Quels sont les différents types d'isolants existants ? - Nos Artisans ont du Talent Quels sont les différents types d'isolants existants ? - Nos Artisans ont du Talent

Quels sont les différents types d’isolants existants ?

Il existe deux choix compliqués à faire quand on prévoit de réaliser des travaux d’isolation dans son logement. Le premier est le choix de la pose, et le second est celui de l’isolant à utiliser. Ce dernier est particulièrement difficile étant donné qu’il existe aujourd’hui une vaste gamme d’isolants disponibles sur le marché. Tous ont des caractéristiques différentes et possèdent leurs avantages et inconvénients. Découvrez dans cet article les différents types d’isolants existants selon leur composition, leur forme et les principales marques existantes.

Les différentes marques d’isolants

Plusieurs critères doivent être pris en compte lors du choix d’un isolant à utiliser. Parmi eux figure la marque du produit. De nombreuses marques se disputent aujourd’hui le marché des isolants. Parmi les meilleures marques d’isolants thermiques, on peut citer Steico, Isonat, Isocell, Fermacell, Isover, Soprema, etc.

Il n’est pas toujours facile de faire son choix face aux multiples références sur le marché. Des sites comme Cmesmat vous aident à connaître et choisir les différentes marques d’isolants disponibles sur le marché.

Les formes d’isolant

Les matériaux isolants se présentent sous des formes variées. Certains ont la forme de matelas semi-rigide ou souple, comme c’est le cas de la laine de roche, la laine de verre, le chanvre ou la laine animale. Puis, il y a les isolants en panneaux rigides comprenant entre autres la mousse polyuréthane, le polystyrène, le verre cellulaire, le liège et les panneaux organiques.

Enfin, il y a les isolants en forme de flocons ou de granulés comme la perlite, la vermiculite, le polystyrène expansé, le liège et la laine minérale.

Certains isolants sont aussi constitués de plaques juxtaposées de plusieurs matériaux composites isolants ou non. Ils peuvent être utilisés pour isoler les murs ou les toitures.

Les grandes catégories d’isolants selon leur matériau

On distingue 4 grandes catégories d’isolants :

Les isolants minéraux

Parmi tous les isolants que l’on retrouve sur le marché, ce sont ceux qui connaissent le plus grand succès en raison de leurs qualités thermiques et phoniques élevées et leur prix abordable. Ils présentent aussi d’autres qualités. Ils sont incombustibles et sont faciles à installer quoiqu’il y ait des risques de dégagement de poussière durant la pose. Ils sont fabriqués à partir de matières naturelles ou recyclées, telles que le verre recyclé, le sable ou le basalte.

Il existe trois types d’isolants minéraux : la laine de verre, la laine de roche et le verre cellulaire.

Fabriquée à partir de sable et de verre recyclé par fusion, fibrage et polymérisation, la laine de verre est de loin le produit le plus utilisé pour les travaux d’isolation. En plus de sa performance, elle est aussi polyvalente. Elle peut isoler aussi bien l’intérieur que l’extérieur, et ce des combles au sol. Grâce à ses composants incombustibles, la laine de verre est ininflammable.

La laine de roche, quant à elle, est issue d’une roche volcanique, le basalte. Elle est plus performante que la laine de verre en termes d’isolation thermique : 0,033-0,042 contre 0,030-0,040. Elle protège aussi bien contre les bruits aériens que les bruits d’impact. La laine de roche s’utilise aussi bien dans les combles, les murs qu’au niveau du sol. Elle affiche une résistance mécanique élevée et est ininflammable.

Enfin, le verre cellulaire est élaboré à partir de la fusion du sable et du verre recyclé. D’autres matériaux sont retrouvés dans leur composition, dont l’oxyde de fer, le feldspath, le noir de carbone et l’oxyde de manganèse. Cet isolant dispose des meilleures performances thermiques du marché : 0,038-0,055. Stable, imputrescible et incombustible, le verre cellulaire conjugue les atouts. Il peut être utilisé pour isoler les sols et la toiture.

Les isolants naturels

Cette catégorie comprend les isolants d’origine animale et d’origine végétale. Respectueux de l’environnement, ils sont généralement issus de sources renouvelables et sont soumis à un processus de traitement peu énergivore.

Dans la liste des isolants à base de fibres végétales, on peut citer le liège, la paille, le chanvre, la laine de bois, le coton, la ouate et le lin. Ce sont des produits isolants performants et écologiques. Ils ont une bonne empreinte écologique tout en affichant une efficacité correcte en termes d’isolation.

Puis, il y a les isolants à base de fibres animaux. On en retient principalement deux : la laine de mouton et les plumes de canard. Capable d’absorber l’eau, la laine de mouton est un très bon isolant thermique. Les plumes de canard, quant à elles, servent notamment à isoler les combles perdus, les plafonds et les murs.

Les isolants synthétiques

À côté des isolants naturels, on retrouve aussi de plus en plus les isolants synthétiques. Ils sont conçus à partir de matières organiques et de pétrole. Le polyuréthane, le polystyrène et la mousse phénolique font partie de cette catégorie.

Qu’il soit extrudé ou expansé, le polystyrène possède un haut pouvoir isolant thermique. Il peut être utilisé pour isoler les sols, les toitures et les murs.

Tout comme le polystyrène, le polyuréthane possède aussi une bonne performance thermique. Cet isolant est issu de la transformation en mousse d’un composé de polyols et d’un autre produit chimique gonflant.

La mousse phénolique semble se démarquer du lot, car en plus d’afficher de très bonnes performances thermiques, il arbore aussi un caractère renouvelable. Ceci est dû au fait qu’il rejette très peu de polluant et à sa longue durée de vie.

Les autres types d’isolants ou isolants nouvelle génération

Ces dernières années, on a vu apparaître sur le marché de nouveaux types d’isolants, dits “nouvelle génération”. L’isolant mince en fait partie. Comme son nom l’indique, il s’agit de film mince réfléchissant pouvant être utilisé comme isolant thermique. Il est constitué de plusieurs feuilles d’aluminium, de feutre, de mousse et de plastique aluminé.

Puis, il y a les autres isolants nouvelle génération comme le béton cellulaire, la brique ou le bloc monomur. Ils sont utilisés uniquement en neuf et peuvent servir à la fois d’isolant et de mur porteur. Dans cette catégorie, seul l’aérogel peut être utilisé en rénovation.

Facebook
Facebook
Google+
Google+
https://www.nosartisansontdutalent.fr/differents-types-disolants-existants/
Twitter
Visit Us