste dans leur budget. Vous savez sûrement que les prix en climatisation à Paris peuvent vite devenir affolants ! Mais en vous préparant bien et en faisant appel à une entreprise de climatisation à Paris qui se concentre sur son éthique, telle que Les Bons Artisans, vous devriez bénéficier de plusieurs options accessibles.

 

Le prix d’une installation de climatisation

Si vous avez déjà fait installer ou dépanner un système de climatisation en région parisienne, vous savez que les tarifs peuvent faire bondir les clients. Tout le travail d’une entreprise de climatisation à Paris est justement de réussir à pratiquer de bons prix, sans toutefois proposer une intervention tellement peu chère que la qualité en pâtira. Il faut noter que le prix pour une climatisation à Paris comme ailleurs dépend de beaucoup de facteurs : la société doit payer ses employés, le matériel peut coûter assez cher selon les marques, les frais de déplacement peuvent également être élevés. Les Bons Artisans fonctionnent ainsi avec un système de forfaits, chaque catégorie correspondant à un prix fixe, du forfait A à 130€ hors taxes au forfait G à 350€ hors taxes. Comparé à beaucoup d’entreprises de climatisation sur Paris, qui ne proposent pas de tarifs fixes et vous exposent à une facture qui s’envole à la fin de l’intervention, cela permet aux clients de s’y retrouver et de prévoir ce qu’ils vont devoir payer au final. Le monde de la climatisation à Paris est petit et il est aisé de s’y perde, c’est pourquoi le but du jeu pour une entreprise est de parvenir à fixer des prix raisonnables sans pour autant rogner sur la qualité.

 

Le dépannage de climatisation

Prenons tout de même comme exemple le dépannage. Mettons que nous soyons en été, que la météo annonce 36°C sur Paris et en Île de France et que c’est le moment que choisit votre climatiseur pour vous lâcher. Vous avez des enfants à bas âge et ne pouvez pas vous permettre de les laisser dans un appartement surchauffé. Vous allez donc vous mettre en quête d’un bon dépanneur dans votre secteur. Cela passe le plus souvent par le recours à une entreprise de climatisation sur Paris, afin d’obtenir le dépannage le plus rapide possible, en prenant en compte vos contraintes de temps. Cette entreprise va alors vous envoyer un technicien. Si vous avez choisi Les Bons Artisans, vous aurez au préalable indiqué le type de panne que vous rencontrez (votre climatiseur souffle de l’air qui n’est ni froid ni chaud, vous observez un ruissellement, les voyants ou le bruit de la clim sont anormaux, ou tout simplement votre clim s’arrête de fonctionner…). Lorsque le technicien arrive à votre domicile, il s’attèle à la détection de panne en fonction des informations que vous lui avez communiquées. Puis, en fonction de ce qu’il constate, il vous proposera un dépannage ou malheureusement, si la situation est impossible à résoudre, le remplacement de votre climatiseur.

Dans le cas d’une panne de climatisation à Paris comme la vôtre, c’est-à-dire chez un particulier, la plupart des entreprises de climatisation à Paris savent que votre temps est précieux et qu’il va falloir trouver un créneau d’intervention à un moment où vous êtes chez vous, en-dehors de vos heures de travail. C’est pourquoi les techniciens frigoristes et spécialistes en climatiseurs doivent se tenir prêt à tout moment de la semaine, car leurs interventions ne seront pas toujours du lundi au vendredi de 9h à 17h. La plupart des sociétés de climatisation à Paris ont donc mis en place un système de garde, afin de pouvoir vous venir en aide à tout moment de la semaine et de la journée.

Comme vous pouvez le voir, la vie d’une entreprise est bien remplie et se déroule rarement de la même manière tous les jours, mais la priorité, elle, reste identique : satisfaire un maximum de clients, quel que soit le problème ou la requête !

3 choses à savoir avant de monter une piscine en bois

Les piscines hors sol sont en vogue, en tout cas, les études réalisées par la Fédération des Professionnels de la Piscine confirment cette tendance. Ainsi, plus de 1,2 million de bassins hors sol se vendent chaque année. La clé de ce succès est relativement simple puisqu’il suffit de se rendre dans une enseigne spécialisée en jardin et bricolage pour s’offrir une piscine en bois. Cette option est économique, simple et rapide à installer. Avoir sa propre piscine permet d’en profiter n’importe quand : dès le matin au réveil, dans la journée ou encore en début de soirée.

Le choix de l’emplacement de la piscine en bois

La piscine en bois apporte une plus-value, encore faut-il lui trouver l’emplacement idéal. Il faut savoir que la structure est relativement lourde donc, si elle est mal posée, les risques de la voir se déformer sont décuplés.

En premier lieu, il convient de choisir un emplacement plat, ensoleillé et surtout à l’abri des regards indiscrets. Si besoin, des travaux de nivelage seront à prévoir. Pensez également à renforcer le sol avec une dalle de béton ou une protection géotextile pour prévenir les remontées d’humidité et les éventuels affaissements.

Vous choisirez ensuite votre piscine parmi de nombreux modèles de piscines en bois en fonction de l’espace disponible. Le choix est très large entre les différentes formes et tailles : rectangle, carré, hexagonale, octogonale…

piscine exterieur bois

Choisir une piscine en bois hors sol : les critères essentiels

Une piscine hors sol présente bien des avantages, qui plus est, elle peut accueillir toute la famille. Aussi, le choix du modèle se fera en fonction de plusieurs critères, dont le nombre d’utilisateurs potentiels, le budget maximum prévu pour l’achat, l’emplacement prévu pour accueillir la piscine.

Il faudra aussi choisir le bassin en fonction de l’emplacement des points d’eau pour le remplissage. Pensez aussi à demander des renseignements sur les éventuelles autorisations en vigueur. Dans certains cas, il peut aussi être nécessaire d’informer le voisinage ou le propriétaire de votre logement.

Piscine en bois : l’assemblage de la structure

L’assemblage de la piscine en bois ne devrait pas causer de soucis aux bricoleurs. En revanche, si vous n’êtes pas très habile, il vaut mieux confier cette tâche aux professionnels. Ainsi, la première étape consiste à monter les parois de la piscine.

Pensez à placer le skimmer face au vent afin d’optimiser le processus de filtration du bassin.

S’en suit la pose du liner qui garantit l’étanchéité de la piscine en bois. Une astuce consiste à l’étendre en plein soleil avant de l’installer dans le but d’assouplir la membrane. Vous procéderez ensuite à la mise en place des raccordements, des tuyaux, du filtre, de la pompe

N’oubliez pas le bloc de filtration qui a sa place à proximité du bassin. Enfin, posez les margelles en bois ainsi que l’échelle d’accès à la piscine. N’oubliez pas les équipements indispensables, comme la bâche de protection qui protège le bassin, saison après saison.

Par ailleurs, les petits apprécieront aussi les jeux de piscine : matelas gonflables, bouées, ballons, filet de volley. Quelques transats et des parasols s’avéreront aussi très utiles pour les séances de bronzette.

Comment utiliser l’eau de pluie pour certaines installations de la maison ?

La récupération de l’eau de pluie est une solution économique et écologique qui est à prendre en compte. Si vous avez le matériel adéquat, vous serez en mesure de raccorder l’eau de pluie à certaines installations de la maison, pour ensuite l’utiliser. Cette eau pourra également se transformer en eau potable, à condition de disposer d’un appareil spécifique. Sur le long terme, récupérer l’eau de pluie peut s’avérer particulièrement intéressant. Dans ce billet, découvrez quelques astuces pour utiliser l’eau de pluie.

Récupération de l’eau de pluie : le réservoir à vessie

Pour récupérer l’eau de pluie en vue d’un usage domestique, il est indispensable de disposer d’un accessoire adapté. Vous pouvez, par exemple, raccorder le conduit de vos gouttières à un réservoir à vessie.

Si vous ne le savez pas encore, les avantages d’un réservoir à vessie sont nombreux et il convient de noter que l’accessoire peut notamment recueillir un volume d’eau important et qu’il est possible de remplacer la poche en cas de défaillance. Sachez que l’eau de pluie peut alimenter le lave-linge, les toilettes, la salle de bain, la cuisine, etc.

En effet, l’eau de pluie est recueillie par la gouttière qui la déverse ensuite par le biais de la descente. Vous pouvez également collecter l’eau en faisant un raccordement entre la descente de la gouttière et une citerne, un bidon ou encore un grand fût.

Si le réservoir de collecte de l’eau est enterré, il vous faudra installer une pompe pour assurer une surélévation facile de celle-ci.

Utiliser l’eau de pluie dans la maison

Il est possible de récupérer l’eau de pluie pour un usage domestique. Si le raccordement des divers accessoires a été réalisé correctement, vous serez en mesure d’économiser votre eau potable. Toutefois, il faut savoir que le volume d’eau que vous pourrez recueillir dépendra essentiellement de la forme de la toiture et de la grandeur de celle-ci.

Pour que la quantité d’eau de pluie soit suffisante, le mieux est de choisir une taille de citerne ou de réservoir à vessie adaptée à vos besoins quotidiens en eau. Si vous avez un dispositif de filtration d’eau impeccable, vous serez en mesure de rendre buvable l’eau pluviale. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas uniquement se fier à l’eau de pluie puisque la saison pluviale ne dure pas toute l’année.

Récupérer l’eau de pluie pour un usage dans le jardin

Outre l’utilisation domestique, l’eau de pluie est également le meilleur allié de ceux qui adorent s’occuper de leur espace extérieur. Avec l’eau pluviale collectée dans le réservoir dédié à cet effet, il vous sera possible d’arroser votre jardin, de nettoyer votre terrasse, de laver votre voiture.

Si vous projetez d’utiliser l’eau de pluie pour assainir votre extérieur de façon régulière, optez pour un modèle de réservoir avec robinet. Cela vous permettra de rallier directement votre tuyau avec ce robinet. Ainsi, l’eau se surélèvera sans souci, vous garantissant une utilisation correcte de l’eau de pluie recueillie.

Sécurisez le logement des seniors !

Les seniors ont des besoins spécifiques compte tenu de leurs capacités physiques et de leur fragilité qui a tendance à s’accentuer avec l’âge. Ils ont besoin d’une maison parfaitement adaptée à ces changements qu’ils subissent en vieillissant. Afin d’éviter les accidents, il est recommandé de faire quelques aménagements.

Adopter un système de télésurveillance adapté aux seniors

S’il a été avant tout conçu pour la prévention des risques d’intrusion, le système d’alarme répond également aujourd’hui au besoin fondamental des seniors et des personnes en situation de dépendance d’être accompagnés et soutenus. Ainsi, il est judicieux d’équiper leur maison d’un système de télésurveillance combiné à une alarme. Le système fonctionne via la connexion sécurisée et permanente entre le système de sécurité et la station de télésurveillance, ainsi que sur des opérateurs qui sont disponibles et réactifs à tout moment. De nombreux systèmes de ce type sont proposés sur le marché, cliquez ici pour en savoir plus et trouver de nombreux équipements destinés à la sécurité des personnes âgées et des retraités.

Une fois que l’alarme se déclenche, un signal est transmis à la station de télésurveillance. Un agent se charge alors de la levée de doute à distance en faisant une écoute du lieu surveillé ou un contrôle visuel ou encore une demande d’identification. Si un incident grave s’est produit, le centre de télésurveillance contacte immédiatement les services compétents. Ainsi, le système de télésurveillance est un gage de sécurité permanent pour les personnes âgées qui peuvent compter sur une intervention immédiate en cas d’incident.

securite logement handicapÉquiper la salle de bain et la cuisine pour les seniors

À tout âge, la salle de bains est une pièce qui fait courir un certain nombre de risques : chutes accidentelles, glissades… Pour les seniors qui n’ont plus toute leur agilité, il est nécessaire d’aménager cette pièce autrement en y ajoutant quelques équipements tels qu’un cabinet de douche de plain-pied plus large avec une grande porte plus facile à faire coulisser. Il existe des cabines dotées d’un receveur de douche ultraplat afin de réduire le risque de dénivelé ainsi que d’un siège repliable fixé solidement au mur pour pouvoir se laver en toute sécurité tout en étant assis. Le sol de la salle de bains doit également être traité afin de ne pas glisser.

Dans la cuisine, il faut revoir la disposition des objets dans les placards et choisir des meubles bas. Il faut aussi bannir tout meuble roulant qui risque de glisser lorsque l’on veut y prendre appui. Le sol doit être couvert d’un revêtement antidérapant et il faudra disposer un tapis absorbant sous l’évier.

Dans une cuisine pour une personne âgée, il vaut mieux éviter le feu au gaz et les plaques chauffantes et les remplacer par des plaques à induction qui sont moins dangereuses si on oublie de les éteindre. Néanmoins, il faut préciser que ce type de plaque est aussi à proscrire dans les logements de personnes dotées d’un simulateur cardiaque car elles émettent des ondes pouvant altérer le fonctionnement d’un appareil de stimulation. Enfin, les contenants doivent être munis de poignées et d’une taille moyenne pour pouvoir être transportés et déplacés plus aisément.

Volet roulant cassé : ne jetez plus !

Quand un volet roulant est cassé, la réaction de la plupart d’entre nous est de s’en débarrasser. Pourtant, il existe une autre alternative qui consiste à effectuer une réparation par soi-même ou en faisant appel à un professionnel.

Volet roulant cassé : pourquoi faut-il confier la réparation à un professionnel ?

S’il subit un dysfonctionnement, le volet roulant peut s’avérer difficile à manœuvrer, ce qui peut justifier l’intervention d’un réparateur de stores. La casse fait d’ailleurs partie des situations où l’intervention d’un professionnel comme Repar’Stores est requise, car il est le seul qui possède des compétences indispensables pour effectuer la réparation. En outre, l’un des dysfonctionnements parmi les plus fréquents est le blocage qui peut être causé par une mauvaise installation ou par une fausse manipulation.

L’intervention d’un professionnel est requise dans le cas où le moteur est en panne, si le volet roulant ne fonctionne pas alors qu’aucune pièce ne présente de signe de dysfonctionnement, quand une grenouillère est abîmée, ou que le tandem est usé. Même si les réparations paraissent minimes, faire appel à un réparateur est toujours avantageux, car c’est le meilleur moyen de bénéficier d’un service de qualité et de faire vérifier l’ensemble du dispositif pour ne pas avoir à subir des pannes sporadiques. Par ailleurs, le coût de l’opération est relativement abordable en fonction des cas et le réparateur propose un devis détaillé pour avoir une idée précise du prix des pièces nécessaires ainsi que de la prestation, à l’issue du diagnostic.

Une panne mineure peut se réparer moyennant quelques dizaines d’euros, tandis que le changement du moteur du volet roulant peut coûter quelques centaines d’euros. Le budget réparation varie donc en fonction de la nature de la panne de ce type de matériel, qui ne tolère aucune mauvaise manipulation.

fenetre roulante

Les gestes de prévention pour éviter le dysfonctionnement d’un volet roulant

Le volet roulant fait partie de ces éléments du quotidien particulièrement fastidieux à manipuler lorsqu’ils subissent un dysfonctionnement. En effet, rien n’est plus agaçant que le fait d’avoir à se battre à chaque fois avec les lames pour pouvoir actionner le système, que celui-ci soit motorisé ou mécanique. Pour éviter cela, il faut faire attention lors de la manipulation pour limiter les risques de blocage et économiser sur le budget réparation, qui peut être conséquent quand les dysfonctionnements s’accumulent.

Pour ce faire, il faut veiller à manier la manivelle ou le boitier électrique avec précaution et effectuer un nettoyage régulier du tablier à l’aide d’un chiffon doux de type microfibre, ainsi que du savon noir dilué. Il faut également procéder à un décrassage régulier des coulisses après avoir ouvert le caisson et utiliser une brosse souple ou un petit aspirateur pour éliminer tous les débris végétaux, les insectes morts et autres déchets qui ont tendance à s’accumuler et qui peuvent entraver le bon fonctionnement du volet roulant.

Puisage de l’eau, comment optimiser vos dépenses ?

Quelle excellente idée que d’installer sur votre terrain votre propre source d’eau ! Que ce soit par un puits, une source ou encore un point de captage, dans tous les cas vous avez ici un excellent moyen de réduire vos factures. Sauf qu’il y a économie et économie. Avec les soucis écologiques de plus en plus persistants, bien que vous soyez déjà plus ou moins dans une démarche soucieuse de l’environnement, certaines questions persistent, notamment celles du gaspillage, sans parler des diverses contraintes auxquelles vous serez soumis avec ce type d’installation. Nous en faisons le tour dans l’article suivant.

Un puits, pourquoi pas ?

Vous pensez qu’avoir un puits sur son propre terrain est la solution la plus adaptée pour avoir de l’eau en continu et en quantité illimitée ? Bravo, vous avez tout juste ! En décidant de récupérer de l’eau d’une nappe phréatique plutôt qu’à partir d’un réseau d’eau potable, vous misez sur des avantages écologiques, économiques, mais aussi géothermiques.

Explications. Il est sans doute inutile de rappeler à quel point l’eau est essentielle à la vie. L’Homme, rien que pour sa consommation, en boit près de 2 litres par jour, l’utilise pour son hygiène ainsi que des besoins de cuisson. Si l’on estime la consommation moyenne de chaque individu à 10 litres d’eau par jour, il est facile d’envisager à quel point la facture d’eau par ménage sera élevée à ce rythme. Par ailleurs, le système d’alimentation d’eau potable municipale peut être très chère, sans oublier les pannes.

En possédant votre propre puits, vous disposerez d’une source illimitée et gratuite d’eau. Si vous souhaitez en faire votre principale source d’eau potable, vous n’aurez qu’à régler quelques frais pour l’installation d’un système destiné à pomper, mais aussi à filtrer votre eau. Vous aurez beau augmenter votre consommation en eau, cela n’impactera aucunement vos factures, tout en bénéficiant d’une eau particulièrement qualitative. Il faut également préciser qu’un puits ne demande que très peu d’entretien !

Le thermostatique en complément du puisage pour éviter de gaspiller

Si vous pouvez économiser plus de 20% d’énergie grâce au puits, il ne convient pourtant pas d’en oublier les bonnes habitudes et de tomber dans le gaspillage. Rien que pour une douche classique, vous dépensez en moyenne 20 litres d’eau, voire plus avec les interminables réglages de température.

La cartouche thermostatique pour la douche est un moyen efficace pour garder la même température tout au long de votre toilette et éviter donc de gaspiller de l’eau. La cartouche thermostatique permet par ailleurs une bonne régulation du débit d’eau, un excellent moyen d’éviter le gaspillage. N’hésitez pas à vous renseigner pour en savoir plus sur le thermostatique. Une autre solution serait aussi d’envisager de prendre des douches plutôt que des bains. Les bains représentent d’importants facteurs de dépense en eau.

C’est là tout l’avantage avec le thermostatique. Parmi ses nombreux avantages, il offre des possibilités d’installation pour pallier tous les cas de figure et optimiser ainsi votre usage quotidien de l’eau.

L’eau de votre puits peut aussi servir à arroser vos plantes, laver votre voiture, faire votre lessive ou encore alimenter vos w.c.. Dans un cas comme l’autre, pensez à maîtriser le débit de l’eau avec du matériel adapté.

Quelles difficultés peuvent survenir avec le puisage de l’eau ?

optimiser puisage de leauBien que cette solution soit très avantageuse, certains risques et difficultés ne sont certes pas à écarter. Il s’agit notamment de la baisse de la nappe phréatique. Il faut savoir que cette eau puisée provient de la nappe phréatique, des eaux majoritairement souterraines et dont le niveau peut monter ou descendre selon la quantité de pluie, mais aussi selon la fréquence et la quantité d’eau consommée localement.

Si la quantité d’eau puisée est supérieure à la quantité d’eau obtenue grâce à la pluie, la nappe phréatique risque sérieusement d’être en baisse, ce qui peut alors provoquer l’assèchement du puits, mais aussi la contamination des eaux restantes. Pour éviter que cela ne se produise, on peut envisager de réduire la consommation et la quantité de puisage, si on utilise un système de pompage. Vous pouvez également créer un système de stockage, afin de prévenir les saisons où les pluies seront plus rares, et où la nappe phréatique sera donc moins riche.

Un autre problème récurrent avec l’eau de puits : la contamination. De nombreux facteurs peuvent provoquer la contamination de l’eau d’un puits :

  • par déversement de produits polluants sur le sol (carburant, pesticides, etc.),
  • fuite de déchets sous terrains (fosse sceptique, eaux usées, ou encore des décharges),
  • mauvais entretien,
  • déchets jetés dans le puits, etc.

Pour toutes ces raisons, il est d’usage de réaliser des analyses de l’eau de votre puits, avant même d’envisager de l’utiliser à des fins domestiques, encore plus si c’est pour la consommer. Ces analyses et examens permettront de déceler toute présence de pesticides, bactéries ou autres contaminants pouvant être nocifs à la consommation et à l’usage domestique, et ce même si vous n’envisagez que de faire la vaisselle avec.

D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2009, la réglementation sur les puits est de plus en plus stricte. Il faut par ailleurs déclarer auprès de votre mairie votre désir de creuser un puits à usage domestique sur votre terrain. Que ce soit pour cuisiner, pour votre hygiène ou encore pour vos travaux d’arrosage et d’entretien de jardin, vous ne devrez alors pas excéder les 1000m3 d’eau puisée par an. Par ailleurs, si votre puits est profond de plus de 10m, une analyse au préalable de l’eau ainsi qu’une déclaration à la Direction d’Action Sanitaire et Sociale (DASS) vous sera exigée.

Comment éviter que l’eau de votre puits ne soit contaminée ?

Les effets de la consommation d’eau infectée peuvent être importants sur la santé : diarrhée, hypertension, etc. Pour ne pas souffrir de ces troubles, évitez à tout prix que tout autre liquide ou déchet ne soit en contact direct ou indirect avec votre puits, ainsi que votre système de puisage. Il faut aussi éloigner le plus loin possible de votre puits tout enclos à chien. De même, si vous cultivez les terrains avoisinant le puits, il est fortement conseillé de ne pas recourir à des produits chimiques (engrais, pesticides) à proximité. Enfin, il est totalement interdit de jeter tout produit chimique pouvant être toxique dans vos toilettes.

Artisans : devenez votre propre patron en étant auto-entrepreneur !

En tant que chef d’entreprise autonome, un artisan assure lui-même la production et la commercialisation de ses produits. L’activité peut être principale ou secondaire et l’artisanat recouvre plusieurs catégories. En outre, les formalités de déclaration diffèrent selon que la profession est réglementée ou non. Tour d’horizon des essentiels à savoir avant de vous lancer.

Le point sur l’activité artisanale

L’artisanat regroupe trois catégories, dont les métiers du bâtiment, de l’alimentation ainsi que de la production et des services. L’activité artisanale est dite commerciale lorsque la société emploie plus d’une dizaine de salariés. L’artisan micro-entrepreneur relève du régime fiscal de la micro-entreprise.

devenir artisan entrepreneurLes essentiels à savoir avant de se lancer

La micro-entreprise est une structure dont les démarches et le fonctionnement sont simplifiés pour les artisans qui désirent lancer seuls un projet. Le fonctionnement repose sur des fondamentaux qu’il convient de bien connaître. Avant de vous lancer, assurez-vous que le statut est fait pour vous. Vous êtes prêt à devenir micro-entrepreneur si vous ne voulez pas investir en capital, si vous aimez travailler seul et si vous souhaitez que les démarches soient simplifiées.

Par contre, réfléchissez-y à deux fois si vous voulez vous associer ou embaucher, si vos dépenses matérielles sont importantes et si vous avez des chances de dépasser vos plafonds de chiffre d’affaires la première année. Dans ce cas, il faudra réaliser un réajustement de votre projet ou vous tourner vers une autre structure juridique. Par la suite, renseignez-vous sur les obligations administratives liées à ce statut. Informez-vous également sur les subventions dont vous pouvez bénéficier, puis adressez-vous aux interlocuteurs adéquats (URSSAF, CFE, RSI, etc.).

Les démarches à suivre

Il est essentiel de connaître certains basiques pour savoir comment créer sa société lorsque l’on décide de devenir artisan auto-entrepreneur. Plusieurs solutions s’offrent à vous et vous avez le choix entre le Centre des Formalités des Entreprises de votre région et le remplissage d’un formulaire en ligne. Commencez par déclarer votre début d’activité en remplissant en ligne le Cerfa « P0 Micro-Entrepreneur ». Joignez à ce document la copie de votre diplôme ainsi qu’une attestation qui stipule que vous avez souscrit une garantie décennale ou une assurance responsabilité civile professionnelle pour la création de votre entreprise.

Par la suite, faites immatriculer votre auto-entreprise auprès du Registre du Commerce et des Sociétés pour une activité commerciale ou du Répertoire des Métiers pour les activités artisanales. Terminez en transmettant votre dossier complet au CFE dont votre activité dépend. Adressez-le à la CMA pour une activité artisanale, à la CCI pour une activité commerciale, au Greffe du Tribunal de Commerce pour un agent commercial ou à l’URSAF pour une profession libérale.

Devenir auto-entrepreneur lorsque l’on est artisan

Le statut d’auto-entrepreneur présente de nombreux avantages pour un artisan qui souhaite créer sa propre entreprise. Il est ouvert à tous, mais comme pour tout, vous devrez vous soumettre à certaines obligations.

Les avantages de devenir auto-entrepreneur lorsque l’on est artisan

Le statut de micro-entrepreneur est un régime simplifié de la société individuelle. Il permet de créer simplement une entreprise à but lucratif avec des procédures sociales et fiscales ainsi que des démarches administratives facilitées. Ce statut est ouvert à tous, que vous soyez salarié, étudiant, demandeur d’emploi, retraité, fonctionnaire ou dirigeant assimilé salarié. Il peut être exercé à titre exclusif ou complémentaire.

En outre, les démarches administratives sont plus faciles par rapport aux autres formes juridiques et aucun apport de capital n’est obligatoire. Quant au calcul et au paiement des charges sociales, les cotisations sociales sont calculées proportionnellement au chiffre d’affaires. Le versement se fait tous les trois mois ou tous les mois et en l’absence de recettes, vous n’avez pas à en payer.

La comptabilité est également plus légère, car en début d’activité, vous êtes exonéré. Par ailleurs, elle se limite à la tenue d’un registre de dépenses et de recettes. En plus de bénéficier de la franchise de TVA, vous pouvez choisir une déclaration ainsi qu’un paiement simplifié de l’impôt sur le revenu.

Les obligations

Le statut auto-entrepreneur est réputé pour sa simplicité, mais il comporte des obligations pour l’artisan qui souhaite devenir indépendant. Lors de la création de l’entreprise, l’auto-entrepreneur doit pouvoir justifier les diplômes nécessaires pour exercer son activité. Suite à son inscription au régime de micro-entrepreneur, il doit également suivre un stage à la Chambre de Métiers pour les artisans.

L’auto-entrepreneur est également soumis à certaines obligations dans la vie sociale de l’entreprise. Elles concernent le respect des règles commerciales, les assurances, la comptabilité et la fiscalité.

Tout savoir sur le statut de micro-entrepreneur

Le statut de micro-entrepreneur est celui qui nécessite le moins de formalités. En effet, la création de l’enseigne se fait rapidement en ligne, le régime micro-social est simplifié et la comptabilité est réduite au strict minimum.

Les spécificités de l’auto-entrepreneur artisan

L’artisan est un professionnel qui propose des prestations de services ou qui crée, transforme ou répare des produits qui ne sont pas produits en série. Les professions incluses dans ce secteur d’activité sont variées. Elles sont liées à la fabrication de textiles, à l’alimentation (poissonnier ou boulanger), au bâtiment (maçon ou menuisier) et à des prestations de services (paysagiste ou coiffeur).

Par ailleurs, l’article 16 de la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 énumère les professions qui nécessitent une qualification avant de pouvoir s’inscrire en tant que micro-entrepreneur artisan. Les travaux de réparation et de construction de bâtiments, de soins esthétiques, de poissonniers, de bouchers et de boulangers sont concernés. Afin de pouvoir créer une société dans un de ces secteurs, il faudra justifier l’obtention d’un diplôme CAP ou BEP. Ils peuvent être remplacés par un diplôme de niveau supérieur ou égal enregistré au RNCP ou homologué. Une expérience de trois ans dans le métier visé est également obligatoire.

artisans devenir un patronLes limites du statut de micro-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur est limité dans la somme de chiffre d’affaires réalisé. Le CA doit être inférieur à 170 000 euros pour les activités commerciales et moins de 70 000 euros pour les professions libérales et les services. Les activités exercées sont également limitées, car certaines ne peuvent être développées en micro-entrepreneur. Sont notamment concernés par ce point, certains métiers libéraux (avocats, etc.) et les activités agricoles rattachées à la MSA.

Les étapes immanquables de son projet de rénovation

Tout comme les projets de construction, les travaux de rénovation nous obligent parfois à traverser des parcours semés d’embûches. Élaboration du projet, choix des prestataires, démarches administratives, achat des matériaux… Il existe autant d’éléments à prendre en compte pour réussir avec brio un projet d’une telle envergure. Dans cet article, découvrez les étapes à suivre ainsi que des astuces de pro pour mener à bien vos travaux de rénovation.

Étape 1 : mettre en place le projet

La rénovation d’une maison, d’un appartement, d’une boutique, d’un immeuble ou d’un bureau est un projet qu’il ne faut pas prendre à la légère. En effet, il n’est pas uniquement question d’argent et de budget. La faisabilité technique entre également en ligne de compte. D’où la nécessité de mettre en place le projet de rénovation.

La première chose à faire est de déterminer de manière concise vos besoins. Souhaitez-vous rénover une seule pièce ou la maison tout entière ? Envisagez-vous une rénovation énergétique ? Quels sont les différents travaux que vous désirez réellement accomplir : remplacement du mobilier, rénovation de la peinture murale, rénovation du carrelage ? Cette étape se révèle importante, car elle vous permettra par la suite d’élaborer un budget plus ou moins personnalisé.

Ce qui nous amène à la procédure suivante : la budgétisation du projet de rénovation. Il s’agit aussi d’une étape incontournable. En effet, le budget établi vous donne un aperçu des dépenses financières occasionnées par les travaux de rénovation ainsi que de vos capacités de financement. C’est durant cette étape que vous déterminez si vous devez faire un prêt ou non.

renovation interieur

Étape 2 : trouver les bons prestataires

Actuellement, les sociétés de rénovation et les artisans rénovateurs se comptent par milliers. Vous devez cependant retenir une chose : tous les prestataires ne se valent pas. Pour être sûr de choisir les bons prestataires et donc de bénéficier du nec plus ultra en matière de rénovation immobilière, vous devez prendre en compte certains critères de choix. Vous pouvez par exemple faire appel à l’entreprise générale de rénovation Travaux Manuel. Elle remplit toutes les conditions pour réaliser vos travaux en toute sécurité et dans les meilleures conditions. Voici à quoi vous devez porter attention pour bien sélectionner une entreprise.

L’ancienneté

L’expérience et l’ancienneté d’une entreprise de rénovation constituent avant tout un gage de fiabilité. Selon certaines analyses, plus une société a de l’expérience, plus il bénéficie d’une bonne notoriété sur le marché.

Les services proposés

Pour réduire les coûts, mieux vaut opter pour des entreprises générales, aussi appelées entreprises tous corps d’état. Leur avantage réside dans le fait qu’elles prennent en charge les travaux de A à Z, c’est-à-dire depuis les gros œuvres à la finition, en passant les travaux de second œuvre.

Les tarifs

Les tarifs varient d’un prestataire à un autre. Cette fois-ci, l’idée est de choisir un prestataire qui propose un bon rapport qualité/prix. Pensez également à demander un devis détaillé et personnalisé avant d’arrêter définitivement votre choix. N’oubliez pas que votre objectif est de bénéficier d’un service de rénovation de maison pas cher, mais de qualité.

Étape 3 : entamer les démarches administratives

Les démarches administratives sont indissociables des projets immobiliers, quels qu’ils soient. Par exemple, si vous habitez dans un immeuble et que vous souhaitez rénover votre appartement, vous devez impérativement informer le syndicat de copropriété. Pour éviter tout désagrément avec votre voisinage, pensez également à les prévenir.

Il est à noter qu’aucune démarche légale spécifique n’est requise si les travaux de rénovation concernent l’intérieur de votre habitat. Même chose pour les petits travaux d’extérieur, comme la création d’un abri de jardin de moins de 5 m² et la construction d’une terrasse de plain-pied. En revanche, pour les travaux d’extérieur jugés conséquents, vous devez faire une déclaration préalable auprès de la mairie. Cela inclut la construction de garage, la rénovation de menuiserie extérieure, l’installation de piscine et la rénovation de la peinture murale extérieure.

Si on considère que les travaux de rénovation sont plus importants (création d’ouverture, transformation du bâtiment…), il faut demander un permis de construire auprès des autorités compétentes. Cette disposition est précisée dans l’article L.421-1 du Code de l’urbanisme.

Étape 4 : lancer les travaux de rénovation

Ça y est, vous avez choisi vos prestataires et effectué les démarches légales nécessaires. Maintenant, place à la réalisation des travaux de rénovation à proprement parler. Puisque cette partie sera essentiellement confiée à la société de rénovation et à l’artisan rénovateur et son équipe, votre tâche consiste à assurer un suivi quotidien.

Le suivi quotidien s’avère important, car il vous permet de garantir le bon déroulement des différents travaux et d’éviter les éventuels retards. Vous aurez également pour mission de coordonner le chantier, dans le cas où vous opteriez pour différents intervenants.

Si vous faites partie de ces personnes qui travaillent dans des bureaux, il est préférable de confier le suivi du chantier à un prestataire tiers. Il peut s’agir d’un maître d’œuvre ou d’un architecte. Parfois, ce genre de service est assuré par l’entreprise de rénovation elle-même. Cela ne vous empêche pas pour autant de vous rendre régulièrement sur le chantier afin de constater l’avancement des travaux. Vous profiterez même de votre passage pour voir si ces derniers ont été réalisés dans les règles de l’art (finition et qualité).

renovation interieur peinture

Étape 5 : la réception des travaux

La réception du chantier se traduit tout simplement par la fin des travaux. C’est une étape cruciale que vous ne devez en aucun cas négliger, puisqu’elle représente le point de départ des différentes garanties légales.

Une inspection minutieuse des travaux est requise pendant la réception du chantier. Dans le cas où vous constateriez des défauts ou des malfaçons, vous pouvez demander à l’entreprise d’effectuer les modifications qui s’imposent. Par contre, si les travaux sont conformes aux normes ainsi qu’à vos attentes, il vous faut réaliser un PV de réception de travaux qui sera signé par les deux parties, c’est-à-dire le maître d’ouvrage (vous) et le prestataire (l’entreprise de rénovation ou l’artisan rénovateur).

Il est à noter qu’en cas de malfaçon, le propriétaire se réserve le droit de ne payer qu’une partie de la somme due. Bien évidemment, le reste sera versé au prestataire une fois que toutes les modifications ont été réalisées et que les travaux sont conformes.

Comment trouver un serrurier de confiance sur Paris ?

Si vous avez une serrure bloquée, une clé oubliée à l’intérieur d’une maison ou une porte claquée, il vous faut un serrurier de confiance afin de régler les problèmes. Il existe différentes options pour trouver un professionnel compétent sur Paris. On peut soit choisir de faire une recherche sur Internet soit consulter l’annuaire des entreprises. Le « bouche à oreille » est plus ou moins efficace pour trouver un bon serrurier.

La recherche sur Google : meilleur moyen de trouver un serrurier de confiance sur Paris

 

La recherche sur Internet est actuellement le moyen le plus simple pour trouver un serrurier Paris compétent et une bonne agence de serrurerie comme celle présente sur le site serrure-pas-cher.fr. Le moteur de recherche Google offre un résultat assez précis surtout au niveau de la géolocalisation. On peut trouver un serrurier de confiance à travers la liste des entreprises proposée par ce moteur de recherche. On a le choix entre de nombreuses sociétés qui œuvrent dans l’installation et le dépannage en serrurerie selon l’emplacement géographique du client. Une fois la recherche lancée, les listes de serruriers de proximité apparaissent sur la page de Google. On peut dire qu’il est tout à fait facile de trouver un serrurier compétent et fiable à Paris grâce au moteur de recherche très sophistiqué de Google. Cela augmente considérablement les chances de bénéficier d’une intervention de qualité d’un serrurier de confiance.

En ce moment, Internet est devenu une source d’information très utilisée par beaucoup de monde. C’est pour cette raison que plusieurs la présence de sites web des entreprises de serrurerie est de plus en plus évidente dans les résultats de recherche en ligne. Il est recommandé d’ouvrir au moins trois à quatre portails pour faire un comparatif des prestations et des tarifs. Besoin de conseils par rapport aux différents travaux dans votre logement, consultez le site Sweety Home.

L’annuaire : une méthode efficace pour trouver un serrurier sur Paris

Pour trouver facilement un serrurier paris, on a le choix entre plusieurs moyens. On peut consulter par exemple l’annuaire. Ce registre qu’on appelle page jaune expose une liste complète de toutes les entreprises qui œuvrent dans la serrurerie. Chaque serrurier de confiance qui se trouve dans l’annuaire mentionne ses coordonnées et ses contacts rapides en cas de besoin urgent d’un client. Cette liste de professionnels permet également d’obtenir une facture moins élevée parce que les clients peuvent comparer les tarifs de main d’œuvre. De plus, les personnes qui ont besoin de service d’installation ou de dépannage de serrure pourront bénéficier d’un service rapide. Le professionnel peut se trouver proche de la zone d’intervention.

Pour le choix d’un serrurier à Paris, il faut prendre en compte certains critères importants. Il faut s’assurer que c’est un serrurier de confiance et sérieux. Il doit posséder par exemple une autorisation de travail comme un numéro de Siret et une prestation conforme aux normes et consignes de sécurité en vigueur.

Le « bouche à oreille » : une option plus traditionnelle, mais efficace

 

Pour trouver un bon serrurier, la méthode du bouche-à-oreille est aussi envisageable. On peut faire confiance à son voisinage dans ce genre de situation. Certaines entités de cohabitation comme le syndicat de copropriété, le syndicat de l’immeuble et les concierges peuvent connaître un excellent serrurier. Ces organisations choisissent même un spécialiste en serrurerie qui est habitué à réaliser des travaux dans l’immeuble.

En outre, il est possible également d’aller à la mairie pour trouver le meilleur serrurier de confiance à proximité. Normalement, la commune possède une liste des entreprises artisanales sur son territoire. Il va de soi qu’un serrurier proposé par un tel organisme est un gage de confiance, puisqu’il y a de fortes chances qu’il ait déjà convaincu par des états de services précédents.

Zoom sur le métier de jardinier paysagiste

Réunissant les fleuristes, les horticulteurs et les jardiniers paysagistes, les métiers du vert enregistrent depuis quelques années une forte croissance. La preuve, ce secteur emploie actuellement près de 160 000 personnes et regroupe environ 50 000 entreprises spécialisées. Les jeunes affichent un attrait particulier pour le métier de jardinier paysagiste (ou de paysagiste tout court). En quoi consistent les métiers du jardinage et de la mise en valeur d’un espace extérieur ? Quelles études suivre pour devenir jardinier paysagiste professionnel ? Quels sont les vêtements et les équipements de protection requis dans l’exercice de ces métiers ? Nous vous livrons toutes les réponses dans cet article.

Trois choses essentielles à savoir sur le métier de jardinier paysagiste

Comme son nom l’indique, ce secteur d’activité englobe deux métiers : le jardinage et la création de décorations végétales. Il se retrouve dans la catégorie des métiers d’extérieur les plus recherchés actuellement et correspond au code ROME A1203. Selon les dernières statistiques connues, en France, le nombre de jardiniers paysagistes répertoriés s’élève à 50 800.

En quoi consiste le métier de jardinier paysagiste ?

Le jardinier paysagiste, aussi appelé architecte paysagiste, s’occupe principalement de l’aménagement et de l’entretien des espaces verts. Par espace vert, on sous-entend les jardins publics et privés, les parcs ainsi que les terrains de sport. Ces environnements l’exposent à de multiples risques d’où la nécessite de porter une tenue professionnelle pour les jardiniers paysagistes.

Plus explicitement, si vous songez à devenir jardinier paysagiste, votre mission première sera de créer des aménagements paysagers conformes aux demandes et aux exigences de vos clients. Par la suite, vous vous assurerez que vos créations, c’est-à-dire l’espace vert, soient toujours aussi agréables à regarder.

Les principales tâches souvent assignées à un jardinier paysagiste sont les suivantes :

  • préparation de sols (travaux de terrassement, désherbage…),
  • plantation de plantes et de végétaux,
  • réalisation de travaux de maçonnerie légère (pose de pavés, de dalles…),
  • installation d’arrosage automatique et de clôture,
  • entretien des surfaces,
  • taille des arbres et des arbustes.

Il est à noter que les missions varient d’un client à un autre. En principe, elles sont mentionnées dans le cahier des charges.

Quel profil pour devenir jardinier paysagiste ?

Comme précisé un peu plus haut, le jardinage et la décoration végétale sont tous deux des métiers d’extérieur. Ainsi, pour mener à bien toutes les tâches qui vous sont confiées, vous devez avant toute chose, afficher une bonne condition physique. Si vous souhaitez travailler dans ce domaine, l’idéal est d’engager des personnes tierces pour vous prêter main-forte.

L’exercice d’un métier de ce genre nécessite également une connaissance approfondie du monde végétal. N’oubliez pas que vous serez en charge de la plantation et de l’entretien des végétaux. Qui dit création, dit sens de la créativité et de l’adaptation. En effet, les chantiers sur lesquels vous aurez à travailler ne sont pas les mêmes. Idem pour les clients. Si vous tenez réellement à percer dans ce domaine qui, avouons-le, se veut de plus en plus concurrentiel, il faudra proposer des aménagements paysagers hors du commun qui répondent aux demandes de vos clients.

Pour résumer, voici donc les principales qualités requises pour devenir jardinier paysagiste :

  • connaissance des végétaux et des plantes,
  • grande créativité,
  • bonne aptitude physique,
  • capacité d’adaptation.

Le salaire d’un jardinier paysagiste

Le salaire d’un jardinier paysagiste varie selon plusieurs critères, dont l’expérience, la notoriété et les prestations proposées. On peut tout de même présenter un chiffre approximatif qui est de 1 300 euros net par mois. Les plus ambitieux peuvent prétendre à un revenu mensuel allant de 2 000 à 5 000 euros.

Les études à suivre pour travailler dans le jardinage/décor végétal

Contrairement au titre d’architecte, qui est protégé par la loi du 3 janvier 1977, le métier de jardinier paysagiste ne bénéficie d’aucune protection légale. Autrement dit, toute personne peut se proclamer jardinier paysagiste sans disposer d’aucun diplôme. Concrètement, exercer un métier de ce genre nécessite un bac + 2 ou + 3.

En revanche, si vous voulez réellement asseoir votre réputation, vous devrez suivre une formation professionnelle. En effet, pour devenir jardinier paysagiste, il vous faut obtenir l’un des diplômes suivants :

  • BEP jardins espaces verts,
  • BP horticulture et pépinières,
  • BEPA aménagements de l’espace option Travaux paysagers.

Les établissements dispensant une formation dans le domaine du jardinage/paysagisme se font de plus en plus nombreux. Pour vous simplifier la vie, certains proposent même des formations à distance qui sont assurées par de vrais professionnels.

Les vêtements de travail et les équipements de protection d’un jardinier paysagiste

Le jardinier paysagiste passe la plupart de son temps dehors. De ce fait, il est en contact permanent avec la terre et la végétation. Ce métier l’expose également à des risques variés (intempéries, agents chimiques et biologiques, travail en hauteur…). Pour parer aux éventuels agréments et surtout garantir sa sécurité, le jardinier paysagiste doit investir dans des vêtements de travail ainsi que des équipements de protection individuelle ou EPI.

Il est à noter que dans ce secteur d’activité, le port de tenue professionnelle est obligatoire. Pour les jardiniers paysagistes, en particulier, la cotte à bretelles est un incontournable. Ce type de vêtement est équipé de poches latérales. Il dispose aussi de genouillères intégrées. Pendant la saison froide, on préconisera un pantalon de travail et un blouson paysagiste, tandis qu’en période estivale, on préférera les shorts de travail qui peuvent être assortis avec un tee-shirt anti-transpirant et léger et une casquette. Parmi les indispensables, vous trouverez aussi les chaussures de protection avec semelles anti-perforations et antidérapantes.

Côté équipement de protection individuelle ou EPI, vous avez :

  • le casque forestier ou de chantier pour se protéger des chutes d’objet,
  • les lunettes ou les surlunettes de projection,
  • les bouchons d’oreilles,
  • les casques ou serre-tête contre le bruit,
  • les masques jetables, avec ou sans filtre à gaz, pour se protéger des poussières de bois et des produits chimiques,
  • le harnais complet pour se protéger des chutes,
  • les gants contre risques,
  • les chaussures de sécurité ou les bottes montantes.

Quel coût prévoir pour la rénovation d’une façade de maison ?

La rénovation d’une façade de maison requiert toujours une certaine réflexion en amont, car son prix reste souvent important. Par conséquent, plusieurs critères sont à prendre en compte avant de démarrer les travaux, mais aussi, pour éviter des désagréments éventuels par la suite. Quels sont-ils et quel budget prévoir dans ce cas ? Éléments de réponse dans cet article.

Quel budget prévoir pour une rénovation de façade ?

Comme pour tout projet, celui du ravalement de votre façade nécessite aussi une bonne préparation au préalable. En effet, ces travaux sont d’autant plus nécessaires qu’ils maintiennent la salubrité et l’harmonie de votre demeure. De plus, cela vous garantit également une sécurité et donne une touche moderne à votre bâtiment.

Cependant, il s’agit souvent d’un investissement lourd qui peut grever votre budget de façon conséquente. Pour vous aider à calculer le prix pour refaire sa façade, voici de quoi vous éclairer. Bien entendu, ces prix sont donnés à titre indicatif, car seul un devis détaillé fait par un artisan, vous donnera précisément le montant exact des travaux à effectuer.

img-quel-cout-prevoir-pour-la-renovation-d-une-facade-de-maison

Les différents facteurs à prendre en compte

Avant tout, vous devez tenir compte de ces cinq facteurs, essentiels au calcul de vos travaux de ravalement de façade.

1. La superficie de votre habitation

En toute logique, plus votre maison est grande, plus la rénovation de votre façade sera onéreuse. Il va de soi que le coût des matériaux sera proportionnel à la surface à rénover. Il en sera de même de la mise en place de l’échafaudage. Il faut compter environ 4 € du mètre carré pour son installation.

2. Le support installé sur votre façade

Il existe des bâtiments en brique, en bois, en moellon ou encore en parpaing. Les matériaux qui constituent la façade vont inévitablement influer sur le prix du ravalement de façade. Sachez en effet que les enduits sur la brique restent les plus coûteux, tout comme les parements en bois, qui exigent un travail plus délicat et donc plus difficile.

3. Le choix du type de ravalement

En rénovation, on distingue trois types de ravalement :

  • Décoratif
  • Technique
  • Isolant

En fonction du critère choisi, le budget ne sera bien entendu pas le même. Les techniques et les matériaux étant différents, il faudra les estimer séparément ou de façon globale.

4. Le prix des matériaux

Selon ce que vous allez choisir, les prix des matériaux varient du simple au double parfois. Si vous optez pour de la peinture, il faut compter entre 15 et 30 € du mètre carré. Si vous préférez une projection d’enduit, cela vous coûtera entre 20 à 25 € par mètre carré. Et enfin, si vous souhaitez ajouter un isolant, il faut prévoir un coût supplémentaire de 20 à 60 € du mètre carré.

5. Main d’œuvre et mise en place

Il n’est pas recommandé de rénover sa façade de maison soi-même. L’opération étant périlleuse, mieux vaut laisser les professionnels s’en occuper. Sachez toutefois qu’un artisan et en l’occurrence un façadier vous facturera sa main-d’œuvre et son installation entre 20 et 50 € HT de l’heure.

Des artisans et un savoir-faire à votre service

En résumé, le coût d’une rénovation de façade se situe globalement entre 30 et 100 € du m², ce qui représente parfois une coquette somme. Néanmoins, des aides financières existent (selon votre commune), pour des travaux énergétiques ou d’accessibilité. N’hésitez pas, par conséquent, à vous renseigner et à faire établir différents devis auprès de nos nombreux professionnels aguerris. Ils sont là pour vous et se feront un plaisir de répondre avec précision à toutes vos questions.

Quand et pourquoi faire appel à un serrurier d’urgence ?

Un serrurier pas cher lors d’un dépannage d’urgence n’est jamais facile à trouver, surtout dans les grandes villes comme Paris. Mais si vous êtes à la rue ou enfermé à l’intérieur, comment voulez-vous faire autrement ?

La porte claque intempestivement derrière vous et vous voilà, seul, bloqué devant votre porte fermée, au beau milieu de la nuit. Comment est-ce possible ? Non, vous n’avez pas rêvé… Vous êtes pourtant absolument certain d’avoir entendu sonner à la porte ! Une fois sur le palier, personne. Du coup, vous êtes descendu un peu plus bas pour vérifier si la personne ne s’était pas trompée d’étage. Et là ! Vlan ! Votre porte qui se referme brutalement avec les clés à l’intérieur. Que faire dans ce cas et vers qui vous tourner, pour pouvoir de nouveau rentrer chez vous ? Là est toute la question à laquelle, nous allons tenter de répondre.

On pourrait croire, en effet, qu’il s’agit là d’un scénario catastrophe, sorti tout droit d’une série noire. En réalité, il arrive fréquemment que les personnes (et non, pas uniquement, les étourdis) oublient de prendre ce genre de précautions. Cependant, vous en conviendrez, il n’est pas d’usage non plus, d’avoir un double de nos clés en permanence sur nous. Du coup, une fois la consternation passée il va bien falloir trouver une solution. Et nous, nous savons laquelle ! Venez, approchez-vous, aujourd’hui c’est votre jour de chance… On vous dit comment faire.

Quand perdre ses clés vous fait perdre la tête !

Dans les grandes villes et, notamment à Paris et sa banlieue, il n’est pas rare d’entendre cette histoire mainte et mainte fois. La raison à cela en est fort simple puisque par déduction, les Franciliens sont plus nombreux à habiter dans des appartements que dans des maisons à la campagne. Par conséquent, non seulement, il y a davantage d’appels d’air dans les étages, mais autre élément important : les poignées de porte sont souvent moins sécurisées et du coup, claquent plus facilement.

Toujours est-il qu’il n’y a rien de plus rageant que de perdre ses clés et de ne pas pouvoir rentrer chez soi. Se retrouver dehors, à la rue, tout bêtement avec les clés à l’intérieur, vous avez l’air fin ! Pas de panique pour autant ! Heureusement, les serruriers d’urgence existent et sont là pour vous tirer d’affaire. Mais qui dit appel d’urgence, dit souvent prix élevé, alors, dans quelles situations les appeler et comment contacter un serrurier pas cher à Paris ? Voici quelques exemples.

serrurier paris

  • Vous avez oublié vos clés à l’intérieur et êtes « enfermé » à l’extérieur.
  • Votre serrure est endommagée et ne fonctionne plus.
  • Votre clé est cassée à l’intérieur de la serrure.
  • Vos clés ont été volées ou perdues.
  • Votre porte ne s’ouvre plus ou ne se ferme plus…

Dans ces différents cas de dépannage d’urgence, vous devrez faire appel à un serrurier professionnel (et uniquement à eux) disponible 24 h/24, prêt à intervenir rapidement. En outre, lorsque la porte semble bloquée et ne peut plus s’ouvrir ou se fermer, celui-ci sera à même de la débloquer sans abîmer l’installation d’origine pour autant. Si cela s’avère impossible, il va alors changer éventuellement toute la serrure et son mécanisme (voire la porte tout entière), en prenant soin de vous laisser une copie immédiate des clés.

Quel prix pour un dépannage d’urgence ?

Bien entendu, les tarifs ne seront pas les mêmes selon le dépannage d’urgence à effectuer. Sachez toutefois que la moyenne des interventions se situe entre 130 € et 180 €. L’idéal étant de faire faire un devis auparavant, en faisant des recherches en ligne notamment.

En effet, il arrive parfois que des frais supplémentaires viennent s’ajouter à ce tarif de base. En fonction du temps de déplacement, de l’utilisation de matériel en plus, s’il y a enlèvement ou pas ou bien encore s’il faut remplacer la serrure ou la porte… Vous devrez être averti clairement sur les prestations qui seront éventuellement facturées. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la loi oblige les serruriers professionnels à porter sur eux, leurs permis validés ou leurs licences professionnelles.

Serrurier pas cher, la sérénité retrouvée

Vous êtes loin d’être un cas isolé, de fait : les Français passent environ 2 h 30 par semaine (soit l’équivalent de 2 mois dans une vie entière), à chercher leurs clés égarées, le téléphone oublié ou encore un vêtement perdu, on ne sait où… Sans compter la tétine du bambin ou la télécommande du téléviseur. Autrement dit, ces objets du quotidien ont surtout la fâcheuse tendance à se cacher un peu partout, sauf là où l’on est censé les avoir déposés.

Planqués au fond d’un sac à main ou encore entre les sièges de la voiture, cette perte mensuelle d’objets, mais aussi de temps génère du stress et des angoisses, redoutables pour notre bien-être. D’autant plus pour ceux dont il est impératif de les retrouver coûte que coûte. Explications.

L’anxiété de perdre ses clés ou ses affaires

Cela n’a l’air de rien, mais il va sans dire que se retrouver coincé sans clés ou sans portable pour demander de l’aide est une véritable source de stress. À cela viennent se greffer d’autres angoisses et anxiétés en tout genre, qui vont mettre vos nerfs à rude épreuve. Elles sont majoritairement au nombre de 5 raisons principales. Les voici.

  • La peur d’être ou d’arriver en retard à un rendez-vous galant, professionnel ou autre.
  • Rater son voyage ou son vol ou encore son train.
  • Ne pas pouvoir rentrer chez soi à cause des clés de maison ou des clés de voiture perdues ou volées.
  • Avoir perdu tous ses contacts et surtout son précieux téléphone portable.
  • Avoir peur de se faire engueuler en rentrant par son mari ou son épouse…

picture serrurier

Les personnes se désespèrent face à une telle situation. Elles sont 61 % à avouer qu’elles les ont déjà perdues au moins une fois dans leur vie. Et ce, toutes générations confondues puisqu’environ 7 % des Français font appel à un serrurier pour cause de clés égarées, restées à l’intérieur de l’appartement ou encore volées.

En conclusion, le service dépannage des urgences serruriers pas cher n’est pas prêt de fermer boutique ou du moins, pas pour l’instant, car effectivement, heureusement qu’ils ont toutes les clés, pour vous sortir de l’embarras !

Quels sont les différents types d’isolants existants ?

Il existe deux choix compliqués à faire quand on prévoit de réaliser des travaux d’isolation dans son logement. Le premier est le choix de la pose, et le second est celui de l’isolant à utiliser. Ce dernier est particulièrement difficile étant donné qu’il existe aujourd’hui une vaste gamme d’isolants disponibles sur le marché. Tous ont des caractéristiques différentes et possèdent leurs avantages et inconvénients. Découvrez dans cet article les différents types d’isolants existants selon leur composition, leur forme et les principales marques existantes.

Les différentes marques d’isolants

Plusieurs critères doivent être pris en compte lors du choix d’un isolant à utiliser. Parmi eux figure la marque du produit. De nombreuses marques se disputent aujourd’hui le marché des isolants. Parmi les meilleures marques d’isolants thermiques, on peut citer Steico, Isonat, Isocell, Fermacell, Isover, Soprema, etc.

Il n’est pas toujours facile de faire son choix face aux multiples références sur le marché. Des sites comme Cmesmat vous aident à connaître et choisir les différentes marques d’isolants disponibles sur le marché.

Les formes d’isolant

Les matériaux isolants se présentent sous des formes variées. Certains ont la forme de matelas semi-rigide ou souple, comme c’est le cas de la laine de roche, la laine de verre, le chanvre ou la laine animale. Puis, il y a les isolants en panneaux rigides comprenant entre autres la mousse polyuréthane, le polystyrène, le verre cellulaire, le liège et les panneaux organiques.

Enfin, il y a les isolants en forme de flocons ou de granulés comme la perlite, la vermiculite, le polystyrène expansé, le liège et la laine minérale.

Certains isolants sont aussi constitués de plaques juxtaposées de plusieurs matériaux composites isolants ou non. Ils peuvent être utilisés pour isoler les murs ou les toitures.

Les grandes catégories d’isolants selon leur matériau

On distingue 4 grandes catégories d’isolants :

Les isolants minéraux

Parmi tous les isolants que l’on retrouve sur le marché, ce sont ceux qui connaissent le plus grand succès en raison de leurs qualités thermiques et phoniques élevées et leur prix abordable. Ils présentent aussi d’autres qualités. Ils sont incombustibles et sont faciles à installer quoiqu’il y ait des risques de dégagement de poussière durant la pose. Ils sont fabriqués à partir de matières naturelles ou recyclées, telles que le verre recyclé, le sable ou le basalte.

Il existe trois types d’isolants minéraux : la laine de verre, la laine de roche et le verre cellulaire.

Fabriquée à partir de sable et de verre recyclé par fusion, fibrage et polymérisation, la laine de verre est de loin le produit le plus utilisé pour les travaux d’isolation. En plus de sa performance, elle est aussi polyvalente. Elle peut isoler aussi bien l’intérieur que l’extérieur, et ce des combles au sol. Grâce à ses composants incombustibles, la laine de verre est ininflammable.

La laine de roche, quant à elle, est issue d’une roche volcanique, le basalte. Elle est plus performante que la laine de verre en termes d’isolation thermique : 0,033-0,042 contre 0,030-0,040. Elle protège aussi bien contre les bruits aériens que les bruits d’impact. La laine de roche s’utilise aussi bien dans les combles, les murs qu’au niveau du sol. Elle affiche une résistance mécanique élevée et est ininflammable.

Enfin, le verre cellulaire est élaboré à partir de la fusion du sable et du verre recyclé. D’autres matériaux sont retrouvés dans leur composition, dont l’oxyde de fer, le feldspath, le noir de carbone et l’oxyde de manganèse. Cet isolant dispose des meilleures performances thermiques du marché : 0,038-0,055. Stable, imputrescible et incombustible, le verre cellulaire conjugue les atouts. Il peut être utilisé pour isoler les sols et la toiture.

Les isolants naturels

Cette catégorie comprend les isolants d’origine animale et d’origine végétale. Respectueux de l’environnement, ils sont généralement issus de sources renouvelables et sont soumis à un processus de traitement peu énergivore.

Dans la liste des isolants à base de fibres végétales, on peut citer le liège, la paille, le chanvre, la laine de bois, le coton, la ouate et le lin. Ce sont des produits isolants performants et écologiques. Ils ont une bonne empreinte écologique tout en affichant une efficacité correcte en termes d’isolation.

Puis, il y a les isolants à base de fibres animaux. On en retient principalement deux : la laine de mouton et les plumes de canard. Capable d’absorber l’eau, la laine de mouton est un très bon isolant thermique. Les plumes de canard, quant à elles, servent notamment à isoler les combles perdus, les plafonds et les murs.

Les isolants synthétiques

À côté des isolants naturels, on retrouve aussi de plus en plus les isolants synthétiques. Ils sont conçus à partir de matières organiques et de pétrole. Le polyuréthane, le polystyrène et la mousse phénolique font partie de cette catégorie.

Qu’il soit extrudé ou expansé, le polystyrène possède un haut pouvoir isolant thermique. Il peut être utilisé pour isoler les sols, les toitures et les murs.

Tout comme le polystyrène, le polyuréthane possède aussi une bonne performance thermique. Cet isolant est issu de la transformation en mousse d’un composé de polyols et d’un autre produit chimique gonflant.

La mousse phénolique semble se démarquer du lot, car en plus d’afficher de très bonnes performances thermiques, il arbore aussi un caractère renouvelable. Ceci est dû au fait qu’il rejette très peu de polluant et à sa longue durée de vie.

Les autres types d’isolants ou isolants nouvelle génération

Ces dernières années, on a vu apparaître sur le marché de nouveaux types d’isolants, dits « nouvelle génération ». L’isolant mince en fait partie. Comme son nom l’indique, il s’agit de film mince réfléchissant pouvant être utilisé comme isolant thermique. Il est constitué de plusieurs feuilles d’aluminium, de feutre, de mousse et de plastique aluminé.

Puis, il y a les autres isolants nouvelle génération comme le béton cellulaire, la brique ou le bloc monomur. Ils sont utilisés uniquement en neuf et peuvent servir à la fois d’isolant et de mur porteur. Dans cette catégorie, seul l’aérogel peut être utilisé en rénovation.

Conseils & Astuces : La peinture d’intérieur

Une fois que le gros et le second œuvre sont achevés, il est temps pour vous de penser à la décoration de votre logement. En dehors de l’agencement des meubles, des tableaux et des rideaux, la décoration d’intérieur passe également par les revêtements muraux. Si le papier peint a le vent en poupe, la peinture murale reste indétrônable. Les nuances infinies ou sur-mesure qu’il est possible d’obtenir, de même que les différents types de rendus, voire les méthodes d’application et les motifs que l’on peut créer en font l’outil créatif par excellence.

Comment choisir des couleurs pour son intérieur ?

La première chose qui doit vous guider dans le choix de votre peinture est l’ambiance que vous souhaitez créer dans votre pièce. Pour une pièce chaleureuse, optez pour des tons clairs, chauds comme le beige, le coquille d’œuf, le taupe, ou plus audacieux avec un mur d’accent peint en rouge, orange ou chocolat. Dans les pièces où la luminosité naturelle est faible, optez pour les teintes claires dérivées du blanc, comme le bleu très pâle, le jaune clair, etc. Si vous voulez un mur d’accent, placez-le du côté de la fenêtre, et appliquez la peinture la plus claire sur le mur qui fait face à la source d’éclairage naturel principale.

Une fois que vous avez déterminé l’ambiance, il est temps de passer à la pratique. Vous pouvez consulter les catalogues de références de peinture et demander plusieurs échantillons de couleurs pour faire des tests. Appliquez au moins la peinture en 2 couches, et laissez bien sécher avant de vous décider, car la teinte peut se modifier lors de ces étapes.

Comment marier des couleurs harmonieusement ?

Pour ne pas abuser et finir avec un arc-en-ciel de coloris, il est préférable de suivre la règle des trois couleurs, que ce soit pour une pièce ou pour l’ensemble de l’habitation. Commencez par choisir une couleur dominante, puis une couleur secondaire qui va faire ressortir celle-ci (par exemple un ton complémentaire), et une tertiaire qui va venir faire le lien ou soutenir la primaire. Cela vous permettra d’oser des mariages de couleurs plus audacieux, comme le chocolat et le bleu canard, ou le bleu roi et le orange, sans pour autant déséquilibrer le rendu.

Réservez un tiers pour une couleur et deux tiers pour l’autre. Si vous avez trois murs de couleur identique dans la maison, la couleur du quatrième mur peut être différente.

Conseils d’utilisation de votre peinture d’intérieur

Pour réussir votre décoration intérieure murale, il est important de suivre quelques règles afin de bien appliquer votre peinture.

  • Commencez par vous procurer le matériel adéquat. Choisissez des pinceaux, des rouleaux et des brosses qui ont une bonne prise en main, en bois brut de préférence
  • Choisissez la peinture en fonction des pièces. Pour les salles de bain et la cuisine, optez pour une peinture hydrofuge. Pour les autres pièces à vivre, le choix est plus vaste.
  • Évitez le gaspillage en calculant le bon volume de peinture à utiliser. Si les professionnels ont l’habitude de le faire, les amateurs doivent demander conseil à un vendeur pour éviter d’être à court de peinture au beau milieu de leur travail ou d’en avoir beaucoup trop qui leur restera sur les bras et finira par sécher.
  • Faites attention à la qualité. Lisez attentivement la fiche technique du pot de peinture que vous avez choisi, notamment aux composés organiques volatils.
  • Avant de commencer les travaux, préparez votre mur. Rebouchez les trous à l’enduit, poncez pour un rendu plus lisse et nettoyez afin d’obtenir un résultat satisfaisant.
  • Pour bien appliquer la peinture, commencez avec un pinceau plus fin pour les bordures et enfin le rouleau pour les surfaces.

Tout savoir sur les travaux de toiture à Mulhouse

Nos artisans ont du talent vous accompagnent dans tous vos travaux de toiture Mulhouse : réfection, rénovation ou remplacement. Avant de vous lancer dans des travaux de toiture, il y a plusieurs points importants à connaître. Nous vous donnons toutes les clés pour bien comprendre et choisir la meilleure solution pour votre toiture.

Rénovation ou remplacement de toiture ?

Avant de commencer vos travaux ou de faire une demande de devis auprès d’un professionnel, il est important de se pencher plus en détail sur les réels besoins de votre toiture et charpente. Ne vous lancez pas tête baissée dans un remplacement de couverture totale. Il est bien souvent possible de mettre en place une simple réfection ou rénovation de vos éléments de charpente.

Une réfection ou une rénovation sont des travaux moins coûteux qu’un remplacement total de votre toiture. Pour cela, il faut localiser le problème : est-ce une fuite, des tuiles déplacées ou cassées ? Ou est-ce que le problème vient de l’intégralité de votre toiture : gros dégâts suite à des intempéries, vieillesse de vos tuiles, maladie de votre charpente ?

Une fois les réponses trouvées à ces différentes questions, vous aurez plus d’informations à transmettre au couvreur professionnel. Il pourra donc mieux juger la situation et pourra vous guider vers la meilleure solution : la rénovation ou le remplacement toiture.

L’isolation : première étape vers la bonne santé de votre toit

Pour rendre plus robuste votre toiture face aux intempéries et par la même occasion rendre plus étanche toute votre maison, pensez à isoler votre toit. Une bonne isolation vous évitera bien des dégâts. Avec une isolation fiable et régulièrement contrôlée, votre maison s’offre une barrière supplémentaire.

Assurez-vous régulièrement que votre isolation par le toit est en bon état. Pour cela rien de plus simple qu’une analyse visuelle. Il ne vous reste plus qu’à observer votre isolation : si vous constatez des traces d’humidités importantes, de la moisissure ou même des insectes sur les matériaux d’isolation alors il faut lancer des travaux de remplacement d’isolation au plus vite !

L’isolation créée une véritable barrière entre vous et l’extérieur. En cas de dommages sur votre isolation vous pouvez perdre jusqu’à 30% de la chaleur intérieur de votre habitation. Celle-ci s’échappera par votre toit. Avec une bonne isolation vous faites des économies rapidement !

L’état de votre charpente joue sur vos travaux

Troisième gros point à prendre en compte : l’état de votre charpente. En effet, la charpente est l’ossature de votre toit. C’est sur cette ossature que va reposer toutes vos tuiles et accessoires de zinguerie. Il est donc très important que celle-ci soit en bonne santé.

Afin de connaître l’état de votre charpente voici quelques constats : la charpente est présente pour résister à toutes les conditions climatiques. Elle soutient et supporte le poids de votre couverture entière. C’est cette charpente qui va donner le squelette de la maison et décider quels sont les murs porteurs.

Afin de pouvoir indiquer les travaux à réaliser à un couvreur zingueur Mulhouse vous devez savoir donner le type de charpente dont vous disposez.

Il existe 2 charpentes différentes :

La charpente traditionnelle : Formée par des grands triangles isocèles, ce type de charpente en hauteur vous permet d’aménager facilement les combles.
La charpente à fermettes : Cette charpente est à la verticale, souvent plus solide, elle empêche néanmoins l’aménagement des combles.

Comment rénover une chambre ?

Vous souhaitez rénover votre chambre à coucher ? Nous vous accompagnons et vous donnons des astuces pour bien repenser la décoration de votre chambre de la peinture, au sol jusqu’à la literie.

1. La peinture et ses couleurs

Que vous choisissiez de mettre du papier peint, de la peinture ou une autre technique sur vos murs : une première question va se poser. Lors de la rénovation de votre chambre, la première question qui va se poser est la couleur à choisir pour vos nouveaux murs. Il est important de penser aux couleurs et à leurs symboliques.

En effet, dans une chambre à coucher il est important de privilégier des couleurs clairs et douces. Ces couleurs apaisent le dormeur avant qu’il entre dans son lit. Au contraire, les couleurs vives et fortes sont à bannir de la chambre à coucher. En effet, les couleurs vives excitent et stimulent notre cerveau. Les couleurs suivantes sont donc à éviter dans une chambre : orange, rouge ou bien jaune.

2. Choisir le parquet pour une chambre chaleureuse

Il est recommandé d’opter pour le parquet dans une chambre. En effet, le toucher au réveil est plus agréable que le carrelage et donne un aspect plus chaleureux à votre pièce.
Le carrelage donne un côté froid à la pièce, ce qui est très intéressant quand on souhaite donner un aspect moderne et urbain à une pièce. Cependant, dans une chambre il est bien souvent plus agréable de se construire une ambiance cocooning et douillette.

Le parquet offre un côté plus chaleureux et plus douillet naturellement. Il est donc conseillé de privilégier du parquet de couleur clair ou foncé dans une chambre à coucher. Aujourd’hui il existe de nombreux modèles de parquets différents. Si votre ancien carrelage vous manque vous avez même la possibilité d’opter pour un parquet effet carrelage. Tout le plaisir d’avoir un carrelage mais sans les inconvénients.

3. Pensez à changer de literie

matelas bio ecologique naturelEt en profiter pour changer votre literie, vous y avez pensé ? En effet, lors d’une rénovation de chambre à coucher il est important de songer à changer de literie. En effet, les Français changent de matelas en moyenne tous les 14 ans alors qu’il est recommandé de le changer tous les 8 ans. C’est donc le moment idéal pour changer votre matelas.

De nombreux modèles existent mais pourquoi ne pas faire le choix de passer au bio ?
Un matelas bio vous accompagne au mieux dans vos nuits. Anti-acariens, hyppoallergéniques et en matières naturelles vous pouvez faire confiance à la durabilité et au confort de ce matelas.

Transformer sa cave en pièce à vivre

Sous-sol , grenier et combles, sont de rares endroits dans la maison où vous pouvez récupérer une surface habitable importante. Que ce soit pour y installer le bureau, la chambre ou encore une salle de loisirs, l’aménagement de votre sous-sol peut se révéler la solution idéale pour augmenter sans avoir à déménager. Voici tous nos conseils pour aménagement votre sous sol.

Le sous-sol un espace précieux à exploité et à aménager

Quel que soit le projet que vous avez en tête, l’aménagement du sous-sol peut être une réponse. Cette pièce peut-être simplement un espace de rangement, une buanderie, mais aussi une salle de bains salle de jeux, de cinéma, un bureau, une chambre à coucher, une cave à vin… Le sous-sol est plein de possibilités! Donc, n’oubliez pas de préciser votre projet au maximum pour savoir quels types de travaux vous allez entreprendre.

Sachez que le prix de ces travaux est extrêmement variable ! L’aménagement du sous-sol se fera automatiquement en fonction de la valeur à votre maison. Prenant en compte l’état de votre sous-sol, son organisation, les contraintes et, surtout, ce que vous voulez faire.

Aménagement de cave : les solutions contre l’humidité

La cave est une pièce enseveli sous la terre profitant d’une température modérée beaucoup moins variable que celle des pièces situées en étage. C’est donc un endroit agréable à vivre toute l’année, ce qui nécessite peu de dépenses en énergie. Le principal problème réside dans l’humidité. Les murs du sous-sol doivent constituer une barrière contre l’humidité de la terre (à l’extérieur) et de la maison (à l’intérieur).

Mais cette humidité est difficile à résoudre car le sous-sol est difficile à aérer. Il est nécessaire de faire appel à des professionnels. Le travail en présence d’eau est extrêmement délicat. Surtout que, souvent, les francs-maçons n’appliquent pas les produits adaptés sur les murs extérieurs.

Rendre votre sous-sol complètement étanche ? C’est possible mais relativement cher. Il est possible de réaliser un cuvelage, c’est-à-dire de protéger le sous-sol comme le réservoir, de l’intérieur, en passant plusieurs couches d’un mélange de mortier de résine époxy. L’opération dure de 2 à 4 jours en fonction de la surface, pour un coût variant de 5.000 à 10.000€.

Cave aménagée : soyez vigilants sur la hauteur de la pièce

Le sous-sol généralement donne une belle surface au sol, mais la faible hauteur de plafond. Or, les installations de plomberie et d’électricité passent souvent sous le plafond du sous-sol, ce qui réduit considérablement la hauteur de la pièce.

Si vous avez une hauteur assez conséquente, vous avez la possibilité de poser un parquet, plus chaleureux et confortable comme le béton. Dans le cas contraire, vous pouvez simplement peindre à même le béton, la pose de tapis souple, du linoléum, de la moquette… Le choix du revêtement est le même que pour une pièce traditionnelle.

travaux amenagement cave amenagee

 

Quelles contraintes juridiques ?

Comme pour tout ajout de surface, les travaux peuvent répondre à différentes obligations. Une surface ayant moins de 1,80 m de hauteur ne sera pas considérés comme SHON (surface hors oeuvre nette). L’ajout de 20m2 de SHON rend l’obtention d’un permis de construire obligatoire. Le recours à un architecte, même s’il peut se révéler précieux, n’est obligatoire que si la construction occupe plus de 170m2.t

Installer une mini station d’épuration dans son jardin

Si votre habitat n’est pas relié au tout à l’égout, l’installation d’une mini station d’épuration pour les eaux usées est obligatoire. Ce type d’équipements requiert de nombreuses connaissances, que ce soit sur le plan législatif, sur le choix de son emplacement, ou encore pour le budget. Voici les grands points à savoirs pour installer une mini station d’épuration.

Les lois à respecter pour l’installation d’une mini station d’épuration

Les mini stations d’épuration sont des équipements encadrés par les normes et agréments définis par le ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer. Les mini stations d’épuration sont autorisés uniquement en France depuis l’adoption de la loi du 3 août 2009. Il s’agit donc d’une technologie assez récente, dont les certifications ne datent que de quelques années. Votre mini station d’épuration doit disposer de certains critères qui sont les suivants :

  • Posséder un numéro d’accréditation ministériel. Cet agrément garantit que la station d’épuration a été construite dans le respect de la législation. Grâce à cela, la station peut être installée simplement après avoir averti le Service public d’assainissement non collectif (SPANC).
  • Afficher un numéro CE, représentant la conformité aux normes européennes.
  • Respecter le niveau de la brute de pollution organique et de rejet

D’autres obligations peuvent être à respecter dans le cas d’une installation de micro station d’épuration. Afin de ne pas enfreindre la loi, il convient pour son installation de prendre en compte les paramètres hydrogéologiques du terrain et des distances avec les habitations voisines, ainsi que des exigences de l’environnement (par exemple si vous êtes à proximité de la rivière, d’un puits, etc.)

 

mini station epuration personnelle

L’endroit idéal pour implanter une mini station d’épuration

Une autre question liée au respect de la législation est importante : où installer ma mini station d’épuration?

Comme nous l’avons évoqué précédemment, la station doit se conformer à certaines distances, par rapport aux constructions environnantes et de l’environnement de votre site. Ainsi il est indispensable d’installer une mini station d’épuration à 5m minimum de votre logement et de 3m par rapport aux clôtures de votre maison. La même distance doit être respectée pour les arbres avec, en plus, la pose des géogrilles qui empêchera les racines ils ont d’être en contact avec la station.

Pour ce qui est de la présence d’eaux souterraines ou d’une source d’eau destinée à la consommation humaine, la distance à respecter est de 35 mètres, pour éviter la pollution.

Tous ces paramètres doivent vous aider à trouver la position idéale pour votre mini-station d’épuration. Attention, prenez également en compte l’accessibilité pour faciliter l’étape des travaux. Dans tous les cas, l’intervention d’un professionnel qualifié est nécessaire pour l’installation de ce type d’équipement. Il saura vous conseiller sur le bon endroit de votre station. D’autre part, pour être sur de choisir la bonne mini station d’épuration, et de respecter toutes les obligations en vigueur, adressez-vous au SPANC de votre commune, il saura vous informer et vous guider dans votre choix.

Guide pour passer un été au frais dans votre maison

Les beaux jours et la chaleur sont présents, mais trouver un endroit au frais par ces hautes températures n’est pas évident. L’intérieur de votre maison est souvent très chaud en été et vous ne vous y sentez pas mieux qu’à l’extérieur. Vous aurez tendance à aller acheter le premier climatiseur qui vous vient sous la main mais le bémol de cette solution est qu’elle améliore l’efficacité énergétique sans forcément être très efficace. Pour éviter cela une bonne isolation de votre maison est très importante et tiendra à long termes. Des petits travaux aux aménagements importants: nos conseils pour disposer d’une maison au frais en été !

Une bonne isolation pour votre maison

Parmi les travaux permettant de rendre une maison confortable en été, l’isolation reste la première priorité. Des combles mal isolés sont le principal point d’entrée de la chaleur en été. Si c’est bien sûr, une opération importante, elle n’est pas pour autant la plus cher puisque des dispositifs d’aides existent.

Autre idée: l’isolation thermique de la façade empêche les murs de l’habitation de trop chauffer. Le plus efficace est l’isolation thermique faite de l’extérieur, car elle profite de l’inertie des murs et prévient les échanges calorifiques dus aux ponts thermiques. Les meilleurs isolants contre la chaleur sont des panneaux isolants en fibre de verre suivis de la ouate de cellulose. Encore une fois, des aides existent pour alléger la facture des travaux: TVA à taux réduit, crédit d’impôt, prêt à taux zéro, aides de l’Anah et des fournisseurs d’énergie.

L’idéal est d’installer une toiture végétalisée en complément de ces travaux d’isolation. Si la configuration des lieux ne permet pas, quelques arbustes plantés à proximité des fenêtres apportent un véritable soulagement. En effet, les végétaux ont la particularité de refroidir un peu l’air en humidifiant. Faites tout de même attention à ne pas planter des arbres qui poussent trop au risque de faire une ombre trop importante ou même de poser des problèmes aux fondations avec leurs racines.

Changez vos fenêtres

 

Fermer les fenêtres est un excellent moyen d’empêcher la chaleur d’entrer et de faire une maison confortable en été comme en hiver. Mais encore faut-il que le vitrage et les boiseries soient en bon état. Aussi, remplacer vieilles menuiseries pour des fenêtres les performances de la solution à envisager afin d’améliorer le confort en été.

Les principales fenêtres à changer et à équiper en priorité sont bien entendu celles qui sont le plus au soleil, ainsi que des fenêtres de toit car elles sont exposées au soleil au moment le plus chaud de la journée.

Un point intéressant, changer vos fenêtres pour des modèles plus efficaces au niveau énergétique vous apportera  plus de bénéfice et une meilleure isolation thermique en hiver quand vous voulez conserver les calories à l’intérieur.

À noter, il existe également des vitrages solaires. Les dernières bloquent une partie du rayonnement à l’aide de miroirs réfléchissants. Moins cher que les vitrages solaires, les vitrages à isolation renforcée (VIR) bloquent jusqu’à 58% du rayonnement.

isolation thermique interieur frais

 

Maison confortable en été: installer des protections solaires

 

Vous pouvez également installer ou remplacer les stores dans votre maison. En effet, ces derniers constituent une excellente protection contre la chaleur. De plus, il existe des stores ultra isolants, permettant d’optimiser au maximum le confort thermique dans votre habitat.

Si votre habitation est dépourvue de volets, et/ou que vous n’avez pas le budget pour l’installation, des solutions alternatives existent. Ainsi, installer des stores peut permettre de retenir 30 à 85% du rayonnement, pour certains modèles.

Autre solution: installer une pergola protège aussi du soleil, et par conséquent de la chaleur. Il existe des pergolas à poser soi-même, en kit, mais elles peuvent également être fabriquées sur-mesure. Si la terrasse est petite, l’installation d’un avant-toit permettra de réduire les revenus de l’énergie solaire.

Le choix d’un bon climatiseur

 

Enfin, pour disposer d’une maison plus confortable en été, vous pouvez choisir et installer un système de climatisation ou de refroidissement comme les pompes à chaleur. Au moment de choisir votre climatisation, pensez à privilégier les systèmes les moins énergétiques. Pour cela, référez-vous à l’étiquette énergie, obligatoire pour tous les appareils électriques, et optez de préférence pour des modèles classés A ou B.

Ne vous précipitez pas sur des matériels bas de gamme au moment d’une canicule: vous prenez le risque d’acheter des produits peu fiables, peu efficaces, gourmands en énergie, qui vont vous coûter cher à terme. Enfin, n’oubliez pas que choisir un bon système de climatisation, c’est aussi choisir un climatiseur adapté à ses besoins.

Les LEDs la solution pour une maison bien éclairée

Les LEDs, des sources de lumières plus économiques et de plus en plus puissantes commencent à trouver leur place dans l’habitat. Entre décoration, lumière d’appoint et les solutions avancées de l’éclairage principal selon l’espace, ils ne donnent pas les mêmes résultats. Voici tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle tendance LED.

Pourquoi et comment choisir ses LEDS ?

La LED ne produit pas de rayonnement de chaleur, s’alimente à très basse tension, et possède une durée de vie jusqu’à 1000 fois supérieure pour une consommation énergétique nettement inférieure à d’autres ampoules par exemple.

En plus de ces avantages les LEDS ne comporte pas de mercure, sont insensible aux éclairages répétés et offrent le maximum de luminosité dès la mise en marche. Autre fait remarquable, les diodes présentent une efficacité lumineuse (rapport entre la puissance de la capacité lumineuse rendue par rapport aux watts absorbés) bien supérieure à celle des autres solutions d’éclairage. Ce rapport est exprimé en Lumens/Watt et est de l’ordre de 50 lumens par Watt pour une LED et de 20 Lumens/Watt pour un halogène. A l’heure actuelle, selon les modèles, une ampoule à LED peut produire une lumière équivalente à celle d’une ampoule de 40 Watts.

Remplacer vos vieilles ampoules par des modèles de LED plus récents sera facile grâce au culot compatible de ces dernières. Pour cette intervention d’un professionnel sera vivement recommandée. Il saura calculer l’intervalle en fonction de l’ouverture du faisceau de la LED. Trouver des produits de qualité est sans doute la première difficulté à contourner en particulier. Les prix pour les LED peuvent varier entre 1 et 100 euros selon les produits et le modèle. Sans généralité , il conviendra tout de même de se méfier des produits trop bon marché souvent de résistance est discutable.

leds eclairage maison appartement

 

Parfait comme décoration

Objets lumineux, (tables, vases, briques), lampes design, embouts à fixer sur le robinet pour colorer l’eau, les LEDs deviennent de plus en plus présentes dans l’univers de la décoration. Gadget ou véritable objet deux-en-un, leur lumière apporte une touche tendance à l’intérieur comme à l’extérieur. La raison de leur succès: une faible consommation d’électricité et des couleurs“flashy” inégalables.“Dès que l’on veut du dynamisme et de la couleur, la LED s’impose. L’avantage, c’est que les puces sont directement programmées pour la libération de la couleur, tandis que sur un halogène par exemple il faudra mettre un film qui réduira une grande partie de la lumière émise.  Vous pouvez intégrer des LEDs dans n’importe quel matériau, et donc les inclure dans le plafond, le sol, ou même les meubles.

Donnez de la couleur à vos objets

L’éclairage localisé dans des objets est également un usage à favoriser avec les LEDs la lumière produite est moins éblouissante et sera particulièrement bien souligner. Une particularité due à son faisceau lumineux. Tandis que la lampe à incandescence émet sur 360 degré, la LED, elle possède un angle d’émission très étroit qui va convenir à l’éclairage d’objet, tel que des tables par exemple. Pour ce type d’usage décoratif, il ne sera pas nécessaire d’investir dans de nombreux voyants. Par conséquent, il est particulièrement avantageux sur le plan énergétique. Seul point à traiter: la température de couleur qui peut jouer des tours. Choisissez une teinte qui sera plus sur les blancs/jaunes. Méfiez-vous des Leds de mauvaise qualité. Ils ont tendance à donner un rendu lumineux penchant vers le bleu ce qui peut être inconfortable pour les yeux.

Un coût important pour l’éclairage d’une maison

Nettement rentable à l’éclairage décoratif, la LED devient moins compétitif, quand c’est  la principale source de lumière dans la maison. La raison? Le résultat, pour un même espace, il vous faudra beaucoup plus de lampes à LED. Pour le projet d’aménagement d’une maison dont la partie principale doit être entièrement mise en lumière avec des Led vous devrez déployer un arsenal de LEDs. Environ une soixantaine sur 70m²”.

La solution: multiplier les points lumineux

Toutefois pas de panique, si les économies d’énergies promises vous ont séduit, sachez qu’un éclairage général agréable sera possible à mettre en place. La solution: multiplier les sources lumineuses. Vous ne trouverez pas de lampes à LED pour remplacer une halogène de 250 w vous pouvez remplacer une lampe à incandescence par deux lampes à LED. Multiplier les points de lumière, ainsi que de combiner avec d’autres solutions d’éclairage, tels que les lampes fluorescentes compactes, peut être aussi le meilleur moyen d’être efficace d’un point de vue écologique et le plus économique possible.

Eclairer totalement son logement avec des LEDs n’est pas encore évident, mais cette technologie va continuer d’évoluer dans les années à venir.

Spa ou baignoire balnéothérapie pour votre salle de bains ?

Le Spa et la baignoire balnéo sont les petits plaisirs que l’on peut s’accorder dans les hôtels de luxe ou bien encore dans les centres thalasso. Mais il est désormais possible d’insérer cet instant de bonheur chez vous dans votre salle de bain. Mais que choisir entre baignoire balnéo et spa ? Pour vous aider à faire votre choix voici quelques éléments qui vous guiderons.

Le Spa autant que la baignoire balnéo nécessitent  un traitement par l’eau. Cette méthode est proposée depuis quelques années chez les particuliers avec des équipements accessibles à partir de quelques milliers d’euros pour l’équipement le moins coûteux. Selon votre budget, mais aussi les caractéristiques de la pièce de destination de votre espace vous aurez à choisir entre l’installation d’un véritable SPA et une baignoire balnéo.

Ce qui les diffèrent

La première différence entre des bains à remous et un Spa, tient en premier lieu dans la taille. Un Spa, plus souvent appelé Jacuzzi en fonction de la marque de référence, est généralement plus grand et un peu plus difficile à installer, tandis qu’une baignoire peut-elle faire la taille normale d’une salle de bain ( certains modèles sont cependant aussi grand qu’un jacuzzi). Une grande différence, au contraire d’un bain à remous, un SPA ne se vide jamais. De ce fait, il est nécessaire de traiter et filtrer l’eau et il est donc impossible d’utiliser des huiles. Pour ce qui est de choisir entre les deux, il faudra donc bien prendre en considération ces caractéristiques: vous disposez de peu de place, et votre budget est un peu serré: optez pour une baignoire. Pour les grands espaces et les budgets plus large, jacuzzi s’impose!

 

Baignoire balnéo: un équipement de confort… un peu lourd!

Revenons sur les caractéristiques de ces deux options. Choisir une baignoire balnéo ne représente pas un choix de dépit. Ils offrent des performances et un niveau de relaxation qui peuvent tout à fait rivaliser avec les SPA. Ces bains sont équipées de jets d’eau, où le massage air/eau et elles peuvent également être équipées de LED colorant à l’eau pour l’option de thérapie. D’autres part la conception de ces baignoires détentes s’est réellement affirmé ces dernières années: designs et modernes ils s’inscrivent parfaitement dans les salles de bains contemporaines ou plus traditionnelles. Si la plupart des modèles sont disponibles dans des grandes surfaces où vous sera de s’assurer que leur installation est facile, je pense, cependant que cet équipement n’est pas une baignoire. Principale différence: son poids, beaucoup plus important. Deux bonnes raisons de faire appel à un professionnel.

baignoire balneotherpaie instalation salle de bain

 

SPA portable ou encastré vous avez besoin d’espace!

Pour ce qui est du jacuzzi ou SPA, il existe de produits correspondant à cette appellation. On distingue cependant deux types de produits: le SPA encastré ou le SPA“portable”. Ce dernier est un bassin qui se connecte et s’installe directement sur le sol. Son installation est simple et il peut être transportable. Sa pose nécessite un sol plat et capable d’accueillir une charge lourde. Une solution plus efficace, baignoire bulle“encastrée” s’intègre directement dans le sol de l’habitation. Elle peut être à plusieurs reprises réalisé sur mesure et en maçonnerie d’une petite piscine. Souvent plus esthétique que le bassin portable, il nécessite toutefois plus de travaux pour son installation.

Extérieur, comme à l’intérieur, le SPA peut être installé n’importe où à condition de présenter suffisamment d’espace, le sol résistant. Autre détail: l’eau du spa étant maintenue à 37 degrés, pensez à l’intérieur, votre chambre doit être bien ventilée.

Enfin, qu’il s’agisse d’un SPA ou d’un bain à remous, leur pose nécessite de solides connaissances en plomberie et raccordement électriques. Autant de raisons pour confier l’installation à un professionnel. Pour ce qui est du prix d’un SPA, entre son achat et sa pose, peut varier sensiblement. N’hésitez pas à demander plusieurs devis pour votre spa. A titre indicatif, sachez que des douches spas généralement plus abordables (entre 500 et 1000 euros), vient ensuite la baignoire balnéo avec un budget s’échelonnant de 1000 à 4000 euros pose incluse. Pour l’installation d’un véritable SPA les prix des appels représentent environ 5000 euros et jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros…

Bénéficiez de crédits d’impôts avec votre porte d’entrée

Les portes d’entrée, au même titre que les volets permettent d’avoir des avantages fiscaux. Et cela à l’unique condition que votre porte soit changée dans le cadre d’une série de plusieurs travaux consécutifs et qu’elle respecte certaines caractéristiques spécifiques. Voici tous les détails et conseils pour un changement de porte pas cher.

Porte d’entrée synonyme d’isolation

En rénovation, les raisons de changer la porte d’entrée peuvent être multiples. Une simple opération de l’estimation de votre bien afin de mieux la revente, le choix d’une porte à l’entretien plus facile (en optant pour une porte en alu par exemple), volonté de renforcer la sécurité de la maison, en choisissant une serrure plus sûre…. Enfin et surtout, changer sa porte d’entrée, il est également possible de remplacer la porte peu étanche et laissant fuiter la chaleur pour un nouveau modèle de la porte aux qualités d’isolation renforcées. Un tour d’horizon suffit à convaincre de l’intérêt de cette nouvelle classification. La plupart des anciennes portes affichent un coefficient Ud supérieur à 4W/ m2.K ce que le crédit d’impôt exige aujourd’hui un coefficient inférieur ou égal à 1,8W/ m2.K! Les fabricants de portes sont donc largement alignés sur cette exigence, au moins pour une certaine partie de leur gamme.

Alliez performance et design

Mais si la performance est le plus souvent au rendez-vous, qu’en est-il de l’esthétique de ces nouvelles portes? Conscient que les particuliers ne pourraient pas être séduits par un aspect“bunker”, les fabricants proposent une large gamme de portes d’entrée. Proposant des modèles aussi performants que design. C’est le cas du fabricant Bel’m qui déclare offrir le droit d’un plus large du marché avec 180 modèles de portes d’entrée sur-mesure répondant aux exigences thermiques du crédit d’impôt. L’acier, l’aluminium, le, bois, le modèle mixte, avec ou sans vitrage pour la consommation de lumière… Des matériaux et différents styles sont disponibles afin de trouver le bon modèle à accorder avec votre maison.

Obtenez un crédit d’impôt en réalisant une série de travaux

Des portes design, une meilleure isolation, un coût amorti par un dispositif fiscal… Reste la condition à connaître pour pouvoir bénéficier de ce coup de pouce. Pour obtenir le crédit d’impôts dans l’habitat individuel, votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans. Puis vous devez, dans la même année, en plus du remplacement de votre porte d’entrée, réaliser au moins deux des travaux suivants: remplacement de fenêtres ou des vitrages; l’acquisition et pose de matériaux d’isolation des murs; l’acquisition de chaudières ou d’équipements de chauffage: chaudières bois; acquisition d’équipements de production d’eau chaude sanitaire (ECS) avec des énergies renouvelables (ENR); acquisition de chaudières à condensation ou énergies renouvelables.

Par conséquent si vous décidez de changer vos fenêtres, que vous installez une chaudière bois et que vous achetez une nouvelle porte d’entrée, vous pouvez profiter de taux suivants: 10% des avantages fiscaux pour votre porte, 10% pour vos fenêtres et 36% pour une chaudière bois. Dans l’habitat collectif, l’octroi d’un crédit d’impôt de 10% pour les portes d’entrée n’est pas tenus de réalisation de bouquet de travaux

Rappel: Pour un même contribuable et une même habitation, le montant des dépenses ouvrant droit à des avantages fiscaux ne peut excéder 8 000€ pour une personne seule . Ce montant peut être augmenté en fonction de la situation familiale puisqu’il est porté à 16 000€ pour un couple sans enfant.

Choisir un parquet résistant à l’usure

Chaleureux, esthétique et adapté pour tous les styles et à toutes les décorations d’une maison, le parquet ne doit pas être choisi sur un coup de tête. Si la pièce où vous posez du parquet est une pièce de vie comme une chambre ou un salon, si elle s’ouvre vers l’extérieur, ou même si elle est un fort lieu de passage des enfants, la question de la résistance et durabilité du parquet doit être une priorité.

Il existe des solutions pour chaque configuration et de plusieurs marques, pour que vous trouviez le parquet qui vous convient. L’union française des fabricants et un entrepreneur marbre (UFFEP) rappelle que le terme « parquet » est réservé pour tout revêtement de sol en bois ou a base de bois à la couche d’usure (parement ou d’un élément de façade) d’au moins 2,5 mm.
Pour vous éclairer et choisir un parquet résistant voici nos conseils.
Faites confiance aux artisans Nos Artisans ont du Talent pour l’installation de votre parquet.

Référez-vous à l’épaisseur du parquet

Pour choisir un parquet résistant, vous devrez faire appel à différents critères. Tout d’abord l’épaisseur de la face de plancher. En effet, le taux d’épaisseur au sol doit être proportionnel à l’importance du trafic de votre pièce. Plus le passage dans la pièce sera important et plus l’épaisseur de parement doit être important. C’est l’épaisseur de 2,5 mm pour les parquets les plus fins, et jusqu’à 7 mm pour les revêtements les plus robustes. D’autres conseils utiles pour choisir votre parquet: la classification d’utilisation (CU). Il prend en compte l’épaisseur totale de la façade et de la classe de dureté du bois. Pour chaque épaisseur de bois, ce classement détermine le niveau de résistance de A à D, catégorie A la catégorie de bois tendre, B bois mi-dur,etc.

paquet bois interieur installation professionnelle

Vérifier l’indice de rigidité

Autre repère intéressant: les résultats des essais de dureté Brinell. Réalisé sur tous les sols, ce test vise à mesurer la résistance aux poinçonnement de chaque entité. Essai Brinell consiste à mesurer l’empreinte d’une bille de 500g lancé d’une hauteur de 1 cm sur 1,50 m sur la latte de parquet. Le résultat, exprimé en Newton/mm, permet de donner une valeur pour la comparaison entre les essences. Plus l’indice de Brinell est élevé plus la dureté du bois est important.

Les meilleures gammes de parquet pour une bonne résistance

Après s’être renseigné sur les différents types d’épaisseur et  différents types de classification sol en bois/ parquet, il n’est pas difficile de comprendre quelles sont les essences de demander pour choisir le parquet résistant à l’usure à savoir certaines plages sont classés B et principalement les parquets sont classés C-D. Permis les meilleurs parquets vous aurez le choix entre les :

Mi-durs: Chêne, Hêtre, le Bambou, Érable, Teck, Noyer, Frêne….

Durs : L’Acacia,  l’Olivier, le Wengué, l’Eucalyptus  ainsi que  de nombreux bois exotiques : Panga Panga, Moabi, Guarapana…

Très dur : beaucoup de races exotiques: Ipe, Cabreuva, Jatoba, Cumaru, Palissandre….

D’autre part, n’oubliez pas que les labels sont aussi un gage de qualité des parquets et donc assurent la résistance.

Vous aussi découvrez toutes nos entreprises de rénovations intérieur parquet partout en France.

Énergie verte : tout ce que vous devez savoir

Si l’énergie verte est un marché en hausse, les escrocs en profitent bien. Panneaux solaires, pompes à chaleur… Tout ce que vous devez savoir pour éviter la capture!

De nombreuses plaintes

Tarifs déraisonnables, installations défectueuses, service après-vente absent… Les victimes d’escrocs suite à l’énergie verte sont des dizaines de milliers. Rien que pour les pompes à chaleur, est célébrée  12 000 plaintes (l’absence d’un sectionneur, des, pannes à répétition, nuisances sonores, etc.).Ce chiffre reste tout de même faible comparé au 1,4 millions de machines installées.

Une enquête réalisée en 2010 auprès de plus de 200 installateurs de pompes à chaleur air/eau par les agents de la DGCCRF* a conduit à un nombre relativement faible de poursuites (18 rappels de la réglementation, 7 prescriptions et 7 procès-verbaux). Parmi les imperfections relevées, citons l’absence d’une étude thermique (à joindre normalement au devis).

 

Les problèmes rencontrés

-Des prix excessifs : 30 000€ pour des panneaux photovoltaïques, par exemple.

-les objets défectueux. Les pompes à chaleur trop ou pas assez puissants, les, dégâts d’eau à cause de la barre mal associés, etc.

-des pratiques malhonnêtes. Certains commerciaux qui vendent des équipements »clé en main sur le salon et sous-traitent l’installation d’artisans, de travailleurs non qualifiés; sociétés qui ont fait faillite avant la mise en service de l’équipement (mais après avoir empoché un acompte, voire la totalité de la somme); l’utilisation des logos QualiPV ou QualiPAC (dix procédures sont actuellement en cours); vente d’une marque prestigieuse et pose d’un matériel bas de gamme, etc.

conseils professionnels energie verte economie

Soyez prudents avant l’engagement

-Prendre le temps de réfléchir. Ne signez pas sous la pression utilisez votre droit de rétractation de 7 jours.

-Méfiez-vous des démarcheurs à domicile. Un bon installateur n’a pas besoin de faire du porte-à-porte pour trouver des clients.

-Préférez les entreprises engagées dans une démarche de qualité: QualiPV pour le photovoltaïque, QualiPAC pour les pompes à chaleur

-Faites créer au moins 3 devis de différentes entreprises. Ils doivent être détaillés.

-Demandez deux ou trois adresses de chantiers réalisés. N’hésitez pas à contacter les propriétaires.

Que faire en cas de litige ?

-Appelez l’artisan pour qu’il intervienne.

-Si vous n’avez pas de réponse ou qu’il ne réagit pas, envoyez-lui par courrier de mise en demeure (par lettre recommandée avec accusé de réception).

– Tournez-vous vers une association de consommateurs comme Consommation, logement et cadre de vie (CLCV), le Groupement des particuliers producteurs d’électricité photovoltaïque , ou l’UFC

-En dernier recours, portez l’affaire en justice (tribunal d’instance pour des dommages de moins de 10 000 roubles, la cour au-delà).

Être informer sur la législation pour une extension de maison

Bureau ou chambre supplémentaire, la famille s’agrandit besoin d’une nouvelle chambre, salle de jeux pour les enfants, salle de sport, installer un spa ou une piscine intérieure : tout cela est possible sans changer de maison avec l’extension de maison. La construction et l’installation d’extension d’une maison peut désormais se faire dans des délais brefs et rapides. Mais vitesse ne doit pas rimer avec précipitation et il est important de ne pas oublier la législation concernant ces travaux. Faisons un point sur la législation

 

À quel moment avoir un permis de construire ?

Les permis de construire s’assouplissent peu à peu, mais  n’oubliez pas que toute construction extension de maison, même légère (chalet, mobile home) est soumise à déclaration de travaux. Pour toute construction inférieure à  20m², vous devrez effectuer cette formalité. Comptez environ un mois pour l’obtenir. Pour les extensions de plus de 20m2 il vous faudra obtenir un permis de construire. Et dans ce cas, l’aspect écolo de votre extension n’y sera pas pour rien: de nombreuses municipalités facilitent l’obtention des autorisations pour tous les projets écologiquement sensibles!

L’extension de maison autorisée mais sans déranger les voisins

travaux professionnels cretion extension de maison

D’autres obligations s’appliquent pour obtenir l’autorisation de la construction d’une extension et notamment le respect de certaines règles concernant votre voisinage. Ainsi votre extension ne doit en aucun couper l’accès à la voie publique à vos voisins. D’autre part, votre conception doit également se conformer à certaines distances. Cette distance fixée à l’article R111-18 du code de l’urbanisme est égale à la moitié de la hauteur de la construction prévue et se mesure à partir de la limite qui sépare les deux terrains. Il est aussi souvent possible de se voir imposer une distance minimale de 3 mètres, et ce, indépendamment de la hauteur de la construction.

Bonification de COS et de la TVA

La commune où vous résidez peut vous autoriser le dépassement du Coefficient d’Occupation des Sols (COS) dans une limite de 20% à condition que la conception réponde à certains critères de performance énergétique. La construction de votre extension vous pouvez prétendre à cette bonification. Certains constructeurs de modules clé-en-mains propose même maintenant les structures éligibles à cette bonification. D’autre part, pour ce qui est de la TVA, n’oubliez pas que l’expansion résultant en une augmentation de plus de 10% de la surface de votre logement et se voit appliquer un taux de TVA égal à 19,6% et non 5,5%. Si vous réalisez parallèlement à vos travaux d’extension d’autres travaux dans votre logement, le taux de la TVA de ces travaux restera au taux normal, à savoir 5,5%.

L’îlot c’est tendance dans votre cuisine !

Parce que la cuisine multiplie les fonctions et elle vibre au coeur de la pièce, la cuisine de l’île est devenue la valeur sûre. On peut préparer, cuisiner, faire mijoter, mais aussi voir, recevoir, et échanger. Un supplément d’âme et de convivialité qui rend la cuisine attrayante.
Aujourd’hui, la cuisine à îlot s’ouvre et se découvre. Les cloisons disparaissent.

Allier design, convivialité et fonctionnalité

L’îlot central de la cuisine. Il trône dans la cuisine parfois même dans le salon et devient le coeur de la maison. La cuisine prend alors des allures de sculpture laquée, en bois, en aluminium ou toute d’Inox habillée.

La beauté est liée à une pléiade de fonctionnalités. L’îlot peut disposer d’un point d’eau, une prise électrique et d’une cuisinière. Il peut aussi être équipé de rangements et de tiroirs, souvent sans poignées. Quant aux accessoires et aliments, ils contrastent avec l’aspect linéaire du bloc mais apportent de la couleur, donc de la vie.

On peut tourner autour, comment se déplace autour d’une sculpture au musée.On prépare le repas pendant que les enfants font leurs devoirs. Cela fonctionne aussi avec des amis: on peut parfaitement imaginer être en train de préparer un plat pendant que les convives prennent un verre autour de l’îlot. Aujourd’hui, même les chefs étoilés adhèrent aux îlots.

cuisine ilot central cuisine travaux

Gagnez de l’espace et soyez libres de vos mouvements

On veut cacher, caser, optimiser. Avec ses rangements, l’îlot peut s’intégrer dans une petite cuisine. S’il est bien proportionné, qu’il laisse de la place pour passer, c’est gagné. On sait que la taille des appartements ou des maisons se réduisent, alors les marques s’adaptent. Notamment aux attentes des quadras des grandes villes ont besoin d’polyvalent et du modulable. Bref, du pratique privée de l’esthétique.

Vous aussi, laissez-vous tenter par des travaux de cuisine dans votre région, nous connaissons les meilleurs artisans.

Une grande variété de prix

De SieMatic à Darty, en passant par Poggenpohl ou Mobalpa, tous proposent des cuisines en îlots. Nous apprécions le modèle » Arcos Kilkenny » de Cuisine Schmidt, pour sa douzaine d’éléments de points de stockage (à partir de 5 990 euros). Chez Ikea, la nouvelle cuisine avec îlot » Norje », a tout pour séduire (à partir de 659 euros). Et pour les amateurs de design Réalisée demanda Luigi Massoni de dessiner un bloc baptisé » Xila ». Le modèle » 09″ est doté de plans et portes en verre avec effet de brillance (prix sur demande).

L’essentiel pour construire une douche à l’italienne

Pour se sentir bien dans sa salle de bain, et rendre cette pièce moderne la douche à l’italienne est la solution et fait tout de suite a différence avec une douche basique. C’est une solution pratique et esthétique par excellence dans la salle de bains. Mais son installation est très technique et nécessite d’être informés sur certains points avant de se lancer dans ces travaux. Voici toutes les réponses aux questions essentielles qui peuvent vous passer par la tête avant la construction d’une douche à l’italienne.

Enterrer ou surélever le receveur ?

La première question technique importante concernant la douche: comment installer un receveur de la douche? Pour installer une douche à l’italienne fonctionnelle, il est indispensable de disposer d’une pente d’évacuation suffisante pour que l’eau s’écoule ainsi que d’un point de vidange très bas. S’il n’est pas possible d’obtenir cette pente la douche devra être surélevée.  Vous pouvez contourner cette limitation en installant une petite estrade pour poser la douche ou mettre en place une marche. Dans tous les cas, laissez avant tout votre salle de bains à un professionnel avant de vous lancer dans un projet de douche à l’italienne, afin d’être sûr que les paramètres (pente, le débit, taille des tuyaux) convient.

Les points à savoir sur l’étanchéité

 

L’étanchéité est le point à ne pas négliger pour une douche en particulier si vous installez une véritable douche à l’italienne bétonnée qui s’intégrera directement dans le sol. La mise en place d’un dispositif complémentaire est nécessaire : système d’étanchéité liquide (SEL), membranes d’étanchéité ou panneau à carreler. Le dernier est réservé au sol alors que SEL et membranes s’appliquent aussi bien au sol que sur les murs. Ne faites pas cette installation vous-même et confiez-la à un spécialiste qui saura choisir la bonne technique (cuvelage, chape hydrofuge, résine d’étanchéité avant la faïence…). Il existe beaucoup d’autre solutions comme les tuiles, enduits mais elles doivent être posées correctement pour résister en milieu humide.

 

 

Comment éviter les problèmes d’évacuation ?

 

Comme déjà mentionné, un bon calcul de la pente de la douche est indispensable pour éviter les débordements et l’eau stagnante. La norme pour permettre à l’eau de s’écouler est la pente de 2 cm par mètre entre la bonde et l’évacuation. Cependant, la pente est de 3 cm si une dalle avec des galets est posée car elle a la particularité de retenir l’eau. Il en est de même si la douche est posée avec deux pommeaux. Utiliser un panneau à carreler est très pratique, car la pente est déjà créée. Poser un rebord n’est pas nécessaire mais c’est la sécurité, en présence d’une pente insuffisante. De plus, il délimite l’espace en cas de l’absence de mur de  douche. Encore une fois les yeux conseille un professionnel vous permettra de déterminer la pente nécessaire pour une évacuation optimale en fonction de la configuration.

Avec ou sans cloisons : que choisir ?

mise en place douche italienne salle de bainUne autre question à se poser au moment de choisir sa douche : installer des murs est-il obligatoire ? Pour les douches à l’italienne extra-larges, supprimer ces derniers renforce l’impression d’espace. Dans les autres cas, elles sont indispensables pour éviter de ne pas transformer la salle de bain en piscine lors de chaque utilisation. Les parois maçonnées et carrelées sont courantes. Mais les parois en verre se fondent dans l’espace. Le traitement anticalcaire et anti-empreintes facilite l’entretien de verre. Pensez ces paramètres lors de choisir et de budgétiser vos parois de douche.

 

 

Choisir son système d’évacuation de l’eau

Le choix du système d’évacuation de votre douche est devenu technique et esthétique. Deux systèmes d’évacuation d’eau, caniveau et bonde, sont possibles. Le caniveau donne un côté esthétique à la douche. De plus, il facilite la pose des carreaux surtout si c’est de gros carreaux. Avec le caniveau, seulement une ou deux pentes sont nécessaires à l’encontre de quatre avec avec bonde, situé au centre du bac de douche. Toutefois, en, plus sa longueur (jusqu’à 100 cm)  importante, plus la durée d’évacuation de l’eau est grande. Le coût d’un caniveau est plus élevé qu’une bonde. Veuillez noter que cette dernière doit toujours être équipé d’un siphon à haut débit.

Quel coût pour une douche à l’italienne ?

 

La pose d’une douche italienne est complexe et nécessite des matériaux spécifiques. L’intervention d’un plombier ou d’un chef d’une salle de bain est quasi indispensable. Si la réalisation maçonnée reste un équipement de salle de bains relativement coûteux à mettre en œuvre (généralement entre 2000 et 5000 euros pour du clé en main), il existe des options plus économiques, telle que la pose d’un receveur extra-plat, ainsi, que les professionnels peuvent également vous offrir.

Faites les bons choix pour votre terrasse en bois !

Tout le monde s’arrache la nouvelle tendance des terrasse en bois. Evidemment son succès a ses raisons ! Tout d’abord son aspect esthétique et naturel qui se fond parfaitement avec tous les décors et tous les types de maison , son large choix de couleurs , ses budgets abordables à tous puis la possibilité d’adaptation au climat. Entrez dans ce mouvement d’habitation plus saine et écologique en vous procurant vous aussi votre terrasse en bois. Cependant avant l’achat et l’installation d’une terrasse en bois de nombreuses questions peuvent survenir et nous sommes la pour vous éclairer et vous donner les réponses nécessaires.

Quel bois utiliser pour votre terrasse ?

Choisir le bon type de bois pour vos travaux terrasses exterieures est la première décision à prendre. Votre choix devra être orienté en fonction trois éléments. Le budget de votre terrasse en bois, son aspect esthétique et ses besoins de la résistance en fonction du climat. Pour les petits budgets, laissez de côté les bois exotiques pour vous concentrer sur des bois simples mais résistants. L’Epicéa et le Pin, sont considérés comme les plus économiques. La couleur de votre terrasse en bois peut être aussi une caractéristique à prendre en compte dans votre choix.

Il existe autant de couleurs disponibles qu’il y a d’arbres. Sachez qu’il vous sera possible de disposer de plusieurs rendus de couleurs pour la même essence. Et cela grâce au procédé de saturation. Pour ce qui est de la solidité, pensez à choisir une essence  traitée pour s’adapter au climat de votre région. Le traitement des autoclaves classés de 1 à 4, vous, permettent de rendre vos lames de terrasse en bois imputrescibles et résistantes aux caprices de la météo.

 

Bois naturel ou bois composite?

 

Contrairement à une terrasse en bois massif, la terrasse en bois composite est fabriquée à partir de particules de bois mélangées à une résine. Une composition qui lui permet une plus grande stabilité dans le temps (la lame ne va pas ivre à certaines essences de bois) et un entretien quasi inexistant pour un aspect très proche du bois naturel.

Cependant, soyez prudent dans le choix de vos lames. Le rendu des lames de bois composite dites de«première génération peut-être moins fin que celui de lame de génération plus récente. Du côté des inconvénients, le bois composite est de la plus grande conductivité à la chaleur. Un petit bémol qui pourra vous faire préférer du bois naturel pour les zones les plus chaudes ou les contours de piscine. Enfin, de son budget, pour certains produits peut être élevé, près des bois exotiques. De quoi peut-être vous faire plutôt opter pour une terrasse en Tek ou en Ipé.

pose terrasse bois eterieure travaux artisan
Disposition de votre terrasse : lames ou dalles ?

Pour la pose de votre terrasse en bois, une fois le type de bois choisi, vous devrez choisir entre  des lames, des dalles ou caillebottis. Les lames de bois sont de longues planches, semblables à des lames de parquet qui se posent sur des lambourdes. Les plaques ou caillebotis de bois se posent sur un tissu géotextile ou un lit de sable, directement sur le sol.

Ces derniers seront donc à utiliser si votre terrasse en bois ne nécessite pas d’être construite, mais directement installée. Les dalles sont idéales pour couvrir une terrasse existante, cependant, ils ne sont pas disponibles dans toutes les essences. Les lames restent la solution de revêtement en bois la plus disponible pour votre terrasse en bois.

Faites des économies de chauffage avec la sonde de température

La régulation du chauffage grâce à la sonde sonde de température extérieure vous permettra d’économiser de 10 à 25% d’énergie. Voici toutes les explications sur le fonctionnement de ce petit appareil révolutionnaire.

Sonde de température : Comment ça marche ?

La sonde de température allége votre facture de chauffage.
Comme son nom l’indique, elle permettra de saisir les degrés de l’air en dehors de la maison pour les transmettre le régulateur. Cela va permettre de régler et ajuster en fonction des données reçues la température de votre système de chauffage.

Economisez grâce à la sonde de température

Le principal avantage de la sonde de température par conséquent, d’éviter le sur-dimensionnement du système de chauffage. Avec elle, s’il fait 3° dehors, l’eau destinée aux radiateurs sera chauffée à 70° et non à 90°. De plus, la sonde est d’anticiper les changements brusques de température. Il suffit de régler la courbe de chauffe, c’est-à-dire de coordonner la température extérieure et de l’eau en fonction de ce qui est recherché à l’intérieur. Plus de gestion intelligente de l’énergie ralentit l’usure de l’équipement. Au-delà du confort, une gestion intelligente de la chaleur ralentit l’usure du matériel

Sonde de température et aide financière

Installée sur la façade nord ou nord-est de la maison, reliée à son régulateur par voie filaire ou par ondes radio, la sonde de température extérieure s’adapte à tous les types de chaudières, au gaz fioul, basse température, à condensation… la sonde de température extérieure peut être adapté à la pompe à chaleur, chauffage par le sol (plancher chauffant) et même avec le chauffage électrique, à condition qu’il s’agisse de convecteurs. Veuillez noter que son investissement peut-être soutenu par une aide financière, y compris le crédit d’impôt développement durable ainsi que des bonus d’énergie.

Vous aussi faites confiance aux artisans Nos Artisans ont du Talent pour faire des économies de chauffage partout en France.

Les différentes solutions d’alarmes

Les modes d’intrusions des cambrioleurs pour s’introduire dans votre habitation peuvent être très divers. Alarmes sans fil, ou filaire, les systèmes d’alarmes prennent désormais en compte les différentes méthodes utilisées par les cybercriminels. Faisons le point sur les techniques d’alarmes fréquemment utilisées et les systèmes de protection qui sont les plus adaptés à chaque cas.

 

Explication du système d’alarme

Pour ceux qui craindraient de tomber sur des voleurs très tenaces, la connexion de l’alarme à une centrale de surveillance peut s’avérer une solution efficace. Mais souvent cette alternative est plus cher. Enfin, sachez  qu’il existe des solutions  permettant de contrôler vous même à distance l’intérieur de votre habitation pendant votre absence. Ces systèmes sont reliés directement à votre smartphone vous permettent de voir et entendre ce qui se passe à l’intérieur. De quoi transformer votre logement en une véritable forteresse ultra sécurisée.

Protéger votre maison même en hauteur

Parmi les modes d’intrusions fréquemment utilisées, n’oublions pas la technique des“monte- en l’air”. Ce type d’intrusion est particulièrement apprécié dans les maisons en ville avec balcon. Pour protéger vos fenêtres, il y a maintenant un système d’alarme qui s’intègrent directement dans les poignées de celles-ci.

Ces poignées à alarme intégrée peuvent s’adapter sur tous les menuiseries à fermetures standard. Un détecteur de choc indique la moindre tentative d’effraction. L’avantage de ce système: il fonctionne constamment, même lorsque vous êtes présent (une fonction permet tout de même de le désactiver) et permet de protéger vos enfants contre les accidents à la maison.

La solution contre le Home jacking

Autre mode de cambriolage, dérivée du“car Jacking” : le Home-Jacking. C’est une méthode qui consiste pour les intrus à pénétrer dans le logement en présence de ses habitants pour se faire remettre des biens en usant de la menace. Pour lutter contre cette invasion, les fabricants ont mis au point des systèmes d’alarme“code de contrainte”. Lorsque le propriétaire désactive l’alarme à la demande de l’attaquant, il peut composer un deuxième code qui vous avertira vos voisins, amis ou centre de surveillance.

Les dernières innovations pour une bonne climatisation pour l’été

Les climatiseurs ont montrés de meilleures performances énergétiques durant ces dernières années accompagné belles innovations en termes de service et de qualité de l’air. Coefficient de performance,  systèmes assainissant l’air ou autonettoyant, modèles plus esthétiques…Faisons le point sur les dernières innovation des climatisation pour passer un été au frais

 

 

Climatisation: des climatiseurs éco performants

Ainsi de plus en plus de modèles de climatiseurs mis sur le marché proposent des coefficients de performance record (à savoir le rapport entre l’énergie dépensée et l’énergie obtenue), ce qui explique que la plupart de ces équipements affichent désormais un label énergétique A sur leur étiquette énergie. Chez le fabriquant Daikin, une gamme ”Gamme Eco-performance” a même été mise au point pour proposer des modèles aux COP exemplaires mais aussi des modèles plus petits pour s’adapter aux pièces de petites dimensions et éviter ainsi les problèmes de surdimensionnement des installations (avec son modèle en taille 15, le plus petit de sa gamme d’offre). D’autre part, certains systèmes de la marque permettent de basculer en mode ”éco énergie” si aucun mouvement n’a été détecté au bout de quelques minutes. De quoi éviter une utilisation inutile

Une climatisation calme et plus saine

La puissance sonore de climatiseurs a également connu de grandes améliorations. En effet, vous pouvez maintenant trouver des options qui réduisent le bruit de la ventilation le confort et sleep” développé par Toshiba ce qui permet de passer en mode basse vitesse pour réduire le bruit. Par conséquent le modèle Super Daiseikai Toshiba affiche le paramètre”Plasma Ion charger”, qui diffuse des ions négatifs afin de détruire les impuretés et les envelopper d’utilisateurs de l’air. Chez Daikin, une série de murales Ururu Sarara offre une option de déshumidification de l’air pour l’option de frais, et pour l’humidification de l’option de chauffage. Pour une meilleure sensation de confort thermique et la qualité de l’air. Enfin il existe maintenant de nombreux fabricants de l’unité, d’auto-nettoyage et de grande capacité filtrantes pour éviter la diffusion de bactéries.

Vous aussi faites confiance à nos artisans experts de la pose de la climatisation pour vos intérieurs partout en France.

La climatisation à air conditionné devient design

Dernier point soigné par les fabricants, et non des moindres, l’aspect esthétique. Dites au revoir aux vilaines unités intérieures blanches, les fabricants déclinent maintenant les produits les formes soignées et discrètes. Chez Atlantic, on propose donc”corniches”, appareils de conditionnement d’air (hauteur 25cm pouvant ainsi s’intégrer plus inaperçu dans votre intérieur. De Daikin, le modèle EMURA avec ses angles arrondis, disponible en finition acier brossé, fait de vrais efforts de design. Quand ce que l’apparence des unités extérieures déprime, sachez qu’il existe désormais des caches pour ces unités disgracieuses.

Guide pour l’isolation de vos combles

Le grenier est souvent un endroit mis de coté auquel on ne prête que très peu voir pas d’attention. En revanche isoler ses combles est important pour éviter des pertes thermiques d’habitat , faire des économies d’énergie et augmenter le confort. Vous ne souhaitez pas forcement vous lancer dans des travaux d’aménagement des combles et dépenser des sommes folles… Mais une simple isolation des combles suffit. Prix, techniques, méthodes et isolants ; voici tout ce qu’il y a à savoir sur l’isolation de combles !

Isolation des combles perdus: techniques et méthodes d’isolation

Plusieurs techniques d’isolation sont utilisées par les experts pour éviter les pertes énergétiques par le toit et garantir une isolation de combles efficace

Relativement rapide dans la mise en œuvre sans démolir les murs, cette méthode est de plus en plus utilisée. Elle permet un confort thermique et acoustique à la fois.

L’isolation avec isolant à dérouler: doit prévoir un passage d’air suffisant entre la couverture et l’isolant. Le matériau de 20 cm minimum d’épaisseur est posée entre les chevrons ou les poutres de la fermette et sur toute la longueur. Situé dans une ou plusieurs couches sur les bords de la charpente en bois ou en métal ou coincés entre les chevrons, des panneaux ou des tissus de rouleaux sont souvent cachés par des plaques de plâtre montées sur un cadre en métal.

L’isolation par épandage:  cette méthode est idéale pour isoler des combles perdus en réparation. La matière employée est de la laine de roche en flocons emballée dans des sacs.

Les différents isolants existants

Les principaux isolants pour la mise en œuvre de l‘isolation de combles perdus en laine, de la laine de roche, la laine de cellulose, la ouate de cellulose et laine de verre mais il existe aussi des isolants écologiques des pratiques à différents niveaux.

Les isolants classiques en laine sont peu coûteux et offrent une isolation de qualité. Les isolants écologiques utilisent des matières naturelles d’origine végétale comme le bois ou le chanvre ou animale comme la laine de mouton ou de plumes d’oie. Il convient de noter, cependant que les composants ne sont pas 100% écologiques: les suppléments, les matières synthétiques et le traitement (le feu par exemple) sont ajoutés.

Les isolants organiques de type polystyrène moins utilisés, doivent être conformes à la norme CE et certifiés ACERMI. Il existe également des isolants minces, réfléchissants être considérée comme un complément d’isolation par l’organisme de certification du cstb.

Les matières pour l’isolation des combles perdus sont soumises à des normes liées à l’environnement. Isoler des combles perdus, c’est participer à l’effort collectif pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et donc préserver la planète.

Coûts et financements possibles

Si vous envisagez de faire isoler votre grenier perdu ou aménager un grenier perdu, sachez qu’il vous en coûtera en moyenne:

-Entre 8€ et 10 € le m2 pour l’isolation et le rouleau basique. Puis 5 à 25 euros pour une matière minérale en fonction de l’épaisseur et de l’indice de performance.

-Entre 1€ et 4 euros le kg de matière pour l’isolation soufflage et de manière générale. Puis 20 et 25 euros par m2, à force de travail et transport du matériel compris.

En faisant un appel de l’assistant certifié RGE, vous aurez droit à diverses prestations de l’État pour financer l’isolation de vos combles perdus :

  • Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique): permet de récupérer jusqu’à 30% du montant total des travaux.
  • L’Eco-Ptz (prêt à taux zéro): permet de prendre le reste de la somme. En plus
  • Les aides de l’Anah pour l’amélioration de l’habitat et des autorités locales dans certaines régions aident les ménages les plus modestes.Vous pourrez profiter d’une étude thermique gratuite.
  • Le Pacte Énergie Solidarité permet l’isolation de 50 m² de combles pour un euro seulement. Il est délivré à des conditions de ressources.

Pour finir, certaines entreprises proposent une Prime Énergie en fonction du code postal, type de chauffage et surface de combles. Le logement doit être achevé dans un délai de deux ans.

Donnez une sensation de grandeur à votre petit jardin

Aménager un petit jardin n’est pas toujours évident et est souvent synonyme d’optimisation d’espace et de pratique. Inutile de vouloir surcharger la décoration quand vous avez déjà un petit jardin. Il existe plusieurs astuces pour donner un aspect de grandeur à votre jardin tout en restant beau et agréable à vivre , les voici :

Aménager des bordures

 

Séparateurs pour chaque zone les frontières donne un côté élégant et moderne dans le jardin ainsi qu’un côté minimaliste parfaitement en accord avec les tendances actuelles. Choisissez des figures simples et faciles à comprendre puis donnez la fonction à chaque partie. Les bordures basses, les ardoises, les rondins en bois, etc., sont du plus bel effet. Pensez à vérifier le niveau, de tirer les fils et à bien respecter les angles si ce sont des carrés ou de rectangles!

Si vous ne pensez pas pouvoir réaliser cette opération seul, particulièrement dans le cas des jardins et des contours complexes, expliquez votre projet à un jardinier professionnel ou paysagiste. Il peut vous dire où trouver d’autres matériaux naturels très décoratives comme des cailloux ou du bois flotté pour aménager un petit jardin.

 

Peindre un mur extérieur pour agrandir l’espace

Les couleurs claires et lumineuses font ressortir la façade d’une maison plus large… De même d’un mur extérieur au bord d’une terrasse ou d’un autre peut être repeint et agrémenté de fleurs design pour apporter une touche de déco de réduire la sensation d’espace de votre jardin. Pour réaliser cette opération seul, vous devez équiper un minimum. La deuxième étape est la pose de la couche au rouleau ou un pistolet à peinture. La dernière étape à réaliser après complet séchage de la sous-couche est la pose de la peinture à l’extérieur en deux couches. La forêt peut s’avérer nécessaire.

Il n’est ainsi pas si évident de faire ces travaux vous-même si l’on n’est pas très bricoleur ou mal équipé. Sachez que le professionnel sera en mesure de réaliser cela rapidement, sans danger, et dans les règles de l’art tout en vous faisant bénéficier de la TVA au taux de 10% sur la livraison ainsi que sur les achats.

Ajoutez de la verdure

Des arbustes compacts regroupés en périphérie de jardin repoussent les limites et représentent la solution idéale pour aménager un petit jardin. Des herbes, des arbres résineux et même arbustes fleuris permettent d’évaluer le paysage. Placez-les là où se trouve la plus belle vue. Respectez l’ordre suivant: les tiges hautes derrière, épais au centre et les plantes basses recouvrantes devant. Les qualifications d’un jardinier ou un paysagiste peut une fois de plus être nécessaire pour choisir les bonnes essences et de parvenir à une composition harmonieuse qui ne“mange” pas l’espace de votre petit jardin et d’un séjour agréable à votre goût tout moment de l’année.

Choisir un ensemble “bistrot” pour le coin terrasse

 

Choisir des meubles est primordial lorsque le jardin est petit. Meubles de jardin, prévu également pour les petits espaces, vient apporter une touche de déco obligatoire pour tous.

Une table en fer forgé compacte, par exemple, avec deux chaises, est une combinaison idéale pour un petit jardin.

Si vous voulez obtenir un plus grand nombre d’invités, prévoyez plutôt des bancs que vous apposerez contre la façade de votre maison et de la console des rallonges.

travaux renovation jardin maison

 

Eviter l’exposition aux regards avec une haie ou un paravent rétractable

 

Pour créer un coin intime dans votre jardin, vous pouvez planter une haie ou acheter un brise-vue. Aujourd’hui, il existe aujourd’hui des paravents rétractables particulièrement design qui permettent aussi de vous protéger du vent et peut-être, de pulvérisation si vous habitez au bord de la mer.

une haie naturelle peut être aménagée dans un petit jardin avec des lauriers, des thuyas ou le bambou fargesia, très décoratives. Utilisez la haie champêtre pour délimiter un coin cocooning où chacun peut se reposer. Donner ainsi plusieurs ambiances et styles de confort à votre jardin vous pouvez profiter pleinement. Demander l’aide de spécialistes, vous saurez quelle place occuperont exactement tous les éléments et si votre jardin bien orienté et suffisamment humide pour permettre une pousse facile des différents végétaux.

Osez la couleur pour une impression de grandeur

Positionner des pots et jardinières colorés en fond du jardin pour attirer l’œil peut donner une plus grand sentiment d’espace. De même, choisir un luminaire aux formes modernes et originales, avec couleurs changeantes ou offrent plusieurs faisceaux bien ciblés peut mettre en lumière un coin sombre que l’on voyait peu auparavant. Et pensez aux lumières qui sont chargés grâce au soleil pendant la journée, ils vous permettront d’éclairer votre jardin le soir sans avoir à tirer de gaines et de câbles. Toujours pratique quand pas assez d’espace!

Les règles à suivre avant de repeindre son intérieur

C’est décidé : vous en avez marre des couleurs ternes de votre maison  et vous modifiez votre peinture d’intérieur! Du choix de la peinture, à la préparation du support grâce à l’utilisation de la technique d’application voici pour vous les 10 règles nécessairement à savoir pour réussir sa peinture d’intérieur.

1. Acheter le matériel approprié

 

Choisissez des pinceaux de préférence en bois brut et ayant une bonne prise en main.

n’oubliez pas de choisir des poils synthétiques pour une peinture à l’eau et des poils en soie naturelle ou en laine pour la peinture glycéro.

Réservez les rouleaux pour les laques, les peintures brillantes et les anti-gouttes pour les plafonds.

2. Trouver la bonne quantité de peinture

 

Si vous confiez les travaux de peinture des murs et des plafonds à un professionnel il calculera lui-même le volume de peinture nécessaire. Par contre, si vous réalisez vous-même le travail, avant d’acheter la peinture, mesurez chaque mur et plafond de la pièce que vous désirez peindre de la manière suivante: la longueur du mur (x) largeur de mur à peindre.

Attention, n’oubliez pas de prendre en compte des plafonds si vous comptez les peindre.

Cette indication, nommée rendement de la peinture est généralement indiqué sur l’étiquette de votre peinture.

Estimez le prix de la peinture avec : le guide des prix de la peinture

Demandez un devis gratuit pour une peinture d’intérieur

3. Choisir une peinture de bonne qualité

 

Avant de choisir une peinture, prenez le temps de lire sa fiche technique. Vous pouvez toujours essayer d’opter pour des peintures économiques, les premiers prix. Mais n’oubliez pas de vérifier que la peinture fera l’affaire. Le produit possède-t-il le rendement nécessaire? Pour tous les travaux de peinture délicats, (locaux humides, spéciales pour la déco, etc), il est toutefois recommandé de choisir pour les plages ci-dessus et d’y mettre le prix. Ce sera le meilleur gage de qualité et de la durabilité dans le temps.

 

4. A chaque pièce sa peinture

choisir la peinture dépend en partie de la pièce de destination de cette dernière.

Vous privilégierez la peinture glycéro ou peinture hydrofuge pour les pièces humides (salle de bains cuisine) sa formule étant résistante à l’humidité. Il existe également des peintures spéciales pour les pièces particulièrement exposés à l’humidité.

Au niveau des finitions, la peinture givré généralement plus approprié pour les pièces à vivre tandis que la peinture de finition mate se destine en règle générale plus aux chambres pour une chambre chaude. En cas d’hésitation, un professionnel pourra vous orienter vers le produit le plus adapté à vos besoins et à votre budget.

travaux peinture interieur renovation interieur artisan

 

5. Peinture d’intérieur: choisissez votre couleur

 

Choisir la bonne couleur de peinture est souvent une question de goût et de tendance. Autre règle à garder à l’esprit: tendez rarement plus de 2-3 couleurs en camaïeu (dans la même gamme de couleurs)) pour éviter un effet trop« patchwork» déco.

6. Sécuriser son chantier

 

Que vous fassiez réaliser les travaux de peinture intérieure par un professionnel ou non, protégez les emplacements qui ne seront pas à peindre. En préparant ainsi le terrain, vous allez gagner du temps au professionnel pourrez réaliser des économies sur vos travaux de peinture intérieur. Protégez le tour des fenêtres, le carrelage, les commutateurs avec des rubans et des meubles avec des bâches.

 

7. Peinture intérieure: Préparation de la surface de vos murs et plafonds

 

Avant d’appliquer la peinture sur les murs et le plafond vous devez préparer. Dans la plupart des cas il vous suffira de nettoyer et de reboucher les trous. Si vous passez par un pro, vous pouvez faire confiance à cette étape ou faire vous-même pour économiser un peu sur le travail. Attention toutefois de réaliser avec soin cette étape. Même les pros ne pourra pas faire de miracle sur un support mal préparé.

8. Peinture intérieure: comment bien l’appliquer ?

Que votre peinture soit de l’huile ou dans l’eau, d’abord mélanger la peinture contenue dans le pot avec une spatule plate, chargez le pinceau ou le rouleau généreusement et éliminez le surplus sur une grille. Commencez par dégager les angles à l’aide d’un petit pinceau puis passez au rouleau.

 

9. Veillez à conserver votre matériel

Vous conserverez longtemps un pot de peinture a commencé à fermer correctement et de le stockant à une température ambiante. De façon à empêcher l’air de rentrer rangez-le à l’envers. En ce qui concerne la brosse, nettoyez-les dès que vous n’utilisez pas plus d’eau ou avec des produits spécifiques en fonction de la nature de la peinture.

10. Faites appel à un spécialiste

 

Si vous n’êtes pas bricoleur il est préférable que vous fassiez appel à un professionnel qui assurera son travail dans un délai de 10 ans. Si le travail c’est la prestation la plus élevée, de l’aide pro vous permet d’obtenir une baisse de la TVA réduit et vous obtenez des conseils sur le choix de la peinture.

Les étapes à suivre pour coller du carrelage mural

La pose de carrelage sur un mur nécessite un certain nombre d’étapes précises et très méticuleuses.  Planifier la pose, préparation du mur, pose des carreaux et découpes, réalisation des joints… ces différentes opérations demandent des connaissances et une certaine habileté manuelle. Voici tous nos conseils à suivre pour une pose de carrelage mural parfaite !

 

A savoir sur le carrelage mural

Le carrelage mural se pose aussi bien dans la cuisine que dans la salle de bain ou dans toute pièce humide nécessitant un revêtement étanche. Pour poser des carreaux de mur, la technique est toujours la même. Cependant, elle réclame un savoir-faire et une bonne dose de patience. Si vous envisagez de poser votre carrelage mural vous-même, sans l’aide d’un professionnel, gardez à l’esprit, cependant que vous ne serez pas en mesure d’obtenir un taux de TVA à taux réduit sur l’achat de vos matériaux.

Poser du carrelage mural: préparation des murs

Nettoyer votre espace de travail et protéger le sol permet de commencer la construction dans de bonnes conditions. Pour poser du carrelage mural, la préparation des murs nécessite certaines vérifications: existe t-il des fissures ou des trous à reboucher? L’humidité a t-elle engendré de la moisissure ou des champignons? Le prétraitement est recommandé dans tous les cas pour enlever la poussière et les tâches le cas échéant, et pensez surtout à faire examiner votre mur par un professionnel si celui-ci montre des traces d’humidité importantes, car cela peut être un signe de problèmes plus importants pour votre maison.

 

Poser du carrelage mural: préparer le mortier-colle

Pour poser du carrelage mural, vous devez garder à portée de main les éléments essentiels à votre travail comme le mortier-colle est faite de poudre et d’eau en suivant les instructions du fabricant ou des croisillons, nécessaires pour garder le bon écartement entre chaque carreau de carrelage.

De même, il convient de laisser à proximité les outils de travail: la truelle bien sûr, mais surtout la machine à découper le carrelage: carrelette, coupe-carreaux électrique ou meuleuse d’angle. Si vous n’en avez pas, vous devrez la louer ou l’acheter. Si votre chantier de pose de carrelage mural se limite à quelques mètres carrés, mieux vaut appeler un professionnel déjà équipé, cela vous coûtera certainement moins cher.

 

Bien encoller le mur avec le mortier-colle

 

Cette étape est cruciale pour l’avenir de votre carrelage. Vous devez prendre une bonne quantité de colle sur votre truelle puis l’étaler régulièrement formant des cercles sur la surface de 1 à 1,2 m2. Ensuite, vous devez ensuite dessiner des plis réguliers à la verticale et horizontalement pour un bon spectacle.

 

Poser le carrelage

 

Pour cela, vous devez vous référer à votre plan ou calepinage. Les cartons contenant les carreaux de carrelage doivent être positionnés dans l’ordre de mise en place. Les artisans, eux, se munissent généralement d’un chariot ou d’un diable pour faciliter le travail.

Soyez vigilant au moment de poser du carrelage mural: si vous ne placez pas votre premier carreau au bon endroit, vous risquez de devoir tout recommencer en étant obligé de casser l’ouvrage déjà réalisé. Si vous avez fait dessiner votre plan par un artisan qualifié, vous devriez vous trouver plus facilement. Pour fixer ce premier carreau, vous pouvez utiliser un marteau en caoutchouc. Soyez prudent de ne pas le décaler!

travaux carrelage interieur cuisine

 

Contrôler le niveau des carreaux

 

Une fois que vous avez posé vos premières tuiles, vérifier la régularité de la pose de carrelage. Cette phase nécessite l’utilisation d’un niveau à bulles. La bulle doit être bien au centre, que vous positionniez votre niveau à l’horizontale ou à la verticale. Vous pouvez à nouveau utiliser un marteau pour enfoncer ou bouger légèrement un carreau qui ne sera pas dans l’axe. Les carreaux coupés à la machine sont ensuite positionnés méticuleusement.

 

Réalisation de joints

 

Les croisillons doivent être retirés avant que le mortier soit complètement sec. l’intervalle ainsi créé va aider à réaliser des joints et de qualité entièrement étanches et réguliers, donc esthétiques.

Quand les croisillons retirés, passez un mortier spécial“joint carrelage mural” à l’aide d’une truelle. Appliquez le mortier en une couche généreuse d’éviter les manques. Retirer ensuite le surplus de mortier à l’aide d’une raclette en caoutchouc et “lissez avec une éponge humide.

Laissez sécher 24h avant d’appliquer un éventuel produit spécialisé pour enlever les laissées par le mortier (traitement anti-“voile de la solution (anti-voile“ciment”). N’oubliez pas que l’étape de réalisation des articulations est primordiale pour la stabilité et l’étanchéité de votre carrelage mural.

Si vous avez un doute ou ne vous sentez pas tout à fait à l’aise avec un tel travail, en particulier dans les pièces humides telles que la salle de bains, confiez-les de préférences à un pro. Mettre du carrelage mural ne représente généralement pas une opération très coûteuse et est le gage d’un travail soigné et durable, en plus de vous faire bénéficier d’un taux de TVA à 10%.

Entretenir sa piscine pour une baignade sans danger

Une piscine est un lieu de calme et de fraicheur en plein été. Le plaisir de s’y baigner est proportionnel à sa pureté. Pour conserver une eau claire et saine, il est important de l’entretenir  comme il faut et régulièrement. Dans le cas contraire, les, algues et bactéries se multiplient  la baignade peut devenir dangereuse pour la peau et se baigner dans une eau verte n’est pas très agréable. Pour profiter pleinement de votre piscine, suivez nos conseils pour bien l’entretenir.

Assainir votre piscine

Pour nettoyer efficacement votre piscine, vous pouvez bien entendu utiliser les produits du commerce, conseillés par votre pisciniste. Cependant, le bicarbonate de soude fait des miracles. Saupoudrez 1 kilo de bicarbonate de soude pour 30 mètres cubes d’eau et laissez reposer toute la nuit. Le lendemain matin, avec la brosse avec poignée télescopique, essuyez les parois et le dallage de la piscine. Lancez ensuite remuement (nettoyage du filtre le flux inverse). Votre piscine est libre maintenant de toutes les impuretés.

Utilisez tous les jours pour votre aspirateur aspirateur de piscine ou une épuisette pour enlever la saleté de l’eau, afin qu’elles soient le moins possible dirigées vers les filtres.

Nettoyer les filtres de la piscine

entretenir piscine particulier sans danger
En général, on vous dit que le filtre usé doit être jeté et remplacé. Si vous avez un filtre en polyester, il suffit de le plonger dans un bain d’eau tiède composé d’une cuillerée à soupe de bicarbonate de soude par litre, et laisser reposer pendant dix heures. Frotter avec une brosse douce, rincez et remettez le »nouveau » filtre.

Entretenir une piscine naturelle

Avec un espace baignade, d’un espace de la végétation et d’un espace pompe, à piscine naturelle présente un entretien avantageux. Il vous suffit de nettoyer les murs, enregistrer vos filtres avec du bicarbonate de soude, comme indiqué précédemment, de tailler vos plantes avant l’hiver, nettoyer tous les jours les feuilles et débris, et de s’assurer que l’eau circule bien, et votre piscine naturelle restera propre et accueillante.

Vous aussi faites confiance aux conseils professionnels de nos artisans pour entretenir votre piscine.

Alliez sécurité et design pour votre détecteur de fumée

Le détecteur de fumée étant désormais obligatoire depuis mars 2015 cette obligation ne signifie pas pour autant de se refuser un équipement esthétique et design.

Les chiffres et les statistiques nous rappellent brutalement : le feu reste un fléau auquel nous pouvons tous faire face un jour. Devant un tel drame, l’obligation d’installer un détecteur de fumée doit permettre à chacun de se protéger plus efficacement. Mais cela ne doit pas vous empêcher de penser aussi à la décoration de votre intérieur, en choisissant un détecteur de fumée fonctionnel mais design.

Détecteur de fumée de l’obligation de fiabilité

Chaque focus français doit, en conformité avec les dispositions de la loi Morange, d’avoir un détecteur incendie autonome de fumée. Dans l’idéal, chaque pièce de votre maison, à l’exception de la cuisine et la salle de bain, doit avoir son propre détecteur de fumée, même si l’engagement ne nécessite qu’un seul appareil à la maison.
Chaque détecteur de fumée doit être conforme aux exigences de la norme prescrite par la loi (En 14604), à savoir:

  • Emettre un signal sonore suffisant et différent du signal « batterie faible» ou absence de pile.
  • Etre équipé de piles dont la durée d’utilisation est supérieure à un an
  • Être équipé d’un bouton de test.
  • Être équipé d’un indicateur de batterie faible.
  • Porter de manière indélébile un certain nombre d’indications: le nom et l’adresse du fabricant, la norme la, date de fabrication ou numéro de lot, la date de remplacement recommandée, de type de batterie il est recommandé dans les instructions de l’attention de l’utilisateurs

Les règles de pose et d’installation de cet appareil doivent également être respectées, et il est à noter qu’il est fortement recommandé d’installer ces détecteurs de fumée dans le centre du plafond de chaque chambre, équipée.

installation detecteur fumee maison appartement

Un détecteur de fumée qui a du style

Parce que si le détecteur de fumée est facile à installer, il est quand même matériel qui reste visible.
Ainsi vous pouvez opter pour un détecteur de fumée qui s’adapte à votre intérieur et un . Détecteurs de fumée sont de différentes couleurs, afin de satisfaire les préférences et les désirs décoratives de chaque.
Mais vous pouvez aussi profiter de l’installation d’alarme incendie pour faire preuve d’encore plus d’originalité. Le détecteur de fumée peut devenir un objet décoratif pleinement. Sur le plafond blanc ou couleur, osez détecteurs de fumée montrant des motifs ou images. Il vous suffit ensuite de suivre vos désirs et répondre à la décoration dans votre chambre.

Personnalisez votre détecteur de fumée

Bien sûr, les détecteurs de fumée design respecter toutes les obligations imposées par la loi et des normes différentes. Si le prix des détecteurs de fumée classique peut varier de quelques euros à quelques dizaines d’euros, et ce sont des détecteurs de conception sera un peu plus élevé, mais de ne pas dépasser une centaine d’euros, vous trouverez toujours le détecteur de fumée est également pour une protection efficace, mais l’intégration est également parfaitement dans votre intérieur. Alors qu’attendez-vous?

Isoler sa maison est-il forcément nécessaire ?

L’isolation n’est pas seulement rentable, c’est un élément essentiel à tout bon projet de rénovation énergétique d’une maison! Sans elle, pas besoin d’envisager un changement du mode de chauffage. Il est important, cependant, pour procéder correctement, de savoir par où commencer et quelles sont les différentes possibilités.

A savoir avant d’isoler

Le traitement de la toiture et des murs (et les fenêtres, le cas échéant) en premier lieu est d’une grande importance. Ces éléments sont en effet responsables de la moitié des déperditions énergétiques d’un logement: 25 à 30% de la chaleur s’échappent par le toit, et 20 à 25% par les murs. Alors venez ventilation (15 à 20%), les fenêtres (10 à 15%), le sol (de 7 à 10%) et des ponts thermiques (de 5 à 10%). Il est donc utile de prendre en compte l’habitat dans sa globalité pour agir le mieux.
Destiné à l’extérieur, ce système complet agit sur l’isolation thermique et acoustique. Il offre en outre une étanchéité parfaite. « Aujourd’Hui Réno », Isover.Destiné à l’extérieur, ce système complet agit sur l’isolation thermique et acoustique. Il offre en outre une étanchéité parfaite.

Isoler par l’intérieur ou par l’extérieur ?

En rénovation, il est possible de procéder de deux façons: l’isolation de l’intérieur (ITI) ou de feutre (ITE). La première solution est la plus commune. C’est aussi la plus facile à mettre en oeuvre, et moins chers. Son principal inconvénient est de prendre la place sur l’espace de vie. Mais en privilégiant un isolant qui combine un bon rapport épaisseur/performance thermique, vous pouvez limiter la perte. Isoler de l’extérieur donne d’excellents résultats. Bien sûr, la démarche est plus complexe que pour l’isolation de l’intérieur, mais elle ne manque pas d’arguments. Par ailleurs, elle n’empiète pas sur l’espace du logement et n’induit pas de travaux de finition ou de décoration intérieure. Ne sous-estimez pas l’importance d’une bonne ventilation dans un projet d’isolation, en isolation par l’intérieur comme en feutre. Vous préserverez ainsi le logement de potentielles dégradations dues à la condensation, par exemple, et laissez le renouvellement adéquat de l’air ambiant.

 

Quels isolants choisir ?

Pour faire les bons choix, il est important de savoir repérer les meilleurs produits et de connaître, à cette fin, les coefficients qui vont vous servir.

La conductivité thermique (symbole lambda): c’est la capacité d’un matériau à transmettre de la chaleur.

La résistance thermique (symbole R, en m², K/W): elle dépend de la conductivité et l’épaisseur de l’isolant (résistance thermique surfacique). Plus le matériau est épais et lambda faible, plus la résistance thermique est élevée. En d’autres termes, plus R est élevé, plus le matériau est isolant.
Le coefficient de transmission thermique (en W/m2, K): il symbolise les déperditions thermiques.

Réparer ses fissures au plafond : nos astuces

A la suite d’un dégât des eaux ou tout simplement lorsque le plafond de votre maison ou appartement vieillit, des fissures peuvent apparaître. Rien de grave mais inutile de penser régler le problème en recouvrant de peinture : les fissures réapparaitront très vite Contrairement à ce qu’on peut penser ou entendre, une réparation des fissures au plafond n’est pas difficile. Mais avant toute chose, assurez-vous que vous possédez un plafond en plaques de plâtre. Voici tous nos conseils pour avoir un plafond comme neuf. !

Réparer les fissures au plafond étape par étape

reparation fissures

-Nettoyer le plafond: il est clair, c’est enlever tout ce qui recouvre la fissure (peinture, enduit…). Pour cela, aidez vous d’une spatule et n’hésitez pas à supprimer tout ce qui ne tient pas. Pas de quartier pour les écailles!

-Rayure fissure: si celle-ci est étroite, alors vous faut l’élargir avec un grattoir afin de pouvoir y déposer une quantité suffisante d’enduit. N’hésitez donc pas à la creuser, afin que le fond soit plus large que le bord. Nettoyez bien avec une brosse toutes les poussières.

Humidifier la fissure : à l’aide d’une éponge mouillée, tapotez à l’intérieur de la fissure et sur les contours. Il faut que la surface ne soit pas trop sèche pour que l’enduit puisse bien adhérer.

-Enduire :Déposez l’enduit sur le bout de votre couteau à enduire (ou une spatule) et garnissez de la fissure. Côté produit, nous vous recommandons de choisir un enduit de rebouchage à séchage rapide (temps de séchage: environ 2 heures, mais mieux vaut lire les conseils d’utilisation, tout dépend de la taille de votre fissure). Côté technique, vous devez remplir dans le sens de l’ouverture, puis passer  la spatule perpendiculairement. Assurez-vous que votre surface soit bien plane. Si il ya un creux, il s’accentuera au séchage! Si nécessaire, nettoyez avec un chiffon ou de l’eau votre spatule au cours de l’opération.

-Laisser sécher et réessayez: laissez sécher le temps nécessaire et finalisez l’opération avec l’aide de l’enduit lissage, qui donnera un look vraiment bon et masquera les petits défauts avant peinture. Cette fois-ci, il vous faudra attendre au moins 12 heures avant qu’il sera bien sec.

-Peinture: vous avez terminé la plus difficile! Il ne vous reste plus qu’à repeindre la surface n’hésitant pas à déborder sur les zones voisines afin d’unifier la couleur. Peut être aurez-vous besoin d’effectuer une seconde couche de peinture pour éviter une trop grande frontière de couleur. Sur ce point, cela reste votre oeil (ou votre conjoint) le meilleur juge!

Comment réparer un plafond en placo ?

Dans ce cas précis, vous devez agir différemment. En fait, pour éviter les fissures, les plaques de placo sont jointes entre elles par des bandes, de revêtement et lissées. C’est donc au niveau de ces joints que des malfaçons peuvent apparaitre. Si une fissure survient, il vous faudra donc retirer l’enduit (comme sur un plafond de plâtre), enlever la bande incriminée (sur une longueur supérieure à la fissure), coller une nouvelle bande, graisser (répéter le processus une seconde fois), poncer puis peindre.

Quelques conseils

-Affaire de patience: cette opération ne nécessite que quelques outils et du savoir-faire. En revanche, elle se réalise en plusieurs étapes et nécessite une attention et une patience particulière. Respectez bien les temps de séchage.

-Plafonds en plâtre: utilisez deux enduits différents. Pour le rebouchage: revêtement rugueux, un séchage rapide. L’autre pour les finitions: un enduit plus qualitatif, à la texture onctueuse, qui vous permettra d’obtenir une surface lisse et bien dessiner.

-Plafond en placo: n’utilisez pas de bandes autocollantes et privilégiez les bandes à enduire. Certes, les autocollantes sont plus facile à utiliser pour les novices, mais ils ont une tenue largement moindre dans le temps.

Trouvez l’éclairage qui correspond à votre cuisine !

Ni trop sombre , ni trop cocooning, l’éclairage d’une cuisine doit trouver un juste milieu entre fonctionnalité et confort de vie. La solution ? Trouver les bonnes sources de lumière , créer des effets. Voici nos conseils pour trouver l’éclairage idéal dans votre cuisine !

1. Le traitement de cuisine

Dans une cuisine, l’éclairage d’ambiance doit être assez puissant pour éclairer uniformément l’ensemble du volume de la pièce, grâce à la distribution de la lumière vers le plan de travail, mais aussi sur les murs et le plafond. Il doit offrir un excellent visuel pour faciliter les gestes et les déplacements, sans pour autant estomper les couleurs ni créer des ombres portées. La solution généralement favorisée lors de la réorganisation de sa cuisine, ce sont des spots encastrés dans le plafond. Idéal pour camoufler le câblage électrique et le faire courir à la bonne place.

Des spots ou des luminaires sur câbles ou sur rails en métal sont fixés des réflecteurs phares halogènes qui peuvent jouer le même rôle moins cher et plus faciles à appliquer. Dans une cuisine, on peut aussi se contenter d’installer au plafond une suspension ou plafonnier.

Enfin, s’il n’existe pas d’alimentation au plafond, un éclairage indirect, au moyen d’appliques murales qui reflétera la lumière par le plafond, éventuellement complétées par des luminaires fixés au-dessus des meubles hauts, résoudra le problème.

2. Cibler les éclairages de la cuisine

luminaire cuisine moderne conseils

Il s’agit d’éclairer certains espaces de la cuisine, en particulier les espaces de préparation, tels que le plan de travail, la table de cuisson et l’évier. En effet, même avec un éclairage d’ambiance performant, des zones d’ombre peuvent subsister, lorsque l’on se tient debout devant ces postes, en tournant le dos à l’éclairage zénithal.

Côté meubles de cuisine de hauts, de nouvelles gammes sont souvent prééquipées de rouleaux, enfouis dans leur fond. Si c’est pas le cas, des modèles ou des appliques indépendantes fixées en dessous des placards, le long de la crédence, ou même les points que vous pouvez gérer à votre guise, font très bien l’affaire. Il se peut aussi que la cuisine se limite à des meubles bas. Des suspensions ou des appliques qui apportent une lumière au plus près feront un bon équivalent.

Vous pouvez également placer des éclairages à l’intérieur des meubles de cuisine. Il suffit d’ouvrir la porte ou un tiroir pour l’allumer et de le fermer pour l’éteindre. Pratique pour tout trouver en un clin d’oeil des éléments hauts difficiles d’accès, dans des armoires ultra larges et les grands coulissants.

3. L’éclairage pour une pièce agréable

Au-delà de sa fonctionnalité, l’éclairage de la cuisine doit contribuer à faire une pièce agréable à vivre. Il importe pour cela de modifier les effets le mélange de différents types de luminaires, lampes et d’emplacements. Un beau lustre installé au-dessus du coin repas attirera les regards offrant une ambiance intime lorsque vous l’allumez. De petites lampes, des vitrines et des niches éclairés, créent des halos de lumière très décoratives.

Enfin, les interrupteurs indépendants sélectionnés pour chaque source de lumière permettent de changer d’atmosphère, au gré des moments et des besoins.

10 façons de transformer un garde corps en objet tendance

Jusqu’a présent les rambardes d’escaliers n’avait pour unique but que la protection. Aujourd’hui il existe de nombreuses façon de donner un côté tendance et déco à vos garde-corps. Bois, cordes, style classique ou moderne il y en a pour tous les goûts et vous trouverez à coup sur la décoration qui vous correspond. Associez désormais protection et esthétique avec nos 10 idées de garde-corps d’escalier stylés.

1. Un garde-corps au style claustra

« Claustra » est une nouvelle tendance déco de l’obscurcissement. Ajouré, il offre une cloison semi-ouverte ce qui n’étouffe pas les petits espaces, et avec ses lignes verticales, il agrandit la pièce en un instant. Le coin bureau ajoute du cachet à cet escalier qui rentabilise l’espace au maximum.

 

 

2. Optez pour la discrétion avec le verre

Le choix du verre pour le garde-corps d’escalier permet de le rendre invisible et de conserver l’aspect très épuré de la décoration nordique. Attention cependant, les empreintes digitales s’accumulent vite, il est donc important de veiller à le nettoyer souvent pour conserver son aspect intact.

 

3. Volez dans les airs avec des tiges de métal

Adoptez un style contemporain et moderne. Suspendu au plafond, il donne l’impression de flotter dans le vide, retenu par quinze des tiges de métal. Nous aimons le mélange de matériau noble comme le bois avec le métal qui donne un aspect loft appartement.

escalier travaux tendance

4. Un escalier blanc au garde-corps perforé de ronds

L’escalier perforé de ronds prend un aspect  ludique. Tout de blanc vêtu, il s’inscrit dans la déco mais mise tout de même sur la carte de l’originalité avec sa balustrade ajourée. Les perforations rondes de tailles variées offrent une part aérien et ludique à cet escalier.

5. Aménagez une bibliothèque

Optimiser l’espace sous l’escalier est une astuce gain de place bien connue. Mais qui a dit que nous n’avons pas pu monétiser un escalier en elle-même? Ici, la rambarde d’escalier se transforme en une grande bibliothèque. Notre conseil: jouez sur les pleins et les vides avec les étagères de votre bibliothèque pour aérer l’escalier et lui apporter un aspect déco créatif.

escalier tendance garde corps

 

6. Le cordage c’est tendance

Utilisez le cordage pour une rambarde qui se veut moderne et originale. Un garde-corps  entièrement constitué de cordes noires, blanches ou d’une couleur au choix  s’entrelace du sol au plafond. Original et design, il fera des ravages dans un loft moderne!

 

7. Un garde-corps en métal ultra-graphique

L’escalier de designer prénommé »square » (carré en anglais) porte son nom. Se compose d’une multitude de carrés de différentes tailles, ce garde-corps a un look très visuel et un style graphique est idéal pour un intérieur moderne. L’astuce déco en plus: des étagères cachées au milieu de ses lignes qui habillent l’escalier. Libre à vous de les utiliser seulement pour leur aspect décoratif!

 

8. Le filet d’intérieur se réinvente en garde corps

On le découvre désormais en garde-corps. L’esthétique, il assure à votre escalier originalité et unicité. De plus, il reste un très bon moyen de sécuriser votre escalier: avec un filet à l’intérieur, vous êtes sûr que les enfants ne passeront pas par-dessus bord.

 

9. Mêlez le classique et le moderne

Un garde-corps classique sera toujours bon ménage avec un escalier en bois. Nous apprécions son aspect sculpté et travaillé, qui nous rappelle l’authenticité d’une maison de famille. Le contraste entre le bois clair les escaliers et garde-corps peint en noir est typique d’une déco contemporaine réussie.

 

garde corps objet tendance

10. Un escalier graphique et invisible

Ce type de garde-corps est composé une grande feuille de tôle blanche. Avec l’aide de la découpe au laser, elle prend des motifs géométriques très tendance.Cet escalier se fait tout petit derrière une plaque métallique qui le dissimule de la vue depuis la pièce principale.

Comment effectuer la destruction d’une cloison ?

Casser une cloison ne se décide pas sur un coup de tête! Avant de commencer, il est nécessaire de se préparer au niveau théorique comme pratique.

Pour autant, casser la cloison n’est pas anodin et demande quelques préparations. Pour en savoir plus sur la qualité du mur (porteur ou non), vérifier s’il y a des réseaux électriques ou de plomberie sont des étapes clés dans la partie théorique. Côté pratique, protéger les pièces, bien s’équiper pour la prévision d’un éventuel retard dans le sol et au plafond sont des points importants.

1. Comment faire la différence entre un mur porteur et la cloison ?

Casser une cloison ou un mur porteur ne demandent pas la même technique. Une cloison est assez facile à abattre ainsi que le mur porteur nécessite une préparation plus importante. L’étape initiale est donc de savoir les différencier. « Premier réflexe est de regarder l’épaisseur des murs, conseille Philippe Carillo du collectif Créateurs de l’intérieur. Plus le mur est fin, plus il y a de chance que ce soit une simple cloison. » Autre astuce, plus technique, toquez sur la cloison afin d’évaluer son matériau. « Une cloison en plaque de plâtre sonne creux et ne peut être structurelle par conséquent, n’est pas porteur« , explique Olivier Martinache, chef de produit pour Leroy Merlin.

Même si une cloison n’est pas le transporteur, dans les maisons anciennes, il peut devenir avec le temps, notamment si les poutres se détériore.

2. Assurez-vous que la cloison est vide de tous réseaux

une Autre étape cruciale avant de casser une cloison, vérifiez si le mur ne cache pas un réseau électrique ou de plomberie, ce qui implique de revoir tout le circuit avant d’abattre le mur. Il s’agit avant tout d’une question de bon sens. Dans le doute, contactez, s’il vous plaît, en termes de logement, le pari le plus sûr pour éviter de gros problèmes. »Il existe aussi des capteurs qui permettent de vérifier la présence de réseau métallique« , explique Olivier Martinache.

3. La destruction d’une cloison étape par étape

casser mur demolition

Une fois les vérifications théoriques faites, place à la pratique! Au préalable, commencez par bien préparer le chantier et de votre protection pour casser une cloison. »Il est important de bien s’habiller avec une combinaison, d’un masque et de protéger le sol », préconise Philippe Carillo. Après le chantier prêt, n’oubliez pas de couper les réseaux d’eau, d’électricité et de gaz. Les outils varient selon la composition du mur. » Casser les cloisons en débutant par les parties et en descendant progressivement, même si nous sommes toujours avec impatience le résultat. Enfin, pensez à faire des sacs à gravats, très utiles une fois le chantier terminé.

 

4. Peut-on casser le mur porteur?

« Tout mur est démolissable! », nous rassure Philippe Carillo. Mais les mesures sont les mêmes que pour casser un mur porteur. Philippe Carillo continue